Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Analyses  >  Briefings quotidiens  >  Morning Meeting

Analyses

Tous les articlesDécryptagesAnalyses IndicesAnalyses ActionsAnalyses Matières PremièresAnalyses DevisesIdées de tradingBriefings quotidiens 
Clôture de TokyoMorning MeetingBriefing de midiPré-ouverture de WallstreetClôture de la Bourse de ParisClôture de Wallstreet 

Début de semaine en baisse

23/01/2017 | 08:02 - Analyse du CAC40 à court terme

Après avoir terminé en hausse de 0.2% à 4850 points vendredi, dans l'attente de l'investiture de Donald Trump, l'indice CAC40 devrait débuter la séance en baisse de 0.4%, dans le sillage des places asiatiques et du rebond de la monnaie unique.
Tokyo a, en effet, reculé de 1,29% avec le renforcement du yen, le programme du nouveau président américain restant source d'incertitudes.

Les indices américains avaient, quant à eux, terminé dans le vert vendredi dernier. Le DOW JONES a clôturé en hausse de 0.48% à 49827 points, le S&P500 a gagné 0.34% à 2271 points et le NASDAQ COMPOSITE s'est adjugé 0.28%.

En données horaires, le CAC40 devrait de nouveau tester aujourd'hui la zone de soutien des 4825 points. En l'absence de réaction positive dans cette zone de cours, on pourra s'attendre à une poursuite de la consolidation en direction des 4800 points voire 4750 points par extension.

 Négative sous les 4870
avec comme objectif 4825.

Laurent Polsinelli / Copyright (c) 2017 Zonebourse.com


La clôture à Tokyo

Le yen et Trump ont pesé sur la Bourse de Tokyo

La Bourse de Tokyo a clôturé en nette baisse lundi en raison notamment des répercussions sur les exportateurs d'un yen fort et des craintes que suscitent les visées protectionnistes que l'on prête au président américain Donald Trump.
L'indice Nikkei a perdu 246,88 points (1,29%) à 18.891,03 points, tandis que le Topix, plus large, a cédé 1,23% (18,83 points) à 1.514,63 points.
"Dans la mesure où Trump ne cesse de dire 'America First' (L'Amérique d'abord), les investisseurs au Japon sont sur la défensive", commente Hiroyuki Nakai (Centre d'études Tokai Tokyo).
Le dollar recule de 1,2% à 113,25 yens, se rapprochant du plus bas de sept semaines de 112,57 touché la semaine passée.

Dans le compartiment des exportateurs, Toyota et Hitachi ont perdu respectivement 1,63% et 1,46%.
Recul également des chaînes de grands magasins en raison d'une baisse de leurs ventes de 1,7% en décembre, leur 10ème d'affilée. H2O Retailing a perdu 3,01% et Takashimaya 2,03%.
Le fabricant d'airbags Takata, un moment réservé à la baisse car le marché craint un redressement judiciaire, a fini la séance sur une perte de 17,64%.



La clôture à Wall Street

Rebond limité après le discours de Donald Trump

Wall Street semble s'être mis entre parenthèses dès la mi-séance vendredi, les scores se figeant alors que Donald Trump effectuait sa prestation de serment sur Capitol Hill (il est devenu officiellement le 45ème Président des Etats-Unis à 18H01, heure de Paris).

Il n'a donné aucune piste sur son programme économique lors de son discours qui fut très 'incantatoire', promettant la fin du chômage, le rapatriement des emplois aux Etats-Unis, le retour du pouvoir au peuple (son gouvernement n'est pourtant composé que d'hyper-riches et de nombreux 'ex-Goldman Sachs') et scandant par deux fois 'America first'.

Mais le soir même, Donald Trump a signé la suspension d'Obamacare, son premier acte politique comme Président. Wall Street était déjà fermé lorsque ce premier décret a été officialisé.

