Connexion
Identifiant
Mot de passe
Retenir
Codes oubliés ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 

Accueil Zonebourse  >  Analyses  >  Briefings quotidiens  >  Morning Meeting

Analyses

Tous les articlesDécryptagesAnalyses IndicesAnalyses ActionsAnalyses Matières PremièresAnalyses DevisesIdées de tradingBriefings quotidiens 
Clôture de TokyoMorning MeetingBriefing de midiPré-ouverture de WallstreetClôture de la Bourse de ParisClôture de Wallstreet 

Ouverture à l'équilibre

26/05/2015 | 08:00 - Analyse du CAC40 à court terme

A l'issue d'une séance sans grand relief et en l'absence de nombreux opérateurs avec la fermeture de Londres, Francfort et Wall-Street, le CAC40 a cédé du terrain hier dans des volumes anémiques (seulement 640 millions d'euros échangés).
A la clôture, le marché parisien cédait 0.5% à 5117 points, pénalisé par les incertitudes sur la Grèce et la forte baisse des pays périphériques de la zone euro (Portugal -1.8%, Espagne -2%, Italie -2.1% et Grèce -3.1%).

Aujourd'hui, dans l'attente de quelques statistiques américaines d'importance (commandes de biens durables, indice du Conference Board...), le CAC40 devrait débuter la séance à l'équilibre et ce, malgré la faiblesse de la monnaie unique, l'EUR/USD se traitant désormais sous les 1.095.

Graphiquement, le CAC40 consolide sous le seuil des 5155 points et devrait tester aujourd'hui la zone de soutien des 5090 points. En l'absence de préservation de ce niveau, on pourra s'attendre à des dégagements plus marqués en direction des 5055 points voire 5010 points par extension.

 En surveillance. Surveiller la sortie du range 5090 / 5155.

Laurent Polsinelli / Copyright (c) 2015 Zonebourse.com


La clôture à Tokyo

Nikkei 225 : La Bourse de Tokyo enchaîne sa huitième hausse d'affilée

La Bourse de Tokyo a fini en hausse mardi pour une huitième séance d'affilée, les boursiers continuant d'avoir foi en la reprise économique, tout en anticipant une meilleure rétribution des actionnaires au vu des annonces faites par certaines entreprises.
Dans le rouge en cours de séance, l'indice Nikkei a finalement gagné 0,12%, soit 23,71 points, à 20.437,48, un nouveau pic de 15 ans, et le Topix, plus large, a pris 0,42 point (+0,03%) à 1.659,57.

Sur les huit dernières séances, le Nikkei a pris 4,4%. Depuis le début du mois de mai, qui n'a connu à ce stade que deux séances de baisse, la progression est de 4,70%, ce qui porte la progression depuis le début de l'année à 17,1%.

L'indice Nikkei n'avait pas connu une série de huit séances consécutives de hausse depuis août 2014



La clôture à Wall Street

Marché fermé.



Statistiques économiques du jour

HeurePaysStatistiqueImpact*AttenduPrécédent
14.30USADemande de bien durablesFort0.5%0.3%
15.45USAIndice PMI de serviceFaible4.6%5%
16.00USAIndice de confiance du consommateurFort95.295.2
16.00USAVentes de logements neufsFort501k481k
* Impact attendu sur le marché suite à la publication de la statistique.
Publicité
Valeurs à suivre

L'Oréal a annoncé mardi qu'il allait réduire les prix de la plupart de ses produits importés en Chine, réagissant ainsi à la décision de Pékin de baisser sensiblement les taxes à l'importation sur des articles de consommation courante, dont les produits de beauté et les couches. Comme le souligne Reuters, Le ministère des Finances chinois a déclaré lundi que ces taxes sur certains produits seraient diminués en moyenne de plus de 50% à partir du 1er juin en vue de "créer une croisssance durable et d'accélérer les réformes structurelles".

>> Fiche valeur L'OREAL



Nexity a cédé lundi 5,19% à 37,97 euros, euros, pénalisé par l'annonce de la cession par BPCE de 12,2% de son capital à deux investisseurs institutionnels et à une société au prix de 35,5 euros par action. La transaction a été conclue avec une décote de 11,3%, le promoteur ayant clôturé à 40,05 euros vendredi dernier. BPCE avait déjà cédé 4% puis 3% de Nexity en décembre dernier. Ces deux opérations s'inscrivaient dans la mise en oeuvre de son plan stratégique visant à réduire ou à céder ses participations dans des actifs non stratégiques.


