Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCommuniqués

Les pays du Golfe dénoncent l'"ingérence" de l'Iran

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
25/12/2012 | 17:50

(Actualisé avec commandement unifié)

Les six pays membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG), réunis deux jours à Bahreïn, ont demandé à l'Iran de stopper toute forme d'ingérence dans les affaires des pays du Golfe, renouvelant leur méfiance à l'encontre de la République islamique.

"Le Conseil a exprimé son rejet et sa condamnation de l'ingérence continuelle de l'Iran dans les affaires des pays du Conseil de coopération du Golfe et a appelé l'Iran à arrêter cette politique", dit le communiqué final.

L'Arabie saoudite accuse depuis longtemps l'Iran, son grand rival géopolitique, d'ingérence dans les affaires intérieures des pays du Golfe, en particulier à Bahreïn où la dynastie sunnite au pouvoir est contestée par la majorité chiite depuis mars 2011.

Le CCG, qui regroupe l'Arabie saoudite, le Qatar, le Koweït, Bahreïn, Oman et les Emirats arabes unis, appelle également la communauté internationale à mettre rapidement fin aux massacres et aux violations du droit international en Syrie.

Le secrétaire général de l'organisation, Abdulatif al-Zayani, a déclaré, lisant le communiqué : "Nous demandons à la communauté internationale une action de poids et rapide pour arrêter ces massacres et ces graves attaques qui vont à l'encontre de toutes les religions, du droit international et des principes internationaux."

Le communiqué appelle la communauté internationale à "fournir toutes les formes d'aide humanitaire d'urgence" au peuple syrien.

Le CCG annonce également avoir approuvé la création d'un commandement militaire unifié chargé d'"organiser, planifier et diriger les troupes terrestres, la marine et les forces aériennes". Le communiqué ne donne pas plus de détails sur le projet, évoqué depuis longtemps mais jusqu'à maintenant retardé par des désaccords en matière de souveraineté.

Les révolutions liées au "Printemps arabe" et les rivalités grandissantes avec l'Iran sur le dossier syrien ont cependant relancé l'idée d'un commandement unifié, alors que la sécurité dans le Golfe, par lequel transite 40% du pétrole transporté par voie maritime à travers le monde, est assurée en grande partie par les Etats-Unis. (Asma Alsharif, Hélène Duvigneau et Julien Dury pour le service français)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Dernières actualités "Economie / Forex"
19/10 De retour en Allemagne, un écrivain dénonce le despotisme turc
19/10 L'UE n'a aucune intention d'intervenir dans la crise catalane
19/10 Les banques grecques préparent des cessions record de créances douteuses
19/10 MICHELIN : CA trimestriel en hausse, impact négatif des changes revu en hausse
19/10 POLITIQUE MONÉTAIRE : la BNS avait vu les signes d'un krach boursier en 1987
19/10 Les Saoudiens intéressés par la reconstruction de Rakka
19/10 UNION EUROPÉENNE : La fiscalité de l’économie collaborative nécessite une véritable coopération européenne
19/10 La blogueuse maltaise tuée par une bombe actionnée à distance
19/10 L'Europe finit dans le rouge, l'euro grimpe malgré l'Espagne
19/10 Madrid prêt à enclencher l'article 155 sur la Catalogne
Dernières actualités "Economie / Forex"
Publicité