Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nasdaq  >  Amazon.com    AMZN

AMAZON.COM (AMZN)
Mes dernières consult.
Top consult.
Rapport
Cours en différé. Temps Différé  - 17/01 22:00:00
1295 USD   -0.76%
17/01 APPLE : Taxe de 38 milliards de dollars et nouveau campus
17/01 APPLE : Taxe de $38 mds et nouveau campus
17/01AMAZON.COM : Le titre a besoin de souffler
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésAnalysesAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
Synthèse actualitéToute l'actualitéInterviewsCommuniqués sociétéPublications officiellesActualités du secteur

En Chine, frénésie consumériste sur internet pour le "Jour des célibataires"

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
11/11/2017 | 11:52

SHANGHAI (awp/afp) - Dépensant plusieurs dizaines de milliards d'euros, les Chinois se sont rués samedi sur les plateformes de commerce en ligne pour le "Jour des célibataires", une opération de soldes monstres qui affole tous les compteurs, avec à la clé des montagnes de colis et de déchets.

A minuit (16H00 GMT vendredi), les internautes se sont précipités sur leurs téléphones pour saisir les rabais offerts à l'occasion de cet événement promotionnel, lancé en 2009 par le géant chinois de la vente en ligne Alibaba, et imité depuis par les plateformes rivales.

A l'image du "Black Friday" américain, le 11 novembre --célébré comme "jour des célibataires" en raison de la succession de "1" dans la date-- est l'occasion de doper massivement les ventes à grand renfort de promotions... avec à la clé des centaines de millions de colis.

Vers 09H00 GMT samedi, Alibaba assurait avoir enregistré, via son système de paiement électronique Alipay, 20,6 milliards de dollars de transactions sur ses plateformes depuis minuit.

Ce chiffre ahurissant --équivalant au PIB annuel du Honduras ou à un tiers de celui du Luxembourg-- surpasse le record de 17,8 milliards enregistré l'an dernier pour la journée, qui marquait déjà un bond de 32% sur un an.

Signe des temps: 93% des transactions étaient effectuées samedi via des appareils mobiles, selon Alibaba. Le groupe avait notamment invité la star américaine Pharrell Williams au gala lançant l'évènement.

Le numéro deux chinois du secteur, JD.com, assure avoir, quant à lui, dépassé en moins de huit heures 100 milliards de yuans de commandes (15 milliards de dollars).

Electroménager, lait maternel, riz, vêtements, meubles, cosmétiques... ces soldes n'oubliant aucun segment sont considérées comme un baromètre des tendances de l'e-commerce et de la consommation chinoise.

- Rabais et déchets -

Pour Cheng Huaibao, patron à 28 ans d'une usine de lits superposés dans le Jiangsu (est), la journée représente en 24 heures un sixième des commandes annuelles. Sa bourgade est l'un des 1.300 "villages Taobao" vivant de l'explosion des ventes en ligne.

"Pour l'occasion, nous concédons d'innombrables rabais et n'en tirons quasiment aucun bénéfice", explique-t-il à l'AFP, assurant néanmoins être "heureux d'y participer".

Pour autant, sur les 140.000 marques proposées en promotion par Alibaba samedi, quelque 60.000 étaient étrangères: une proportion accrue pour séduire une classe moyenne grandissante et plus exigeante.

C'est d'ailleurs sur ce créneau que JD.com, mais également d'autres plateformes rivales plus petites, entendent se distinguer --à l'image de NetEase Kaola, fondé en 2015 et focalisé sur les articles importés haut de gamme, notamment alimentaires.

Le lourd tribut que cette frénésie consumériste fait payer à l'environnement est en revanche dénoncé par des ONG, qui accusent volontiers Alibaba et ses pairs d'encourager les achats compulsifs et la multiplication des emballages.

Pour Nie Li, militante de Greenpeace, le "Jour des célibataires" est un "désastre écologique" ayant généré l'an dernier 130.000 tonnes de déchets d'emballages, dont seuls 10% avaient été recyclés. L'e-commerce produit plus d'émissions à effets de serre que les magasins en dur, assure-t-elle.

