Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCommuniqués

Lafarge en Syrie: L'ex-directeur général Eric Olsen mis en examen

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
07/12/2017 | 22:50
MISE EN EXAMEN REQUISE POUR UN EX-DIRIGEANT DE LAFARGE

PARIS (Reuters) - L'ex-directeur général de LafargeHolcim Eric Olsen a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire jeudi, dans le cadre de l'enquête sur la cimenterie de Jalabiya, en Syrie, a-t-on appris de source judiciaire.

Selon la même source, il a été mis en examen par un juge d'instruction chargé du dossier des chefs de financement d'une entreprise terroriste et mise en danger de la vie d'autrui.

Il avait été placé en garde à vue mercredi. Celle-ci a été levée. En revanche, celles de l'ancien PDG de Lafarge Bruno Lafont et de l'ex-directeur général adjoint opérations du groupe Christian Herrault se poursuivent, précise-t-on de même source.

Deux anciens cadres de Lafarge et un responsable de la sécurité du groupe ont déjà été mis en examen vendredi dernier dans ce dossier.

L'enquête porte sur les conditions dans lesquelles le groupe français, absorbé en 2015 par le Suisse Holcim pour former le géant du ciment LafargeHolcim, a maintenu en 2013-2014 ses activités en Syrie dans une zone de conflit, tenue notamment par l'organisation de l'Etat islamique (Daech).

Une enquête interne a confirmé que de l'argent avait été versé à des groupes armés. La filiale syrienne de Lafarge LCS est aussi soupçonnée d'avoir utilisé des matières premières venant de territoires contrôlés par Daech, notamment du pétrole.

Les anciens directeurs de LCS Bruno Pescheux et Frédéric Jolibois ont été mis en examen pour financement du terrorisme, mise en danger d'autrui et violation de la réglementation relative aux relations financières avec l'étranger.

Jean-Claude Veillard, responsable de la sécurité du groupe, et toujours salarié de LafargeHolcim, a été mis en examen pour financement du terrorisme et mise en danger d'autrui.

Placés tous trois sous contrôle judiciaire, ils contestent les faits qui leur sont reprochés et rejettent la responsabilité de la poursuite des activités de la cimenterie, mise en service en 2010, juste avant la détérioration de la situation en Syrie, dit-on de sources proches au fait du dossier.

(Emmanuel Jarry, édité par Jean-Stéphane Brosse)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
08:51Nouveau cycle de négociations sur l'Aléna au Mexique
RE
07:57Revue de presse de ce dimanche 25 février 2018
AW
07:51Décès de l'actrice indienne Sridevi, légende de Bollywood
RE
06:32JO- Une délégation nord-coréenne cible de protestations
RE
05:47Tirs d'artillerie au Cachemire, fuite de centaines de villageois
RE
05:18Italie- Rassemblements anti-immigration avant les législatives
RE
04:00Resume de l'actualite a 03H00 GMT (25/02)
RE
02:38Merkel va nommer au gouvernement l'un de ses détracteurs-presse
RE
00:57L'Onu demande une trêve en Syrie, son application incertaine
RE
00:23Macron et merkel s'entretiendront par téléphone avec poutine dimanche sur la mise en oeuvre de cette trêve-élysée
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"
Publicité