Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Taux

Actualités : Taux

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Taux : détente sur les taux américains et allemands.

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
22/02/2012 | 15:20
Les rendements obligataires américains et allemands se détendent légèrement, les investisseurs revenant vers les obligations d'État jugées les plus sûres alors que le plan de soutien de la Grèce comporte encore de nombreux risques d'exécution.

Ainsi, le taux à 10 ans du Bund allemand perd quatre points de base à 1,94% et celui du T-Note américain cède un pb à 2,05%, de même que celui de l'OAT française à 2,99%.

La plupart des commentateurs s'accordent à penser que la zone euro ne s'est offerte que quelques mois de répit et que les incertitudes sur la capacité des Grecs à tenir leurs engagements risquent de ressurgir avec les élections d'avril. 'La contribution du FMI est manifestement encore en débat, et la réponse de tous les créanciers privés au PSI doit être obtenue dans les deux semaines', souligne IG Markets.

L'aversion au risque est confortée par les derniers indices PMI 'flash' pour le mois de février, comme celui de la Chine qui n'est remonté qu'à 49,7, se maintenant sous les 50 qui marquent la limite entre expansion et contraction de l'activité. La zone euro donne en outre des signes de faiblesse, son indice PMI composite étant passé de 50,4 en janvier à 49,7 ce mois-ci.

'S'il est toujours aussi évident que les rendements des obligations d'État américaines et allemandes sont trop bas au regard des fondamentaux économiques, il est probable que nous ferons encore le même constat le mois prochain', juge Aurel BGC, qui pointe les actions des banques centrales.

'Cela n'empêchera sans doute pas les taux, notamment à long terme, de monter dans les prochains mois aux États-Unis comme en Allemagne, mais la hausse devrait rester encore modérée. En revanche, les spreads des autres européens avec la référence allemande devraient diminuer plus franchement...' ajoute-t-il.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Dernières actualités "Taux"
17/11 BONDS EUROPE : les taux d'emprunt varient peu dans un marché très calme
17/11 CHINE : la banque centrale rouvre les vannes aux liquidités face aux tensions
16/11 VENEZUELA : l'instance des créanciers acte d'un défaut de paiement de PDVSA
16/11 TAUX : pluie de 'stats' mais réactions à peine mesurables.
16/11 BONDS EUROPE : Le marché affiche sa prudence après l'inflation européenne
16/11 La France a emprunté 6,992 mrd EUR à moyen-long terme jeudi
16/11 Après un coup de pouce russe, le Venezuela affronte une nouvelle étape critique
15/11 BONDS EUROPE : les dettes des pays solides recherchées par les investisseurs
15/11 TAUX : pas de véritable tendance, pas de rotation sectorielle
15/11 CORR EMPRUNT : Bühler lève 420 mio CHF en deux tranches à 0,1% et 0,6%
Dernières actualités "Taux"
Publicité