Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Indices / Marchés

Actualités : Indices / Marchés

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Europe : Les Bourses européennes en hausse profitent du programme d'achats de la BCE

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
09/12/2016 | 19:11

PARIS (awp/afp) - Les Bourses européennes ont pour la plupart fini la séance de vendredi sur une nouvelle progression, l'optimisme des investisseurs restant dopé par l'intention de la Banque centrale européenne de continuer à racheter massivement des actifs.

La décision de la BCE de prolonger son programme d'achats d'actifs d'au moins neuf mois, même s'il revient à 60 milliards d'euros par mois contre 80 milliards actuellement, a "permis à l'ensemble des marchés financiers de poursuivre la hausse entamée cette semaine", a relevé Frédéric Augendre, gérant de portefeuille de Barclays Bourse.

La Bourse est même "dans une forme d'euphorie de fin d'année", a constaté Guillaume Garabédian, de Meeschaert Gestion Privée.

Les investisseurs "ne sont pas inquiets des problèmes potentiels" qui peuvent se poser "à moyen terme", préférant pour le moment voir le verre à moitié plein après les nombreux événements politiques qui ont ponctué la fin de l'année, a-t-il poursuivi.

En Allemagne, l'excédent commercial a très légèrement reculé en octobre mais la banque centrale a relevé à 1,8% ses prévisions de croissance pour 2016 comme pour 2017, contre respectivement 1,7% et 1,4% en juin.

La Banque de France a au contraire évoqué une "dégradation de l'environnement international" pour abaisser ses prévisions de croissance française pour 2016 (1,3% au lieu de 1,4%), mais aussi 2017 (1,3% plutôt que 1,5%) et 2018 (1,4% et plus 1,6%). Toujours en France, la production manufacturière a baissé de 0,4% en octobre après une chute de 1,4% en septembre.

L'Eurostoxx 50 a progressé de 0,37%.

A Paris, l'indice CAC 40 a pris 0,60%, à 4.764,07 points. Du côté des valeurs, Elior Group a profité (+4,83% à 20,50 euros) d'un bénéfice net en hausse de 26,2% pour son exercice décalé 2015/16 et s'est dit "confiant" dans ses perspectives à plus long terme.

Gemalto a largement bénéficié (+6,25% à 52,31 euros) de l'acquisition des activités de biométrie de 3M pour 850 millions de dollars US. Pernod Ricard a pris 2,60% à 100,95 euros grâce à l'achat de Smooth Ambler, une distillerie de bourbons haut de gamme en Virginie (sud des Etats-Unis).

A Londres, l'indice FTSE a pris 0,19%, à 6.944,90 points, tiré par les minières, avec BHP Billiton (+0,51% à 1.379,50 pence) et Rio Tinto (+0,11% à 3.297,50 pence) et la pharmacie, avec AstraZeneca (+0,83% à 4.150,00 pence) et GSK (+1,23% à 1.478,00 pence). Les valeurs bancaires ont baissé, Barclays perdant 1,34% à 235,80 pence, RBS 0,14% à 220,00 pence, Lloyds Banking Group 1,23% à 62,00 pence et HSBC 0,21% à 674,70 pence.

Les compagnies pétrolières ont hésité, en fonction de l'évolution des cours du brut, BP grignotant 0,09% à 477,45 pence et Royal Dutch Shell (action "B") 0,05% à 2.196,00 pence.

A Francfort, l'indice DAX a engrangé 0,22% à 11.203,63 points, tiré par le spécialiste allemand de la santé Frenesius (+2,65%, à 70,38 euros) et sa filiale Fresenius Medical Care (+3,57%, à 77,54 euros). Le spécialiste des gaz industriels Linde, qui a repris les négociations avec l'américain Praxair en vue d'une éventuelle fusion, a cédé 0,56%, à 161 euros, les syndicats ayant obtenu que tout licenciement sec soit exclu jusque fin 2021. Lufthansa a abandonné 1,24%, à 12,73 euros, n'ayant toujours pas trouvé de terrain d'entente avec le syndicat des pilotes Cockpit, dans une grève qui lui coûté quelque 100 millions d'euros en novembre.

