Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Matières premières  >  WTI       

PÉTROLE (WTI)

Mes dernières consult.
Top consultations
581
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésAnalysesProduits de BourseFondsCommunauté 
Synthèse actualitéToute l'actualitéInterviews 

Le pétrole achève la semaine sur une nette hausse

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
19/05/2017 | 21:15

New York (awp/afp) - Les cours du pétrole ont nettement monté vendredi, gardant une dynamique favorable, à l'aide des spéculations à l'approche d'une réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) la semaine prochaine.

Le prix du baril de "light sweet crude" (WTI), référence américaine du brut, a gagné 98 cents à 50,33 dollars sur le contrat pour livraison en juin au New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le cours du baril de Brent de la mer du Nord a avancé de 1,10 dollar à 53,61 dollars sur le contrat pour livraison en juillet à l'Intercontinental Exchange (ICE).

"On arrive à un tournant où l'on commence à croire à une hausse des cours, peut-être pas très marquée mais au moins au-dessus de 50 dollars", a résumé Carl Larry, de Oil Outlooks and Opinions.

Les cours, qui avaient flanché au début du mois, ont connu une bonne semaine, largement dominée par la perspective du sommet de l'Opep le 25 mai.

"Le sentiment reste positif en attendant le sommet", a mis en avant Matt Smith, de ClipperData. "On continue à s'attendre à ce qu'elle prolonge ses quotas, voire les accentue. Cela contribue à soutenir les cours aujourd'hui."

L'Opep s'impose depuis janvier des limites de production, aux cotés de partenaires comme la Russie, et ils ne sont pour l'heure prévus que jusqu'à la fin juin.

Certes, les investisseurs ne doutent guère que le cartel annoncera au moins une prolongation à l'occasion de son sommet du 25 mai puisque l'Arabie saoudite, son acteur dominant, et la Russie se sont prononcées en ce sens voici quelques jours.

"Mais, en réalité, s'ils veulent prolonger ou accroître ces plafonds... C'est qu'ils n'ont pas fonctionné pour le moment !", a reconnu M. Smith. "Donc, ce n'est pas une si bonne nouvelle."

Même si les experts s'attendent à un rééquilibrage d'ici la fin de l'année, le marché mondial reste pour le moment nettement surabondant du fait notamment de l'accélération persistante de la production américaine.

- L'Iran vote -

A ce titre, le groupe privé Baker Hughes a, une nouvelle fois, annoncé une hausse du nombre de puits en activité aux Etats-Unis, dans son décompte hebdomadaire publié chaque vendredi.

Ce chiffre n'a néanmoins guère pesé sur un marché dominé par les espoirs suscités par l'approche du sommet de l'Opep et qui "a également été soutenu par le déclin du dollar" a souligné David Madden, de CMC Markets, y voyant "un bonus sympathique".

La déprime du dollar, qui souffre toujours des incertitudes politiques autour de la présidence de Donald Trump, est favorable au marché pétrolier qui est libellé en monnaie américaine et devient donc moins coûteux.

De leur côté, les experts de Commerzbank préféraient mettre l'accent "sur l'Iran, où va avoir lieu le premier tour de l'élection présidentielle".

Les Iraniens votaient massivement vendredi pour élire leur président, un scrutin déterminant pour le sortant, Hassan Rohani, un réformiste dont la victoire serait a priori favorable pour les investissements pétroliers chez ce membre majeur de l'Opep.

En revanche, une victoire du conservateur Ebrahim Raissi, qui veut notamment remettre en cause l'accord de Téhéran avec les grandes puissances sur le programme nucléaire iranien, aboutirait probablement à de "nouvelles sanctions" contre la République islamique, ont prévenu les experts de Commerzbank.

Cela pourrait soutenir les cours "en réduisant l'offre iranienne de pétrole, y compris à court terme", ont-ils conclu.

bur-jdy/lla/pb

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Toute l'actualité sur WTI
26/05 Le pétrole termine en hausse à New York
26/05 POINT Marchés-Prudence sur les actions, le pétrole hésite, le sterling baisse
26/05 Le pétrole peine à se reprendre avec sa chute liée à l'Opep
26/05 Le pétrole reste déprimé au lendemain de l'Opep
26/05 Face au casse-tête du schiste américain, l'Opep déçoit les marchés
26/05 Le pétrole essaie de reprendre ses esprits après sa chute liée à l'Opep
26/05 POINT Marchés- Léger recul attendu en Europe, le pétrole sur la défensive
26/05 POINT Marchés-Stabilité attendue en Europe, le pétrole sur la défensive
26/05 Le pétrole se stabilise en Asie
25/05 Le pétrole chute, déception après l'Opep
Plus d'actualités
Publicité
Graphique WTI
Durée : Période :
Pétrole (WTI) : Graphique analyse technique Pétrole (WTI) | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique WTI
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreNeutreNeutre
Analyse technique