Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCommuniqués

La Grèce n'a aucun élément attestant d'un séjour d'Abaaoud

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
19/11/2015 | 19:26

(Actualisé avec détails, contexte)

Les autorités grecques n'ont aucun élément attestant qu'Abdelhamid Abaaoud, commanditaire présumé des attentats de Paris tué lors de l'assaut mené mercredi par les forces de l'ordre, avait séjourné en Grèce, a déclaré jeudi un responsable du ministère grec de l'Intérieur.

Le ministre français de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a déclaré dans l'après-midi qu'un "service de renseignement d'un pays hors d'Europe" avait signalé lundi à la France "avoir eu connaissance de sa présence en Grèce". (voir )

"Il n'y a aucun élément, rien n'est apparu montrant que cette personne a été en Grèce", a répondu ce responsable grec.

Il a ajouté que la France n'avait transmis à la Grèce aucune information relative à ce signalement.

Les services de sécurité grecs avaient perquisitionné un appartement à Athènes et interpellé trois personnes en janvier lors d'une opération en lien avec un complot terroriste déjoué par la police belge à Verviers.

Deux des personnes appréhendées avaient été ensuite remises en liberté tandis que la troisième, un Algérien de 33 ans, Omar Damach, avait été extradé vers la Belgique.

Des sources au sein de la police grecque précisent que ces arrestations avaient été menées parce que les autorités belges pensaient qu'Abaaoud téléphonait à des complices en Belgique à partir de la Grèce.

La police grecque a toutefois dit n'avoir trouvé aucun élément permettant d'établir un lien entre un téléphone portable retrouvé lors de la perquisition et Abaaoud, ni entre Omar Damach et le commanditaire présumé des attentats parisiens. (Renee Maltezou; Henri-Pierre André pour le service français)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Dernières actualités "Economie / Forex"
20:05 Macron va consulter les forces politiques sur les européennes
19:44 Le capo Riina est mort mais pas Cosa Nostra
19:28 L'économie allemande va croître plus vite que prévu en 2017, selon l'Ifo
19:25 USA : La réforme fiscale ne passera pas cette année
19:15 Violences sexuelles-"Saisissez la justice", dit Macron aux victimes
18:58 Interdiction en Allemagne des montres connectées pour enfants
18:37 BOURSE DE PARIS : France-Maintien du dispositif "Pinel" dans les différentes zones
18:33 Analyse-La crise au Liban, test diplomatique pour Macron
18:31DJCours de clôture des valeurs du CAC 40
18:22 Un dirigeant de l'opposition vénézuélienne fuit en Colombie
Dernières actualités "Economie / Forex"
Publicité