Découvrir nos portefeuilles : Investisseur PEA |  International |  Trader
Accès Membre / Client

Accueil Zonebourse  >  Analyses  >  Briefings quotidiens  >  Morning Meeting

Analyses

Tous les articlesDécryptagesAnalyses IndicesAnalyses ActionsAnalyses Matières PremièresAnalyses DevisesIdées de tradingBriefings quotidiens 
Clôture de TokyoMorning MeetingBriefing de midiPré-ouverture de WallstreetClôture de la Bourse de ParisClôture de Wallstreet 

Retour vers les 5000 points

01/04/2015 | 08:00 - Analyse du CAC40 à court terme

Le second trimestre a mal commencé pour les places boursières, les opérateurs ayant opté pour des prises de bénéfices légitimes après le rallye de ces dernières semaines. Le CAC40 a terminé en baisse de 0.98% à 5033 points hier, pénalisé notamment par l'automobile et les bancaires.

Les publications macroéconomiques étaient pourtant encourageantes avec des ventes de détail et des chiffres du chômage meilleurs que prévu en Allemagne. Outre-Atlantique, l'indice du Conference Board repassait également à 101.3 contre 96.6 anticipé. Les indices PMI manufacturiers seront dévoilés ce matin en zone euro.

Wall-Street a également corrigé avec la remontée du dollar, la baisse des bancaires, des pétrolières et des biotechs. Le DOW JONES a terminé en repli de 1.11% à 17776 points, le S&P 500 a cédé 0.88% à 2067 points et le NASDAQ COMPOSITE 0.94%.

La bourse de Paris devrait donc débuter la séance en baisse de 0.5% ce matin.
Graphiquement, après un nouveau test des 5100 points, le CAC40 reflue sous ce seuil et devrait tester la zone des 5000 points. En l'absence de réaction positive à l'ouverture, on pourra s'attendre à une poursuite de la consolidation en direction des 4960 points voire 4930 points.

 Négative sous les 5100
avec comme objectif 5000.

Laurent Polsinelli / Copyright (c) 2015 Zonebourse.com


La clôture à Tokyo

Nikkei 225 : La Bourse de Tokyo finit en baisse de 0,9%

La Bourse de Tokyo a fini en baisse de 0,9% mercredi sous le coup à la fois d'un mouvement de prises de bénéfices en ce premier jour du nouvel exercice fiscal japonais et d'une enquête de la Banque du Japon qui a refroidi les investisseurs. L'indice Nikkei a perdu 172,15 points à 19.034,84 et le Topix, plus large, a cédé 14,12 points (-0,92%) à 1.528,99.
Sur les trois premiers mois de l'année, le Nikkei a affiché une progression d'un peu plus de 10%, soit sa meilleure performance trimestrielle en cinq trimestres.

Un tassement de la demande intérieure et extérieure a pesé sur la confiance des industriels japonais au premier trimestre 2015 et les grandes sociétés ont revu en baisse leurs projets d'investissement, un mauvais point pour la politique de relance du Premier ministre Shinzo Abe.

Le dernier rapport trimestriel de la Banque du Japon (BoJ), dit "tankan", constate aussi que les entreprises de services font état d'une amélioration des conditions d'activité, tirant parti de la chute des prix pétroliers et d'un bond d'un tourisme, ce qui souligne la nature irrégulière de la reprise économique japonaise.

Une enquête menée auprès des directeurs d'achats a de son côté montré que la croissance du secteur manufacturier japonais avait ralenti en mars, affectées par le premier recul en près d'un an des nouvelles commandes.



La clôture à Wall Street

Wall Street : après le 'bull market' de lundi, aucun soutien.

Tout se jouait donc lundi en ce qui concerne les habillages de bilans !
Les cours avaient été tirés dès lundi matin, très fortement même- puis maintenus en lévitation de manière inflexible durant plusieurs heures et jusqu'au coup de cloche final: consolidation -même mineure- interdite.

Et ce mardi, après tant d'efforts et d'apparente détermination la veille, plus rien, plus aucun soutien, plus d'algorithme haussier.

Les indices ont reperdu ce qu'ils avaient gagné lundi sans que quiconque fasse mine de s'y opposer.

Et pas plus que l'actualité économique de la veille n'expliquait une flambée de +1,5% du Dow Jones, celle de ce mardi n'explique une rechute de -1,11% à 17.776... ce qui ramène l'indice historique en territoire négatif (-0,25%) pour l'année en cours (à quoi a bien pu servir le maintien du 'Dow' durant plus de 6 heures lundi entre 17.975 et 18.000Pts ?).

Le 'S&P' a cédé 0,87% et conserve une avance symbolique de +0,25% depuis le 1er janvier, le Nasdaq a lâché 0,94%, soit +3,5% pour le trimestre écoulé.
Du côté de la 'volat', l'indice VIX du stress boursier a grimpé de +5,4% à 15,3 (un niveau qui demeure historiquement très bas).