Ce que la séance de jeudi avait fait, celle de vendredi l'a défait puisque les trois principaux indices américains ont effacé presque parfaitement leurs pertes de jeudi. Le Dow Jones s'est distingué avec +0,5% (après -0,3%), le S&P 500 a repris 0,34%, le Nasdaq 0,28% à 5.555,33 contre -0,28% à 5.555,66 jeudi : de tels scores sont loin de constituer un 'coup de chapeau' à l'avènement de l'ère Trump.

Sur la semaine écoulée, le Dow Jones a perdu -0,3%, le Nasdaq -0,34% et le 'S&P' -0,15% : ce fut la cinquième semaine de quasi-stagnation des trois grands indices.

Ils perdent un peu d'altitude... mais la confiance est toujours là, vigoureuse, presque massive avec un 'VIX' qui s'est détendu spectaculairement de -9% à 11,6, un niveau proche des planchers historiques.

Seule ombre au tableau, la tension des taux longs américains s'est poursuivie avec des T-Bonds qui ont affiché +4 points à 2,51%, leur pire niveau de l'année 2017 (et +11 points sur la semaine), Les vedettes de la séance de vendredi furent des 'défensives', à commencer par Merck (+3,6%), Procter & Gamble (+3,2%) et IBM (+2,2%).



Statistiques économiques du jour

HeurePaysStatistiqueImpact*AttenduPrécédent
16H00EURConfiance des consommateursMoyen-5-5
* Impact attendu sur le marché suite à la publication de la statistique.
Publicité
Valeurs à suivre

Conformément à l'engagement pris par CGG d'assurer une gestion stricte de ses coûts et de sa trésorerie, CGG et sa filiale norvégienne Exploration Investment Resources II ont conclu plusieurs accords en vue de réduire de manière substantielle les montants dus en vertu des contrats d'affrètement (garantis par CGG) de trois navires d'exploration sismique mis à l'arrêt (le "Pacific Finder", l'"Ocean Phoenix" et le "Viking Vanquish") en l'échange du règlement de montants convenus.

Dans le cadre des accords permettant de régler ces montants sans utiliser sa trésorerie, CGG a émis le 20 janvier des obligations portant intérêt à un taux de 6,50% à échéance 2021 pour un montant nominal total de 58,6 millions de dollars souscrites par les cocontractants aux contrats d'affrètement concernés.

>> Fiche valeur CGG



Aéroports de Paris a pris connaissance de la décision de l'Autorité de supervision indépendante (ASI) du 19 janvier 2017 de ne pas homologuer la proposition pour les tarifs des redevances aéroportuaires applicable à compter du 1er avril 2017. "Le refus d'homologation est essentiellement motivé par une considération technique relative à la redevance portant sur la mise à disposition de matériel informatique pour l'enregistrement et l'embarquement des passagers (CREWS)", précise le groupe qui assure que cette décision ne modifiera pas ses équilibres financiers.

Les dispositions règlementaires prévoient qu'Aéroports de Paris présente une nouvelle proposition de tarifs 2017 dans le mois suivant la décision de l'ASI, et que cette dernière est invitée à rendre sa décision dans les 15 jours suivant la nouvelle notification des tarifs.

>> Fiche valeur AÉROPORTS DE PARIS



Crédit Agricole a indiqué qu'une dépréciation de l’écart d’acquisition sur LCL de 491 millions d’euros impactera son bénéfice net part du groupe 2016. Toutefois, elle n'affecte ni la solvabilité de Crédit Agricole S.A. ou du Groupe Crédit Agricole, les écarts d'acquisition étant déjà intégralement déduits dans le calcul des ratios de solvabilité, ni leur liquidité, la charge de dépréciation n'entraînant aucun décaissement en numéraire.

La politique de distribution de résultat de Crédit Agricole S.A. n'est pas non plus affectée : le Conseil d'Administration confirme son intention de proposer à l'Assemblée Générale qui aura à statuer sur les résultats 2016 un dividende de 0,60 euro par action. Ce dividende a d'ores et déjà été déduit en totalité de la base de capital Common Equity Tier 1 au 30 septembre 2016 (ratio CET1 non phasé de 12,0% à cette date). A partir de 2017, le Conseil d'Administration confirme également son intention de proposer un dividende correspondant à 50% du résultat attribuable par action et de ne pas baisser le niveau du dividende par rapport à 2016.