- Cap sur l'international? -

De fait, Alibaba, qui domine quelque 55% du marché chinois des transactions d'entreprises à particuliers sur internet, encourage vigoureusement l'explosion de l'e-commerce chinois, dont il profite pleinement: sur juillet-septembre, ses revenus ont bondi de 61%, l'amenant à relever ses prévisions annuelles.

Mais face à une concurrence acérée, le mastodonte créé par l'emblématique milliardaire Jack Ma investit massivement dans l'intelligence artificielle, des algorithmes plus performants, l'accumulation de données... et des interactions toujours plus étroites avec les commerces en dur.

L'idée est notamment de suivre plus étroitement les tendances de vente des magasins et en retour de leur prodiguer des conseils de produits, de gérer des stocks sur plusieurs sites, mais aussi de faire de certains magasins des bases de retrait de colis.

Enfin, Alibaba ne cache pas son ambition de muscler tous azimuts sa présence à l'international, particulièrement en Asie du Sud-est, où il contrôle déjà la plateforme d'e-commerce Lazada, et où il a lancé en Malaisie un ambitieux hub logistique.

Selon le groupe chinois, des "centaines de millions d'internautes" d'Asie du Sud-est devaient justement prendre part samedi au "Jour des célibataires".

"Ce n'est que le début. A coup d'investissements de milliards de dollars à l'étranger, (Alibaba) pourrait bien finir par dominer l'e-commerce dans les pays en développement", assure Li Chengdong, analyste indépendant basé à Pékin.

bur-dma-jug/mcj

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Toute l'actualité sur AMAZON.COM
17/01 APPLE : Taxe de 38 milliards de dollars et nouveau campus
17/01 APPLE : Taxe de $38 mds et nouveau campus
13/01 Le CES s'achève sous le signe de l'intelligence artificielle
13/01 Sheryl Sandberg et Jack Dorsey mettent fin à leur mandat chez Disney
10/01 AMAZON COM : Feu vert à l'acquisition de La Redoute par Galeries Lafayette
10/01 AMAZON : JPMorgan a relevé son objectif de cours
09/01 ITALIE : Amazon va ouvrir deux nouveaux sites et créer 1600 emplois
09/01 OBJETS CONNECTÉS : l'UFC assigne en justice la Fnac et Amazon pour manque d'info..
08/01 Possible plainte contre Intel après la vente d'actions par son PDG
08/01 DISTRIBUTION : l'usage d'internet s'accroit encore en prévision des soldes d'hiv..
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur AMAZON.COM
Plus de recommandations
Données financières ($)
CA 2017 177 Mrd
EBIT 2017 3 511 M
Résultat net 2017 2 101 M
Trésorerie 2017 7 725 M
Rendement 2017 -
PER 2017 304,91
PER 2018 159,44
VE / CA 2017 3,48x
VE / CA 2018 2,64x
Capitalisation 624 Mrd
Graphique AMAZON.COM
Durée : Période :
Amazon.com : Graphique analyse technique Amazon.com | AMZN | US0231351067 | Zone bourse
Tendances analyse technique AMAZON.COM
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 50
Objectif de cours Moyen 1 317 $
Ecart / Objectif Moyen 1,7%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Jeffrey P. Bezos Chairman, President & Chief Executive Officer
Brian T. Olsavsky Chief Financial Officer & Senior Vice President
John Seely Brown Independent Director
Patricia Q. Stonesifer Independent Director
Tom A. Alberg Independent Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
AMAZON.COM11.58%628 776
QVC GROUP (LIBERTY INTERACTIVE CORPORATION)8.35%16 308
START TODAY CO.,LTD.-6.58%9 167
WAYFAIR INC6.59%7 422
MONOTARO CO.,LTD.3.73%4 287
B2W COMPANHIA DIGITAL-7.32%2 670