Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Indices / Marchés

Actualités : Indices / Marchés

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Europe : Les Bourses européennes ont fini en ordre dispersé

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
17/11/2017 | 18:42

LONDRES (awp/afp) - Les Bourses européennes ont fini en ordre dispersé vendredi, au gré des nouvelles sur les entreprises et ne parvenant pas à poursuivre la hausse générale de jeudi, dans une séance avec peu d'indicateurs économiques.

"Nous avons du mal à confirmer du côté de l'Europe la dynamique de rebond observée jeudi, en particulier à Wall Street", a souligné auprès de l'AFP Andrea Tuéni, un analyste de Saxo Banque.

"La séance du jour a vraiment été une lutte pour préserver les niveaux atteints la veille", les investisseurs n'étant pas parvenus à embrayer sur cette reprise de jeudi, a complété M. Tuéni.

Du côté des indicateurs, l'agenda a été largement dégarni, à l'exception des mises en chantier de logements aux Etats-Unis qui ont bondi de 13,7% en octobre.

L'Eurostoxx 50 a terminé en baisse de 0,47%.

A Paris, l'indice CAC 40 a perdu 0,32%, à 5.319,17 points. Du côté des valeurs, Elior a dévissé de 18,17% à 20,16 euros, après avoir abaissé son objectif de marge opérationnelle pour l'exercice 2016/2017.

Vivendi a pris 4,39% à 22,61 euros, après avoir assuré jeudi ne pas envisager d'offre publique d'achat (OPA) sur l'éditeur de jeux vidéo Ubisoft (-1,19% à 65,56 euros), ni d'en prendre le contrôle, "dans les six mois à venir".

Bolloré a profité (+3,59% à 4,19 euros) d'un chiffre d'affaires en hausse de 115% au troisième trimestre, à 5,18 milliards d'euros, grâce à l'intégration de Vivendi dans ses comptes, et a souligné la stabilisation de l'activité de Canal+ qui était en recul l'an dernier.

Blue Solutions, dont Bolloré détient plus de 96%, s'est replié à l'inverse de 2,74% à 19,17 euros, après un recul de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, les ventes de batteries pour les bus ne compensant pas le recul de celles pour les voitures.

EDF a perdu 2,58% à 10,21 euros alors que le groupe a annoncé vendredi un nouveau report du redémarrage des réacteurs de la centrale nucléaire du Tricastin (Drôme), qui ont été arrêtés pour des travaux à la demande de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

A Londres, l'indice FT - SE 100 a fini quasi-stable (-0,08%) à 7.380,68 points. Le groupe de gestion des eaux United Utilities a chuté de 4,37% à 798 pence après la dégradation de la perspective de son action par la banque HSBC. Son concurrent Severn Trent a perdu 2,43% à 2.092 pence et les groupes d'électricité ont aussi reculé, SSE de 2,39% à 1.346 pence et Centrica de 1,57% à 163,20 pence.

Mediclinic International a lâché 3,98% à 555,50 pence après avoir échoué à trouver un accord avec son concurrent Spire, qu'il souhaite racheter, même si les discussions se poursuivent.

Le groupe de télévision Sky a bondi de 4,10% à 940 pence. Selon la presse américaine, le premier câblo-opérateur américain Comcast, propriétaire de la chaîne de télévision NBC et du studio Universal, a approché le groupe 21st Century Fox de la famille Murdoch pour lui racheter d'importantes activités dont sa participation dans Sky.

A Francfort, l'indice DAX a perdu 0,41% à 12.993,73 points, tandis que le MDax des valeurs moyennes a perdu 0,08% à 26.440,92 points. L'énergéticien RWE a cédé 3,93% à 19,45 euros sur fond d'incertitudes sur le sort du charbon en Allemagne.

Siemens a perdu 0,78% à 114,90 euros, au lendemain de l'annonce de son projet de suppression de près de 7.000 postes dans le monde, qui siffle le début d'un bras de fer social musclé avec les syndicats, déjà dans la rue vendredi matin à Berlin. Le spécialiste allemand de la santé Fresenius a perdu 5,43% à 63,37 euros.

