Découvrir nos portefeuilles : Investisseur PEA |  International |  Trader
Accès Membre / Client

Accueil Zonebourse  >  Analyses  >  Briefings quotidiens  >  Morning Meeting

Analyses

Tous les articlesDécryptagesAnalyses IndicesAnalyses ActionsAnalyses Matières PremièresAnalyses DevisesIdées de tradingBriefings quotidiens 
Clôture de TokyoMorning MeetingBriefing de midiPré-ouverture de WallstreetClôture de la Bourse de ParisClôture de Wallstreet 

En léger repli à l'ouverture

25/04/2014 | 08:00 - Analyse du CAC40 à court terme

Porté par de bonnes statistiques (indice IFO et commandes de bien durables meilleures que prévu aux Etats-Unis) et par des résultats d'entreprise de bonne facture, le marché parisien a clôturé en hausse de 0.64% à 4479 points hier, après avoir frôlé le seuil des 4500 points à l'heure du déjeuner.

Les indices ont toutefois connu un bref passage à vide dans l'après midi dans un contexte de tensions persistantes en Ukraine, mais la bonne tenue de Wall-Street a permis de rapidement redresser la barre.
Le DOW JONES a terminé à l'équilibre à 16501 points, le S&P 500 a gagné 0.17% à 1878 points et le NASDAQ COMPOSITE 0.52%.

Aujourd'hui, le CAC40 est attendu en léger repli de 0.2%.

Graphiquement, pas de dégradation, la dynamique reste positive en données horaires au-dessus des 4430/4450 points. Notre principal objectif a été atteint hier vers 4500 points et il faudra donc attendre la sortie des 4450/4500 points pour avoir plus de visibilité sur la tendance à venir.
Une rechute sous les 4450 points militerait pour des prises de bénéfices plus marquées en direction des 4430 points, puis 4400/4390 points.




 En surveillance. Surveiller la sortie du range 4450 / 4500.

Laurent Polsinelli / Copyright (c) 2014 Zonebourse.com


La clôture à Tokyo

La Bourse de Tokyo finit en légère hausse après l'inflation

La Bourse de Tokyo a fini en hausse de 0,17% vendredi, une inflation sous-jacente plus faible que prévu ayant ranimé l'espoir que la Banque du Japon prenne de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire pour soutenir l'économie du pays.L'indice Nikkei a gagné 24,27 points à 14.429,26 points et le Topix, plus large, a pris 5,09 points (+0,44%) à 1.169,99 points. Le Nikkei avait perdu 1% jeudi faute de signature d'un accord commercial entre les Etats-Unis et le Japon.

Les investisseurs restent toutefois prudents en attendant les objectifs de résultats de plusieurs poids lourds de la cote pour le nouvel exercice fiscal qui se terminera en mars 2015.

Fuji Electric a pris 8,76% après avoir annoncé un objectif de croissance de 15% du résultat opérationnel de l'exercice en cours, après une hausse de 51% pour le précédent.



La clôture à Wall Street

Wall Street : biais haussier grâce aux trimestriels d'Apple

Wall Street a terminé sur une note positive à l'issue d'une séance marquée par un sursaut de volatilité liée à l'actualité géopolitique: le Nasdaq s'est adjugé 0,52% à 4.148Pts, à mi-chemin entre les 4.177 inscrits dès l'ouverture et un plancher de 4.108.
Le Dow Jones a fini inchangé à 16.502Pts, tandis que le S&P 500 a grappillé 0,17% à 1.878,6Pts (sa septième hausse en huit séances).

La surperformance du Nasdaq était acquise dès mercredi soir avec l'envolée de +8,2% d'Apple, titre pressenti pour intégrer le Dow Jones cette année après la division par sept du nominal.

On notera en revanche une déception pour Facebook, qui a effacé ses 2,5% de gains initiaux pour finir en baisse de 0,9% à 60,87$, et une demi-satisfaction pour Caterpillar, qui a gagné jusqu'à 4% dès les premiers échanges (sur une hausse spectaculaire du résultat mais qui nécessite comme d'habitude une seconde lecture plus approfondie) et qui a clôturé en hausse de 1,85%.

