Découvrir nos portefeuilles : Investisseur PEA |  International |  Trader
Accès Membre / Client

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Euronext Paris  >  BOUYGUES    EN   FR0000120503

BOUYGUES (EN)

1938
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésAnalysesAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
Synthèse analysesAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes 

BOUYGUES : Sans enthousiasme

Analyse du 30/06/2011 | 09:04

EURONEXT PARIS
Construction et ingénierie

Lors des plus bas du marché en mars 2009, le cours de l’action était tombé jusqu’à 22 € environ ; à 29 € ces jours-ci, il n’en est plus très loin, alors que les indices dans leur ensemble se sont repris assez sensiblement. Comparé à l’autre grand du secteur, Vinci, la différence d’appréciation est notable. D’où vient que la valorisation actuelle de l’entreprise soit aussi faible, bien que l’on puisse la considérer comme un conglomérat, auquel s’applique une décote ?
 
Très probablement d’un manque de croissance et d’une absence d’initiatives. Il faut constater que depuis trois ans le chiffre d’affaires est stable, autour de 31 / 32 Md€, et le bénéfice net en recul ; de 1,6 Md€ avant la crise, il n’est plus que d’un peu plus d’un milliard en 2010. Pour cette année, le premier trimestre n’a pas inversé la tendance, avec un repli bien plus prononcé  puisque le résultat est passé en un an de 181 à 34 m€. La cause est à rechercher du côté d’Alstom, dont le groupe détient un peu plus de 30 % du capital, et qui a moins contribué aux comptes de Bouygues, ainsi que des produits financiers comptabilisés en 2010 et pas ce trimestre ; le résultat d’exploitation est aussi en repli sur 2010, moins notable cependant.
 
En fait il ne s’est pas passé grand-chose depuis un an bien que le dirigeant ait avancé que la crise allait lui créer des opportunités, et les comptes n’ont pas beaucoup varié. En 2010, Bouygues Constructions (9,2 Md de CA), a vu son activité faiblir de 3 % dont 5 % en France, avec une stabilité de la marge opérationnelle à 3,4 %. Bouygues Immobilier (2,4 Md€ de CA) a franchement reculé, de 19 % dans l’ensemble dont 48 % en immobilier d’entreprises ; Colas, la filiale routière (11,6 Md€) a enregistré une légère croissance de 1 %. TF1 (2,62 Md) en revanche a bénéficié d’un plan de relance qui commence à se traduire dans les comptes avec 11 % de progression du CA et une amélioration de la marge opérationnelle de 4,5 points. Les ventes de Bouygues Télécom (5,6 Md) ont progressé de 5 % et l’excédent brut d’exploitation s’est maintenu. Enfin, la contribution d’Alstom dans les résultats a été bien moindre, même si les comptes de cette société commencent à renouer avec la reprise des commandes.
 
Pour cette année, les choses ne devraient pas être très différentes, on l’a vu avec les chiffres du premier trimestre, et le groupe anticipe toujours une activité de l’ordre de 31,9 Md€ soit une hausse de 2%. L’an dernier déjà nous nous interrogions pour savoir d’où viendrait la croissance et soulignions le fait que le groupe ne laissait rien entrevoir de bien convaincant dans ce domaine ; il semblerait qu’il en soit encore ainsi pour 2011.

Néanmoins, il existe un prix pour tout ; en mai 2010 le cours de l’action était de 34 €, il n’est plus que de 29 €. Le dividende est inchangé à 1,60 € depuis trois exercices et procure un rendement de 5,5 % contre 4,70 % l’an passé, mais une fois de plus, la rentabilité s’est faite au détriment de la valorisation. Malgré tout, un calcul simple de l’ensemble des seules participations cotées du groupe, c'est-à-dire les 30 % d’Alstom, les 43 % de TF1 et les 96 % de Colas représentent aux prix actuels une valorisation de 25 / 26 € environ par action Bouygues, celle des autres métiers du groupe est vraiment dérisoire. Enfin, les capitaux propres du groupe s’élèvent à 28 €, soit pratiquement le cours actuel.


