Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Analyses  >  Briefings quotidiens  >  Morning Meeting

Analyses : Briefings quotidiens

Tous les articlesDécryptagesIndicesTrading ActionsProduits DérivésMatières PremièresDevisesBriefings quotidiensInterviews 
Clôture de TokyoMorning MeetingBriefing de midiPré-ouverture de WallstreetClôture de la Bourse de ParisClôture de Wallstreet

ANALYSE DU CAC 40 À COURT TERME

24/04/2018 | 08:00
Début de séance hésitant
CAC 40
Après un début de séance baissier sur fond de tensions sur le marché obligataire, le CAC40 a redressé la barre hier et clôturé en hausse de 0.48% à 5438 points.
Le marché a bénéficié de quelques bons résultats d'entreprises, de la hausse des valeurs liées aux matières premières et des bancaires.
Dans l'attente des nombreuses publications de sociétés, les indices américains ont en revanche cédé du terrain, alors que le taux à 10 ans a frôlé les 3% (plus hauts depuis 4 ans), les opérateurs craignant que les pressions inflationnistes poussent la Réserve Fédérale à accélérer le rythme de remontée des taux.
Le DOW JONES a clôturé en baisse de 0.06% à 2448 points, le S&P500 a gagné 0.01% à 2670 points et le NASDAQ COMPOSITE a perdu 0.25%.

Ce matin, le CAC40 devrait débuter la séance en hausse de 0.1%.
En données horaires, la dynamique demeure positive au-dessus des 5395 points. L'indice devrait rallier aujourd'hui les 5450 points. Le franchissement de ce niveau ouvrirait la voie aux 5500 points.
En surveillance. Surveiller la sortie du range 5395 / 5450.
Laurent Polsinelli / Copyright (c) 2018 Zonebourse.com

LA CLÔTURE À TOKYO

24/04/2018 | 08:27
Le Nikkei à Tokyo finit en hausse de 0,86%
NIKKEI 225
La Bourse de Tokyo a fini en hausse de 0,86% mardi, dans la foulée de la progression des valeurs financières tirées par la hausse des rendements des Treasuries.L'indice Nikkei a gagné 190,08 points à 22.278,12 points et le Topix, plus large, a pris 18,96 points (+1,08%) à 1.769,75 points.

Le secteur bancaire a progressé de 2,06%, avec des hausses de 2,48% pour Mitsubishi UFJ et de 2,02% pour Sumitomo Mitsui Financial.
Face aux taux négatifs sur leur marché national, les institutions financières japonaises ont intensifié leurs investissements ces dernières années aux Etats-Unis. Toute hausse des coûts d'emprunts américains est donc perçue comme positive pour leur marge.
Les valeurs exportatrices ont par ailleurs profité de la faiblesse du yen face au dollar : Toyota a gagné 2,01% and Shin-Etsu Chemical 1,97%.

LA CLÔTURE À WALL STREET

24/04/2018 | 08:27
Wall Street finit sans grand changement, techs et taux ont pesé
DOW JONES
NASDAQ
NEW YORK Wall Street a fini quasi-inchangée lundi, les espoirs des investisseurs sur les publications de résultats du premier trimestre compensant en grande partie le recul des valeurs technologiques et la hausse des rendements à long terme.

Sur le marché obligataire, le rendement des Treasuries à 10 a frôlé les 3%, un seuil symbolique qui n'a pas été franchi depuis plus de quatre ans, avant de revenir à 2,9752%.
La tension sur les taux à long terme résulte de l'augmentation des besoins de financement du Trésor américain et d'une remontée des anticipations d'inflation alimentée par la récente hausse des cours du pétrole et des matières premières.
Si la hausse des rendements est généralement pénalisante pour les marchés actions, les investisseurs comptent aussi sur la solidité des résultats pour soutenir les indices.
"Si nous atteignons ce niveau (de 3%), cela ne sera pas trop négatif pour les investisseurs parce que les résultats publiés ont été plutôt bons et c'est ce qu'il faut pour que les actions continuent à monter", a dit Jeff Kravetz, stratégiste chez USBank Wealth Management.
Il estime que l'obligataire ne constituera pas une alternative aux actions tant que les rendements à 10 ans n'auront pas franchi le seuil des 4%.
L'indice Dow Jones a terminé en baisse de 14,25 points (0,06%) à 24.448,69.
Le S&P-500, plus large, a gagné 0,15 point, quasi-inchangé, à 2.670,29.
Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 17,52 points (-0,25%) à 7.128,60.
Cette semaine est particulièrement dense en publications d'entreprises puisque 181 groupes entrant dans la composition de l'indice S&P-500 doivent publier leurs comptes
Alphabet, la maison-mère de Google, qui a fait état d'une hausse de 73% de ses profits au premier trimestre à la clôture est en hausse de l'ordre de 1% dans les transactions électroniques après Bourse.
Facebook, Miscrosoft, Amazon et Intel publieront aussi dans la semaine alors que les valeurs technologiques continuent de subir le contrecoup de signes d'un essoufflement de la demande de smartphones.
L'indice des valeurs technologiques a terminé en baisse de 0,4% et l'indice Philadelphia Semiconductor a cédé 1,33%, enregistrant une quatrième séance de recul.
Les volumes échangés ont porté sur 5,76 milliards d'actions en recul par rapport à la moyenne de 6,80 milliards des 20 dernières séances.

