Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Indices / Marchés

Actualités : Indices / Marchés

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Europe : Les Bourses européennes en ordre dispersé en attendant la Fed

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
01/11/2017 | 19:00

PARIS (awp/afp) - Les Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé mercredi, au gré des derniers résultats d'entreprises, en attendant le verdict monétaire de la Réserve fédérale américaine.

L'issue d'une réunion de deux jours de la Réserve fédérale américaine, dont la majorité des investisseurs attendent un statu quo monétaire, ne génère par ailleurs pas d'inquiétudes, a relevé Daniel Larrouturou, directeur général délégué de Diamant Bleu Gestion.

L'Eurostoxx 50 a gagné 0,64%.

L'indice Dax de la Bourse de Francfort a bondi de 1,78% à 13.465,51 points, au lendemain d'un jour férié (célébrant les 500 ans de la Réforme).

Volkswagen a fini en tête (+4,78% à 163,35 euros), effaçant le recul enregistré depuis la clôture du 18 septembre 2015 (162,58 euros), en raison du "dieselgate".

Infineon a pris 4,17% à 24,49 euros, profitant d'un élan des valeurs technologiques à la veille des résultats du géant Apple qui s'annoncent positifs.

Parmi les rares baisses, Adidas a cédé 1,75% à 187,70 euros, pénalisé par les mauvaises performances affichées la veille par son concurrent Under Armour du fait d'un environnement jugé "difficile" aux Etats-Unis, valant au titre de s'effondrer de près d'un quart à Wall-Street.

Deutsche Telekom a glissé de 1,85% à 15,35 euros, après des informations de presse faisant état d'un échec possible du projet de fusion de sa filiale américaine T-Mobile avec le réseau de téléphonie mobile Sprint.

L'indice CAC 40 de la Bourse de Paris a poursuivi sa course dans le vert (+0,20% à 5.514,29 points), atteignant son plus haut niveau en clôture depuis le 3 janvier 2008.

DBV Technologies a été dynamisé (+6,15% à 41,15 euros) par un relèvement de la recommandation de Société Générale à "conserver" contre "vendre" auparavant.

Le secteur automobile a profité du bond de 13,73% du marché en octobre. Renault a ainsi gagné 1,71% à 86,60 euros et Peugeot SA 2,16% à 20,81 euros. Peugeot a par ailleurs finalisé, conjointement avec la banque BNP Paribas (-1,63% à 65,95 euros), l'acquisition des activités de financement automobile d'Opel et Vauxhall.

Faurecia a gagné pour sa part 2,28% à 63,83 euros alors que l'équipementier automobile a annoncé mardi la création d'une coentreprise avec le constructeur chinois de voitures électriques BYD pour développer et produire des sièges pour les véhicules du groupe chinois.

Bénéteau a bondi de 8,55% à 16,76 euros alors que le constructeur de bateaux a plus que doublé son bénéfice annuel sur son exercice décalé 2016/2017, à 59,7 millions d'euros contre 24,8 millions un an auparavant.

A Londres, l'indice FTSE-100 a terminé proche de l'équilibre (-0,07% à 7.487,96 points) une journée empreinte de prudence à la veille d'une possible montée des taux de la Banque d'Angleterre (BoE).

Les minières ont toutefois été dopées par la progression en octobre de l'activité manufacturière en Chine, première importatrice mondiale de métaux industriels, d'après un indicateur PMI indépendant publié par Caixin.

Anglo American s'est élevé de 3,42% à 1.468,50 pence, Glencore de 3,46% à 375,55 pence, BHP Billiton de 3,27% à 1.407 pence et Rio Tinto de 2,93% à 3.652,50 pence.

Le groupe de paris Paddy Power a bondi pour sa part de 4,48% à 8.050 pence.

A l'inverse, les distributeurs de vêtements ont nettement reculé, après la publication de chiffres de ventes décevants pour le troisième trimestre par l'enseigne Next (-9,14% à 4.471 pence): Marks and Spencer a dévissé de 4,45% à 328,80 pence et Associated British Foods (marque Primark) de 2,10% à 3.262 pence.