Ce ne sont certainement pas les chiffres du jour qui ont pu plomber Wall Street et dégrader le VIX: bien au contraire, la fin de l'après-midi fut ponctuée par une dernière statistique positives aux USA : net rebond de la confiance des consommateurs américains (Conference Board Survey) qui repasse de 98,8 vers 101,3... non loin du zénith historique des 103,8 de janvier.

Une heure auparavant, les opérateurs avaient découvert un rebond de l'activité dans la région de Chicago (à 46,3 points, après 45,8 le mois dernier)... mais c'est une déception compte tenu des 51,8 points anticipés par les économistes.

Parmi les titres les plus vendus ce mardi, on retrouve Morgan Stanley (-1,7%), Goldman Sachs (-1,6%), Apple (-1,5%)... puis beaucoup de valeurs du secteur 'biotechs' et 'pharma': United Health (-2,2%), Gilead -2,5% Amgen et Vertex -2,7%, Alexion Pharma -3,9% ainsi que les parapétrolières en recul de -1% en moyenne.



Statistiques économiques du jour

HeurePaysStatistiqueImpact*AttenduPrécédent
10.00EURIndice PMI manufacturierFaible51.951.9
14.15USAEmplois non fermierFort227k212k
16.00USAIndice PMI manufacturier ISMFort52.552.9
16.00USADépenses de constructionFaible-0.1%-1.1%
16.30USAStocks de pétroleMoyen4.2M8.2M
* Impact attendu sur le marché suite à la publication de la statistique.
Publicité
Valeurs à suivre

L'Oréal annonce aujourd'hui la réalisation de l'acquisition de Niely Cosmeticos. Niely Cosmeticos est la plus grande entreprise indépendante de produits capillaires et de coloration au Brésil, l'un des plus importants marchés de coloration et de soin capillaire au monde. Avec un chiffre d'affaires net de 406 millions de réals en 2014 (soit 130 millions d'euros au taux moyen du réal brésilien pour 2014), le groupe Niely Cosmeticos s'appuie sur deux marques phares : Cor & Ton pour la coloration et Niely Gold pour les shampooings et soins capillaires.

Vendus à des prix accessibles et forts d'une bonne pénétration dans les classes moyennes du pays, les produits du groupe Niely sont largement distribués auprès de détaillants et grossistes, supermarchés, pharmacies et chaînes de parfumeries.

Opération stratégique pour L'Oréal au Brésil et la Zone Amérique Latine hispanophone, Niely Cosmeticos est parfaitement complémentaire de l'offre de la Division des Produits Grand Public de L'Oréal au Brésil.

>> Fiche valeur L'OREAL



Neopost a présenté un résultat net en forte baisse, -18,4%, à 133,9 millions d'euros pour l'exercice 2014. Le résultat opérationnel courant retraité des éléments exceptionnels s'est également replié de 6,8% à 244,6 millions d'euros. La marge opérationnelle courante du fabricant de machines à affranchir est quant à elle passée de 24% du chiffre d'affaires en 2013 à 22% en 2014. Celle-ci ne prend pas en compte les charges liées aux acquisitions.

Enfin, le chiffre d'affaires 2014 a progressé de 1,6% à 1,113 milliards d'euros. A périmètre constant, les revenus de Neopost ont légèrement baissé, à -0,2%.

Au titre de 2014, la société va proposer un dividende stable à 3,90 euros par action.

Pour 2015, Neopost s'attend à une croissance organique de son chiffre d'affaires comprise entre -1 % et +2 % hors effets de change. En revanche, le groupe prévoit une baisse de marge opérationnelle courante (hors charges liées aux acquisitions), cette dernière étant attendue entre 19,5 et 20,5% du chiffre d'affaires 2015.

En parallèle à cette publication, Neopost a annoncé également être en discussions avancées pour prendre une participation majoritaire dans Temando, une société australienne qui fournit des solutions logicielles de traitement des commandes pour les secteurs du e-commerce et de la logistique.

>> Fiche valeur NEOPOST



Stentys a présenté une perte nette plus importante en 2014, à 17,8 millions d'euros, qu'en 2013, à 11,7 millions. La perte opérationnelle courante s'est également creusée à 13,1 millions l'an dernier contre 11,8 millions lors de l'exercice précédent. Seul le chiffre d'affaires a légèrement progressé en un an, passant de 3,4 millions d'euros à 3,8 millions. Pour 2015, le fabricant du seul stent auto-apposant coronaire ne donne pas d'objectifs chiffrés mais annonce le lancement de trois nouveaux produits.

Stentys a précisé que le niveau de trésorerie au 31 décembre 2014 était solide à 18,6 millions d'euros, lui conférant la flexibilité financière nécessaire pour mener à bien le déploiement commercial de ses innovations au cours de l'exercice.

