Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCommuniqués

Resume de l'actualite a 16H05 GMT (12/08)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
12/08/2017 | 18:05

NAIROBI - Des affrontements post-électoraux ont fait au moins 11 morts au Kenya depuis la proclamation, hier soir, de la réélection du président sortant Uhuru Kenyatta que l'opposition accuse d'avoir planifié ces violences pour réduire ses adversaires au silence.

Des manifestations se sont notamment formées dans la ville de Kisumu, fief de l'opposition dans l'ouest du pays, ainsi que dans certains quartiers défavorisés de la capitale Nairobi, précisent des responsables kényans et des témoins.

Le bilan des violences reste pour l'instant incertain, la coalition de l'opposition affirmant, sans apporter de preuve, qu'une centaine de personnes, dont une dizaine d'enfants, ont été tuées par les forces de sécurité.

La Commission nationale kényane des droits de l'homme avance pour sa part le nombre de 24 personnes tuées par la police depuis le jour du scrutin mardi.

Johnson Muthama, un des proche du candidat malheureux Raila Ondiga, a déclaré que les forces de l'ordre récupéraient les cadavres dans des sacs mortuaires, une déclaration de nature à exacerber les tensions.

De son côté, le ministre de l'Intérieur Fred Matiang'i a indiqué que les troubles étaient localisés et a accusé des "éléments criminels" d'en être les responsables, démentant les accusations de brutalités policières.

---

PARIS - Emmanuel Macron a appelé aujourd'hui dans un communiqué à une action "concertée, ferme et efficace" de la communauté internationale face à la menace croissante en provenance de Corée du Nord.

"Le régime nord-coréen est aujourd'hui engagé dans une escalade dangereuse, qui fait peser une menace sérieuse sur la sécurité de ses voisins, ainsi que sur la pérennité du régime international de non-prolifération", peut-on lire dans un communiqué diffusé par la présidence de la République.

"Face à cette menace, la communauté internationale doit agir de façon concertée, ferme et efficace, comme elle vient de le faire au Conseil de sécurité, afin d'amener la Corée du Nord à reprendre sans condition la voie du dialogue", est-il également indiqué dans ce document.

Le président chinois Xi Jinping a également appelé à une résolution pacifique du problème nucléaire nord-coréen lors d'un entretien téléphonique la nuit dernière avec Donald Trump, selon la télévision publique chinoise.

Trump a lancé hier une nouvelle mise en garde à la Corée du Nord, la prévenant que les armes américaines étaient prêtes à l'emploi, "verrouillées et chargées". Le régime nord-coréen a de son côté accusé le président des Etats-Unis de conduire la péninsule au bord d'une guerre nucléaire.

---

BEYROUTH - Les forces gouvernementales syriennes ont repris le contrôle de la dernière ville tenue par l'Etat islamique dans la province de Homs, rapportent aujourd'hui les médias officiels syriens. D'après une source militaire citée par ces médias, des combattants djihadistes ont été tués et des armes détruites lors de la reprise d'Al Soukhna, une ville située dans le centre de la Syrie, à une cinquantaine de kilomètres au nord-est de Palmyre.

---

ROME - Médecins sans frontières (MSF) a annoncé aujourd'hui la suspension de ses opérations de sauvetage de migrants en Méditerranée, évoquant la menace posée par les gardes-côtes libyens ainsi que les entraves imposées par le gouvernement italien pour des motifs électoraux.

"Nous suspendons nos activités parce que nous estimons que l'attitude menaçante des gardes-côtes libyens est très sérieuse et que nous ne pouvons pas mettre nos collègues en danger", a commenté Loris de Filippi, président de l'antenne italienne de MSF.

Environ 600.000 migrants sont arrivés en Italie au cours des quatre dernières années, principalement à partir des côtes libyennes. Plus de 13.000 d'entre eux ont péri en tenant la traversée sur des embarcations de fortune ou surchargées.

Face aux opérations de MSF, Rome estime que l'ONG favorise le passage clandestin de migrants ou qu'elle incite les candidats au départ à tenter l'aventure.

L'Italie, où doivent se dérouler des élections au début de l'année prochaine, a demandé à l'organisation caritative de signer un code de conduite, ce qu'elle a refusé de faire.

