Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nyse  >  Procter & Gamble Company    PG

SynthèseCotationsGraphiquesActualitésAnalysesAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
Synthèse actualitéToute l'actualitéInterviewsCommuniqués sociétéPublications officiellesActualités du secteur

Paradise Papers: Les Pays-Bas vont réexaminer 4.000 accords fiscaux

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
08/11/2017 | 15:49
PARADISE PAPERS: LES PAYS-BAS VONT RÉEXAMINER 4.000 ACCORDS FISCAUX

Le gouvernement néerlandais a décidé mercredi de réexaminer 4.000 accords fiscaux passés entre 2012 et 2016 avec des sociétés multinationales, à la suite des révélations des "Paradise Papers".

Selon ces documents, un accord conclu en 2008 avec Procter & Gamble, qui produit notamment les couches Pampers et les rasoirs Gillette, a permis au géant américain de bénéficier par erreur d'un allègement fiscal de 169 millions de dollars.

L'affaire a choqué des parlementaires néerlandais qui ont réclamé mardi un débat sur ces accords fiscaux.

Dans un communiqué, P&G a assuré "payer tous les impôts qu'il doit, dans le monde entier". "Nous respectons l'esprit et la lettre de la loi où que nous opérions", a dit le groupe américain.

Dans une lettre adressée au Parlement, le secrétaire d'Etat néerlandais aux Finances, Menno Snel, a reconnu que l'accord concernant Procter & Gamble avait été paraphé par un seul représentant des autorités fiscales alors que plusieurs signatures étaient requises.

"Il est inacceptable de ne pas suivre les procédures", écrit-il. "En conséquence, j'ai donné l'ordre de vérifier (...) si plus de 4.000 décisions internationales ont bien été prises en accord avec les directives."

Il a précisé que cette enquête serait terminée avant la fin de l'année.

La Commission européenne et des institutions internationales accusent régulièrement les Pays-Bas d'aider les entreprises à échapper à l'impôt en mettant en place des milliers d'accords fiscaux, notamment des "Advance Price Agreement" (APA, accord préalable en matière de prix de transfert) avec les grandes multinationales, comme c'est le cas pour P&G.

En 2015, la Commission européenne avait ordonné au gouvernement néerlandais de réclamer jusqu'à 30 millions d'euros d'impôts au groupe américain Starbucks après avoir jugé que l'arrangement conclu entre les Pays-Bas et la chaîne de cafés constituait une aide publique illégale. Starbucks et le ministère néerlandais des Finances ont fait appel.

Selon les chiffres de la Commission, les Etats membres de l'UE ont accordé 978 APA à des compagnies de l'Union en 2015, dont 236 aux Pays-Bas, 474 en Belgique et 145 au Luxembourg.

Les "Paradise Papers" sont une masse de documents sur des opérations financières émanant du cabinet d'avocats Appleby et obtenus par le Süddeutsche Zeitung. Le journal allemand a ensuite partagé ces documents avec le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) et d'autres médias.

(Toby Sterling, Anthony Deutsch, Tom Bergin et Bart Meijer; Guy Kerivel pour le service français)

Valeurs citées dans l'article : Procter & Gamble Company, Starbucks Corporation
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Toute l'actualité sur PROCTER & GAMBLE COMPANY
16/11 NELSON PELTZ : Nelson Peltz finalement au conseil d'administration, le suspens d..
08/11 PARADISE PAPERS : Les Pays-Bas vont réexaminer 4.000 accords fiscaux
07/11 PROCTER & GAMBLE : Paradise Papers-Des députés néerlandais réclament un débat
01/11 P&G S'ENGAGE EN FAVEUR DU CIVISME : la force du bien et de la croissance
26/10DJPRESSE : Pfizer lancera un appel d'offres pour sa division santé grand public en..
20/10 Wall Street en hausse, espère en la réforme fiscale
20/10 P&G : La croissance des ventes déçoit, le titre baisse
20/10 NELSON PELTZ : P&G-La croissance des ventes déçoit, le titre baisse
20/10 PROCTER AND GAMBLE : l'action chute après des résultats passables
20/10 PROCTER & GAMBLE : publie un premier trimestre mitigé
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur PROCTER & GAMBLE COMPANY
Plus de recommandations
Données financières ($)
CA 2018 66 955 M
EBIT 2018 14 873 M
Résultat net 2018 11 019 M
Dette 2018 24 913 M
Rendement 2018 3,18%
PER 2018 21,71
PER 2019 20,10
VE / CA 2018 3,73x
VE / CA 2019 3,64x
Capitalisation 225 Mrd
Graphique PROCTER & GAMBLE COMPANY
Durée : Période :
Procter & Gamble Company : Graphique analyse technique Procter & Gamble Company | PG | US7427181091 | Zone bourse
Tendances analyse technique PROCTER & GAMBLE COMPANY
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreBaissièreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 21
Objectif de cours Moyen 92,2 $
Ecart / Objectif Moyen 3,9%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
David S. Taylor Chairman, President & Chief Executive Officer
Jon R. Moeller Vice Chairman & Chief Financial Officer
Kathleen B. Fish Chief Technology Officer
Rita Oghassabian Senior Scientist
Terrence J. Porter Vice President-Global Research & Development
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
PROCTER & GAMBLE COMPANY5.17%225 079
UNILEVER (NL)21.65%166 482
UNILEVER26.04%166 482
UNILEVER NV (ADR)36.92%166 363
COLGATE-PALMOLIVE COMPANY9.86%63 285
RECKITT BENCKISER-7.16%59 474