>> Fiche valeur STENTYS



Accord qui garantit l'approvisionnement en KLH pour les prochaines études cliniques de Néovacs, jusqu'à la phase de commercialisation
Paris et Port Hueneme (Californie, USA), le 1er avril 2015 - NEOVACS (Alternext Paris : ALNEV, éligible PEA-PME) et Stellar Biotechnologies, Inc. (OTCQB: SBOTF TSX-V: KLH) annoncent aujourd'hui avoir renforcé leur collaboration concernant l'approvisionnement en protéine porteuse Keyhole Limpet Hemocyanin (KLH), un des composé principal des vaccins thérapeutiques Kinoïdes de Néovacs.

Ce nouvel accord vient étendre et renforcer les collaborations qui lient les deux sociétés. Il garantit un approvisionnement continu en KLH™ pour la fabrication des Kinoïdes, des futurs essais cliniques jusqu'aux premières étapes de la commercialisation de l'IFNα-Kinoïde, le produit leader de Néovacs développé pour le traitement du lupus.

Stellar est une société leader dans la production de KLH, une protéine porteuse extraite d'un mollusque marin, largement utilisée dans la production de vaccins conjugués pour ses propriétés immunostimulantes. Stellar bénéfice d'une technologie brevetée permettant une production durable de KLH, qui respecte les critères de bonnes pratiques de fabrication (BPF) et dont la production peut être facilement adaptée pour satisfaire les demandes croissantes de l'industrie pharmaceutique.

Suite au succès de l'étude clinique de phase I/II de l'IFNα-Kinoïde dans le lupus, Néovacs a décidé d'initier, en accord avec son comité scientifique international, une étude clinique de phase IIb sur environ 160 patients atteints de lupus en Europe, Amérique Latine et en Asie. Son démarrage est prévu mi-2015. Une deuxième étude de phase IIa de l'IFNα-Kinoïde dans le lupus devrait être initiée aux Etats-Unis début 2016.

« Nous avons établi avec Stellar, notre principal fournisseur de KLH, une relation de confiance depuis plusieurs années. La signature de ce nouvel accord d'approvisionnement est une étape importante dans la stratégie de Néovacs, alors que nous nous préparons à initier plusieurs études cliniques clés et que nous renforçons notre développement aux Etats-Unis, notamment au travers de la création de notre filiale, Neovacs, Inc. Par cet accord, nous sécurisons un approvisionnement à long terme en KLH, qui pourra évoluer en fonction de nos besoins, à mesure que nos produits avancent dans leurs phases de développement clinique, et en anticipation des premières étapes de commercialisation, » a commenté Miguel Sieler, Directeur Général de Néovacs.

« Ce nouvel accord d'approvisionnement avec Néovacs s'inscrit dans la préparation d'études cliniques de phase II et III et de la réflexion quant à la commercialisation des produits » déclare Frank Oakes, Président Directeur Général de Stellar Biotechnologies. Il conclut « C'est une nouvelle démonstration des perspectives commerciales de notre business model centré sur la KLH. Ceci vient accréditer l'utilisation de la KLH™ dans le développement de nouveaux vaccins thérapeutiques ».

Aux termes de cet accord, Néovacs utilisera la KLH™ dans la fabrication de ses Kinoïdes (KLH-cytokine) en Europe, Asie, Amérique Latine, aux Etats-Unis et au Canada. La KLH™ sera notamment employée dans les prochaines études cliniques de phase II et III et jusqu'à la première année de commercialisation. Néovacs garde l'entière responsabilité des études cliniques des Kinoïdes, de la production et du financement des lots cliniques, ainsi que des soumissions aux autorités de santé.

Stellar, pour sa part, s'engage à fournir de la KLH de grade BPF en quantité suffisante pour couvrir les besoins cliniques de Néovacs, dans le respect des termes du contrat. Stellar devra par ailleurs maintenir à la disposition de la FDA la documentation règlementaire requise ("drug master file, DMF") concernant le produit, et fournira enfin une assistance technique et règlementaire. Ce contrat d'approvisionnement a été signé pour une durée initiale de cinq ans, renouvelable annuellement à la demande de Néovacs.

>> Fiche valeur NEOVACS



Agenda du jour

HeureValeurType d'événement
Monsanto CompanyPremier semestre 2015 Publication de résultats
15h15Ford Motor CompanyMarch 2015 Publication évolution de l'activité

Avertissement : Surperformance attire l'attention de tout investisseur sur les spécificités des warrants et notamment sur le fait que les warrants, eu égard à leur nature optionnelle, peuvent connaître d'amples fluctuations de cours et même perdre l'intégralité de leur valeur. Les analyses réalisées par la société Surperformance, éditrice du site zonebourse.com, n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou autre produit financier. La responsabilité de la société Surperformance ainsi que ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Les informations, graphiques, chiffres, opinons ou commentaires rédigés par les équipes de rédaction de Surperformance éditrice du site zonebourse.com s‘adressent à des investisseurs disposant des connaissances et expériences nécessaires pour comprendre et apprécier les informations qui y sont développées. Ces dernières sont diffusées à titre purement indicatif, Surperformance ne peut en garantir l’exactitude ou la fiabilité.

Rechercher
Contactez-nous
+33 (0)4 78 30 41 42
Rejoignez
127 281 membres
Cotations dynamiques  
ON
| OFF