Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCommuniqués

France: croissance du secteur chimique supérieure aux attentes initiales (UIC)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
07/12/2017 | 12:59

Paris (awp/afp) - La croissance du secteur chimique français sera en 2017 nettement supérieure aux prévisions initiales de la fédération professionnelle, et devrait atteindre 3%, a annoncé jeudi le président de l'Union des industries chimiques (UIC) Pascal Juéry.

"C'est considérablement plus que ce que nous avions annoncé", a dit M. Juéry à la presse, en marge d'un colloque parlementaire sur la chimie française.

En mars dernier, l'UIC prévoyait une hausse de 1,6% cette année, en repli sur les 2% enregistrés en 2016.

La fédération table désormais sur une croissance de 3% cette année. Sur les huit premiers mois (à fin août), derniers chiffres connus, la hausse était de 3,7%.

"La croissance économique est repartie (dans) tous les secteurs industriels aval, et pas simplement la France puisqu'on exporte 70% de la production", a commenté M. Juéry, notant que la partie la plus dynamique était la chimie de spécialité.

"La chimie (française) se porte bien", a résumé le président de l'UIC, rappelant son 2e rang en Europe après l'Allemagne, et une balance commerciale excédentaire de 7 milliards d'euros.

Les industriels français de la chimie ont d'autre part souhaité "un certain pragmatisme dans la réglementation" encadrant leur activité, demandant qu'elle soit "proportionnée aux enjeux" et se situe "dans un cadre européen".

"On ne peut pas s'inscrire dans une démarche de long terme sans prendre en compte l'aspect de nos activités sur l'environnement et la santé humaine", a déclaré M. Juéry. "Néanmoins, Il faut faire preuve d'un certain pragmatisme dans la réglementation", a-t-il poursuivi.

M. Juéry a mis en garde contre "tout écart de réglementation entre les différents pays européens". "La France a quelquefois tendance à faire un petit peu de zèle", a-t-il lancé.

L'UIC a pris comme exemple les règles en matière de contrôle des émissions de particules dans les installations dites "sous conditions strictement contrôlées" d'utilisation des produits, où l'administration française était plus stricte qu'au niveau européen.

Dans ce dossier, la fédération a salué l'adoption l'été dernier d'un "guide qui vient apporter des solutions pratiques" et "réalistes industriellement parlant".

"On a évité une délocalisation assez massive de la chimie fine par une réglementation proportionnelle, et probablement mieux disante par rapport à la réglementation européenne", a souligné M. Juéry.

La chimie en France compte 3300 entreprises employant 165'000 salariés.

afp/buc

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Dernières actualités "Economie / Forex"
10:12 Les Bourses en Europe prudentes en attendant la Fed
10:12 Toyota et Panasonic envisagent une alliance dans les batteries
10:05 Bourse Zurich: pertes anecdotiques, la prudence encore de mise avant la Fed
10:01 La Bourse de Francfort dans l'expectative avant la Fed (Dax: -0,03%)
09:42 BOURSE DE PARIS : Paris sans conviction avant la Fed
09:07 Les Suisses prennent leur temps pour régler impôts, médecins et assurances
09:05 L'ouverture d'Eurex retardée de près d'une heure
08:43 Bourse Zurich: le SMI reprend son souffle en attendant la Fed
08:33 CAC 40 : prudence à l'approche du verdict de la Fed.
08:30 ALLEMAGNE : l'inflation confirmée à 1,8% en novembre
Dernières actualités "Economie / Forex"
Publicité