Connexion
Identifiant
Mot de passe
Retenir
Codes oubliés ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgenda 
Toute l'infoDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCommuniqués 

Bourse de Paris : La flambée des cours des céréales met les éleveurs sous pression

10/08/2012 | 00:50

La Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA) et la Confédération française de l'aviculture (CFA) demandent une revalorisation des prix de vente de la volaille et du porc face à la flambée des cours des céréales qui pèse de plus en plus sur les coûts des éleveurs.

La sécheresse qui frappe la majeure partie des régions agricoles aux Etats-Unis, la plus grave depuis 1956, et les incertitudes pesant sur les récoltes des pays du pourtour de la Mer Noire ont engendré ces derniers mois une augmentation vertigineuse des prix. Depuis début juin, les cours mondiaux du blé et du maïs ont crû de 50%, ceux du soja de 20%.

Cette explosion touche directement les éleveurs français, notamment dans le secteur de l'aviculture.

"(Les volailles) sont des céréales sur pattes, dans le coût de production, l'alimentaire représente près de 65% de la dépense", fait valoir Christiane Lambert, première vice-présidente de la FNSEA.

Dans le cas de l'élevage porcin, ajoute-t-elle, la part de l'alimentation du bétail dans le prix de revient, également très élevée, est passée de 60% à 70% ces derniers mois.

Malgré une hausse de leur prix de vente, les éleveurs de porc restent sous pression. "L'aliment a plus augmenté que le prix du porc, donc cela ne solutionne rien", affirme Christiane Lambert. "Le risque, ce sont des faillites chez un certain nombre de producteurs."

Pour faire face, la première fédération syndicale agricole française réclame un geste de la grande distribution, notamment dans le cadre des accords sur la répercussion de la volatilité du prix des matières premières signés le 3 mai 2011 sous l'égide du ministre de l'Agriculture de l'époque, Bruno Le Maire.

LE GOUVERNEMENT "JUGE DE PAIX"

"La gravité de la situation impose que les négociations commerciales aboutissent au plus vite. Sans cela, la contractualisation entre la production et les usines d'abattage va exploser", prévenait Michel Prugue, président de la CFA, syndicat affilié à la FNSEA, dans un communiqué diffusé fin juillet.

D'après la FNSEA, pour retrouver un niveau de rentabilité suffisant, il faudrait par exemple que le prix du kilo de rôti de porc augmente pour le consommateur de 56 centimes, soit une hausse de près de 9% par rapport au prix actuel. Pour le poulet, il faudrait une hausse de 25 centimes par kilo, soit un peu plus de 6% d'augmentation.

Début juillet, le président de la FNSEA Xavier Beulin a écrit aux acteurs de la grande distribution pour leur demander d'engager des négociations. Sans réponse jusqu'ici, selon Christiane Lambert, qui pense donc que l'Etat doit prendre ses responsabilités pour faire aboutir les négociations.

"A un moment donné, le gouvernement devra jouer le rôle de juge de paix", renchérit Christian Marinov, directeur de la CFA.

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll, se disant préoccupé par la flambée des cours des céréales, a fait savoir le 28 juillet qu'il saisissait le Système d'information sur les marchés agricoles (AMIS), une instance issue du G20 dont la France assure actuellement la présidence.

L'AMIS n'a pas autorité pour imposer des baisses de prix et il n'existe pas actuellement d'instance internationale en mesure de contrôler directement l'évolution des cours des matières premières agricoles.

Edité par Dominique Rodriguez

par Francois Charlottin

Réagir à cet article
Dernières actualités "Toute l'info"
Date Titre
02:10 "Pas de Bachar al Assad à l'avenir", dit un ministre saoudien
00:17 EMBASSY OF CANADA IN FRANCE : Déclaration conjointe des ministres des Affaires étrangères du Japon et du Canada
12/02 BOURSE DE PARIS : France-Sept agresseurs de migrants incarcérés
12/02 Appel du pape et du patriarche Cyrille pour les chrétiens d'Orient
12/02 Second tour du scrutin présidentiel dimanche en Centrafrique
12/02 Le Dow Jones gagne 2% et le Nasdaq prend 1,66%
12/02 USA-La Chambre des représentants durcit les sanctions contre Pyongyang
12/02 BOURSE DE PARIS : France-Vers une interdiction de certaines formulations du Roundup
12/02 Syrie-Washington attend des actes de la Russie
12/02 Des renforts irakiens arrivent au sud de Mossoul
Dernières actualités "Toute l'info"
IndicesCours indicatifs  
Cours en temps réel.CAC 403995.06 2.52%
Cours en temps réel.S&P 5001864 1.91%
Cours en différé.DOW JONES15974 2.00%
Cours en différé.NASDAQ 1004019 1.44%
Cours en clôture.DAX 308968 2.45%
Cours en clôture.FTSE 1005686 2.16%
Cours en temps réel.BEL 203204 2.33%
Cours en différé.SMI7657 2.13%
Cours en temps réel.AEX392 2.42%
Cours en clôture.IBEX 357921 2.25%
Cours en temps réel.PSI 204535 1.66%
Cours en clôture.EUROSTOXX2756 2.83%
Cours en clôture.NIKKEI 22514952 -4.84%
Cours en clôture.SHANG. CMP2764 -0.64%
Cours en clôture.HANG SENG18319 -1.22%
Publicité
Actualités qui impactent 
STENTYS : lancement d'une augmentation de capital.
PASSAT : Chiffre d’affaires 2015 : 47,38 M EUR
LECTRA bondit de plus de 10% grâce à ses résultats 2015
ELEC STRASBOURG : Des résultats maintenus à un bon niveau dans un contexte de plus en plus concurrentiel
PLANET FR : Analyse financière Euroland
Plus d'actualités qui impactent
Actualités les plus lues
01:47 VISA : ALERTE MÉDIA : Visa dévoile l’avenir des paiements et du commerce au Mobile World Congress 2016
02:07 RUBICON MINERALS : et CPPIB poursuivent de manière constructive leurs discussions sur l'accord de financement
12/02DJLA SEMAINE PROCHAINE : La saison des résultats se poursuit en pleine instabilité des marchés
12/02 Les valeurs à suivre vendredi 12 février 2016 à Paris -
12/02 Interview de Alain Pitous, Directeur général adjoint - Associé chez Talence Gestion
Plus d'actualités
Actualités les plus recommandées
09/02 SOLVAY : Credit Suisse reprend à 'surperformance'.
02:10 "Pas de Bachar al Assad à l'avenir", dit un ministre saoudien
01:26 DONALD TRUMP : USA 2016-Jim Gilmore se retire de la course républicaine
12/02 DEUTSCHE BANK : Pour Deutsche Bank, le soulagement ne sera pas forcément durable
12/02 BOURSE DE LONDRES : Cameron en Allemagne défend la "souveraineté" du Royaume-Uni
Plus d'actualités recommandées