Evidemment, Bouygues Télécom se trouve dans une situation moins confortable qu’il y a quelques années, la concurrence est rude et le marché mature ; TF1 est concurrencé par internet, Alstom est en creux de cycle, et la construction dans son ensemble ne devrait pas progresser significativement ; comme le groupe n’a pas investi dans les concessions et n’envisage pas de le faire, il ne peut pas bénéficier d’une reprise du trafic routier mais en contrepartie il est moins endetté.
 
Certes, l’entreprise est solide, la rentabilité des capitaux employés est bonne, et le dividende assuré. L’an dernier nous n’étions pas acheteurs, le cours actuel nous incite à légèrement revoir notre opinion, mais sans grand enthousiasme. Si Alstom voit effectivement son activité reprendre et les autres métiers se maintenir, un retour du cours vers 32 € ne serait pas illogique dans les douze mois à venir, mais il faudrait vraiment des initiatives marquées pour qu’il aille bien plus haut.




Réagir à cet article

Avertissement : Les analyses réalisées par la société Surperformance, éditrice du site zonebourse.com, n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou autre produit financier. La responsabilité de la société Surperformance ainsi que ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Les informations, graphiques, chiffres, opinons ou commentaires rédigés par les équipes de rédaction de Surperformance éditrice du site zonebourse.com s‘adressent à des investisseurs disposant des connaissances et expériences nécessaires pour comprendre et apprécier les informations qui y sont développées. Ces dernières sont diffusées à titre purement indicatif, Surperformance ne peut en garantir l’exactitude ou la fiabilité.

Ratios Financiers

Taille 2014e 2015e
Capitalisation 8 968 M€ -
Valeur Entreprise 12 619 M€ 12 521 M€
Valorisation 2014e 2015e
PER (Cours / BNA) 10,3x 12,7x
Capitalisation / CA 0,28x 0,27x
Valeur Entreprise / CA 0,39x 0,38x
Valeur Entreprise / EBITDA 5,12x 4,64x
Rendement (DPA / Cours) 5,95% 5,96%
Profitabilité 2014e 2015e
Marge d'exploitation (EBIT / CA) 3,52% 3,59%
Levier opérationnel (Delta EBIT / Delta CA) -6,42x 5,97x
Marge Nette (RN / CA) 2,61% 1,99%
ROA (RN / Total Actif) 2,20% 2,00%
ROE (RN / Capitaux Propres) 7,88% 8,14%
Ratio Versement Dividende 61,2% 75,6%
Situation Bilantielle 2014e 2015e
CAPEX / CA (Taux d'investissements) 4,09% 4,07%
Cash Flow / CA (Taux d'autofinancement) 4,79% 5,90%
Intensité Capitalistique (Total Actifs / CA) 1,19x 1,00x
Levier Financier (Dette Nette / EBITDA) 1,48x 1,32x
Publicité
Evolution du Compte de Résultat
BOUYGUES : Evolution du Compte de Resultat
Plus de Données financières
Révisions de BNA
BOUYGUES : Revisions de BNA
Autres Convictions fortes
18/09 - AMKOR TECHNOLOGY
La maitrise de l'infiniment petit
12/09 - ALLIANT TECHSYSTEMS
Contexte favorable pour le secteur de la défense
31/07 - COPA HOLDINGS
Leader dans les pays émergents d'Amérique du Sud
24/07 - INDUS HOLDING
Investissez dans les "champions" de l'industrie Ou..
18/07 - ALLIANCE RESOURCE PARTNERS
Acteur dominant dans un secteur durable
Plus de Convictions fortes
Rechercher
Contactez-nous
+33 (0)4 78 30 41 42
Rejoignez
102 225 membres
Cotations dynamiques  
ON
| OFF