Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nasdaq  >  Apple    AAPL

SynthèseCotationsGraphiquesActualitésAnalysesAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
Synthèse actualitéToute l'actualitéInterviewsCommuniqués sociétéPublications officiellesActualités du secteur

Wall Street stagne en attendant que Trump passe à l'action

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
20/03/2017 | 22:09
LES MARCHÉS AMÉRICAINS CLÔTURENT QUASIMENT INCHANGÉS

La Bourse de New York a connu lundi une séance de relatif surplace, ses trois grands indices terminant dans le désordre avec de faibles variations malgré un nouveau record en séance pour le Nasdaq, porté par Apple.

L'indice Dow Jones a cédé 8,76 points, soit 0,04%, à 20.905,86. Le Standard & Poor's 500, plus large et principale référence des investisseurs, a perdu 4,78 points, soit 0,2%, à 2.373,47. Le Nasdaq Composite n'a pour sa part quasiment pas bougé avec un gain de 0,53 point (0,01%) à 5.901,53 après un pic historique en séance à 5.915,12 points.

Wall Street a volé de records en records depuis la victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle américaine en novembre mais l'enthousiasme est désormais retombé.

Le nouveau président des Etats-Unis consacre une grande partie de son énergie actuelle à tenter de faire adopter par le Congrès une réforme du système de santé au risque de retarder la mise en oeuvre de ses autres grandes promesses de campagne en matière de dérégulation, d'investissements dans les infrastructures et de baisses d'impôts.

"C'est tout simplement encore une journée de plus où on reporte le fait de parler de politique", dit Ian Winer, directeur du trading chez Wedbush Securities. "Le marché veut une réforme fiscale et il faut d'abord en finir avec la réforme de la santé pour qu'on obtienne la réforme fiscale."

Randy Frederick, vice-président du trading et des dérivés chez Charles Schwab, exprime les mêmes regrets.

"Avec la réforme fiscale et les dépenses d'infrastructures repoussées à la fin de l'année voire à l'année prochaine, cela va finir par peser sur le moral et la confiance des entreprises", déclare-t-il. "Au bout d'un moment, le marché va perdre patience."

CATERPILLAR RASSURE LES INVESTISSEURS

Au-delà de l'"effet Trump", la Bourse de New York a aussi été portée depuis fin 2016 par la confiance en l'économie américaine affichée par la Réserve fédérale, qui a relevé ses taux à deux reprises en décembre puis la semaine dernière.

Lors de son dernier tour de vis monétaire, la Fed n'a toutefois fait que confirmer son calendrier prévisionnel de deux nouvelles hausses de taux d'ici la fin de l'année, privant le marché d'une éventuelle bonne surprise.

Charles Evans, le président de la Fed de Chicago, a confirmé lundi cette hypothèse de trois relèvements de taux en tout en 2017.

Comme sur les marchés européens, qui ont terminé en petite baisse, la prudence est d'autant plus de mise à Wall Street que les Etats-Unis, sous l'impulsion de Donald Trump, ont conduit le G20 samedi à renoncer à sa position commune sur un rejet du protectionnisme.

La perspective d'une possible taxe sur les importations aux Etats-Unis a pesé sur le secteur de la distribution avec des replis de 3% à 4,77% pour Nordstrom, Macy's et Kohl's, les trois plus fortes baisses du S&P-500.

Apple a été de loin le principal soutien du S&P-500 et du Nasdaq avec une progression de 1,05% à 141,46 dollars avec un record à 141,50 dollars juste avant la clôture. Le titre a été porté par une succession d'avis favorables sur les perspectives du géant de l'électronique grand public, qui pourrait fêter les 10 ans de l'iPhone avec un nouveau modèle innovant.

Le Dow a pour sa part été principalement soutenu par Caterpillar, qui a pris 2,68% à 95,40 dollars. Le numéro un mondial des engins de terrassement et de génie civil a rassuré les investisseurs avec ses chiffres de vente.

FAIBLES VOLUMES

Disney a aussi animé la cote avec un gain de 0,85% à 112,71 dollars en profitant du succès dans les salles de cinéma de son dernier film "La Belle et la Bête", qui a rapporté 170 millions de dollars (158,2 millions d'euros) au cours du week-end, un record pour une sortie au mois de mars.

La fabricant de puces AMD a enregistré de loin la plus forte hausse du S&P-500 (+6,75% à 14,40 dollars) à la suite de relèvements d'objectifs de cours de la part de deux courtiers saluant les perspectives offertes par ses nouveaux produits.

Les volumes ont été faibles sur les marchés actions américains, avec un total de 5,8 milliards de titres échangés contre une moyenne quotidienne de 7,1 milliards sur les 20 dernières séances.

Le dollar a touché un creux de six semaines face à un panier de devises de référence avant d'effacer ses pertes, comme face à l'euro. Le billet vert pâtit depuis mercredi de l'absence de toute surprise dans les décisions et les déclarations de la Fed, qui ont encore fait reculer le rendement à 10 ans des emprunts du Trésor américain, tombé à plus bas de deux semaines à 2,466%.

Le recul du dollar profite à l'or, qui a touché un pic de deux semaines à 1.235,50 dollars l'once au comptant, mais il ne suffit pas à enrayer le repli des cours du pétrole face aux difficultés apparentes de l'Opep à résorber l'excédent d'offre sur le marché.

(Avec Sam Forgione à New York et Tanya Agrawal à Bangalore; Bertrand Boucey pour le service français)

par Noel Randewich

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Toute l'actualité sur APPLE
16/10 Apple et les banques portent Wall Street à des records
16/10 Huawei présente son dernier né, un smartphone paré d'intelligence artificiell..
16/10 APPLE : La valeur du jour à Wall Street - APPLE dopé par un broker
16/10 APPLE : en hausse après le relèvement de KeyBanc.
16/10 APPLE : KeyBanc Capital Markets adopte une recommandation positive
16/10 Apple juge infondée une procédure de Qualcomm contre l'iPhone en Chine
13/10 Samsung Electronics annonce la démission de son CEO, prévoit un bénéfice reco..
12/10 ABUS DE POSITION DOMINANTE : amende record pour Qualcomm à Taïwan
04/10 Avec une nouvelle gamme d'appareils, Google en choc frontal avec Amazon et Ap..
04/10 Google présente une série de nouveaux appareils dont le téléphone Pixel 2
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur APPLE
Plus de recommandations
Données financières ($)
CA 2017 228 Mrd
EBIT 2017 60 760 M
Résultat net 2017 47 367 M
Trésorerie 2017 156 Mrd
Rendement 2017 1,51%
PER 2017 17,42
PER 2018 14,37
VE / CA 2017 2,88x
VE / CA 2018 2,38x
Capitalisation 811 Mrd
Graphique APPLE
Durée : Période :
Apple : Graphique analyse technique Apple | AAPL | US0378331005 | Zone bourse
Tendances analyse technique APPLE
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesNeutreNeutreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 38
Objectif de cours Moyen 172 $
Ecart / Objectif Moyen 9,8%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Timothy Donald Cook Chief Executive Officer & Director
Arthur D. Levinson Chairman
Jeffrey E. Williams Chief Operating Officer
Luca Maestri Chief Financial Officer, SVP & VP-Human Resources
Kevin M. Lynch Vice President-Technology
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
APPLE35.55%810 889
HP INC46.29%36 261
HEWLETT PACKARD ENTERPRISE CO-14.27%24 114
SEAGATE TECHNOLOGY PLC-9.88%9 901
PEGATRON CORPORATION--.--%7 098
LENOVO GROUP LIMITED-4.24%6 360