Hors cette charge de dépréciation, le résultat net part du groupe sous-jacent 2016 de Crédit Agricole S.A. sera en ligne avec le consensus des estimations des analystes disponibles à la date du 19 janvier 2017. "Ces résultats reflètent une activité commerciale dynamique dans tous les métiers ainsi que la solidité du modèle de Banque universelle de proximité", commente la banque.

Enfin, Crédit Agricole S.A. réaffirme les objectifs financiers fixés pour l'année 2019 dans le cadre de son plan à moyen terme "Ambition Stratégique 2020" publié en mars 2016 à savoir un résultat net part du groupe supérieur à 4,2 milliards d'euros, un ratio CET1 non phasé supérieur ou égal à 11% et un RoTE supérieur à 10%.

>> Fiche valeur CRÉDIT AGRICOLE



Carrefour (+2,14% à 23,61 euros) a signé une des plus fortes hausses du CAC 40 vendredi, soutenu par des rumeurs de presse autour de la succession de son PDG Georges Plassat. Selon un journal brésilien, Hubert Joly, actuel patron de Best Buy, serait pressenti pour prendre la tête du distributeur français en 2018. Réagissant à ces informations, Hubert Joly a assuré dans un court communiqué qu'il était "pleinement engagé dans la transformation de Best Buy et qu'il n'a absolument aucun projet de départ".

>> Fiche valeur BEST BUY CO INC



Agenda du jour

HeureValeurType d'événement
13h58McDonald's CorporationAnnée 2016 Publication de résultats
12h50Halliburton CompanyAnnée 2016 Publication de résultats
Yahoo! Inc.Année 2016 Publication de résultats
Hindustan Unilever LtdQ3 2017 Publication de résultats
07h00SGS SAAnnée 2016 Publication de résultats
Asian Paints LtdQ3 2017 Publication de résultats
Bharti Infratel LtdQ3 2017 Publication de résultats
Paddy Power Betfair PLCAnnée 2016 Publication évolution de l'activité - Pre-Close Trading Update
22h00ResMed Inc.Premier semestre 2017 Publication de résultats
Zions BancorpAnnée 2016 Publication de résultats
DiGi.Com BhdAnnée 2016 Publication de résultats
22h16Equity Lifestyle Properties, Inc.Année 2016 Publication de résultats
Brown & Brown, Inc.Année 2016 Publication de résultats
Power Finance Corporation LimitedQ3 2017 Publication de résultats
United Microelectronics Corp.Année 2016 Publication de résultats
Yaskawa Electric CorpQ3 2017 Publication de résultats
22h00Woodward IncQ1 2017 Publication de résultats
Idea Cellular LtdQ3 2017 Publication de résultats
Bank of Hawaii CorporationAnnée 2016 Publication de résultats
Philips Lighting NVAnnée 2016 Publication de résultats

Avertissement : Les analyses réalisées par SURPERFORMANCE SAS, société éditrice du site Zonebourse.com, n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de produits ou services financiers. Elles ne constituent notamment pas un conseil en investissement. Les informations, graphiques, chiffres, opinons ou commentaires rédigés par les équipes de rédaction de SURPERFORMANCE SAS ou mis à disposition par cette dernière s’adressent à des investisseurs disposant des connaissances et expériences nécessaires pour comprendre et apprécier les informations qui y sont développées. Ces informations sont diffusées à titre purement indicatif, SURPERFORMANCE SAS ne peut en garantir l’exactitude, l’exhaustivité ou la fiabilité. SURPERFORMANCE SAS décline toute responsabilité dans l'utilisation qui pourrait être faite des informations diffusées et des conséquences de toute nature qui pourraient en découler, notamment de toute décision prise sur la base de ces informations, y compris en cas d’erreur ou d’omission.
Les informations fournies ici proviennent de différents fournisseurs de flux (Bloomberg, Thomson Reuters, ABCBourse, Cercle Finance, Boursier ou AOF).