Connexion
Identifiant
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 

Accueil Zonebourse  >  Analyses  >  Briefings quotidiens  >  Morning Meeting

Analyses

Tous les articlesDécryptagesAnalyses IndicesAnalyses ActionsAnalyses Matières PremièresAnalyses DevisesIdées de tradingBriefings quotidiens 
Clôture de TokyoMorning MeetingBriefing de midiPré-ouverture de WallstreetClôture de la Bourse de ParisClôture de Wallstreet 

Indécision avant le chômage US

06/05/2016 | 08:01 - Analyse du CAC40 à court terme

A l'issue d'une séance sans grand relief et malgré la hausse du pétrole, le CAC40 a terminé en légère baisse de 0.11% à 4319 points hier. Les opérateurs ont ainsi opté pour la prudence dans l'attente du rapport mensuel sur l'emploi américain. Le consensus table aujourd'hui sur un taux de chômage inchangé à 5% et 203k créations d'emplois.

Les indices américains ont quant à eux terminé à proximité de l'équilibre, le DOW JONES a gagné 0.05% à 17660 points, le S&P500 a perdu 0.02% à 2050 points.
Aujourd'hui, le CAC40 devrait ouvrir en repli de 0.4%.

Graphiquement, la dynamique reste baissière en données horaires sous les 4360 points. Le seuil des 4300 points devra désormais engendrer une réaction positive sous peine d'assister à un retour rapide vers les 4240 points.

 Négative sous les 4360
avec comme objectif 4240.

Laurent Polsinelli / Copyright (c) 2016 Zonebourse.com


La clôture à Tokyo

Tokyo finit en baisse après une courte semaine, 6ème séance négative

La Bourse de Tokyo, qui rouvrait vendredi après trois jours fériés, a fini en petit repli, signant sa sixième séance négative d'affilée dans un climat attentiste avant la publication des chiffres de l'emploi aux Etats-Unis.

Le Nikkei des 225 valeurs vedettes a cédé à la clôture 0,25% (-40,66 points), à 16.106,72 points. Il a lâché 3,36% au cours d'une semaine écourtée à deux jours, après un précédent recul hebdomadaire de plus de 5%.

L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a pour sa part perdu 0,13% (-1,64 point) à 1.298,32 points.

Sur le volet des changes, le dollar s'affichait au même moment à 107,22 yens, en progression par rapport à son cours à la fermeture de la place tokyoïte lundi. L'euro se situait en léger retrait à 122,22 yens.



La clôture à Wall Street

Wall Street : peu d'initiatives en attendant l'emploi

Wall Street a terminé avec peu de variation jeudi malgré la hausse des valeurs de l'énergie qui ont bénéficié en séance du redressement des cours du pétrole.

En fin de journée, le Dow Jones gagne que 0,05% à 17.660,71 points tandis que le Nasdaq perd 0,18% à 4717,09 points.

Une certaine hésitation se fait toutefois sentir alors que bon nombre d'investisseurs semblent vouloir rester à l'écart à la veille d'un rapport mensuel sur l'emploi qui s'annonce déterminant.

'Le fait que les échanges soient restés prudents au cours des dernières séances me laisse penser qu'une correction pourrait intervenir en mai après trois mois de hausse', prévient un opérateur.

Le Département américain du Travail a rapporté avoir dénombré 274.000 nouvelles inscriptions hebdomadaires lors de la semaine close le 30 avril, soit une progression de 17.000 par rapport à la semaine précédente (chiffre non révisé). Le consensus des économistes anticipait une hausse sensiblement plus modeste autour de 259.000 nouveaux demandeurs d'emploi.

D'un point de vue technique, ce sont pour l'essentiel les poids lourds pétroliers qui soutiennent la tendance alors que le baril de brut léger américain a gagné plus de 4% en début de séance.

Sur le Dow, Chevron gagne 0,8% et ExxonMobil prend 0,1%.

Lui aussi sur le Dow, Merck a terminé à l'équilibre après avoir dévoilé des résultats trimestriels en légère hausse qui le placent selon lui dans 'une bonne dynamique pour le reste de l'année'.

Kellogg cède du terrain (-2,5%) après avoir subi une baisse de son bénéfice net au premier trimestre, même si le numéro un mondial des céréales évoque une performance supérieure à ses prévisions. Le groupe américain a dévoilé un bénéfice net trimestriel de 175 millions de dollars, soit 0,49 dollar par action, contre 227 millions (ou 0,64 dollar par action) au premier trimestre 2015.

Kraftz Heinz débute bien 2016. Ses résultats du premier trimestre ont en effet révélé une croissance de 60,6% du bénéfice net attribuable au groupe en rythme annuel à 896 millions de dollars, soit 73 cents par action, contre 24 cents l'an passé à la même époque.

Enfin, Tesla termine en repli de 4,9% après avoir fait part d'un bénéfice par action (BPA) hors exceptionnels de 57 cents, soit un cent de moins qu'attendu par le consensus des analystes. Le chiffre d'affaires a de son côté grimpé de 45% à 1,6 milliard de dollars, dans des proportions conformes à ce qu'escomptait le marché.

Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.



Statistiques économiques du jour

HeurePaysStatistiqueImpact*AttenduPrécédent
14:30USARapport NFP sur l'emploiFort203K215K
14:30USATaux de chômageFort5.0%5.0%
* Impact attendu sur le marché suite à la publication de la statistique.
Publicité
Valeurs à suivre

ArcelorMittal a accusé au premier trimestre 2016 une perte nette de 416 millions de dollars, contre une perte de nette de 728 millions de dollars un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels et sans contrepartie en trésorerie, la perte nette ajustée s'est chiffrée à 200 millions. L'Ebitda a reculé de 32,7% à 927 millions, reflétant principalement l'effet différé des faibles prix de l'acier, en partie compensé par une hausse des expéditions d'acier. Les analystes tablaient sur 919 millions. Le chiffre d'affaires a reculé de 21,7% à 13,399 milliards.

Le groupe a confirmé sa prévision d'un Ebitda de l'ordre de 4,5 milliards de dollars cette année. Il compte toujours dégager un cash flow positif cette année et pense que ses livraisons d'acier seront stables par rapport à celles de 2015.

Le premier sidérurgiste mondial confirme par ailleurs sa prévision d'une croissance de la consommation apparente mondiale d'acier de 0% à 0,5% cette année.

Lakshmi N. Mittal, chairman et CEO d'ArcelorMittal, a ainsi commenté ces résultats : " Nos résultats du premier trimestre reflètent les conditions extrêmement difficiles du deuxième semestre 2015. Depuis lors, nous avons observé une reprise des écarts sur nos marchés principaux à des niveaux plus viables, ce qui devrait entraîner de meilleurs résultats dans les trimestres à venir. Cette évolution est bienvenue, bien que – compte tenu de la capacité excédentaire en Chine – le marché demeure fragile et nous devons rester vigilants et continuer d'agir contre la menace de commerce déloyal".

>> Fiche valeur ARCELORMITTAL



Dans sa poursuite de développement en Espagne, Renault a signé un nouveau plan industriel qui prévoit l'investissement d'environ 600 millions d'euros pour fabriquer un nouveau modèle dans l'usine de Valladolid, au nord de l'Espagne. Depuis la création de l’usine en 1953, plus de 17 modèles (parmi lesquels Renault 5, Renault 12, Super 5, Clio, Modus) sont sortis de ses lignes de production, soit plus de 5 millions de véhicules. L’usine de Valladolid produit également des pièces pour d’autres usines du groupe.

L'Espagne s'est classée au huitième rang mondial des pays producteurs de voitures en 2015, avec 2 733 201 véhicules fabriqués, représentant 3 % du volume mondial. C'est également le pays qui a enregistré la plus forte croissance de sa production l'an passé (+ 13,7 %) parmi les dix premiers pays producteurs mondiaux. Au niveau européen, l'Espagne a occupé la deuxième place, juste derrière l'Allemagne.

Les immatriculations de voitures neuves sur le marché espagnol ont en outre progressé de 20,9 % en 2015, à 1 034 232 unités.

Le constructeur automobile a pour sa part produit quelque 425 000 véhicules en Espagne en 2015, ainsi que 1,5 million de moteurs et plus d'un million de boîtes de vitesses.

Pour 2016, Renault compte notamment produire 300 000 véhicules dans son usine de Palencia,dans le nord de la région de Castille-León, soit 80 000 de plus qu'en 2015.

>> Fiche valeur RENAULT



Le projet de rapprochement entre Altice et le câblo-opérateur américain Cablevision Systems (CVC) semble bien parti. Selon le Wall Street Journal, la municipalité de New York s'apprête à donner un feu vert sous conditions au rachat de l'américain par l'empire de Patrick Drahi. La semaine dernière, la Commission fédérale des communications (FCC) avait donné son aval à cette fusion de 17,7 milliards de dollars, passif inclus. A l'issue de l'opération, la maison mère de Numéricable deviendra le quatrième câblo-opérateur des Etats-Unis.

>> Fiche valeur ALTICE



Agenda du jour

Avertissement : Surperformance attire l'attention de tout investisseur sur les spécificités des warrants et notamment sur le fait que les warrants, eu égard à leur nature optionnelle, peuvent connaître d'amples fluctuations de cours et même perdre l'intégralité de leur valeur. Les analyses réalisées par la société Surperformance, éditrice du site zonebourse.com, n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou autre produit financier. La responsabilité de la société Surperformance ainsi que ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Les informations, graphiques, chiffres, opinons ou commentaires rédigés par les équipes de rédaction de Surperformance éditrice du site zonebourse.com s‘adressent à des investisseurs disposant des connaissances et expériences nécessaires pour comprendre et apprécier les informations qui y sont développées. Ces dernières sont diffusées à titre purement indicatif, Surperformance ne peut en garantir l’exactitude ou la fiabilité.