Connexion
Identifiant
Mot de passe
Retenir
Codes oubliés ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 

Accueil Zonebourse  >  Analyses  >  Briefings quotidiens  >  Morning Meeting

Analyses

Tous les articlesDécryptagesAnalyses IndicesAnalyses ActionsAnalyses Matières PremièresAnalyses DevisesIdées de tradingBriefings quotidiens 
Clôture de TokyoMorning MeetingBriefing de midiPré-ouverture de WallstreetClôture de la Bourse de ParisClôture de Wallstreet 

Large gap baissier après la victoire du "non" en Grèce

06/07/2015 | 08:01 - Analyse du CAC40 à court terme

Après avoir terminé en repli de 0.57% à 4808 points vendredi, la bourse de Paris devrait ouvrir en baisse de 2.8% aujourd'hui, en réaction à la victoire massive du "non" (61.3%) au référendum grec de dimanche. Outre les risques d'une sortie de la zone euro, les opérateurs guetteront les annonces de la BCE qui devrait discuter du plafond des liquidités d'urgence (ELA) destinées aux banques grecques.
Wall-Street réouvrira ses portes cet après-midi, après un week-end prolongé pour la fête nationale.

Les commandes industrielles allemandes dévoilées à 8h sont ressorties en baisse de 0.2% alors qu'elles étaient attendues stables.

Graphiquement, le CAC40 devrait ouvrir en large gap baissier ce matin, à proximité des 4670 points. En l'absence de préservation de ce seuil, on pourra s'attendre à une poursuite des dégagements en direction des 4620/4600 points.

 Négative sous les 4870
avec comme objectif 4670.

Laurent Polsinelli / Copyright (c) 2015 Zonebourse.com


La clôture à Tokyo

Nikkei 225 : La Bourse de Tokyo finit en baisse de 2,08%

La Bourse de Tokyo a fini en forte baisse de 2,08% lundi après la nette victoire du "non" au référendum grec sur les mesures d'austérité qui menace de déclencher une crise majeure au sein de la zone euro. L'indice Nikkei a perdu 427,67 points à 20.112,12 et le Topix, plus large, a cédé 31,73 points (1,92%) à 1.620,36.
Le Nikkei, qui avait reculé jusqu'à 20.012 points dans l'après-midi, a toutefois fini au-dessus de ses plus bas après l'annonce de la démission du ministre grec des Finances Yanis Varoufakis qui pourrait ouvrir la voie à un compromis avant la tenue, mardi, d'un sommet européen extraordinaire.



La clôture à Wall Street

Marché fermé



Statistiques économiques du jour

HeurePaysStatistiqueImpact*AttenduPrécédent
10.30EURIndice de confiance SentixFaible15.617.1
15.45USAIndice PMI servicesFaible54.854.8
16.00USAIndice PMI services ISMFort56.555.7
* Impact attendu sur le marché suite à la publication de la statistique.
Publicité
Valeurs à suivre

Gemalto annonce la fourniture des bracelets équipés de sa Puce sans contact Optelio pour déployer des services de transport NFC à Wuhan, en Chine.

Pour ce projet pilote, Gemalto préchargera ces bracelets avec une application ad hoc qui permettra aux utilisateurs de payer leurs tickets de bus ou de métro d'un simple mouvement du poignet. Ces bracelets intégreront également un logiciel de suivi du niveau de forme physique.

' Grâce à ce bracelet, à la fois simple et sûr, qu'il est possible d'améliorer par la suite pour lui ajouter des services de paiement et d'autres services à valeur ajoutée, les utilisateurs pourront se déplacer plus facilement et plus rapidement, ce qui aura pour effet d'améliorer leur degré de satisfaction tout en renforçant l'efficacité des opérateurs de transport et le développement de la région ' indique le groupe.

' Grâce à notre grande expérience des déploiements de solutions sans contact, aussi bien dans le domaine du transport que dans celui des moyens de paiement, nous sommes en mesure de proposer des dispositifs portables innovants qui contribuent à la réalisation de l'ambition de Wuhan qui est de devenir une plaque tournante des transports de classe internationale ' a déclaré Suzanne Tong-Li, Présidente en charge de la Grande Chine et de la Corée, au sein de Gemalto.

>> Fiche valeur GEMALTO



L'Olympique Lyonnais a annoncé l'arrivée de Claudio Beauvue, en provenance de l'EA Guingamp. Le joueur a signé un contrat de 4 ans avec le club. Le transfert porte sur un montant de 4,5 millions d'euros auquel pourra s'ajouter un maximum de 3 millions d'euros d'incentives ainsi qu'un intéressement sur un transfert futur. Le club rappelle par ailleurs le transfert de Fares Bahlouli à l'AS Monaco le 30 juin 2015, pour un montant de 3,5 millions d'euros avec un intéressement sur un transfert futur.

