Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nyse  >  Altice USA Inc    ATUS

SynthèseCotationsGraphiquesActualitésAnalysesAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
Synthèse actualitéToute l'actualitéInterviewsCommuniqués sociétéPublications officiellesActualités du secteur

Wall Street finit en léger repli avec les banques et AT&T

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
12/10/2017 | 23:00
LA BOURSE DE NEW YORK FINIT EN BAISSE

Wall Street a fini en légère baisse jeudi, plombée par le secteur bancaire et par l'opérateur télécoms AT&T qui a entraîné les valeurs des médias à sa suite après avoir fait état d'une baisse des abonnés à ses services vidéo au troisième trimestre.

L'indice Dow Jones a cédé 31,88 points à 22.841,01 après avoir atteint en séance un nouveau plus haut absolu à 22.884,82 points.

Le S&P-500, plus large, a perdu 4,31 points, soit 0,17%, à 2.550,93 et le Nasdaq Composite 12,04 points (0,18%) à 6.591,51 bien qu'ayant atteint eux aussi de nouveaux sommets en séance, à respectivement 2.555,33 et 6.613,50 points.

Premières grandes banques à publier leurs comptes du troisième trimestre, JPMorgan & Chase et Citigroup ont fini en baisse de respectivement 0,88% et 3,43%.

Les deux établissements, qui avaient pris soin de réduire les anticipations pour leurs résultats du troisième trimestre, ont finalement fait mieux que le consensus mais la baisse de leurs revenus de trading a déçu.

Dans leur sillage, Bank of America et Wells Fargo, qui publient à leur tour vendredi, ont cédé respectivement 1,47% et 0,81%. L'indice S&P-500 des financières a reculé de 0,72%.

"Un assez bon trimestre pour les premiers à publier mais pas la réaction attendue. Le risque est le même qu'au deuxième trimestre, à savoir que les valorisations commandent la perfection", commente Bryan Reilly, analyste chez CIBC Atlantic Trust. "Cela dit, la vigueur de l'économie mondiale s'est encore renforcée et l'affaiblissement du dollar est de très bon augure pour les résultats du troisième trimestre."

Avec la hausse de 14% du S&P-500 à ce stade de l'année, les investisseurs attendent des résultats qu'ils justifient le niveau élevé des valorisations. Or les bénéfices des sociétés du S&P-500 sont prévus globalement en hausse de 4,4% au troisième trimestre selon les calculs de Thomson Reuters, ce qui marquerait un ralentissement après deux trimestres de croissance à deux chiffres.

"On s'est peut-être un peu trop habitués aux très bons résultats des premier et deuxième trimestres et il ne faut pas oublier que l'an dernier l'embellie a commencé au troisième trimestre, si bien que les comparatifs risquent d'être moins favorables cette fois", avertit John Carey, gérant chez Pioneer Investment Management à Boston.

AT&T FAIT CHUTER LES CÂBLO-OPÉRATEURS

La plus forte baisse sectorielle a été pour les télécoms (-3,54%), plombées par AT&T qui a chuté de 6,10% après avoir averti que ses résultats du troisième trimestre seraient impactés par la perte de 90.000 abonnés vidéo et les ouragans aux Etats-Unis de la fin de l'été.

L'hémorragie des abonnés d'AT&T a pesé sur le secteur des médias déjà secoué mercredi par la menace du président Donald Trump d'annuler des licences de chaînes de télévision coupables selon lui de propager des "fake news".

Une note de Guggenheim s'inquiétant de pertes d'abonnés chez Disney et Viacom a aussi affecté les câblo-opérateurs. Disney, plus forte baisse du Dow Jones, a cédé 1,64% et Viacom 2,54%, entraînant Dish Network (-5,07%), Comcast (-3,92%) et dans une moindre mesure Altice USA (-2,75%).

L'indice du secteur des biens de consommation non essentiels a cédé 0,66%.

Six des 11 grands indices sectoriels S&P ont toutefois fini en hausse, avec en tête l'immobilier (+0,69%), les industrielles (+0,52%) et les services aux collectivités (0,50%).

Caterpillar, en hausse de 1,08%, a signé la meilleure performance du Dow Jones devant Microsoft (+0,92%) et United Technologies (+0,91%).

