Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Anaïs
Lozach

Analyste

79
Publicité
Du même auteur
Plus d'articles

Bitcoin : J-2 et J-10 avant le lancement des futures

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
2
08/12/2017 | 18:21

Pour rappel, le bitcoin a été créé en 2009 par un pseudo « Satoshi Nakamoto ». Le taux de change bitcoin/dollar valait à ses débuts 1 BTC = 0.001 USD et la première transaction fut réalisée sur le « bloc 170 » de la blockchain pour 10 BTC.

Performances exceptionnelles

Sur les 1334 monnaies virtuelles existantes et les 420 milliards de capitalisation, les cinq principales monnaies virtuelles sont, le Bitcoin (avec 62% de la capitalisation boursière totale), l’Ethereum (10.5%), le Bitcoin Cash (5.9%), l’Iota (2.8%) et le Ripple (2.3%). 
 
Source : coinmarketcap

Le Bitcoin, grande star des crypto, affiche des performances exceptionnelles. A titre d’illustration, le graphique ci-dessous représente l’évolution du cours du Bitcoin en dollars américains depuis le début de l’année 2017. Vous retrouvez sur ce même graphique les performances historiques, sur un an, depuis janvier et sur un mois glissant. 
 
Source : Bloomberg

La monnaie virtuelle a suscité un fort intérêt depuis ce début d’année et a beaucoup fait parler d’elle. Si elle ne dépend d’aucune banque centrale, ni d’aucune autre institution, les performances du Bitcoin reflètent uniquement la rencontre de l’offre et de la demande, elle-même alimentée par les rumeurs et l’actualité.

Les « Bad News »

Certaines de ces news ont d’ailleurs fait reculer le cours du Bitcoin de façon significative, comme le procès du patron de l’ancienne plateforme d’échange de Bitcoins MtGox en juillet dernier, l’interdiction des échanges en Bitcoin en Chine en septembre, ainsi que l’abandon du protocole SegWitx2  début novembre. Nous constatons néanmoins que ces trois phases de corrections distinctes ont laissé place à d’importants rallyes, caractérisés notamment par la présence de gaps haussiers (voir graphique ci-dessous).
 
Source : Bloomberg

Depuis ce début d’année, il fut impossible de passer à côté de cette révolution que représente le bitcoin. Nombreux sont les analystes et les leaders d’opinion qui se sont exprimés sur cette technologie et les opinions sont franchement tranchés. Ce sont par ailleurs chacune de ces réactions qui ont influencé les cours de cette dernière.  

Les « crypto-enthousiastes »

On retrouve par exemple dans cette catégorie d’agents: Goldman Sachs, les banques suisses Vontobel et Leonteq Securities, ou encore Mike Novogratz gérant de hedge funds, Thomas Lee de Fundstrat, les entreprises américaines TD Ameritrade Holding et Ally Financial.

Les non convaincus et les cassandres

Les Etats comme le Maroc, la Chine et l’Indonésie ont interdit les négociations en bitcoin, ou prévoient de le faire prochainement. Le PDG du Crédit Suisse Tidjane Thiam, Clayton Heijman responsable du secteur hedge funds chez Calyon, Jamie Dimon le PDG de JP Morgan Chase et Mark Cudmore, ancien de chez Lehman Brother, qualifient le bitcoin comme un effet de mode (comparable au célèbre animal de compagnie virtuel, le « tamagotchi » !), une « escroquerie » et comme une bulle risquant de déstabiliser l’économie réelle et la bourse.

Feu de paille ou réelle révolution ?

Les avis divergent autour de cette monnaie, mais une chose est sûre, c’est que tout le monde en parle et qu’il existe désormais un véritable marché. 

C’est pour cette raison que le 31 octobre, le Chicago Mercantile Exchange Group (CME Group), le plus important des marchés à terme du monde, a annoncé son projet de lancer avant la fin de l’année des contrats à terme en bitcoin. Le CBOE (Chicago Board Options Exchange), deuxième principal marché à terme, a également annoncé son projet de futures sur Bitcoin. Ces nouvelles ont permis à la crypto-monnaie de franchir le seuil significatif des 6000 dollars, puis de continuer à battre des records les jours suivant (+134% depuis l’annonce).

Après avoir collaboré avec la CFTC (Commodity Futures Trading Commission) et d’autres acteurs du marché, le CME et le CBOE estiment avoir bien étudié cette technologie et maîtriser l’ensemble des caractéristiques de cette dernière pour être en mesure d’introduire les contrats à terme bitcoin.

Comment vont alors fonctionner ces contrats et quelles sont les spécificités à connaître ?

