Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

La Grèce n'a aucun élément attestant d'un séjour d'Abaaoud

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
19/11/2015 | 19:26

(Actualisé avec détails, contexte)

ATHENES, 19 novembre (Reuters) - Les autorités grecques n'ont aucun élément attestant qu'Abdelhamid Abaaoud, commanditaire présumé des attentats de Paris tué lors de l'assaut mené mercredi par les forces de l'ordre, avait séjourné en Grèce, a déclaré jeudi un responsable du ministère grec de l'Intérieur.

Le ministre français de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a déclaré dans l'après-midi qu'un "service de renseignement d'un pays hors d'Europe" avait signalé lundi à la France "avoir eu connaissance de sa présence en Grèce". (voir )

"Il n'y a aucun élément, rien n'est apparu montrant que cette personne a été en Grèce", a répondu ce responsable grec.

Il a ajouté que la France n'avait transmis à la Grèce aucune information relative à ce signalement.

Les services de sécurité grecs avaient perquisitionné un appartement à Athènes et interpellé trois personnes en janvier lors d'une opération en lien avec un complot terroriste déjoué par la police belge à Verviers.

Deux des personnes appréhendées avaient été ensuite remises en liberté tandis que la troisième, un Algérien de 33 ans, Omar Damach, avait été extradé vers la Belgique.

Des sources au sein de la police grecque précisent que ces arrestations avaient été menées parce que les autorités belges pensaient qu'Abaaoud téléphonait à des complices en Belgique à partir de la Grèce.

La police grecque a toutefois dit n'avoir trouvé aucun élément permettant d'établir un lien entre un téléphone portable retrouvé lors de la perquisition et Abaaoud, ni entre Omar Damach et le commanditaire présumé des attentats parisiens. (Renee Maltezou; Henri-Pierre André pour le service français)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
08:46FRANCE : la confiance des ménages s'améliore légèrement en avril
DJ
08:43AIR LIQUIDE : les changes ont pénalisé le chiffre d'affaires trimestriel
AW
08:22TECHNIPFMC versera un dividende trimestriel de 0,13 dollar par action
AO
08:16L'euro en repli face au dollar, pénalisé par la hausse des taux américains
AW
06:20Mercredi 25 avril 2018 - Service Basic d'AWP
AW
24/04Egypte-5 ans de prison pour l'ex-chef des services anticorruption
RE
24/04TUNISIE : L'UE se félicite de la Feuille de Route des Réformes Prioritaires
PU
24/04Berlin a abaissé sa prévision de croissance pour 2018 à 2,3%
RE
24/04L'euro remonte face au dollar, après un plus bas en sept semaines
AW
24/04Trump et Macron plaident pour un "nouvel" accord avec l'Iran
AW
Dernières actualités "Economie / Forex"
Publicité