Quelque 6,0 milliards de titres ont changé de mains durant la séance, à comparer à une moyenne de 6,1 milliards sur les 20 derniers jours.

Sur le marché des changes, le dollar s'est stabilisé après quatre séances de pertes dans l'attente des chiffres de l'inflation qui seront publiés vendredi et pourraient relancer les anticipations de hausse de taux en décembre.

L'indice dollar, qui mesure la valeur du billet vert face à six grandes devises, reprenait 0,08% à 93,09 à la clôture de Wall Street et l'euro/dollar retombait de 0,25% à 1,1827 après avoir atteint un plus haut depuis le 25 septembre.

Le sterling s'est distingué à la hausse toutefois en réaction à un article du journal allemand Handelsblatt selon lequel l'Union européenne pourrait accorder au Royaume-Uni une période de transition de deux ans après le Brexit. Un projet de déclaration en vue du Conseil européen de la semaine prochaine, auquel Reuters a pu avoir accès, semble aussi plus favorable envers Londres

Sur le marché obligataire, l'attentisme a aussi été de mise avant la statistique de vendredi et le rendement de l'emprunt à 10 ans a faibli à 2,3248% contre 2,345% mercredi.

Publié jeudi, l'indice des prix producteurs (PPI) a augmenté de 0,4% en septembre pour une hausse de 2,6% sur un an, due pour l'essentiel à la flambée des prix de l'essence après le passage des ouragans, selon le département du Travail.

"Le PPI était un peu meilleur mais cela n'augure pas forcément d'un bon CPI", dit Gennadiy Goldberg, stratège taux chez TD Securities à New York.

L'indice des prix à la consommation (CPI) est prévu à +0,6% sur le mois et +2,3% sur un an, mais seulement à +0,2% et +1,8% si on fait abstraction de l'alimentation et de l'énergie.

(avec Sruthi Shankar à Bangalore)

par Caroline Valetkevitch

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Toute l'actualité sur ALTICE USA INC
12/10 Wall Street finit en léger repli avec les banques et AT&T
06/10 Les valeurs à suivre à Paris et en Europe
05/10 TÉLÉCOMS : Moody's plus optimiste pour les opérateurs européens qu'américains
19/09 La valeur du jour à Wall Street - SPRINT et T-MOBILE discuteraient fusion, l..
09/08 La guerre des mots USA-Corée du Nord bloque Wall Street
09/08 Altice réfléchit à une offre sur Charter Communications, selon des sources
09/08DJPRESSE : Altice envisage de faire une offre pour l'américain Charter
09/08 ALTICE : rumeurs d'un intérêt pour CHARTER COMMUNICATIONS
17/07 ALTICE USA : JPMorgan initie la couverture à Surpondérer
14/07DJAltice a conclu l'accord de reprise du groupe de médias portugais Media Capit..
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur ALTICE USA INC
Plus de recommandations
Données financières ($)
CA 2017 9 323 M
EBIT 2017 1 424 M
Résultat net 2017 -342 M
Dette 2017 20 795 M
Rendement 2017 -
PER 2017 -
PER 2018 46,82
VE / CA 2017 4,17x
VE / CA 2018 4,06x
Capitalisation 18 117 M
Graphique ALTICE USA INC
Durée : Période :
Altice USA Inc : Graphique analyse technique Altice USA Inc | ATUS | US02156K1034 | Zone bourse
Tendances analyse technique ALTICE USA INC
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreNeutreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 15
Objectif de cours Moyen 35,4 $
Ecart / Objectif Moyen 44%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Dexter G. Goei Chairman & Chief Executive Officer
Charles F. Stewart Co-President & Chief Financial Officer
Abdelhakim Boubazine Co-President & Chief Operating Officer
Philippe Le May Chief Technology Officer
Lisa Rosenblum Vice Chairman
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
ALTICE USA INC0.00%18 117
VERIZON COMMUNICATIONS-10.34%195 240
NIPPON TELEGRAPH AND TELEPHONE CORP7.02%98 376
DEUTSCHE TELEKOM-5.53%86 953
TELEFONICA4.35%56 485
SINGAPORE TELECOMMUNICATIONS LIMITED2.20%44 810