Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgenda 
Toute l'infoDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCommuniqués 

Obama exhorte l'Afrique à suivre l'exemple de Mandela

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
30/06/2013 | 22:35

(Actualisé avec le discours du Cap)

par Jeff Mason et Mark Felsenthal

Barack Obama a invité dimanche l'Afrique à suivre l'exemple de Nelson Mandela et a promis que les Etats-Unis seraient aux côtés des Africains sur la voie de la prospérité et de la paix.

Achevant sa visite en Afrique du Sud avant de gagner la Tanzanie, le président américain a de nouveau rendu hommage à "Madiba", hospitalisé dans un état critique à Pretoria.

Il a visité sur l'île de Robben Island la cellule dans laquelle a été emprisonné pendant dix-huit ans l'icône de la lutte contre l'apartheid, que le président américain a qualifié de "héros personnel".

Dans un discours prononcé dans la soirée à l'Université du Cap, Barack Obama a encore évoqué l'héritage de Mandela, devenu en 1994 le premier président noir de l'Afrique du Sud après 27 années d'emprisonnement.

"Nelson Mandela nous a montré que le courage d'un seul homme pouvait changer le monde", a-t-il dit, exhortant son auditoire à combattre la pauvreté, la maladie, la corruption et la guerre.

"Il y a une énergie ici: l'Afrique se lève", a-t-il lancé. "Nous savons cependant que les progrès réalisés reposent sur des fondations fragiles. Nous savons que ces progrès sont inégaux."

Evoquant sa visite à Robben Island avec ses filles Malia, 15 ans, et Sasha, 12 ans, il a déclaré: "je sais qu'elles comprennent un peu mieux les sacrifices que Madiba et d'autres ont faits pour la liberté".

L'entourage d'Obama a précisé qu'il avait choisi l'Université du Cap pour prononcer ce discours car c'est là qu'en 1966 le sénateur Robert Kennedy avait dressé un parallèle entre la lutte contre l'apartheid et le mouvement des droits civiques aux Etats-Unis.

"INCONCEVABLE IL Y A CINQUANTE ANS"

"A cette époque, cela aurait été inconcevable d'imaginer que moins de cinquante ans plus tard un président afro-américain pourrait prendre la parole devant un public multiracial dans la plus vieille des universités d'Afrique du Sud et que cette même université aurait décerné un diplôme honoris causa au président Mandela", a-t-il dit.

Le président américain a salué le rapide développement économique de l'Afrique mais a appelé son auditoire à ne pas céder à l'autosatisfaction. "Il nous reste encore beaucoup à faire", a-t-il dit.

Il a annoncé le déblocage par les Etats-Unis de sept milliards de dollars sur cinq ans pour doubler l'accès à l'électricité en Afrique subsaharienne. (voir ).

Il a également promis que son pays allait lancer de nouvelles initiatives en faveur de l'investissement en Afrique.

Des manifestants se sont rassemblés devant l'université avant son discours pour dénoncer la politique étrangère des Etats-Unis. Sur des pancartes, on pouvait lire "Obama, tueur de masse" ou "Arrêtez maintenant la guerre des drones".

Sous un soleil radieux, le président américain et sa famille s'étaient auparavant rendus en hélicoptère sur Robben Island, île balayée par le vent dans la baie du Cap. Ils ont été conduits en voiture dans la carrière de chaux de l'ancienne prison où, pendant des années, Nelson Mandela et ses compagnons de détention ont été condamnés aux travaux forcés.

VISITE A ROBBEN ISLAND

Leur guide de 83 ans, Ahmed Kathrada, lui-même ancien prisonnier et ancien militant anti-apartheid, leur a raconté des anecdotes datant de cette période.

Barack Obama a rappelé à ses deux filles que le concept de résistance non violente, appliquée par Martin Luther King aux Etats-Unis lors de la lutte pour les droits civiques, trouvait ses racines en Afrique du Sud, où Mahatma Gandhi, principal promoteur de cette idée et père de l'indépendance de l'Inde, a travaillé en tant qu'avocat avant de militer dans son pays.

Comme lors d'une précédente visite en Afrique du Sud alors qu'il était simple sénateur en 2006, le président américain a visité la cellule de Mandela.

