Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Analyses  >  Briefings quotidiens  >  Clôture de la Bourse de Tokyo

Analyses

Tous les articlesDécryptagesAnalyses IndicesAnalyses ActionsAnalyses Matières PremièresAnalyses DevisesIdées de tradingBriefings quotidiens 
 Clôture de TokyoMorning MeetingBriefing de midiPré-ouverture de WallstreetClôture de la Bourse de ParisClôture de Wallstreet 

Nikkei 225 : La Bourse de Tokyo finit en hausse de 1% avec le pétrole

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
01/12/2016 | 07:53
LA BOURSE DE TOKYO FINIT EN HAUSSE

La Bourse de Tokyo a fini en hausse de plus de 1% jeudi, portée par son compartiment énergétique dans le sillage de l'accord sur la réduction de la production trouvé par les pays de l'Opep, une première depuis 2008 qui a provoqué une envolée des cours du brut. L'indice Nikkei a gagné 1,12%, soit 204,64 points, à 18.513,12, son plus haut niveau de clôture à ce stade de 2016, et le Topix, plus large, a pris 13,84 points (+0,94%) à 1.483,27.

Le Nikkei, qui a gagné 5,07% sur l'ensemble du mois de novembre après +5,93% en octobre, voit son recul depuis le début de l'année passer sous les barre des 3% alors qu'il a pu aller à deux reprises, en février et en juin, à 21,5%.

La première séance de 2016, celle du 4 janvier, s'était soldée par une chute de 3,06% de l'indice Nikkei.

La remontée du Nikkei ces dernières semaines a surtout été le fait de l'affaiblissement du yen par rapport au dollar depuis la victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle américaine du 8 novembre.

Les investisseurs ont le sentiment que le programme de ce dernier va donner un coup de fouet à la croissance des Etats-Unis, ce qui, à leurs yeux, peut inciter la Réserve fédérale à accélérer son cycle de hausse des taux d'intérêt.

La plupart des intervenants de marché pensent qu'un premier tour de vis monétaire en un an aux Etats-Unis interviendra lors de la dernière réunion de 2016 de la Fed, programmée dans un peu moins de deux semaines.

"Il faut voir jusqu'où le yen peut tomber face au dollar avant de commencer à deviner jusqu'où le Nikkei peut monter", a déclaré Norihito Fujito, chargé de la stratégie investissements chez Mitsubishi UFJ Morgan Stanley.

Même si le dollar est en léger repli face au yen (-0,38%) en ce premier jour de décembre, il a gagné 9,2% face à la devise japonaise en novembre après +3,4% en octobre. Depuis le début de l'année, le repli du billet vert face au yen est revenu à 5,3%.

Le secteur regroupant les valeurs minières a bondi de 9,50%, l'action Inpex (+9,95%) inscrivant la progression la plus marquée du Nikkei. L'indice bancaire, deuxième plus forte hausse sectorielle, a pour sa part pris 2,19%.

Après avoir gagné quelque 9% mercredi, les cours du pétrole progressaient encore de quelque 1,3% au moment de la fermeture de la Bourse japonaise.

(Bureau de Tokyo, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Publicité

Avertissement : Les analyses réalisées par SURPERFORMANCE SAS, société éditrice du site Zonebourse.com, n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de produits ou services financiers. Elles ne constituent notamment pas un conseil en investissement. Les informations, graphiques, chiffres, opinons ou commentaires rédigés par les équipes de rédaction de SURPERFORMANCE SAS ou mis à disposition par cette dernière s’adressent à des investisseurs disposant des connaissances et expériences nécessaires pour comprendre et apprécier les informations qui y sont développées. Ces informations sont diffusées à titre purement indicatif, SURPERFORMANCE SAS ne peut en garantir l’exactitude, l’exhaustivité ou la fiabilité. SURPERFORMANCE SAS décline toute responsabilité dans l'utilisation qui pourrait être faite des informations diffusées et des conséquences de toute nature qui pourraient en découler, notamment de toute décision prise sur la base de ces informations, y compris en cas d’erreur ou d’omission.
Les informations fournies ici proviennent de différents fournisseurs de flux (Bloomberg, Thomson Reuters, ABCBourse, Cercle Finance, Boursier ou AOF).