Connexion
Identifiant
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgenda 
Toute l'infoDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCommuniqués 

Obama exhorte l'Afrique à suivre l'exemple de Mandela

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
30/06/2013 | 22:35

(Actualisé avec le discours du Cap)

par Jeff Mason et Mark Felsenthal

Barack Obama a invité dimanche l'Afrique à suivre l'exemple de Nelson Mandela et a promis que les Etats-Unis seraient aux côtés des Africains sur la voie de la prospérité et de la paix.

Achevant sa visite en Afrique du Sud avant de gagner la Tanzanie, le président américain a de nouveau rendu hommage à "Madiba", hospitalisé dans un état critique à Pretoria.

Il a visité sur l'île de Robben Island la cellule dans laquelle a été emprisonné pendant dix-huit ans l'icône de la lutte contre l'apartheid, que le président américain a qualifié de "héros personnel".

Dans un discours prononcé dans la soirée à l'Université du Cap, Barack Obama a encore évoqué l'héritage de Mandela, devenu en 1994 le premier président noir de l'Afrique du Sud après 27 années d'emprisonnement.

"Nelson Mandela nous a montré que le courage d'un seul homme pouvait changer le monde", a-t-il dit, exhortant son auditoire à combattre la pauvreté, la maladie, la corruption et la guerre.

"Il y a une énergie ici: l'Afrique se lève", a-t-il lancé. "Nous savons cependant que les progrès réalisés reposent sur des fondations fragiles. Nous savons que ces progrès sont inégaux."

Evoquant sa visite à Robben Island avec ses filles Malia, 15 ans, et Sasha, 12 ans, il a déclaré: "je sais qu'elles comprennent un peu mieux les sacrifices que Madiba et d'autres ont faits pour la liberté".

L'entourage d'Obama a précisé qu'il avait choisi l'Université du Cap pour prononcer ce discours car c'est là qu'en 1966 le sénateur Robert Kennedy avait dressé un parallèle entre la lutte contre l'apartheid et le mouvement des droits civiques aux Etats-Unis.

"INCONCEVABLE IL Y A CINQUANTE ANS"

"A cette époque, cela aurait été inconcevable d'imaginer que moins de cinquante ans plus tard un président afro-américain pourrait prendre la parole devant un public multiracial dans la plus vieille des universités d'Afrique du Sud et que cette même université aurait décerné un diplôme honoris causa au président Mandela", a-t-il dit.

Le président américain a salué le rapide développement économique de l'Afrique mais a appelé son auditoire à ne pas céder à l'autosatisfaction. "Il nous reste encore beaucoup à faire", a-t-il dit.

Il a annoncé le déblocage par les Etats-Unis de sept milliards de dollars sur cinq ans pour doubler l'accès à l'électricité en Afrique subsaharienne. (voir ).

Il a également promis que son pays allait lancer de nouvelles initiatives en faveur de l'investissement en Afrique.

Des manifestants se sont rassemblés devant l'université avant son discours pour dénoncer la politique étrangère des Etats-Unis. Sur des pancartes, on pouvait lire "Obama, tueur de masse" ou "Arrêtez maintenant la guerre des drones".

Sous un soleil radieux, le président américain et sa famille s'étaient auparavant rendus en hélicoptère sur Robben Island, île balayée par le vent dans la baie du Cap. Ils ont été conduits en voiture dans la carrière de chaux de l'ancienne prison où, pendant des années, Nelson Mandela et ses compagnons de détention ont été condamnés aux travaux forcés.

VISITE A ROBBEN ISLAND

Leur guide de 83 ans, Ahmed Kathrada, lui-même ancien prisonnier et ancien militant anti-apartheid, leur a raconté des anecdotes datant de cette période.

Barack Obama a rappelé à ses deux filles que le concept de résistance non violente, appliquée par Martin Luther King aux Etats-Unis lors de la lutte pour les droits civiques, trouvait ses racines en Afrique du Sud, où Mahatma Gandhi, principal promoteur de cette idée et père de l'indépendance de l'Inde, a travaillé en tant qu'avocat avant de militer dans son pays.

