Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Toute l'info

Actualités : Toute l'info

 Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
L'article demandé n'existe plus. Nous vous proposons l'article suivant :

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
20/02/2018 | 06:36

Singapour (awp/afp) - Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie dans un marché troublé par les tensions au Moyen-Orient et les craintes de production record aux Etats-Unis.

Vers 05H00 GMT, le baril de light sweet crude (WTI), référence américaine du brut, pour livraison en mars, prenait 69 cents à 62,37 dollars dans les échanges électroniques en Asie.

Le baril de Brent, référence européenne, pour livraison en avril, cédait lui 21 cents, à 65,46 dollars.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a menacé dimanche les "tyrans de Téhéran" de représailles en cas d'agression, une semaine après une première confrontation ouverte en Syrie.

Les analystes craignent une escalade qui pourrait perturber l'offre dans une région productrice d'or noir volatile.

"Netanyahu bat les tambours de guerre en suggérant qu'Israël pourrait agir seul contre l'Iran, ce qui pousse les cours à la hausse", a déclaré Stephen Innes, analyste chez Oanda.

"Comme c'était prévisible, ce langage guerrier fait que la région a peur d'un affrontement, ce qui renforce les cours car les investisseurs craignent de grosses perturbations dans l'offre. Et bien sûr, quand Israël est de la partie, il y a des craintes de contagion dans la région", a-t-il dit.

Les marchés sont aussi à l'affût des chiffres hebdomadaires de la production américaine après un lundi férié aux Etats-Unis.

Cette production dépasse les 10 millions de barils par jour et une augmentation du nombre des plateformes pétrolières en activité dans ce pays pourrait encore faire grimper ce chiffre.

Les cours avaient atteint des plus hauts de trois ans en janvier, encouragés par la bonne application de l'accord conclu par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et d'autres producteurs comme la Russie pour limiter la production jusqu'à la fin 2018.

Mais les investisseurs craignent que le pétrole américain ne réduise à néant les efforts du cartel pour rééquilibrer le marché.

str-mba/ev/plh

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Toute l'info"
06:36Le pétrole en ordre dispersé en Asie
AW
06:21Prévisions du jour mardi 20 février
AW
06:21Événements importants des semaines 08 et 09 du 20.02.2018 au 03.03.2018
AW
06:20Mardi 20 février 2018 - Service Basic d'AWP
AW
06:18HSBC : bénéfice net multiplié par 7 en 2017 après les restructurations
AW
06:00Agenda economique du mardi 20 février
RE
06:00Agenda economique monde jusqu'au 31 mars
RE
04:00Resume de l'actualite a 03H00 GMT (20/02)
RE
03:53Trump soutient la candidature de Romney au Sénat dans l'Utah
RE
01:32La GB ne sera pas une "économie à la Mad Max" après le Brexit-Davis
RE
Dernières actualités "Toute l'info"
Publicité