Le sidérurgiste ThyssenKrupp (-2,85%, à 23,51 euros) et Deutsche Bank (-2,99%, à 17,34 euros) ont fermé la marche. Parmi petites valeurs, Aixtron a pris 3,71% à 3,92 euros, après sa forte baisse de la veille, conséquence de l'échec de l'offre de rachat du chinois Grand Chip face au blocage des Etats-Unis pour des raisons de sécurité nationale.

A Amsterdam, l'indice AEX a fini en hausse de 0,66% à 469,77 points. Les progressions les plus importantes ont été enregistrées par le spécialiste de la sécurité numérique Gemalto, qui a grimpé de 6,25% à 52,31 euros, et par la holding Altice (+5,33% à 17,79 euros). Le sidérurgiste Arcelor Mittal a chuté de 5,66% à 7,68 euros.

A Bruxelles, l'indice BEL 20 a cédé 0,22%, à 3.557,53 points, tiré vers le bas par Bekaert, qui a abandonné 4,46% à 39,67 euros. En revanche, la poste belge Bpost a pris 3,35% à 21,72 euros, après avoir chuté de 4,13% jeudi.

L'indice SMI de la bourse suisse a gagné 1,83%, à 8.099,63 points, soutenu par Novartis et Roche, qui ont gagné respectivement 3,28% à 70,75 CHF et 3,36% à 227,80 CHF, mais aussi Nestlé (+3,35% à 71,00 CHF). UBS (-2,57% à 17,08 CHF) a subi des prises de bénéfices, tout comme son rival Credit Suisse (-1,58% à 15,60 CHF).

A Madrid, l'indice IBEX a gagné 0,26% à 9169,60 euros, avec là aussi des prises de bénéfices du secteur bancaire, Banco Santander cèdant 1,14% à 4,87 euros, BBVA 0,99% à 6,41 euros et Bankia 2,26% à 0,95 euros, même si CaixaBank a gagné 0,12% à 3,24 euros.

Le pétrolier Repsol a perdu 1,60% à 12,91 euros et le fabricant d'éoliennes Gamesa 1,96% à 18,24 euros, mais l'électricien Iberdroal a gagné 1,37% à 5,83 euros. Le n°1 mondial de la gestion d'aéroports Aena a rebondi de 1,82% à 128,70 euros. Le géant textile Inditex (Zara) a gagné 1,27% à 32,31 euros et le distributeur Dia 1,11% à 4,47 euros.

A Milan, l'indice MIB a reculé de 0,73% à 18.292 points. Après des informations affirmant que la BCE lui refuserait un délai pour son augmentation de capital, la BMPS a perdu 10,55% à 19,5 euros, entraînant BPM (-4,32% à 0,354 euro), Banco Popolare (-3,93% à 2,25 euros) et UniCredit (-2,34% à 2,5 euros). En revanche, Mediaset a fini en tête, gagnant 3,23% à 2,752 euros.

A Lisbonne, l'indice PSI 20 a pris 0,24% à 4.638,07 points, tiré par l'opérateur de télécommunications NOS (+2,88% à 5,54 euros), le distributeur Jeronimo Martins (+0,99% à 15,28 euros) et l'électricien EDP (+0,71% à 2,83 euros). La banque BCP a perdu 3,06% à 1,31 euro et groupe pétrolier et gazier Galp Energia 0,22% à 13,86 euros.

bur-nth/eb

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Dernières actualités "Indices / Marchés"
00:44 BOURSE DE LONDRES : Moody's abaisse la note de crédit du Royaume-Uni
22/09 BOURSE DE WALL STREET : Les Marchés à la clôture de Wall Street
22/09 Wall Street : 4 séances de hausse sur 5 pour un bilan 'zéro'.
22/09 BOURSE DE WALL STREET : POINT Marchés-Wall Street stable malgré les craintes sur la Corée et la santé
22/09 Wall Street, prudente, termine en ordre dispersé
22/09 EUROPE : Les Bourses européennes en ordre dispersé
22/09 CAC40 : 5 sur 5 à la hausse, +1,3% hebdo, W-Street lâche rien
22/09 Les valeurs à suivre lundi 25 septembre 2017 à la Bourse de Paris
22/09 Bourse Zurich: juste dans le vert, Adecco et Nestlé en point de mire
22/09 Wall Street fragilisée par les tensions avec la Corée du Nord
Dernières actualités "Indices / Marchés"
Publicité