Source des informations ci-dessous : cboe
 
• Le CBOE lancera ses contrats à terme dès le 10 décembre 2017 (XBT),
• Les futures CBOE Bitcoin seront basés sur le prix du bitcoin, en dollars, sur la plateforme Gemini,
• C’est la CFTC (Commodity Futures Trading Commission) qui est en charge de la réglementation qui s’appliquera à la négociation des futures sur bitcoin,
• Les contrats à terme Bitcoin seront négociés sur le Cboe Futures Echange.
• Les heures de négociation seront les suivantes : 
 

 

Source des informations ci-dessous : cmegroup
 
• Le CME va lancer ses contrats à terme le 18 décembre 2017 (BTC),
• Les cours de ces contrats seront calculés sur la base du marché « cash » du bitcoin. Autrement dit, les contrats feront l’objet de règlement en cash, basé sur un taux de référence, le BRR.  Ce taux correspond à un indice des prix, agrégeant les informations concernant les négociations sur différentes plateformes telles que Bitstamp, GDAX, Kraken et itBit entre 15h et 16h (heure de Londres),
• Tout comme pour le CBOE, c’est la CFTC (Commodity Futures Trading Commission) qui est en charge de la réglementation qui s’appliquera à la négociation des futures sur bitcoin du cME,
• Les plateformes prenant en charge les contrats à terme en bitcoin seront CME Globex destiné à la négociation), CME ClearPort (destiné à la compensation) et CME Direct,
• Les heures de négociation des contrats à terme en bitcoin sur ces plateformes seront de 17h à 16h du dimanche au vendredi (fuseau horaire Central Time). Cela signifie que les futures bitcoin seront fermés de 22h à 23h en heures françaises pendant le « roll-over »,
• 1 contrat correspond à un bloc de 5 bitcoins. Au cours actuel (07/12 à 14h40) de 15000$, un contrat vaudrait alors 5 x 15 000$ = 75 000$. Le pas de cotation (minimum de fluctuation) est de 5$ par bitcoin. Puisqu’un contrat correspond à un bloc de 5 bitcoins, le minimum de fluctuation d’un contrat est alors de 25$. Soit, 1 tick = 25$,
• La taille maximale d’une position est de 1000 contrats. 1000 contrats de 5 bitcoins représentent une position maximale de 5000 bitcoins. Pour un cours à 15000$ le bitcoin, cela équivaut à 5 x 15 000$ = 75M$,
• La date d’échéance sera tous les deux mois à compter de mars 2018. Il y aura donc une échéance en mars, en juin, septembre et décembre,
• Le dernier jour de cotation du contrat se fera le dernier vendredi du mois, donc si la date d’échéance du contrat est en mars, le dernier vendredi du mois de mars le contrat expirera et la valeur finale du règlement sera basée sur le BRR du CME à 16h00, heure de Londres,
• Si le prix du contrat varie de +/- 7% du prix du règlement, une période de surveillance de deux minutes est alors ouverte (période pendant laquelle il est toujours possible de négocier), si au bout des deux minutes le prix des contrats échangés s’éloigne de cette limite, les négociations se poursuivent avec des limites de prix élargies (+/- 13% et +/- 20%). La limite de +/- 13% est également considérée comme étant « souple » alors que celle à +/- 20% est stricte. Si le contrat est volatil de +/-20%, alors les négociations sont interrompues.

Pour conclure, cette introduction de la crypto-monnaie sur les marchés réglementés CME et CBOE va permettre de la rendre plus facilement accessible au grand public, et plus particulièrement, aux institutionnels, interdits d’investir sur des marchés non réglementés.  Ils pourront ainsi bénéficier d’effet de levier et il sera possible de spéculer sur le bitcoin en versant un dépôt de garantie pouvant s’élever à 35 ou 50% de la valeur du contrat. A la suite de cette opération, le bitcoin devrait être davantage liquide (car plus simple de l’acheter, mais aussi, de le vendre) et devrait attirer une foule d’investisseurs. De plus, si cette opération se déroule correctement et que l’avenir du bitcoin n’est pas mis en péril, alors l’approbation par la SEC de lancer des ETF sur le Bitcoin pourrait être plus à nouveau à envisager.

Nous insistions quand même sur le fait que négocier des contrats à terme sur le bitcoin (XBT et BTC) ne permettront pas de disposer in fine de bitcoin, mais simplement de spéculer sur ce sous-jacent. En effet à échéance vous disposerez d’un règlement en cash et non de bitcoin. 

Après avoir contacté notre partenaire Interactive Brokers (IB), nos clients auront la possibilité de négocier les contrats à terme sur le bitcoin (XBT et BTC). IB nous a indiqué se réserver la possibilité de démarrer les négociations à partir du 13 décembre au plus tôt, pour des raisons techniques de clearing et de prudence, ces produits étant totalement atypiques. 
 

Anaïs Lozach
© Zonebourse.com 2017
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
2
Réagir à cet article