Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Matières premières  >  London Brent Oil    XBNT   XX00000BRENT

SynthèseCotationsGraphiquesActualitésAnalysesDérivésFondsCommunauté 
Synthèse analysesAnalyses Zonebourse

Rien n’arrête les spéculations

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Analyse du 29/07/2011 | 11:03

Cela fait maintenant 1 mois que les cours du baril de pétrole coté à Londres n’ont fluctué que de 1 dollar. La crise de la dette souveraine des pays Européens et les interventions de l’AIE n’ont plus d’influence…

Et pourtant, les pays les plus dépendants du pétrole par rapport aux ressources énergétiques qu’ils produisent sont la Grèce l’Irlande, le Portugal et l’Espagne avec respectivement 58%, 56% et 55% pour une moyenne Européenne de 37%. Leur problème de dette aura donc eu pour conséquence de faire plonger les prix du pétrole, mais pour quelques séances seulement. Ces pays sont entièrement dépendants de l’or noir dans leurs activités de transport à hauteur de 95% et ne réalisent pour le moment pas que des moyens de substitution devraient être mis en place. La crise qu’ils traversent n’aura toutefois eu qu’un impact très ephémère sur l’or noir.

C’est pourquoi, l’Agence Internationale de l’Energie a du réaliser une action qu’elle n’a faite que 3 fois dans son histoire (37 ans) pour agir contre les spéculations sur les cours du pétrole : 60 millions de barils sur le marché en 30 jours. La conséquence immédiate a été une chute de plus de 6% des prix. Premier objectif atteint pour l’agence en attendant qu’enfin les pays producteurs s’accordent à augmenter leur production. Mais cela n’a été que de courte durée. Les opérateurs ont finalement pris conscience que cette mise sur le marché allait de toute façon se traduire par un restockage des barils supprimés.

Finalement, rien ne semble enrayer la volonté du marché de maintenir les cours du pétrole autour de 118 dollars. Ainsi, la neutralité de la tendance se confirme sur un horizon de temps de plusieurs mois au sein du range 105/126 dollars. A plus brève échéance, le franchissement du seuil intermédiaire des 118.80 dollars favoriserait une nouvelle hausse en direction des 126 dollars. Le timing d’entrée ne sera toutefois pas idéal et l’on privilégiera plutôt un achat spéculatif sur repli vers la zone des 110 dollars, si repli il y a.

Le Brent coté à Londres : Rien n’arrête les spéculations

© Zonebourse.com 2011
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail

Avertissement : Les informations, graphiques, chiffres, opinions ou commentaires mis à disposition par SURPERFORMANCE SAS s'adressent à des investisseurs disposant des connaissances et expériences nécessaires pour comprendre et apprécier les informations développées. Ces informations sont données à titre informatif et ne représentent en aucun cas une obligation d'investissement ni une offre ou sollicitation d'acquérir ou de vendre des produits ou services financiers. Elles ne constituent par ailleurs pas un conseil en investissement.
L'investisseur est seul responsable de l'utilisation de l'information fournie, sans recours contre SURPERFORMANCE SAS, qui n'est pas responsable en cas d'erreur, d'omission, d'investissement inopportun ou d'évolution du marché défavorable aux opérations réalisées.

Graphique LONDON BRENT OIL
Durée : Période : Jour
Pétrole Brent (London Brent Oil) : Graphique analyse technique Pétrole Brent (London Brent Oil) | XBNT | XX00000BRENT | Zone bourse
Durée : Période : Semaine
Pétrole Brent (London Brent Oil) : Graphique analyse technique Pétrole Brent (London Brent Oil) | XBNT | XX00000BRENT | Zone bourse