Sur le front des statistiques, les chiffres furent mitigés avec une forte hausse des commandes de biens durables (+2,6% le mois dernier contre +1,5% anticipé), après une hausse de 2,1% en février, et avec des inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage qui ont augmenté de 24.000 aux Etats-Unis lors de la semaine du 19 avril, à 329.000.

Peu après la clôture, ce fut au tour d'Amazon de publier ses trimestriels: le chiffre d'affaire poursuit sa progression exponentielle à 19,75Mds$ contre 16,07Mds$, mais les profits s'élèvent à seulement 108Mns$ (23 cents par titre) contre 82Mns$ (18 cents par titre) au premier trimestre 2013.

Microsoft a également publié ses bénéfices qui s'inscrivent comme prévu en repli par rapport à 2013, à 5,66Mds$ (68 cents par titre) contre 6,06Mds$ (72 cents par titre), pour un chiffre d'affaires stable à 20,4Mds$ (strictement conforme au consensus de 20,39Mds$).

Microsoft grimpait de +2,5% peu après cette publication tandis qu'Amazon ne tardait pas à se stabiliser à son niveau de clôture.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.



Statistiques économiques du jour

HeurePaysStatistiqueImpact*AttenduPrécédent
15:45USAIndice PMI ServicesMoyen56.255.5
15:55USAIndice de confiance du MichiganMoyen83.282.6
* Impact attendu sur le marché suite à la publication de la statistique.
Publicité
Valeurs à suivre

Technicolor a publié ce vendredi avant l'ouverture de la Bourse de Paris un chiffre d'affaires en repli de 1,7% à 738 millions d'euros au premier trimestre 2014. Le spécialiste des technologies de l'image indique avoir été pénalisé par des effets négatifs de change, ainsi que par la fin de certaines activités. Hors effets de change, la croissance de son chiffre d'affaires s'est élevée à 3,8%. Par métiers, les services entertainment ont vu leur chiffre d'affaires fondre de 5% (-0,9% à taux de change constants) à 335 millions d'euros.

Celui du pôle de la maison connectée a pour sa part bondi de 6,3% (+15,2% hors effets de devises) à 291 millions. Enfin, l'activité technologie a reculé de 10% (-7,5% à taux de change constants) pour s'établir à 113 millions d'euros.

Les activités en fin d'exploitation ont enregistré une baisse de revenu de 78,2% à 5 millions d'euros.

En termes de perspectives, Technicolor a maintenu ses objectifs pour 2014. Il attend toujours un Ebitda ajusté compris entre 550 millions et 575 millions d'euros et un résultat net positif. Il estime par ailleurs que son flux de trésorerie disponible devrait être compris entre 180 et 200 millions d'euros au terme de l'exercice et que le ratio de sa dette nette rapportée à l'Ebitda devrait être inférieur à 1,2.

>> Fiche valeur TECHNICOLOR



PSA Peugeot Citroën a fait état vendredi d'un rebond de 7,6% de ses ventes mondiales au premier trimestre grâce à la reprise du marché en Europe et à la vigueur de la demande en Chine, mais d'une croissance réduite à 1,9% pour le chiffre d'affaires à cause des effets de change négatifs.

Le projet d'augmentation de capital de trois milliards d'euros, à laquelle le chinois Dongfeng et l'Etat français souscriront à parité, sera soumis vendredi après-midi au vote des actionnaires de PSA réunis en assemblée générale.

Le groupe a vendu sur les trois premiers mois de l'année 725.917 véhicules neufs.

Sa performance en Europe (+16%) et la faiblesse de marchés comme l'Amérique latine ou la Russie ont renforcé le poids de l'Europe dans les ventes totales (61% au premier trimestre contre 56% un an plus tôt), inversant mécaniquement la tendance engagée les dernières années.

L'appréciation de l'euro face à plusieurs devises a eu un impact négatif de 4,5% sur le chiffre d'affaires des véhicules neufs. Au total, la hausse du CA au premier trimestre ressort à 1,9% à 13,3 milliards d'euros.

PSA a confirmé ses principaux objectifs, notamment un retour à un free cash flow opérationnel positif au plus tard en 2016.

Le titre a clôturé jeudi à 13,30 euros. Depuis le début de l'année, il a pris près de 41%, après un gain de plus de 72% en 2013.