PETROLE ET DOLLAR EN HAUSSE
Hasbro a terminé en hausse de près de 4% effaçant ses pertes initiales. Le fabricant de jouets a estimé que l'impact négatif du dépôt de bilan du distributeur Toys'R'Us, qui l'a conduit à faire état de résultats inférieurs aux attentes au premier trimestre, serait transitoire.
Son concurrent Mattel prend 6,3% et s'adjuge la deuxième plus forte hausse du S&P-500.
Merck a gagné 2,4% après que Goldman Sachs a relevé sa recommandation sur le groupe pharmaceutique à "achat".
Les producteurs d'aluminium ont en revanche été lourdement sanctionnés en réaction à la baisse des cours du métal après que Washington a ouvert la porte lundi à un allègement des sanctions contre le géant russe du secteur Rusal.
Alcoa a dévissé de 13,5% tandis qu'Arconic a chuté de 5,2%, affichant la plus forte baisse du S&P-500.
Le cours de l'aluminium, qui a perdu jusqu'à 10% après l'annonce du département du Trésor américain, a pesé sur les autres matières premières industrielles et momentanément sur le pétrole.
Les cours du baril ont effacé leurs pertes et terminé en hausse sur le Nymex en dépit de déclarations du ministre iranien du pétrole, selon lesquelles une prolongation de l'accord de réduction de la production conclu entre l'Opep et des pays extérieurs au cartel dont la Russie ne serait pas nécessaire si le prix du baril continuait sa progression
Le contrat mai sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) gagne 52 cents, soit 0,76%, à 68,92 dollars le baril. Le contrat de même échéance sur le baril de Brent prend 95 cents (1,28%) à 74,99 dollars.
Le dollar est resté soutenu par la fermeté des rendements à long terme aux Etats-Unis, son indice contre six autres principales devises progresse de 0,70% à 90,95. L'euro recule de 0,64% à 1,2207 dollar.



STATISTIQUES ÉCONOMIQUES DU JOUR

Heure Pays Statistique Impact* Attendu Précédent
10:00 ALL IFO- Indice du climat des affaires Moyen 102,7 103,2
16:00 USA Indice de confiance des consommateurs Fort 126 127.7
16:00 USA Ventes de maisons neuves Faible 625K 618K
* Impact attendu sur le marché suite à la publication de la statistique.
Publicité

VALEURS À SUIVRE

SANOFI

Le Dr Elias Zerhouni, Président Monde de la Recherche et Développement de Sanofi, prendra sa retraite le 30 juin 2018 après avoir servi l'entreprise avec succès pendant plus de neuf ans. Le Dr John C. Reed, M.D., Ph.D., lui succédera à compter du 1er juillet 2018. Le Dr Reed était depuis cinq ans Responsable Monde de Roche Pharma Recherche et Développement Précoce (pRED).

Il était à ce t ... Lire plusitre chargé de piloter les activités de recherche et développement précoce jusqu'aux études de preuve de concept de phase 2b dans tous les domaines thérapeutiques, et notamment l'oncologie, l'immunologie, les maladies rares, les neurosciences, l'ophtalmologie et les maladies infectieuses. Il était également membre du Comité Exécutif de Roche, rattaché à son Directeur Général.



MICHELIN

Michelin fait part de ventes nettes de 5,2 milliards d'euros, au titre de son premier trimestre 2018, en baisse de 6,3% par rapport au premier trimestre 2017. Le fabricant de pneumatiques a été pénalisé par un important effet change du au renforcement de l’euro. A parités constantes, les ventes nettes du premier trimestre ressortent en progression de 1,4%. Par ailleurs, Michelin a profité de ce po ... Lire plusint d’activité pour confirmer sa guidance 2018.

