Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Swiss Exchange  >  Nestlé    NESN   CH0038863350

SynthèseCotationsGraphiquesActualitésAnalysesAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
Synthèse actualitéToute l'actualitéInterviewsCommuniqués sociétéPublications officiellesActualités du secteur

Malgré un ralentissement de la croissance, Nestlé reste à flot au 1er trimestre

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
20/04/2017 | 17:58

Vevey (awp) - Le premier trimestre est généralement le plus faible de l'année pour Nestlé. Le géant de l'alimentaire ne devrait pas déroger à cette règle en 2017, au vu du ralentissement constaté lors des trois premiers mois de l'exercice en cours. La croissance s'est essoufflée et le chiffre d'affaires n'a que légèrement augmenté. Le groupe veveysan ne se départit pas de son optimisme et confirme les objectifs annuels.

Le ralentissement enregistré au premier trimestre ne constitue pas une surprise, le mastodonte vaudois ayant répondu aux attentes des analystes sollicités par AWP. La direction avait déjà annoncé l'abandon du "modèle Nestlé", impliquant une croissance annuelle de 5-6%.

Les recettes ont stagné en ce début d'année à 21,0 mrd CHF, soit une modeste progression de 0,4% sur un an, indique le groupe jeudi. Le chiffre d'affaires s'inscrit dans la fourchette basse des prévisions. Les taux de change et les cessions nettes ont influencé négativement les ventes de Nestlé à hauteur respective de 0,4% et 1,5%.

La comparaison s'avère plus délicate en ce qui concerne la progression des ventes hors effets uniques. Lors du premier partiel 2016, les ventes affichaient une croissance organique de 3,9% qui a chuté à 2,3% entre janvier et mars de cette année. Nestlé dépasse néanmoins le consensus.

La croissance interne réelle (RIG), qui permet de mesurer le niveau des volumes écoulés, s'est inscrite à 1,3%, contre 3,0% douze mois auparavant. Les analystes tablaient pour leur part sur une valeur moyenne de 1,2%.

L'ASIE EN VERVE, LE BRÉSIL EN BERNE

"Nous avons été encouragés par la croissance en Asie et le maintien des dépenses de consommation en Europe. La demande des consommateurs dans les Amériques est restée faible", indique le directeur général (CEO) Mark Schneider, cité dans le communiqué.

Les adaptations de prix se sont révélées modérées et des progrès ont été réalisés en termes de réduction de coûts.

La zone Amériques demeure la principale contributrice au chiffre d'affaires, avec un apport de 6,2 mrd en recul de quelque 3%. La croissance organique s'est révélée presque nulle (+0,4%), tandis que la croissance interne réelle affiche une piètre évolution, à -1,4%. L'adaptation des prix sur le continent s'est élevée à 1,8%. Le Brésil a connu un trimestre difficile avec des ventes de Pâques faibles et des conditions économiques fragiles.

La région Europe, Moyen-Orient et Afrique du Nord s'en sort mieux, avec une croissance de 1,7% aussi bien organique que pour l'indicateur RIG. Le groupe déplore une érosion des recettes dans cette zone, à 4,0 mrd CHF (-7,0%).

La plus forte croissance organique est toutefois à mettre au compte de la zone Asie, Océanie et Afrique subsaharienne, avec 4,5%. La croissance interne réelle s'est fixée à 3,0% et le chiffre d'affaires à 4,0 mrd (-2,6%). Le partenariat avec la société d'alimentation chinoise Yinlu a notamment pesé sur les activités dans l'Empire du Milieu, qui accusent une décroissance organique.

Les divisions Waters et Nutrition affichent des revenus stables. La première a connu une croissance organique de 3,1% et une RIG de 2,6%, pour des adaptations de prix de 0,5%. Pour la seconde, la progression organique des ventes s'est inscrite à 1,1% avec une RIG négatif de -0,4% et des adaptations de prix de 1,5%.

CROISSANCE entre 2%-4%

Dans les autres activités, le chiffre d'affaires a augmenté à 2,3 mrd contre 2,1 mrd précédemment et la croissance organique s'est élevée à 5,8%. Le système de capsules de café Nespresso a continué à monter en puissance en Amérique du Nord, précise le groupe.

Nestlé maintient son objectif de croissance organique entre 2% et 4% sur l'ensemble de l'année. Le groupe envisage une augmentation considérable des coûts de restructuration, selon le communiqué. La marge opérationnelle devrait rester stable à taux de change courants (TCC). Le bénéfice récurrent par action TCC et le rendement des fonds propres sont attendus en progression.

De nombreux analystes ont commenté la performance trimestrielle de la plus grande capitalisation de la Bourse suisse. La majorité s'accorde sur un point, à savoir que la copie rendue n'est pas enthousiasmante mais que Nestlé peut se prévaloir de circonstances atténuantes.

Baader Helvea remarque qu'il s'agit du pire trimestre de ces dix dernières années. Une reprise interviendra toutefois d'ici la fin de l'année. L'avis est partagé par Berenberg, pour qui le ralentissement s'explique par des fêtes de Pâques tardives et un effet de base.

Société Générale et Morgan Stanley soulignent la résilience du groupe en Chine malgré les difficultés. Vontobel parle d'une bonne entame d'année, mais guette avec impatience les résultats opérationnels.

A la Bourse, l'action Nestlé a fini en hausse de 0,53% à 75,60 CHF, dans un SMI en progression de 0,30%.

fr/jh

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Toute l'actualité sur NESTLÉ
21/08 Plainte déposée contre Nestlé aux Etats-Unis concernant une eau
02/08 Mondelez change de patron
27/07 L'ORÉAL : bénéfice net semestriel en forte hausse, rentabilité record en vue
27/07 Nestlé manque les attentes au 1er semestre, sévèrement réprimé par les analys..
27/07 DANIEL LOEB : Nestlé, sous pression, abaisse sa prévision de ventes 2017
27/07 Nestlé manque les attentes au 1er semestre, sévèrement réprimé par les analys..
27/07 Danone dope ses marges malgré une faible croissance
27/07 NESTLÉ : la croissance organique toujours à la peine.
27/07 Nestlé ne convainc pas les investisseurs après ses résultats semestriels
27/07 Les valeurs à suivre à Paris et en Europe (actualisé)
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur NESTLÉ
Plus de recommandations
Données financières ( CHF)
CA 2017 90 320 M
EBIT 2017 14 078 M
Résultat net 2017 9 941 M
Dette 2017 13 537 M
Rendement 2017 2,94%
PER 2017 24,79
PER 2018 22,85
VE / CA 2017 2,95x
VE / CA 2018 2,84x
Capitalisation 253 019 M
Graphique NESTLÉ
Durée : Période :
Nestlé : Graphique analyse technique Nestlé | NESN | CH0038863350 | Zone bourse
Tendances analyse technique NESTLÉ
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 29
Objectif de cours Moyen 85,9  CHF
Ecart / Objectif Moyen 5,6%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Ulf Mark Schneider Chief Executive Officer & Director
Paul Bulcke Chairman
Magdi Batato Executive Vice President & Head-Operations
François-Xavier Michel Marie Roger Chief Financial Officer & Executive Vice President
Stefan Catsicas Chief Technology Officer & Executive VP
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
NESTLÉ10.68%260 777
THE KRAFT HEINZ COMPANY-3.24%102 930
MONDELEZ INTERNATIONAL-3.14%64 738
DANONE9.95%52 208
GENERAL MILLS, INC.-7.50%32 759
ASSOCIATED BRITISH FOODS14.39%32 000