CE Holding Promotion (groupe BPCE) a donc cédé 5,5 millions d'actions représentant 10,2% du capital de Nexity, sur la base d'un prix de cession par action de 35,5 euros, coupon 2014 détaché, à deux grands investisseurs institutionnels français - Crédit Agricole Assurances (via sa filiale Predica) et Crédit Mutuel Arkéa. Le Groupe BPCE a également cédé 290.000 actions représentant 0,54% du capital de la société à New Port SAS, société présidée par Alain Dinin, PDG de Nexity et contrôlée par des cadres de Nexity, aux côtés de Crédit Mutuel Arkéa.

La réalisation de cette opération aura lieu le 27 mai 2015.

Par ailleurs, New Port s'est engagée, sous condition de financement, à acquérir auprès de BPCE jusqu'à 802.000 actions supplémentaires représentant au maximum 1,48% du capital de Nexity, au même prix par action. Cette acquisition complémentaire devra intervenir au plus tard le 8 juillet 2015.

Après réalisation de ces opérations, New Port aura franchi à titre individuel le seuil de 5% du capital de Nexity et le concert existant entre New Port, Crédit Mutuel Arkéa et environ 188 dirigeants et collaborateurs de Nexity détiendrait environ 17,43 % du capital. New Port a déclaré s'inscrire dans la perspective d'une détention durable de sa participation.

Le Groupe BPCE qui disposait de 3 représentants au conseil d'administration de Nexity a indiqué qu'il renoncerait à 2 sièges en cohérence avec la réduction de sa participation au capital. La direction de Nexity proposera à son conseil d'administration que ces mandats d'administrateurs devenus vacants soient proposés à un représentant de Crédit Agricole Assurances et à un représentant de Crédit Mutuel Arkéa.

>> Fiche valeur NEXITY



Derichebourg a bondi lundi de 21,98% à 3,58 euros soutenu par des résultats semestriels solides et des perspectives encourageantes. La société de service a renoué avec les bénéfices au premier semestre clos au 31 mars 2015. Le groupe spécialisé notamment dans le recyclage a réalisé un bénéfice net de 13,7 millions d'euros contre une perte nette de 32,1 millions un an plus tôt. Le groupe a amélioré significativement sa profitabilité mesurée en termes d'Ebitda courant (+34% à 57,4 millions).

Les deux divisions, Services à l'Environnement et Multiservices ont contribué à cette amélioration.

Derichebourg a estimé que ces performances permettaient d'envisager la reprise de la distribution de dividendes. Le groupe s'est également félicité de la poursuite
du désendettement (endettement net de 258,1 millions au 31 mars 2015) et du ratio de levier désormais inférieur à 2.

Concernant ses perspectives, Derichebourg a indiqué dans l'activité Services à l'Environnement, les catalyseurs internes positifs observés au premier semestre devraient se poursuivre au second semestre, dans un contexte où l'activité Ferraille traditionnelle est confrontée à un manque de volumes pour tous les acteurs. Le chiffre d'affaires de l'activité Multiservices devrait continuer à progresser.

En termes de profitabilité, le second semestre devrait être meilleur que le premier. Le groupe est dorénavant bien positionné pour étudier les opérations de croissance
externe.

Enfin, le programme de rachat d'actions mis en oeuvre sur le semestre (4,66% d'actions autodétenues au 31 mars 2015) sera poursuivi.

>> Fiche valeur DERICHEBOURG



Agenda du jour

HeureValeurType d'événement
Ryanair Holdings plcAnnée 2015 Publication de résultats
Renold plcAnnée 2015 Publication de résultats
Dell Inc.Q1 2016 Publication de résultats
Europacorp SAAnnée 2015 Publication évolution de l'activité

Avertissement : Surperformance attire l'attention de tout investisseur sur les spécificités des warrants et notamment sur le fait que les warrants, eu égard à leur nature optionnelle, peuvent connaître d'amples fluctuations de cours et même perdre l'intégralité de leur valeur. Les analyses réalisées par la société Surperformance, éditrice du site zonebourse.com, n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou autre produit financier. La responsabilité de la société Surperformance ainsi que ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Les informations, graphiques, chiffres, opinons ou commentaires rédigés par les équipes de rédaction de Surperformance éditrice du site zonebourse.com s‘adressent à des investisseurs disposant des connaissances et expériences nécessaires pour comprendre et apprécier les informations qui y sont développées. Ces dernières sont diffusées à titre purement indicatif, Surperformance ne peut en garantir l’exactitude ou la fiabilité.