Sur l'année 2018, les marchés Tourisme camionnette devraient être en légère croissance et les marchés Poids lourd stables. Le marché minier devrait conserver une croissance dynamique. Les effets de change restent fortement défavorables sur l'année, estimés à ce jour à - 350 millions d'euros sur le résultat opérationnel sur activités courantes, dont - 250 millions d'euros sur le 1er semestre.
Enfin, Michelin confirme ses objectifs 2018 de croissance des volumes en ligne avec l'évolution mondiale des marchés, de résultat opérationnel sur activités courantes supérieur à celui de 2017, hors effet de change, et de génération d'un cash flow libre structurel supérieur à 1, 10 milliard d'euros.



UNIBAIL-RODAMCO

Le chiffre d'affaires consolidé d'Unibail-Rodamco pour le premier trimestre 2018 s'élève à 535,7 millions d’euros, soit une progression de 1,3% par rapport au premier trimestre 2017. Les revenus locatifs bruts (RLB) du pôle Centres Commerciaux se sont élevés à 375,9 millions d’euros pour le premier trimestre 2018, une hausse de +4,2% par rapport à la même période de 2017.

" Cette perform ... Lire plusance soutenue est due à la croissance des loyers à périmètre constant et aux livraisons de projets de développement au quatrième trimestre 2017, hausse en partie contrebalancée par l'impact des cessions de centres commerciaux non stratégiques en France (Channel Outlet Store et L'Usine Roubaix) et dans les Pays Nordiques (Eurostop Arlanda, Arninge Centrum et Eurostop Örebro) ", a commenté Unibail-Rodamco, dans son communiqué.

" La progression soutenue des ventes et des revenus locatifs du groupe au premier trimestre reflète la force de notre activité et de la stratégie de concentration d'Unibail-Rodamco sur des destinations de shopping exceptionnelles ", a indiqué Christophe Cuvillier, le président du directoire.



AGENDA DU JOUR


HeureValeurType d'événement
13h30 Verizon Communications Inc. Q1 2018 Publication de résultats
12h55 The Coca-Cola Co Q1 2018 Publication de résultats
SAP SE Q1 2018 Publication de résultats
13h30 3M Co Q1 2018 Publication de résultats
Amgen, Inc. Q1 2018 Publication de résultats
Banco Santander, S.A. Q1 2018 Publication de résultats
13h30 Lockheed Martin Corporation Q1 2018 Publication de résultats
Rio Tinto plc Q1 2018 Publication de résultats
12h00 United Technologies Corporation Q1 2018 Publication de résultats
22h00 Texas Instruments Incorporated Q1 2018 Publication de résultats
13h30 Caterpillar Inc. Q1 2018 Publication de résultats
12h25 Eli Lilly and Co Q1 2018 Publication de résultats
13h30 NextEra Energy Inc Q1 2018 Publication de résultats
Kering Q1 2018 Publication évolution de l'activité
Chubb Ltd Q1 2018 Publication de résultats
22h00 America Movil SAB de CV Q1 2018 Publication de résultats
SK Hynix Inc Q1 2018 Publication de résultats
Biogen Inc Q1 2018 Publication de résultats
17h30 Iberdrola SA Q1 2018 Publication de résultats
22h05 Capital One Financial Corp. Q1 2018 Publication de résultats

Avertissement : Les analyses réalisées par SURPERFORMANCE SAS, société éditrice du site Zonebourse.com, n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de produits ou services financiers. Elles ne constituent notamment pas un conseil en investissement. Les informations, graphiques, chiffres, opinons ou commentaires rédigés par les équipes de rédaction de SURPERFORMANCE SAS ou mis à disposition par cette dernière s'adressent à des investisseurs disposant des connaissances et expériences nécessaires pour comprendre et apprécier les informations qui y sont développées. Ces informations sont diffusées à titre purement indicatif, SURPERFORMANCE SAS ne peut en garantir l'exactitude, l'exhaustivité ou la fiabilité. SURPERFORMANCE SAS décline toute responsabilité dans l'utilisation qui pourrait être faite des informations diffusées et des conséquences de toute nature qui pourraient en découler, notamment de toute décision prise sur la base de ces informations, y compris en cas d'erreur ou d'omission.
Les informations fournies ici proviennent de différents fournisseurs de flux (Bloomberg, Thomson Reuters, ABCBourse, Cercle Finance, Boursier ou AOF).