Autre lourde chute de la journée, la banque Standard Chartered est tombée de 6,05% à 705 pence.

La Bourse de Madrid a cédé 0,16% à 10.506,7 points, plombée notamment par le géant du textile Inditex (Zara), première capitalisation boursière de l'Ibex 35 (-1,95% à 31,47 euros).

Les bancaires étaient en demi-teinte, Santander prenant 0,14% à 5,83 euros, BBVA cédant 0,47% à 7,48 euros, les banques catalanes poursuivant leur rebond (CaixaBank +1,62% à 4,08 euros; Banco Sabadell +1,40% à 1,74 euro).

Le secteur électrique a terminé dans le rouge, à l'instar de Red Electrica (-3,73% à 18,30 euros) et d'Iberdrola (-0,35% à 6,91 euros), alors que les aciéristes rebondissaient nettement (Acerinox +2,55% à 12,65 euros; Arcelor Mittal +2,9% à 25,35 euros).

L'indice SMI de la Bourse suisse a gagné 0,28% à 9.267,82 points.

Le groupe suisse Geberit (équipements sanitaires) a chuté de 2,26% à 441,40 francs suisses suisses, après la publication d'un bénéfice sur neuf mois plombé par les coûts liés à la fermeture de deux usines en France et les frais d'intégration de Sanitec.

LafargeHolcim a cédé 1,15% à 55,70 francs suisses suisses.

Les bancaires étaient également à la baisse: UBS a perdu 0,35% à 16,92 francs suisses suisses tandis que son rival Credit Suisse a reculé de 0,57% à 15,64 francs suisses suisses pour Credit Suisse.

Deux des poids lourds du marché, les laboratoires Novartis (+1,58% à 83,50 francs suisses suisses) et Roche (+0,48% à 231,60 francs suisses suisses), ont en revanche soutenu l'indice.

L'indice AEX de la Bourse d'Amsterdam a pris 0,20% à 554,49 points.

A la hausse, le spécialiste français de la sécurité numérique Gemalto a pris 4,16% à 35,40 euros et le groupe de biotechnologies Galapagos a gagné 3,99% à 86,61 euros.

A la baisse, le chimiste et pétrolier Vopak a perdu 1,57% à 36,59 euros et Unibail-Rodamco a reculé de 1,49% à 211,65 euros.

A Lisbonne, l'indice PSI 20 a cédé 0,68% à 5.438,62 points.

L'opérateur postal CTT a chuté de 21,68% à 3,96 euros.

Le groupe de BTP Mota Engil a bondi de 4,35% à 3,598 euros et de télécoms Pharol 5,63% à 0,45 euro.

Côté énergie, Galp Energia a cédé 0,72% à 15,84 euros et EDP Renovaveis pris 1,25% à 7,189 euros.

L'indice FTSE Mib de la Bourse de Milan a progressé de 0,87% à 22.991,99 points.

A Bruxelles, le Bel 20 a gagné 0,49% à 4.116,5 points.

bur-lys/pre

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Dernières actualités "Indices / Marchés"
22:33 Wall Street termine en baisse, craignant le calendrier serré de la réforme
22:14 BOURSE DE WALL STREET : Les Marchés à la clôture de Wall Street
22:14 BOURSE DE WALL STREET : POINT Marchés-Wall Street piétine en attendant des baisses d'impôts
22:08DJBOURSE : Wall Street finit en baisse, lestée par les incertitudes fiscales et politiques
18:42 EUROPE : Les Bourses européennes ont fini en ordre dispersé
18:25 Wall Street, en baisse, craint les délais d'adoption de la réforme fiscale
18:21 Les valeurs à suivre lundi 20 novembre 2017 à la Bourse de Paris
18:15 Bourse Zurich: le SMI termine la semaine de justesse dans le vert
18:06 BOURSE DE FRANCFORT : La Bourse de Francfort marque son aversion au vide de coalition en Allemagne
18:05 BOURSE DE PARIS : Paris achève dans la morosité une semaine mouvementée
Dernières actualités "Indices / Marchés"
Publicité