---

PARIS - Un arrêté autorisant la création d'un fichier recensant les données des personnes faisant l'objet d'une interdiction de sortie du territoire a été publié aujourd'hui au Journal officiel, dans le cadre de la prévention du terrorisme.

La procédure d'interdiction de sortie du territoire national a été créée par la loi antiterroriste de novembre 2014, afin de limiter les départs de Français susceptibles de rejoindre des zones de djihad en Irak ou en Syrie.

Cette loi, antérieure à la série d'attentats qui a frappé la France depuis 2015, autorise le ministre de l'Intérieur à prononcer une telle interdiction, pour une durée maximale de six mois renouvelable, "lorsqu'il existe des raisons sérieuses de penser" qu'un ressortissant français compte quitter le pays pour participer à des activités terroristes voire rejoindre des zones où opèrent des groupes terroristes avant de revenir commettre un attentat en France.

---

PARIS - Le cardinal Philippe Barbarin, qui avait été accusé d'avoir tardé à prendre des mesures contre des actes de pédophilie commis par un prêtre de son diocèse, reconnaît des "erreurs" mais réaffirme n'avoir "rien couvert du tout", dans un entretien publié aujourd'hui dans Le Monde.

L'affaire du père Bernard Preynat, prêtre lyonnais soupçonné d'agressions sexuelles sur de jeunes scouts dont il avait la charge entre 1986 et 1991, a valu à Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, d'être visé par des plaintes pour non dénonciation. Elles ont été classées sans suite en août 2016.

"Je réalise aujourd'hui que ma réponse d'alors n'était pas à la mesure de l'enjeu", déclare l'archevêque de Lyon dans cette interview publiée à l'approche de l'Assomption, en expliquant qu'il avait été confronté à la question d'un signalement de faits qui dataient "d'il y a quinze ou vingt ans".

Pour autant, Philippe Barbarin estime avoir commis "une erreur" en ne relevant pas le père Preynat de son ministère en raison du caractère "très ancien" des faits reprochés. Bernard Preynat est resté en poste jusqu'à l'été 2015.

---

PARIS - La situation s'est stabilisée sur le front des deux incendies auxquels fait face la Haute-Corse, la diminution de l'intensité du vent permettant aux pompiers de progresser contre les flammes, a annoncé la préfecture cet après-midi dans un communiqué.

L'incendie qui s'est déclaré dans la nuit de jeudi à vendredi au Cap Corse, dans le nord de l'île et a parcouru 1.800 hectares, "ne présente plus une menace pour les habitants", peut-on lire dans ce communiqué.

"Aucune habitation n'a été détruite et aucune victime n'est à déplorer", déclare la préfecture en précisant que les 882 personnes qui avaient été mises en sécurité au cours de la soirée de vendredi ont pu regagner leur lieu de résidence.

Le second sinistre, qui touche la commune de Manso, dans la région de la Balagne, près de Calvi (nord-ouest de la Corse), a parcouru 150 hectares. Ce feu de maquis et de forêt, difficilement accessible, "ne progresse plus", précise la préfecture.

Un homme a par ailleurs été interpellé et placé en garde à vue dans la nuit à Bastia, où il est soupçonné d'avoir provoqué cinq départs de feu entre minuit et 01h00 du matin dans la nuit de vendredi à samedi.

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Dernières actualités "Economie / Forex"
00:23 Au moins 30 policiers tués dans l'ouest de l'Egypte
20/10 Les députés annulent l'élargissement de la TTF
20/10 Le bilan des attentats de Mogadiscio révisé à 358 morts
20/10 Madrid va entamer la procédure de mise sous tutelle de la Catalogne
20/10 BOURSE DE PARIS : France-Philippe veut rassurer les avocats sur la carte judiciaire
20/10 Plainte d'un député LREM contre des accusations de harcèlement
20/10 Telecom Italia et Canal+ s'entendent sur une JV de contenus
20/10 FED : Trump évoque Janet Yellen, le gouverneur Powell et l'économiste Taylor
20/10 USA-Déficit budgétaire de $666 milliards sur l'exercice 2017
20/10 Trump dit que "la plupart" pensent que la présidence de la fed est pour powell ou pour taylor mais il ajoute qu'il apprécie beaucoup yellen et dit qu'il étudie les trois
Dernières actualités "Economie / Forex"
Publicité