Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgenda 
Toute l'infoDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCommuniqués 

L'Egypte veut emprunter plus que prévu au FMI-ministre du Plan

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
07/04/2013 | 12:00

L'Egypte veut emprunter davantage que les 4,8 milliards de dollars (3,7 milliards d'euros) qu'elle a sollicités auprès du Fonds monétaire international pour couvrir l'augmentation de son déficit budgétaire, a annoncé le ministre du Plan selon la presse de dimanche.

C'est la première fois qu'un ministre confirme que le gouvernement cherche à augmenter la taille du prêt.

"L'Egypte va intensifier ses efforts lors des assemblées de printemps du FMI dans la période du 16 au 21 avril pour recevoir des financements supplémentaires pour couvrir son déficit de financement jusqu'à la mi-2015", a déclaré Achraf al Arabi, selon ses propos rapportés par le journal Al Masri Al Youm.

"Il y a des discussions en cours pour augmenter le prêt, estimé à 4,8 milliards de dollars, mais cela pourrait monter, particulièrement avec l'augmentation du déficit budgétaire à 20 milliards de dollars", déclare le ministre.

Une délégation du FMI est actuellement au Caire.

Au quotidien financier Al Mal, le ministre précise que si un accord n'est pas trouvé avant mai, les discussions seront repoussées à octobre, période à laquelle les élections législatives devraient démarrer.

Prié de dire si le prêt serait porté à 5,5 milliards de dollars, Achraf al Arabi déclare dans le quotidien Al Chorouk que ce chiffre est faux mais ne donne pas d'autre montant.

L'Egypte a conclu un accord de principe avec le FMI en novembre dernier sur un montant de 4,8 milliards de dollars, mais le président Mohamed Morsi a suspendu les conditions économiques qui assortissaient le prêt en décembre après une vague de manifestations visant à contester son pouvoir.

Depuis, le climat économique s'est détérioré. La livre égyptienne a perdu près de 10% face au dollar cette année.

L'Egypte va devoir convaincre le FMI de sa volonté d'engager des réformes pour relancer la croissance et réduire le déficit public. Cela devrait passer par une hausse de la fiscalité et des baisses de subventions de certains produits de base, ce qui sera difficile à faire passer auprès de la population.

Selon la réglementation du FMI, le montant qu'un Etat membre peut emprunter est lié à participation (quota) au capital du FMI. Au vu de ce qu'ont emprunté récemment le Maroc et la Jordanie, l'Egypte serait habilitée à recevoir un prêt nettement plus important, soulignent les économistes.

Le Maroc, dont le quota est bien plus faible que celui de l'Egypte, a obtenu une ligne de crédit de 6,2 milliards de dollars l'an dernier, ce qui représente 700% de son quota.

La Jordanie, dont le quota représente moins d'un cinquième de celui de l'Egypte, a reçu deux milliards de dollars, soit 800% de son quota. (Yasmine Saleh et Asma Alcharif; Danielle Rouquié pour le service français)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Dernières actualités "Toute l'info"
Date Titre
10:51 FRANCE : la croissance dans le secteur privé a ralenti en novembre (Markit)
10:49 GB : les ventes de voitures neuves ont progressé de 2,9% en novembre
10:39 Le secteur allemand des services à un pic de 6 mois
10:22DJFRANCE : l'activité du secteur privé a poursuivi sa croissance en novembre
10:10 Ouverture en hausse pour les Bourses européennes
10:08 BOURSE DE PARIS : En France, légère accélération de la croissance dans les services
10:03 LIGNE BIENNE-BELFORT : la Suisse et la France fixent les modalités de l’offre de trafic aux voyageurs
09:45 ESPAGNE : la production industrielle en hausse de 0,5% en octobre
08:37DJITALIE : l'issue du référendum est une "mauvaise nouvelle" pour l'Europe - ministre des Affaires européennes
08:32 Italie-Padoan ne participera pas à l'Eurogroupe de lundi-source
Dernières actualités "Toute l'info"
IndicesCours indicatifs  
Cours en temps réel.CAC 404587.13 1.29%
Cours en temps réel.S&P 5002192 0.04%
Cours en temps réel.DOW JONES19170 -0.11%
Cours en temps réel.NASDAQ 1004739 0.11%
Cours en temps réel.DAX 3010684 1.62%
Cours en temps réel.FTSE 1006759 0.23%
Cours en temps réel.BEL 203469 1.19%
Cours en temps réel.SMI7863 1.01%
Cours en temps réel.AEX456 1.43%
Cours en temps réel.IBEX 358710 1.19%
Cours en temps réel.PSI 204425 0.76%
Cours en temps réel.EUROSTOXX3058 1.43%
Cours en clôture.NIKKEI 22518275 -0.82%
Cours en clôture.SHANG. CMP3244 -0.90%
Cours en clôture.HANG SENG22481 -0.45%
Cours indicatifs de pré-ouverture
+0.41%
+0.36%
+0.46%
Publicité
Actualités qui impactent 
6.34%AWOX : lance Wiser Odace LIGHTING avec Schneider.
3.61%HYBRIGENICS : résultats sur l'inécalcitol présentés à l'ASH.
3.70%AMUNDI S A : UniCredit, Amundi entrent en négociations exclusives sur Pioneer
2.55%PEUGEOT : création du Business Lab.
1.31%ROCHE : résultats d'études positifs pour Gazyva contre le lymphome folliculaire
Plus d'actualités qui impactent
Actualités les plus lues
07:59 La Bourse de Tokyo clôture en baisse de 0,82% après la défaite de Renzi
08:06 POXEL : Diabète-Poxel présente de nouvelles données sur l'imeglimine
08:32 AMUNDI S A : UniCredit, Amundi entrent en négociations exclusives sur Pioneer
08:57 SOCIETE GENERALE, BNP PARIBAS, CREDIT AGRICOLE : Renzi va peser
08:25 UNICREDIT : Amundi entrent en négociations exclusives sur Pioneer
Plus d'actualités
Actualités les plus recommandées
02/12 INNATE PHARMA : GAM IM s'allège au capital.
02/12 Air France réorganise sa direction, départ du patron de HOP! (court-courrier)
02/12 SOITEC : dans le vert avec l'aide d'un broker.
01/12 TOTAL : BlackRock étoffe la ligne.
30/11 La recrudescence du risque politique pourrait soutenir le cours de l'or dans les prochains mois
Plus d'actualités recommandées