Découvrir nos portefeuilles : Investisseur PEA |  International |  Trader
Accès Membre / Client

Accueil Zonebourse  >  Analyses  >  Briefings quotidiens  >  Morning Meeting

Analyses

Tous les articlesDécryptagesAnalyses IndicesAnalyses ActionsAnalyses Matières PremièresAnalyses DevisesIdées de tradingBriefings quotidiens 
Clôture de TokyoMorning MeetingBriefing de midiPré-ouverture de WallstreetClôture de la Bourse de ParisClôture de Wallstreet 

Légère hausse dans les premiers échanges

01/09/2014 | 08:02 - Analyse du CAC40 à court terme

Après une incursion rapide sous la zone des 4350 points vendredi, l'indice parisien a récupéré 40 points en fin de séance, entrainant une clôture en hausse de 0,34% à 4381 points.

Cette semaine, de 4 jours (lundi étant férié aux USA) sera chargée avec notamment la publication des chiffres mensuels de l'emploi américain mais également l'indice ISM.

Au programme du jour, une faible volatilité devrait caractériser le comportement des indices sans les bourses américaines.

Techniquement, l'indice est toujours ancré dans une zone horizontale 4350/4400 points avec la moyenne à 20 heures qui s'aplatit. La tendance moyen terme reste cependant haussière, d'autant plus quand on voit la puissance du mouvement acheteur dans les deux dernières heures vendredi.
Il faudra cependant attendre le dépassement des 4400 points pour entamer une nouveau mouvement à la hausse.

 En surveillance. Surveiller la sortie du range 4350 / 4400.

Etienne Veber / Copyright (c) 2014 Zonebourse.com


La clôture à Tokyo

La Bourse de Tokyo finit en hausse de 0,34%

La Bourse de Tokyo a fini en hausse de 0,34% lundi, soutenue par les gains enregistrés par les petites et moyennes capitalisations, mais cette progression a été freinée par les craintes qui pèsent sur la reprise économique japonaise.

L'indice Nikkei a gagné 52,01 points à 15.476,60 et le Topix, plus large, a pris 5,09 points (0,4%) à 1.283,06.

Les investisseurs se sont détournés en partie des grands titres industriels japonais, les plus soumis aux tensions géopolitiques actuelles, privilégiant les actions de groupes moins réputés mais aux trajectoires plus lisibles.

"Personne ne peut vraiment plaider en faveur du scénario d'un rally des grandes capitalisations. Donc on prend le chemin le plus facile en traitant des valeurs plus petites", explique un trader.

Par secteurs, on retient la hausse de 1,63% enregistrée par le compartiment de la construction, les opérateurs anticipant les retombées de l'organisation des Jeux olympiques d'été à Tokyo en 2020.



La clôture à Wall Street

Wall Street : scénario parfait orchestré avant long weekend

Mêmes algorithmes, même scénario que sur les places européennes: après une séance ou Wall Street a hésité longuement entre hausse et consolidation, les cours ont été arrachés vers les sommets au cours du dernier quart d'heure, avec une accélération au cours des 5 dernières minutes (tout comme en Europe: sans cause économique ou géopolitique identifiable).

Les américains vont pouvoir passer un excellent weekend prolongé de 'Labour Day' (réouverture de Wall Street mardi) puisque le mois d'août s'achève au plus haut, sur une nouvelle cascade de records historiques absolus (ou de 15 ans dans le cas des valeurs du Nasdaq).

Au final, le Dow Jones affiche +0,1%, le 'S&P' +0,33% (cela lui suffit pour inscrire un Nième zénith absolu à 2.003Pts). Le S&P500 est bien l'indice qui a concentré toute l'attention: sur la semaine écoulée, il gagne +0,75%, sur le mois d'août, il s'envole de +3,77%.

Le Nasdaq affiche +0,5%... c'est un nouveau record de 14 ans 1/2 battu à 4.580 (+0,9% sur la semaine, +4,8% sur le mois d'août).