Deutsche Börse a pris 1,28% à 94,00 euros et Volkswagen 0,38% à 158,75 euros, après avoir annoncé un plan d'investissement de plus de 34 milliards d'euros dans la voiture du futur.

A Amsterdam, l'indice AEX a perdu 0,48% à 536,62 points. Le groupe de télécoms et médias Altice a chuté de 12,01% à 8,10 euros et le spécialiste français de la sécurité numérique Gemalto de 3,46% à 32,25 euros. Le groupe chimique et pharmaceutique DSM a gagné 1,02% à 76,62 euros et le groupe de forage pétrolier et gazier SBM 0,41% à 13,31 euros.

A Bruxelles, l'indice BEL 20 a perdu 0,95% vendredi, l'indice Bel-20 des principales valeurs clôturant à 3.954,04 points. La banque KBC a perdu 3,25% à 67,38 euros, enregistrant le plus mauvais résultat de la journée. Seules trois valeurs ont terminé en hausse, dont la holding Sofina, qui gagne 0,54% à 130,00 euros.

L'indice SMI de la bourse suisse a fini en progression de 0,40% à 9.183,61 points, mené par les géants Nestlé (+0,54% à 84,40 francs suisses suisses), Novartis (+1,09% à 83,30 CHF) et Roche (0,48% à 230,10 CHF). Ce dernier a obtenu jeudi soir de l'Agence sanitaire américaine (FDA) une homologation de médicament contre l'hémophilie A Hemlibra chez certains patients.

Givaudan, leader mondial des parfums et arômes, a pris 0,31% à 2.269 CHF, Zurich Insurance 0,77% à 299,80 CHF et Swiss Re 0,54% à 92,85 CHF.

A Madrid, l'indice IBEX a perdu 0,78% à 10.010,4 points, plombée notamment par le recul du géant textile Inditex (-1,65% à 29,27 euros), après une baisse de recommandation d'analyste.

Le secteur bancaire termine également en berne (Banco Santander -0,94% à 5,48 euros; BBVA -0,83% à 7,19 euros; CaixaBank -1,45% à 3,94 euros), à l'exception de Bankinter (+0,84% à 7,81 euros).

A Milan, l'indice MIB a perdu 0,51% à 22.093 points. Exor réalise la meilleure performance avec +2,01% à 53,2 euros, suivi de Finecobank, +1,60% à 7,925 euros et Tenaris, +1,42% à 12,13 euros. Banca Mediolanum enregistre la plus forte baisse, -1,98% à 7,175 euros, suivie de Recordati Ord, -1,55% à 38,04 euros et de Telecom Italia, -1,52% à 0,679 euro.

A Lisbonne, l'indice PSI 20 a fini en hausse de 0,25%, à 5258,75 points. L'action EDP a perdu 1,52% à 2,92 euros et Galp Energia 0,54% à 15,69 euros. La banque BCP-LIS a enregistré une petite hausse de 0,12% à 0,25 euros tandis que Geronimo Martins a fini quasi-stablme (-0,03% à 15,79 euros).

bur-nth/

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Dernières actualités "Indices / Marchés"
15/12 BOURSE DE WALL STREET : POINT Marchés-Wall Street finit en hausse, vote de la réforme fiscale en vue
15/12 Wall Street : séance des '4 sorcières' à l'image du trimestre
15/12 Wall Street finit à des records, galvanisée par la réforme fiscale
15/12 BOURSE DE WALL STREET : Les Marchés à la clôture de Wall Street
15/12 BOURSE DE PARIS : Fed et BCE derrière elle, la Bourse de Paris a déjà la tête aux fêtes
15/12 Wall Street, en hausse, parie sur une réforme fiscale à Noël
15/12 EUROPE : Les Bourses européennes en ordre dispersé malgré Wall Street
15/12 BOURSE DE WALL STREET : Clôture en ordre dispersé en Europe, rebond à Wall Street
15/12 Les valeurs à suivre lundi 18 décembre 2017 à la Bourse de Paris
15/12 BOURSE DE WALL STREET : POINT Marchés-Clôture en ordre dispersé en Europe, rebond à Wall Street
Dernières actualités "Indices / Marchés"
Publicité