Comme lors d'une précédente visite en Afrique du Sud alors qu'il était simple sénateur en 2006, le président américain a visité la cellule de Mandela.

Une fois cette visite terminée, il a écrit sur le livre d'or: "Au nom de notre famille, c'est avec une profonde humilité que nous nous trouvons à l'endroit où des hommes d'un tel courage ont tenu tête à l'arbitraire et ont refusé de céder."

"Le monde est reconnaissant envers les héros de Robben Island, qui nous rappellent qu'aucune chaîne ni aucune cellule ne peut rivaliser avec la force de l'esprit humain", a-t-il ajouté avant de signer avec son épouse Michelle.

A 94 ans, Nelson Mandela est hospitalisé dans un état critique depuis trois semaines en raison d'une infection pulmonaire. Barack Obama ne s'est pas rendu à son chevet mais a rencontré samedi des membres de sa famille.

Après le Sénégal, l'Afrique du Sud est la deuxième des trois étapes de la tournée africaine du président américain, qui sera lundi en Tanzanie. (Avec Wendell Roelf, Pascal Fletcher et Ed Stoddard; Bertrand Boucey et Guy Kerivel pour le service français)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Dernières actualités "Toute l'info"
Date Titre
04:20 Un Syrien de 27 ans à l'origine de l'explosion à Ansbach-presse
04:04 Resume de l'actualite a 02h00 GMT (25/07)
03:15 Douze blessés dans une explosion à Ansbach, l'agresseur présumé mort
02:35 Un mort à Ansbach, en Bavière, dans une explosion "intentionnelle"
01:15 L'explosion d'Ansbach causée par un engin explosif-presse
00:36 La police confirme un décès dans une explosion à Ansbach, en Bavière
00:13 Un mort dans une explosion à Ansbach, en Bavière-presse
24/07 Le tireur de Munich préméditait son attaque depuis un an
24/07 Incendie au nord de Los Angeles, un mort, des centaines d'évacués
24/07 Un jeune homme arrêté pour complicité tacite à Munich
Dernières actualités "Toute l'info"
IndicesCours indicatifs  
Cours en temps réel.CAC 404381.10 0.11%
Cours en temps réel.S&P 5002175 0.46%
Cours en différé.DOW JONES18571 0.29%
Cours en différé.NASDAQ 1004666 0.41%
Cours en différé.DAX 3010147 -0.09%
Cours en clôture.FTSE 1006727 0.18%
Cours en temps réel.BEL 203450 0.62%
Cours en différé.SMI8195 0.15%
Cours en temps réel.AEX453 0.31%
Cours en clôture.IBEX 358600 0.19%
Cours en temps réel.PSI 204651 0.53%
Cours en clôture.EUROSTOXX2972 0.13%
Cours en clôture.NIKKEI 22516627 -1.09%
Cours en clôture.SHANG. CMP3013 -0.86%
Cours en clôture.HANG SENG21964 -0.16%
Publicité
Actualités qui impactent 
Plus d'actualités qui impactent
Actualités les plus lues
00:05 NEXEYA : Calendrier Communication Financière
24/07 Statu quo attendu pour la première réunion de la Fed post-Brexit
24/07 RACHAT DE YAHOO! PAR VERIZON : l'heure de vérité approche
24/07 AIR FRANCE : la grève pourrait "compromettre le redressement" de la compagnie
24/07 GB-888 et Rank discutent fusion, William Hill dans le viseur
Plus d'actualités
Actualités les plus recommandées
18/07CFD, FOREX, OPTIONS BINAIRES : Vers la fin de la publicité en ligne
22/07 INTEL : les employés français montent au créneau.
22/07 GTT : Société Générale préconise toujours l'achat.
21/07DJALTRAN TECHNOLOGIES : se renforce en Amérique du Nord avec l'acquisition de Lohika
21/07 DASSAULT AVIATION : Systèmes confirme ses objectifs, pas d'impact Brexit
Plus d'actualités recommandées