Avago a bondi de +7,5% sur l'annonce d'un quasi doublement de son chiffre d'affaires, enfin Splunk qui avait touché un plancher historique vers 41$ le 12 août dernier s'est envolé de +19% alors que les analystes ont collectivement sous-estimé le volume du chiffre d'affaire au T2 2014.

Apple a largement contribué à la hausse des indices US avec un nouveau record absolu à 102,9$, idem pour Tesla qui s'est envolé de +3% à 272$.

Les marché US ont été abreuvés de chiffres économiques, mais ils n'ont eu aucun impact mesurable lors de leur parution, ni même plusieurs heures après.
Les dépenses de consommation des ménages américains ont baissé de 0,1% au mois de juillet selon le Département du Commerce. Elles ont diminué contre toute attente (+0,2% estimé), alors même que leurs revenus se sont accrus de +0,2% (contre +0,3% attendu).
Enfin, le PMI de Chicago fait un bond spectaculaire de 52,8 vers 64,3.

A noter que malgré de tels signes de vigueur économique, le rendement du '30 ans' aux Etats Unis reste inférieur à 3,1% (3,08% ce soir) et se retrouve donc inférieur de 100 à 110Pts de base par rapport à la croissance US telle que recalculée depuis mercredi (mais cela fait 1 bon mois que le '30 ans' se situe sous le PIB estimé au T2).

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.



Statistiques économiques du jour

- Pas de Statistiques économiques aujourd'hui -
Publicité
Valeurs à suivre

Bouygues Energies & Services, filiale de Bouygues Construction, a procédé au closing de l'acquisition d'une part majoritaire des titres de Plan Group. Cette société canadienne est spécialiste du génie électrique et mécanique (conception, installation, maintenance et services associés, domotique et infrastructures de réseaux).

Au closing, Bouygues Energies & Services acquiert 85 % des titres de Plan Group. L'équipe de management actuelle sera maintenue et reste actionnaire de l'entreprise à hauteur de 15 %.

Plan Group a réalisé en 2013 un chiffre d'affaires de 361 millions de dollars canadiens, soit environ 242 millions d'euros.

' Le Canada présente aujourd'hui des perspectives économiques porteuses à court et moyen termes. Au-delà du facility management et du génie électrique, nous souhaitons profiter de l'excellente implantation de Plan Group pour développer nos autres savoir-faire en matière de génie thermique et d'infrastructures de réseaux (lignes, postes, éclairage public, digital), centrales photovoltaïques et biomasse... ' déclare Jean-Philippe Trin, Président-directeur général de Bouygues Energies & Services.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

>> Fiche valeur BOUYGUES



Le groupe nucléaire français Areva et son partenaire Siemens ont annoncé lundi que la construction du réacteur nucléaire EPR d'Olkiluoto 3 en Finlande serait achevée à la mi-2016 avec une mise en service prévue en 2018. Le groupe, dans un communiqué, souligne que l'approbation du contrôle-commande de la centrale est le facteur principal à l'origine des retards enregistrés dernièrement par le projet. D'un point de vue financier, le nouveau calendrier n'a pas en lui-même d'impact sur le montant des pertes prévisionnelles d'Areva, qui s'élevaient au 30 juin 2014 à 3,9 milliards d'euros.

Le réacteur pressurisé EPR d'Olkiluoto devait, à l'origine, être opérationnel dès 2009,

Areva et son partenaire allemand Siemens refusaient jusqu'à présent de donner une date de mise en service, malgré l'insistance du client finlandais, le producteur d'électricité TVO, pour obtenir un calendrier fiable.

"Le calendrier actualisé remis ce jour repose sur des hypothèses et des engagements qui requièrent l'implication de TVO en tant que propriétaire de la centrale", avertit Areva dans son texte.

Afin d'obtenir la compensation des pertes subies, le consortium Areva-Siemens poursuit ses réclamations dans le cadre de la procédure d'arbitrage destinée à attribuer la responsabilité des retards du projet.

