Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Matières premières  >  WTI       

PÉTROLE (WTI)

Mes dernières consult.
Top consultations
561
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésAnalysesProduits de BourseFondsCommunauté 
Synthèse actualitéToute l'actualitéInterviews 

Shell va mieux mais est devenu trop tributaire du marché asiatique - Plus Europe

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
03/02/2017 | 11:44

Nathaniel Taplin,

The Wall Street Journal

Après 18 mois difficiles au cours desquels un plongeon des prix de l'énergie a succédé à la coûteuse acquisition de BG Group, Royal Dutch Shell a redressé la barre. Compte tenu des importantes cessions en cours et de l'amélioration des cash-flows, le généreux dividende du géant anglo-néerlandais de l'énergie apparaît en outre mieux sécurisé. Cependant, ses perspectives à long terme sont liées à l'évolution des prix du gaz naturel et, de ce point de vue, l'avenir est nébuleux.

La relative faiblesse des résultats de Royal Dutch Shell au quatrième trimestre n'est pas excessivement préoccupante. Les résultats des activités amont devraient connaître une embellie en 2017, grâce à la répercussion des hausses de prix.

Le marché du gaz en Asie demeure le principal point d'interrogation. Bien que les prix dans cette région aient atteint un plancher début 2016, ils restent inférieurs de 20% au niveau qui prévalait au moment de l'annonce du rachat de BG.

Et bien que le groupe ait accompli du bon travail en s'ouvrant de nouveaux marchés tels que le Pakistan, l'Egypte ou Singapour, l'offre en Chine -le morceau de choix- reste abondante. Shell est désormais le premier fournisseur de gaz naturel liquéfié dans le pays. Et si la demande chinoise de gaz a rebondi, le ralentissement de la croissance de la demande de la part de l'industrie et du secteur de l'énergie en 2017 et 2018 pourrait constituer un nouveau fardeau.

Shell est mieux positionné après le rebond des prix de l'énergie et la diminution de son endettement. Mais l'avenir pour ses actionnaires est plus que jamais lié aux prix volatils du gaz en Asie et à la Chine.

-Nathaniel Taplin, The Wall Street Journal

(Version française Guillaume Bayre) ed: VLV

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Toute l'actualité sur WTI
21:32 Le pétrole termine en baisse, souffrant toujours des stocks
20:55 Le pétrole termine en baisse à New York, souffrant toujours des stocks
20:49 Le pétrole finit en baisse à New York, la Russie inquiète
20:36 Le pétrole termine en baisse à New York, à 49,23 dollars le baril
18:16 Le pétrole repart en petite baisse dans un marché hésitant
15:32 Le pétrole recule très légèrement à New York, marché centré sur l'Opep
12:13 Le pétrole rebondit, l'Opep rassure les marchés
07:04 Le pétrole rebondit en Asie
21/04 Le pétrole baisse nettement, le marché rattrapé par le doute
21/04 Le pétrole termine en baisse à New York, le WTI sous les $50
Plus d'actualités
Publicité
Graphique WTI
Durée : Période :
Pétrole (WTI) : Graphique analyse technique Pétrole (WTI) | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique WTI
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesNeutreNeutreHaussière
Analyse technique