Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCommuniqués

Les actions rebondissent malgré la flambée de l'euro

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
12/01/2018 | 18:16
LES BOURSES EUROPÉENNES TERMINENT DANS LE VERT

Les principales Bourses européennes ont renoué vendredi après un bref coup d'arrêt avec le mouvement de hausse observé depuis le début de l'année malgré l'envol de l'euro sur des espoirs de voir Angela Merkel réussir à former un gouvernement de coalition en Allemagne.

À Paris, le CAC 40 a pris 0,52% (28,51 points) à 5.517,06 points. À Francfort, le Dax a gagné 0,32% et à Londres, le FTSE s'est apprécié de 0,2% avec un record de clôture à 7.778,64 points.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 a progressé de 0,17%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,48% et le Stoxx 600 de 0,31%.

Les marchés d'actions européens avaient terminé en repli jeudi, pénalisés par un regain de vigueur de l'euro et une nouvelle hausse des rendements obligataires après la publication du compte rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) suggérant un prochain changement de discours de l'institution.

Les taux des emprunts d'Etat de la zone euro se sont apaisés vendredi, notamment avec les propos du président de la Bundesbank, Jens Weidmann, qui a minimisé le risque d'une hausse de taux imminente par l'institution de Francfort.

Après son intervention, le rendement du Bund allemand à 10 ans, jusque là quasiment stable sur la séance, s'est orienté à la baisse pour perdre près de deux points de base à 0,51%.

L'euro est en revanche reparti de plus belle après l'accord entre les conservateurs de la chancelière Angela Merkel et les sociaux-démocrates du SPD sur un cadre de négociations formelles en vue de former un gouvernement de coalition en Allemagne.

L'AUTOMOBILE SE DISTINGUE

Les actions européennes ont prospéré malgré l'envol de la monnaie unique, qui a passé 1,21 dollar pour la première fois depuis trois ans (+0,8%).

Toujours sur le marché des changes, la livre sterling a progressé de 1% face au dollar après une information de Bloomberg prêtant aux Pays-Bas et à l'Espagne l'intention de plaider pour un accord de sortie de l'Union européenne plus favorable au Royaume-Uni.

Côté actions, la plupart des secteurs ont fini dans le vert, à commencer par celui de l'automobile (+1,24%), tiré par le bond de plus de 26% de l'équipementier britannique GKN, qui a annoncé avoir rejeté une offre d'achat de son concurrent Melrose (+5,81%).

Carrefour a pris 1,74% en réaction à l'annonce de son entrée à hauteur de 17% au capital du spécialiste du déstockage en ligne Showroomprivé. Ce dernier a bondi de plus de 65%.

A la baisse, Vivendi a cédé 3,75% après avoir abaissé sa prévision de résultat opérationnel ajusté en 2017 pour intégrer le coût de l'accélération de la restructuration de Canal+.

A Wall Street, les indices sont partis pour battre à nouveau leurs records après le coup d'envoi de la saison des résultats et l'annonce d'une accélération de l'inflation de base aux Etats-Unis, qui a fait grimper les rendements des bons du Trésor américain.

Si l'année a débuté en fanfare sur les marchés d'actions, le premier coup de semonce de 2018 est venu des marchés obligataires avec une brusque remontée des taux longs, qui a ravivé les interrogations sur une reprise de l'inflation et les incertitudes sur les politiques monétaires des grandes banques centrales.

Sur le marché pétrolier, les cours sont en léger repli après les pics de plus de trois ans atteints la veille. Le Brent revient vers 69 dollars le baril après avoir atteint 70,05 jeudi et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) se replie autour de 63,70 dollars après être monté la veille à 64,77 dollars, son plus haut niveau depuis fin 2014.

(édité par Bertrand Boucey)

par Patrick Vignal

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Dernières actualités "Economie / Forex"
11:00ZONE EURO : indice ZEW allemand meilleur qu'attendu à 20.4
10:48 Records mutliples sur les actions avec la vigueur de la croissance mondiale
10:39 Les banques prévoient une hausse de la demande de crédit en zone euro
10:10 MINISTRY OF ECONOMY AND FINANCE OF FRENCH REPU : 159 - Installation du comité de suivi AP 2022 avec les confédérations syndicales et fédérations de la fonction publique et les représentants des employeurs publics
09:10 Statu quo de la BoJ, soucieuse de faire taire les spéculations
08:55 L'euro recule face au dollar dans l'attente de la réunion de la BCE
07:46 ZONE EURO : embarrassée par l'euro fort, la BCE devrait user de prudence
07:12 NIKKEI : Le Nikkei à Tokyo finit en hausse de 1,29%, statu quo de la BoJ
06:56 L'actualité en bref - mardi 23 janvier
06:54 Altice-varclays relève sa recommandation à "surpondérer" contre "pondération en ligne"
Dernières actualités "Economie / Forex"
Publicité