Connexion
Identifiant
Mot de passe
Retenir
Codes oubliés ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeVidéosAgenda 
Toute l'infoDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCommuniqués 

Au sommet des BRICS, le projet de banque de développement cale

27/03/2013 | 08:58

Les pays du groupe des BRICS ne sont pas parvenus mardi à s'accorder sur le financement et le siège de leur banque de développement, un projet emblématique de leur volonté d'indépendance qui ne sera donc pas bouclé lors du sommet annuel à Durban.

La répartition des contributions au financement de cette banque, censée devenir une alternative à la Banque mondiale, est depuis l'origine un sujet de désaccord entre les cinq grands membres du groupe, le Brésil, la Chine, l'Inde, la Russie et l'Afrique du Sud.

"Il y a une évolution positive mais il n'y a pas de décision sur la création de la banque", a déclaré mardi soir le ministre russe des Finances Anton Silouanov, après une réunion avec ses homologues à la veille du sommet formel des chefs d'Etat.

Des responsables ont expliqué que la banque devrait être dotée d'un capital initial équivalant à 50 milliards de dollars (39 milliards d'euros). Mais le désaccord porte sur la répartition de cette somme, certains penchant pour que chacun des BRICS apporte 10 milliards de dollars, d'autres pour une répartition variant selon leur poids économique respectif.

L'économie chinoise représente environ 20 fois celle de l'Afrique du Sud et quatre fois celle de l'Inde ou de la Russie.

"Des instructions vont être données pour accélérer le processus", a assuré Anton Silouanov, ajoutant que le sujet serait de nouveau abordé à l'occasion de la réunion des ministres du G20 en avril.

Les cinq pays des BRICS représentent 20% environ de l'économie mondiale, un poids qui augmente rapidement, tout comme leur importance géopolitique dans leurs régions respectives, mais ils peinent encore à convertir cette dynamique économique en un véritable élan politique commun.

ACCORD BILATÉRAL CHINE-BRÉSIL

A Durban, les deux principales économies du groupe, la Chine et le Brésil, ont marqué leur détermination à faire évoluer l'architecture financière et commerciale mondiale en signant un accord sur trois ans couvrant jusqu'à 30 milliards de dollars (23,4 milliards d'euros) d'échanges bilatéraux.

Le texte vise à faire en sorte que les relations commerciales entre Brasilia et Pékin n'aient pas à souffrir d'une nouvelle crise bancaire qui viendrait à assécher les financements en dollar.

"Si le marché financier mondial subissait de nouveaux chocs, avec à la clé une raréfaction du crédit, nous obtiendrions du crédit auprès de notre plus important partenaire étranger, il n'y aurait donc pas d'interruption du commerce", a expliqué le ministre brésilien de l'Economie Guido Mantega.

Au sommet de Durban, le cinquième du genre depuis 2009, les dirigeants des BRICS devraient aussi entériner la création de réserves de change partagées.

Tout comme celui de banque de développement, ce projet illustre la frustration suscitée au sein des pays émergents par leur dépendance vis-à-vis de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international, deux organisations trop liées à leurs yeux aux intérêts des pays les plus riches.

Les réserves de change communes, alimentées par les banques centrales, pourraient être utilisées pour venir en aide aux pays souffrant de déséquilibres marqués de leur balance des paiements et pour stabiliser des économies en crise, selon des documents que s'est procurés Reuters.

Agnieszka Flak et Marina Lopes, Marc Angrand pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Réagir à cet article

Dernières actualités "Toute l'info"
Date Titre
00:52 Les négociations avec l'Iran à la croisée des chemins, dit Kerry
00:48 Grèce-Maintien attendu de l'ELA à son niveau actuel par la BCE
00:37 Le pape François entame à Quito une tournée sud-américaine
00:14 Dijsselbloem juge "très regrettable" l'issue du référendum grec
00:10 Tsipras prône "un front national fort" après le référendum grec
05/07 Les Grecs défient l'Europe en votant massivement "non"
05/07 L'euro en forte baisse après le "non" grec
05/07 Allemagne-Exaspération après le "non" grec, Merkel silencieuse
05/07 Tusk convoque un sommet de la zone euro pour mardi soir
05/07 Grèce-Tusk convoque un sommet de la zone euro pour mardi soir
Dernières actualités "Toute l'info"
IndicesCours indicatifs  
Cours en temps réel.CAC 404808.22 -0.57%
Cours en temps réel.S&P 5002077 -0.03%
Cours en différé.DOW JONES17730 -0.16%
Cours en différé.NASDAQ 1004433 0.09%
Cours en clôture.DAX 3011058 -0.37%
Cours en clôture.FTSE 1006586 -0.67%
Cours en temps réel.BEL 203592 -0.89%
Cours en différé.SMI8913 -0.54%
Cours en temps réel.AEX474 -0.59%
Cours en clôture.IBEX 3510780 -0.61%
Cours en temps réel.PSI 205579 -0.68%
Cours en clôture.EUROSTOXX3442 -0.62%
Cours en clôture.NIKKEI 22520540 0.08%
Cours en clôture.SHANG. CMP3687 -5.77%
Cours en clôture.HANG SENG26064 -0.83%
Publicité
Actualités qui impactent 
Plus d'actualités qui impactent
Actualités les plus lues
05/07 MICROSOFT : A. Khenifsa, ITMag : "Nous cherchons un hébergeur en Algérie qui assure le support de notre site"
05/07 TOSHIBA : Les erreurs comptables de Toshiba pourraient dépasser 730 mlns
05/07 NEXEYA : Calendrier Communication Financière
05/07 MACQUARIE : Berlin cherche des investisseurs privés pour son nouvel aéroport-presse
05/07 DEUTSCHE POST : Accord salarial chez Deutsche Post pour mettre fin aux grèves
Plus d'actualités
Actualités les plus recommandées
02/07 Le FMI met en garde sur la viabilité de la dette grecque
02/07STRATÉGIE OPTIONNELLE : Voilà comment profiter de l'épilogue grec
01/07 Alexis Tsipras réitère son appel à voter "non" au référendum
01/07 Le FMI confirme que la Grèce ne l'a pas remboursé
30/06 Un "Brexit" serait désastreux pour la City, dit The City UK
Plus d'actualités recommandées