Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCommuniqués

Interview-Bullard (Fed) lie défense de l'objectif d'inflation et crédibilité

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
12/10/2017 | 19:23

WASHINGTON, 12 octobre (Reuters) - La Réserve fédérale doit clairement défendre son objectif d'une inflation à 2% et arrêter de relever ses taux tant que le rythme de la hausse des prix ne s'est pas renforcé, a déclaré jeudi le président de l'antenne de St Louis de la banque centrale américaine, James Bullard.

La Fed risque de perdre en crédibilité, et de déclencher une récession, si elle continue à insister sur la "normalisation" de sa politique monétaire en l'absence de preuves d'un raffermissement des prix, a-t-il dit lors d'un entretien avec Reuters.

"Si vous avez un objectif d'inflation alors vous devriez le défendre. Si vous dites que vous allez atteindre l'objectif d'inflation alors vous devez essayer de l'atteindre et préserver (votre) crédibilité", a-t-il poursuivi.

Une récente rechute de l'inflation "core", la mesure de l'inflation privilégiée par la Fed, signifie que "nous avons plus ou moins cédé tout le terrain gagné au cours des deux dernières années" pour se rapprocher de l'objectif de 2%.

Continuer de relever les taux d'intérêt dans cet environnement, "peut envoyer comme message aux marchés que l'objectif d'inflation n'est pas si important."

Bullard juge que ses collègues qui insistent pour expliquer la faiblesse de l'inflation par des baisses importantes et isolées des prix dans des secteurs particuliers de l'économie "découpent trop finement" leur analyse, et sous-estiment le fait que la technologie ou une autre force bride les prix. (Howard Schneider, Marc Joanny pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
06:45Les exercices militaires américano-coréens dévoilés après les JO
RE
06:20Mardi 20 février 2018 - Service Basic d'AWP
AW
06:00Agenda economique du mardi 20 février
RE
06:00Agenda economique monde jusqu'au 31 mars
RE
04:00Resume de l'actualite a 03H00 GMT (20/02)
RE
03:53Trump soutient la candidature de Romney au Sénat dans l'Utah
RE
01:32La GB ne sera pas une "économie à la Mad Max" après le Brexit-Davis
RE
19/02Deuxième comparution du tireur du lycée de Parkland
RE
19/02ABERTIS : Hochtief révisera son offre si le dividende est approuvé
RE
19/02205 Nigérians condamnés pour leurs liens avec Boko Haram
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"
Publicité