Une procédure est, en effet, en cours entre les deux parties devant le tribunal arbitral de la chambre de commerce internationale à Paris, dans laquelle Areva et TVO se demandent mutuellement des dédommagements de plusieurs milliards d'euros.

En marge de ce dossier, Areva souligne que "les autres projets d'EPR, en France et en Chine, ont progressé de manière significative en 2014".

>> Fiche valeur AREVA



Boiron a dévoilé, après la clôture de la Bourse, un résultat net part du groupe en fort recul, de 22,6% à 19,9 millions d'euros au titre du premier semestre ainsi qu'un résultat opérationnel également en chute de 17,5% à 35,5 millions d'euros. Dans le même temps, le spécialiste de l'homéopathie a vu ses revenus se contracter de 5,1% sur la période à 261,6 millions d'euros. Le groupe explique que «la rentabilité du premier semestre 2014 est impactée par la diminution de la marge brute liée à la baisse du chiffre d'affaires par rapport à celle du premier semestre 2013».

Ce dernier avait, selon Boiron, bénéficié d'un niveau exceptionnel d'activité.

S'agissant des perspectives pour l'exercice en cours, le groupe fait montre de prudence en raison «de l'imprévisibilité de la pathologie saisonnière au second semestre».

>> Fiche valeur BOIRON



Au premier semestre, le groupe Bolloré a affiché un résultat net part du groupe en baisse de 8% à 139 millions d'euros. Son résultat opérationnel a cependant grimpé de 11% à 314 millions d'euros grâce aux bons résultats de l'activité de transport, l'agence de publicité Havas et d'investissements dans le segment du stockage de l'électricité. L'Ebitda s'est apprécié de 7% sur la période, mais le chiffre d'affaires (turnover) du groupe diversifié a reculé de 5,2% à 5,09 milliards d'euros. Sa décroissance organique a atteint 3,3%.

Le groupe invoque notamment une baisse très marquée (-17,5%) de l'activité logistique plombée par une baisse des volumes sur les six premiers mois de 2014.

Bolloré n'a pas formulé de prévisions pour les trimestres à venir mais a annoncé qu'il proposerait un dividende de deux euros par action payable sous forme d'action ou de cash au titre du semestre, comme un an auparavant.

>> Fiche valeur BOLLORE



Avec 870 collaborateurs et un chiffre d'affaires de 280 millions de reals brésiliens (environ 91 millions d'euros) en 2013, la société acquise par le fabricant de pneumatiques est le leader brésilien de la gestion de flottes et de sécurisation des biens transportés. L'acquisition de cette société permettra à Michelin de développer son offre dans la gestion de flottes et d'accélérer la croissance de son activité poids lourds au Brésil.

Sascar bénéficiera pour sa part de l'accès à de grands clients en Amérique du Sud via le réseau de distribution de Michelin.

L'opération a été approuvée par les autorités de la concurrence brésiliennes (CADE) et toutes les formalités de clôture ont été finalisées le 29 août 2014.

>> Fiche valeur MICHELIN



Agenda du jour

Avertissement : Surperformance attire l'attention de tout investisseur sur les spécificités des warrants et notamment sur le fait que les warrants, eu égard à leur nature optionnelle, peuvent connaître d'amples fluctuations de cours et même perdre l'intégralité de leur valeur. Les analyses réalisées par la société Surperformance, éditrice du site zonebourse.com, n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou autre produit financier. La responsabilité de la société Surperformance ainsi que ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Les informations, graphiques, chiffres, opinons ou commentaires rédigés par les équipes de rédaction de Surperformance éditrice du site zonebourse.com s‘adressent à des investisseurs disposant des connaissances et expériences nécessaires pour comprendre et apprécier les informations qui y sont développées. Ces dernières sont diffusées à titre purement indicatif, Surperformance ne peut en garantir l’exactitude ou la fiabilité.

Rechercher
Contactez-nous
+33 (0)4 78 30 41 42
Rejoignez
101 255 membres
Cotations dynamiques  
ON
| OFF