Une fois cette visite terminée, il a écrit sur le livre d'or: "Au nom de notre famille, c'est avec une profonde humilité que nous nous trouvons à l'endroit où des hommes d'un tel courage ont tenu tête à l'arbitraire et ont refusé de céder."

"Le monde est reconnaissant envers les héros de Robben Island, qui nous rappellent qu'aucune chaîne ni aucune cellule ne peut rivaliser avec la force de l'esprit humain", a-t-il ajouté avant de signer avec son épouse Michelle.

A 94 ans, Nelson Mandela est hospitalisé dans un état critique depuis trois semaines en raison d'une infection pulmonaire. Barack Obama ne s'est pas rendu à son chevet mais a rencontré samedi des membres de sa famille.

Après le Sénégal, l'Afrique du Sud est la deuxième des trois étapes de la tournée africaine du président américain, qui sera lundi en Tanzanie. (Avec Wendell Roelf, Pascal Fletcher et Ed Stoddard; Bertrand Boucey et Guy Kerivel pour le service français)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Dernières actualités "Toute l'info"
Date Titre
08:56 La Turquie dit avoir tué 13 militants kurdes en Irak
07:51 Revue de presse du dimanche 28 mai 2017
04:55 Pékin déplore le communiqué du G7 sur les litiges maritimes
04:00 Un nouveau dirigeant pour le Parti conservateur du Canada
04:00 Resume de l'actualite a 02H00 GMT (28/05)
02:49 BOURSE DE PARIS : Trump veut que les USA quittent l'Accord de Paris-Axios
01:08 Le groupe islamiste libyen Ansar al Charia annonce sa dissolution
00:43 Vingt arrestations après des heurts dans le nord du Maroc
27/05 Propos opposés de deux dirigeants iraniens sur l'Arabie saoudite
27/05 La tombe du général de Gaulle endommagée-maire de Colombey
Dernières actualités "Toute l'info"
IndicesCours indicatifs  
Cours en temps réel.CAC 405336.64 -0.01%
Cours en temps réel.S&P 5002416 0.03%
Cours en différé.DOW JONES21080 -0.01%
Cours en différé.NASDAQ 1005788 0.17%
Cours en différé.DAX 3012602 -0.15%
Cours en clôture.FTSE 1007549 0.49%
Cours en temps réel.BEL 203901 0.17%
Cours en différé.SMI9042 0.08%
Cours en temps réel.AEX528 0.11%
Cours en clôture.IBEX 3510904 -0.31%
Cours en temps réel.PSI 205227 -0.35%
Cours en clôture.EUROSTOXX3579 -0.15%
Cours en clôture.NIKKEI 22519692 -0.61%
Cours en clôture.SHANG. CMP3110 0.07%
Cours en clôture.HANG SENG25638 -0.03%
Publicité
Actualités qui impactent 
29.97%ONXEO : flambe
3.25%BIOMERIEUX : Décryptage du palmarès du SBF 120 à la clôture - Vendredi 26 mai 2017 La plus forte hausse
-5.93%GAMESTOP : publie un bon premier trimestre
1.79%COSTCO WHOLESALE : bat les attentes au 3e trimestre.
1.97%ZODIAC AEROSPACE : Décryptage AOF du palmarès du SBF 120 à la mi-séance - Vendredi 26 mai 2017 La plus forte hausse
Plus d'actualités qui impactent
Actualités les plus lues
09:31 INTERNATIONAL CONSOLIDATED AIRLNS : Retour progressif à la normale pour British Airways
27/05 DEUTSCHE LUFTHANSA : Annulation de tous les vols de British Airways à Heathrow et Gatwick samedi
27/05 De la pub au porte-monnaie, Google part à la chasse aux clics
27/05 LIBAN : un jeune homme décède brûlé dans sa voiture
27/05 Airbus lance sa première usine d'hélicoptères en Chine
Plus d'actualités
Actualités les plus recommandées
26/05 S&P 500 : Interview de Christophe Foliot , Gérant actions américaines chez Edmond de Rothschild Asset Management
25/05 RENAULT : Bernstein relève sa recommandation.
24/05 BNP PARIBAS : paie 350 millions de dollars à New York après une enquête sur les changes
24/05 MANITOU B F : Décryptage AOF du palmarès du SRD à la mi-séance - Mercredi 24 mai 2017 La plus forte baisse
22/05 UCB : plonge après des problèmes sur son Evenity.
Plus d'actualités recommandées