>> Fiche valeur OL GROUPE



L'action Trigano (+9,05% à 38,93 euros) s'est envolée à la Bourse de Paris vendredi dernier, soutenue par des ventes trimestrielles supérieures aux attentes et des perspectives jugées prometteuses par les analystes. Le spécialiste des véhicules de loisir a fait état d'un chiffre d'affaires, pour le compte de son troisième trimestre, en forte hausse de 22,5% à 339,5 millions d'euros, contre 315 millions attendus par le consensus.

Une progression essentiellement à mettre à l'actif des ventes de camping-cars qui ont décollé de 34,8% à 224 millions d'euros.

Sur les 9 premiers mois de l'année, le numéro un européen du camping-car (marques Challenger, Elnagh, Arca, Chausson...) a également fait état de ventes supérieures aux attentes, en progression de 16,5% à 818,5 millions d'euros contre 794,1 millions d'euros escompté par le marché.

Du côté des perspectives, et fort de ces bonnes performances, Trigano anticipe une hausse d'environ 20% de ses prises de commandes et prévoit d'intensifier ses investissements.

Une publication salué par Oddo Securities qui souligne "l'excellente performance" du groupe, et confirme sa recommandation Achat sur la valeur tout en relevant son objectif de cours de 37 à 43 euros.

Portzamparc, de son côté, met en exergue la bonne dynamique de la branche "Camping-cars".

Enfin, Gilbert Dupont estime que Trigano gagne clairement des parts de marché (du fait notamment de sa taille critique, de son offre et de son réseau) sur un marché "aux fondamentaux solides".

Le broker remarque également qu'après 7 années de crise, les clients de camping-cars s'offrent, de nouveau, des véhicules neufs (hausse de 35% des immatriculations en juin en France) grâce notamment à des taux d'intérêts attractifs ou encore grâce au retour de la confiance des retraités.

>> Fiche valeur TRIGANO



L'avionneur européen Airbus et l'indien Mahindra ont annoncé la création d'une coentreprise qui produira des hélicoptères en Inde afin de répondre aux besoins de l'armée du pays, laquelle doit remplacer des équipements militaires vieillissants.

"Une coentreprise sera mise en place dans les mois à venir, qui aura pour but de devenir le premier fabricant d'hélicoptères privé indien", ont annoncé vendredi les groupes dans un communiqué commun.

"Elle fournira aux forces armées indiennes des hélicoptères de pointe fabriqués en Inde, d'une grande fiabilité", a déclaré Guillaume Faury, PDG d'Airbus Helicopters, cité dans le communiqué.

Les deux groupes n'ont pas indiqué le montant de cet investissement.

L'Inde a lancé ces dernières années un vaste programme de modernisation de sa défense, pour un total d'environ 100 milliards de dollars.

Mais le Premier ministre nationaliste, Narendra Modi, a fait part de sa volonté de limiter les importations dans ce secteur, et de faire fabriquer 70% des matériels nécessaires dans son pays d'ici à la fin de la décennie.

Cette coentreprise entre Airbus et Mahindra devrait produire des hélicoptères de reconnaissance et de surveillance, notamment.

"Ensemble, nous allons produire la prochaine génération d'hélicoptères, pour répondre aux besoins de défense de notre pays, mais aussi à destination de l'export, à l'avenir", a déclaré S.P. Shukla, président du secteur défense du groupe Mahindra.

>> Fiche valeur AIRBUS GROUP



Agenda du jour

HeureValeurType d'événement
easyJet plcJune 2015 Publication évolution de l'activité - Traffic Statistics

Avertissement : Surperformance attire l'attention de tout investisseur sur les spécificités des warrants et notamment sur le fait que les warrants, eu égard à leur nature optionnelle, peuvent connaître d'amples fluctuations de cours et même perdre l'intégralité de leur valeur. Les analyses réalisées par la société Surperformance, éditrice du site zonebourse.com, n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou autre produit financier. La responsabilité de la société Surperformance ainsi que ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Les informations, graphiques, chiffres, opinons ou commentaires rédigés par les équipes de rédaction de Surperformance éditrice du site zonebourse.com s‘adressent à des investisseurs disposant des connaissances et expériences nécessaires pour comprendre et apprécier les informations qui y sont développées. Ces dernières sont diffusées à titre purement indicatif, Surperformance ne peut en garantir l’exactitude ou la fiabilité.