Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Pro. de la finance

Actualités : Pro. de la finance

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

''Nous pourrions avoir une correction de 5 à 10% dans les prochaines semaines sur le CAC 40''
Nicolas Chéron, Stratégiste, CMC Markets France

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
4
0
03/08/2016 | 18:05
Quelle est votre analyse de l'évolution des marchés depuis le referendum britannique en faveur du "Brexit" ?
Le choc du Brexit a été vite digéré et a laissé place à un rallye boursier au mois de juillet. Cette hausse est liée à l'espoir de nouveaux stimuli monétaires dans les semaines et les mois qui viennent. La Banque d'Angleterre pourrait être la première à sortir du bois le 4 août prochain mais la BCE pourrait également annoncer des mesures en septembre, comme une prolongation de son programme de rachat d'actifs ou une nouvelle baisse des taux.
La volatilité est également retombée en juillet à son plus bas niveau depuis deux ans. Mais ce rallye estival, soutenu par de faibles volumes et par un optimisme exacerbé dans l'action des banques centrales, pourrait toucher à sa fin. La correction a déjà débuté avec le secteur bancaire, dont les résultats des stress tests n'ont pas rassuré les investisseurs. Il suffirait d'un élément exogène, comme de mauvais indicateurs chinois ou américains, pour provoquer une nouvelle glissade généralisée des marchés européens.

Un rebond du CAC 40 est-il possible d'ici la fin de l'année  ?
Techniquement parlant les indices européens évoluent depuis le début de l'année dans un "wave market", une bande d'oscillation horizontale. Sur le CAC 40 c'est la zone 3900 - 4600 points. Le Brexit a permis de tester favorablement la borne basse, les marchés ayant rebondi grâce aux espoirs d'intervention des banques centrales. Mais si l'on trace une ligne sur tous les sommets atteints depuis un an, on voit que la tendance est clairement baissière (-13% pour le CAC 40 depuis août 2015). Suivant cette tendance de long terme il est plus probable que le CAC 40 enfonce son plancher de 3900 points d'ici la fin de l'année, ou au début de 2017, que d'assister à un franchissement du seuil de 4600 points. La baisse du baril de pétrole sous les 40 dollars est un autre signal défavorable pour les marchés.

Comment expliquez-vous la progression des actions américaines à de nouveaux plus hauts historiques ?
La progression des indices américains est soutenue par trois facteurs. D'une part les résultats semestriels du S&P 500 sont un peu moins mauvais que prévu, même s'il s'agit du 7e trimestre consécutif de baisse des chiffres d'affaires et des bénéfices. Ces résultats ne sont pas de nature à remettre en cause la politique monétaire très accommodante de la Fed, qui constitue un second facteur de soutien. Enfin les investisseurs privilégient les actions américaines un peu par défaut, étant donné le manque de confiance dans les autres marchés : le Japon où la croissance piétine, la Chine où la volatilité est trop forte et l'Europe en raison du risque politique et bancaire.

En un mot, vous n'êtes pas très optimiste…
Compte tenu des risques pesant sur les marchés (banques italiennes, Brexit, croissance chinoise etc.) il convient d'être prudent. Après le rallye du mois de juillet nous pourrions avoir une correction de 5 à 10% dans les prochaines semaines. Mais le soutien inconditionnel des banques centrales restera un facteur déterminant à moyen terme.

© Easybourse 2016
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
4
0
Réactions à cet article
tsss... c gars complétent leurs revenus deja correct avec leurs interventions foireuses et tout aussi hasardeuses sur divers supports medias!
Ah non casulae: Chéron est haussier quand ça monte et baissier quand...ça baisse.
N.Cherron est baissier depuis 8 ans avec son copain Delamarche, c'est pas une référence
les banques centrales entretiennent une bulle sur les actions US : plus hauts historiques sur les indices US et 7e trim de replis des CA des sociétés...
Dernières actualités "Pro. de la finance"
21/07 LIVRET A : la collecte tombe sous 1 milliard d'euros en juin
21/07 Amundi PEF lance Amundi Mégatendances AV
21/07 ACTIONS À HAUT RENDEMENT : pourquoi faut-il rester sélectif ?
21/07 Nordea AM anticipe un ralentissement de la croissance mondiale au second semestre
21/07 Robeco lance le fonds Robeco QI Global Sustainable Conservative Equities
20/07 Janus Henderson Investors renforce son équipe commerciale en France
20/07 Lombard Odier reste prêt à s'exposer aux actifs risqués
20/07 BNP Paribas AM reste sur une duration courte en zone euro et sur les actions européennes
20/07 BNPP AM nomme un Global Head of Client Group
20/07 A Plus Finance et la CDC livrent une résidence services senior à Nîmes
Dernières actualités "Pro. de la finance"
Publicité