Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Lafarge en Syrie: L'ex-directeur général Eric Olsen mis en examen

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
07/12/2017 | 22:50
MISE EN EXAMEN REQUISE POUR UN EX-DIRIGEANT DE LAFARGE

PARIS (Reuters) - L'ex-directeur général de LafargeHolcim Eric Olsen a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire jeudi, dans le cadre de l'enquête sur la cimenterie de Jalabiya, en Syrie, a-t-on appris de source judiciaire.

Selon la même source, il a été mis en examen par un juge d'instruction chargé du dossier des chefs de financement d'une entreprise terroriste et mise en danger de la vie d'autrui.

Il avait été placé en garde à vue mercredi. Celle-ci a été levée. En revanche, celles de l'ancien PDG de Lafarge Bruno Lafont et de l'ex-directeur général adjoint opérations du groupe Christian Herrault se poursuivent, précise-t-on de même source.

Deux anciens cadres de Lafarge et un responsable de la sécurité du groupe ont déjà été mis en examen vendredi dernier dans ce dossier.

L'enquête porte sur les conditions dans lesquelles le groupe français, absorbé en 2015 par le Suisse Holcim pour former le géant du ciment LafargeHolcim, a maintenu en 2013-2014 ses activités en Syrie dans une zone de conflit, tenue notamment par l'organisation de l'Etat islamique (Daech).

Une enquête interne a confirmé que de l'argent avait été versé à des groupes armés. La filiale syrienne de Lafarge LCS est aussi soupçonnée d'avoir utilisé des matières premières venant de territoires contrôlés par Daech, notamment du pétrole.

Les anciens directeurs de LCS Bruno Pescheux et Frédéric Jolibois ont été mis en examen pour financement du terrorisme, mise en danger d'autrui et violation de la réglementation relative aux relations financières avec l'étranger.

Jean-Claude Veillard, responsable de la sécurité du groupe, et toujours salarié de LafargeHolcim, a été mis en examen pour financement du terrorisme et mise en danger d'autrui.

Placés tous trois sous contrôle judiciaire, ils contestent les faits qui leur sont reprochés et rejettent la responsabilité de la poursuite des activités de la cimenterie, mise en service en 2010, juste avant la détérioration de la situation en Syrie, dit-on de sources proches au fait du dossier.

(Emmanuel Jarry, édité par Jean-Stéphane Brosse)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
15:22LES RETRAITÉS ET LES CHEMINOTS DÉCLARENT : non coupables !
PU
15:18GAFAM : Le "Big Five" plombe la cote
14:45ALLEMAGNE : Berlin optimiste sur l'économie, malgré une prévision 2018 abaissée
AW
13:50HÔTELLERIE-RESTAURATION : Gastrosuisse note un rebond en 2017
AW
13:34France: Baisse du nombre de demandeurs d'emploi au 1er trimestre
RE
13:26DEVISES : l'euro se tasse, le '10 ans' US rapporte plus de 3%
CF
13:17UNION EUROPÉENNE : Transformation numérique des soins de santé dans le marché unique numérique
PU
13:17INTELLIGENCE ARTIFICIELLE : la Commission présente une approche européenne visant à stimuler l'investissement et à fixer des lignes directrices en matière d'éthique
PU
13:17UNION EUROPÉENNE : Une approche européenne en matière d'intelligence artificielle
PU
13:11FRANCE : recul en demi-teinte du chômage au premier trimestre
AW
Dernières actualités "Economie / Forex"
Publicité