>> Fiche valeur PEUGEOT



Renault a réalisé au premier trimestre 2014 un chiffre d'affaires de 8,257 milliards d'euros, stable à données publiées en raison de la force de l'euro. A périmètre et taux de change comparables, les ventes du constructeur automobile ont progressé de 5,1%. Le chiffre d'affaires de la principale branche du groupe, l'Automobile, a reculé de 0,1% à 7,723 milliards. Dans un marché automobile mondial en hausse de 4,7%, les immatriculations du groupe Renault ont augmenté de 5,1% à 636 239 unités.


En Europe, le groupe progresse de 17,7%, dans un marché en croissance de 8,2% ; Clio, Captur, et Sandero y confirment leur succès commercial.

Hors d'Europe, dans un contexte de baisse de ses principaux marchés internationaux, les immatriculations du groupe baissent de 7,9% et représentent 43% des ventes totales (contre 49% au premier trimestre 2013).

Au niveau mondial, Duster demeure le véhicule le plus vendu du Groupe avec 97 280 unités vendues.

Renault a confirmé ses objectifs 2014. Le constructeur vise une augmentation des immatriculations et de son chiffre d'affaires (à taux de change constants). Le groupe entend également améliorer la marge opérationnelle en valeur du groupe et de l'Automobile, et générer un free cash-flow opérationnel de l'Automobile positif.

>> Fiche valeur RENAULT



Vinci a réalisé au premier trimestre un chiffre d'affaires de 8,623 milliards d'euros, en progression de 2,4%. A données comparables, les ventes du groupe de construction et de concessions ont augmenté de 4,1%. Elles ont bénéficié d'une hausse de 4,5% à 7,3 milliards d'euros en comparable de son activité Contracting (construction). Les concessions ont, elles, enregistré une hausse de 2,8% à 1,3 milliard d'euros.

Les prises de commandes du trimestre se sont élevées à 8,7 milliards d'euros en repli de 2,2%. Elles ont progressé en France, mais ont reculé à l'international, le début de l'année 2013 ayant bénéficié de l'entrée en carnet de plusieurs contrats significatifs (Pont de l'Atlantique au Panama, « Ohio East End Crossing » aux Etats-Unis).

Le carnet de commandes est pour sa part ressorti à 30,7 milliards d'euros au 31 mars 2014, soit environ 11 mois d'activité moyenne de la branche Contracting.

L'endettement financier net consolidé s'établit à 15,3 milliards d'euros au 31 mars 2014. Il augmente de 1,2 milliard d'euros sur le trimestre, ce montant intégrant l'impact de l'acquisition par Vinci Autoroutes de la participation de 16,67 % de Colas dans Cofiroute et l'évolution saisonnière de la trésorerie d'exploitation.

S'agissant de ses perspectives, Vinci anticipe désormais une progression globale du trafic sur ses réseaux d'autoroutes concédés en France proche de 2 % sur l'ensemble de l'exercice. De son côté, Vinci Airports devrait continuer de bénéficier d'une bonne dynamique sur ses différentes plateformes.

Compte tenu de ces éléments et d'une probable stabilisation, à périmètre constant, de l'activité de la branche Contracting sur l'ensemble de l'exercice, le groupe devrait afficher en 2014 un chiffre d'affaires voisin de celui de l'exercice précédent à structure comparable.

>> Fiche valeur VINCI



Agenda du jour

Avertissement : Surperformance attire l'attention de tout investisseur sur les spécificités des warrants et notamment sur le fait que les warrants, eu égard à leur nature optionnelle, peuvent connaître d'amples fluctuations de cours et même perdre l'intégralité de leur valeur. Les analyses réalisées par la société Surperformance, éditrice du site zonebourse.com, n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou autre produit financier. La responsabilité de la société Surperformance ainsi que ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Les informations, graphiques, chiffres, opinons ou commentaires rédigés par les équipes de rédaction de Surperformance éditrice du site zonebourse.com s‘adressent à des investisseurs disposant des connaissances et expériences nécessaires pour comprendre et apprécier les informations qui y sont développées. Ces dernières sont diffusées à titre purement indicatif, Surperformance ne peut en garantir l’exactitude ou la fiabilité.

Rechercher
Contactez-nous
+33 (0)4 78 30 41 42
Rejoignez
93 027 membres
Cotations dynamiques  
ON
| OFF