Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Pro. de la finance

Actualités : Pro. de la finance

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

''Des résultat 2016 en belle progression''
Nicolas Pollet, CEO de Invibes Advertising

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
1
0
14/03/2017 | 11:31
1- Vous venez de publier votre chiffre d'affaires 2016, il est en forte hausse, vous pouvez nous le détailler ?

Nous avons en effet publié une croissance de 54% sur 2016, ce qui amène à 854% de hausse depuis 2013. Cette croissance a été tirée essentiellement par notre activité en France, où nous avons à la fois développé notre chiffre d’affaire sur des clients existants tels que Carrefour, PSA, SNCF..., et à la fois avec l’arrivée de nouveaux annonceurs comme Candia, Eristoff, Fox, Loop, Lotus, Nissan, Opel, Seat et Suisse Tourisme.
Invibes surperforme ainsi dans son secteur, qui lui a progressé de 7% en 2016.
 
Pour assurer la livraison de cette croissance de campagnes publicitaires, nous avons également fait évoluer notre inventaire du côté des éditeurs, en développant notre réseau de partenaires avec des carrefours d’audience comme par exemple Paris-Match et Europe1 (Groupe Lagardère), Femme Actuelle et Voici (Prisma), 01net et Eurosport (NextRégie), ou encore avec différents sites de presse quotidienne tels que : Le Parisien, La Voix du Nord, Ouest-France, Le Dauphiné Libéré et Nice Matin.
 

2- 98 % du CA est fait en France, comment envisagez-vous votre déploiement à l’international ?

Nous avons démarré l’activité en en Suisse et Espagne en milieu d’année dernière via des partenariats locaux. Les retours sont prometteurs avec le lancement de premières campagnes pour le compte de grandes marques comme par exemple Ikea et Volvo en Espagne, H&M et UBS en Suisse. Pour l’instant le chiffre d’affaires à l’international reste marginal par rapport à notre chiffre d’affaires global, mais cela devrait évoluer en 2017 et les années suivantes.
En parallèle, nous discutons avec d’autres partenaires potentiels dans d’autres pays, et avançons avec Bpifrance sur l’étude de financement d’une partie de notre développement à l’international.
 

3- Etes-vous à la recherche d’opportunités de rachat pour conquérir de nouvelles parts de marché ?

Notre stratégie de développement à l’international repose sur la mise en place de partenariat d’ordre commercial avec des acteurs locaux. Toutefois, nous sommes prêts à saisir des opportunités d’acquisition pour accroître notre présence à l’internationale. Nous pourrions également être intéressés par une cible qui nous apporterait une diversification dans les sources de revenus, à condition qu’il y ait des synergies avec Invibes (technologique, au niveau produits ou sur l’inventaire par exemple).

 
4- A ce jour 80 % du marché publicitaire est monopolisé par Google et Facebook, comment vous insérez vous sur le marché dans ce contexte ?

Google et Facebook récupèrent la grande majorité des revenus publicitaires et la tendance ne décélère pas. C‘est eux aussi qui s’accaparent l’essentiel de la croissance du marché. Différentes raisons expliquent cette situation, mais la principale est rarement mentionnée alors qu’elle est très simple : ils ont tout simplement développé des produits très efficaces.
 
Chez Invibes, nous reprenons la même recette, mais sur les sites média. Concrètement, nous avons décidé de concentrer tous nos efforts dans le format in-feed (comme chez Facebook, Linkedin, Twitter,…), et avons développé une quinzaine d’expériences publicitaires novatrices et différenciantes. L’objectif est d’apporter aux annonceurs des solutions publicitaires plus engageantes auprès des internautes, et donc plus performantes que des simples bannières. Par exemple, nous avons lancé il y a 2 mois notre produit Locator qui permet d’insérer dynamiquement la carte Google Maps montrant le magasin le plus proche par rapport à la position de l’internaute.
Le marché (agences, annonceurs, éditeurs) est demandeur d’alternatives au GAFA. Invibes leur propose un format de qualité équivalente, voire meilleur dans certains cas. Et cela porte déjà ses fruits puisque la majorité des campagnes publicitaires que nous avons signées en 2016 étaient des campagnes diffusées également sur Facebook. Les agences et/ou annonceurs ont choisi d’ajouter Invibes à leur plan média car ils y voyaient une complémentarité intéressante.

 
5- Quelles sont les perspectives pour 2017 ?

Sur le plan commercial, nous allons continuer de développer l’activité avec la plupart de nos clients existants, notamment grâce aux lancements de nouveaux produits comme mentionnés ci-dessus. Ces lancements vont aussi permettre de recruter de nouveaux clients avec des offres plus en adéquation avec leur stratégie digitale.
Sur le plan international, nous allons poursuivre notre croissance dans les pays dans lesquels nous sommes déjà présents, et rester ouvert aux opportunités de développement dans d’autres pays avec des partenaires.
Enfin, sur le plan technologique, nous allons prochainement sortir une nouveauté qui devrait nous positionner, vis-à-vis des agences & annonceurs, encore davantage comme une alternative à Google & Facebook.

© Zonebourse.com 2017
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
1
0
Réactions à cet article
Réagir
Publier
loader
Xstian
Le 18/05/2017 à 01:22
arrow option
Toutes mes félicitations à monsieur le CEO pour cette belle progression ccf
  
  
Dernières actualités "Pro. de la finance"
25/04La taille du « marché cible » d’une entreprise est critère d'investissement majeur, selon Amplegest
AO
25/04Les investisseurs privilégient les ETF obligataires, observe DWS
AO
25/04Degroof Petercam reste confiant sur les actions européennes
AO
25/04BNP Paribas Wealth Management renforce sa présence aux Etats-Unis
AO
25/04ASSURANCE VIE : nouveau ralentissement de la collecte en mars
AO
24/04Fidelity est neutre sur les emprunts d’État des pays périphériques
AO
24/04Les marchés sont en phase de consolidation, estime Nordea Asset Management
AO
24/04BFT IM ne voit pas de signes alarmants de dégradation de la conjoncture mondiale
AO
24/04Meeschaert Gestion Privé attend un meilleur point d'entrée sur les actions et les obligations
AO
23/04LIVRET A : regain de forme en mars
AO
Dernières actualités "Pro. de la finance"
Publicité