Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Devises  >  Euro / US Dollar (EUR/USD)    EURUSD   

SynthèseCotationsGraphiquesActualitésAnalysesDérivésCommunauté 
Synthèse analysesAnalyses Zonebourse

La FED confirme les attentes

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Analyse à moyen terme du 14/12/2017 | 11:30
Conformément à ses projections et aux anticipations du marché, la Réserve Fédérale poursuit son cycle de resserrement monétaire en annonçant une troisième hausse de taux en 2017, la quatrième depuis l’élection de Donald Trump, la cinquième en deux ans, après sept années de soutien à l’économie.

Une décision différente aurait constitué une importante surprise alors que 90% des investisseurs étaient convaincus d’une telle action selon les données du CME. Ce nouveau tour de vis de la FED l’emporte à 7 voix contre 2, les responsables régionaux Charles Evans (Chicago) et Neel Kashkari (Minneapolis), inquiets du niveau de l’inflation, se distinguant de leurs confrères en défendant un nouveau statu quo.

Une tendance dissidente qui pourrait disparaitre en 2018 en raison du traditionnel turnover de l’institution américaine. En effet, ces deux membres ne seront plus votants l’année prochaine alors que des personnalités comme Loretta Mester (Cleveland) ou John Williams (San Francisco), ouvertement favorables à une poursuite du cycle en cours, intègreront le board. De son côté, Jérôme Powell, dont les votes furent en ligne avec les dernières grandes décisions de l’autorité monétaire, succèdera à Janet Yellen, qui achèvera son mandat en février prochain, à la tête de la banque centrale.

Sur le front des prévisions, la FED s’est donc félicitée de la robustesse du marché du travail et a relevé son anticipation de croissance pour 2018 de 2.1 à 2.5%. Un chiffre sans lien avec la mise en place de la réforme fiscale promise par Donald Trump dont Janet Yellen prévoit un « effet modeste » sur le PIB de la première économie mondiale.

Seule inquiétude pour la garante de la stabilité des prix : encore et toujours l’inflation.

Malgré un taux d’actifs sans emploi singulièrement faible et des inscriptions hebdomadaires au plus bas depuis 42 ans, la croissance des salaires peine à décoller, enregistrant une modeste progression de +2.5% sur un an au mois de novembre, un niveau anormal dans pareil contexte. Sur la même période, l’indice des prix à la consommation (hors secteurs volatils de l’énergie et de l’alimentation) n’a progressé que de 0.1% d’un mois sur l’autre et de 1.7% sur un an.

Si les argentiers américains, qui ciblent un seuil moyen de 2%, reconnaissent volontiers que les perspectives d’inflation ont décliné, ils peinent toujours à s’accorder sur la cause du phénomène. Effet temporaire ou sources fondamentales, Janet Yellen concède « une compréhension imparfaite » des mécanismes qui influencent la hausse des prix.

Malgré l’oppression palpable de cette inconnue, l’institut d’émission, par ailleurs peu inquiet du niveau élevé des indices boursiers de Wall Street, a maintenu ses projections à trois hausses de taux en 2018, deux en 2019 et deux en 2020, des anticipations jugées optimistes par les marchés financiers.

Techniquement, les graphiques nous montrent une réaction logiquement modérée de la parité face à un évènement prévisible. L’Euro consolide toujours autour de 1.1791 USD, seuil qui polarise l’essentiel des volumes depuis plusieurs semaines. A moins d’une surprise du côté de Francfort, nous n’attendons pas davantage de momentum d’ici la fin de l’année.

Mathieu Burbau
© Zonebourse.com 2017
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail

Avertissement : Les informations, graphiques, chiffres, opinions ou commentaires mis à disposition par SURPERFORMANCE SAS s'adressent à des investisseurs disposant des connaissances et expériences nécessaires pour comprendre et apprécier les informations développées. Ces informations sont données à titre informatif et ne représentent en aucun cas une obligation d'investissement ni une offre ou sollicitation d'acquérir ou de vendre des produits ou services financiers. Elles ne constituent par ailleurs pas un conseil en investissement.
L'investisseur est seul responsable de l'utilisation de l'information fournie, sans recours contre SURPERFORMANCE SAS, qui n'est pas responsable en cas d'erreur, d'omission, d'investissement inopportun ou d'évolution du marché défavorable aux opérations réalisées.

Graphique EURO / US DOLLAR (EUR/USD)
Durée : Période : Jour
Euro / US Dollar (EUR/USD) : Graphique analyse technique Euro / US Dollar (EUR/USD) | EURUSD | Zone bourse
Durée : Période : Semaine
Euro / US Dollar (EUR/USD) : Graphique analyse technique Euro / US Dollar (EUR/USD) | EURUSD | Zone bourse