Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Analyses  >  Briefings quotidiens  >  Morning Meeting

Analyses

Tous les articlesDécryptagesAnalyses IndicesAnalyses ActionsAnalyses Matières PremièresAnalyses DevisesIdées de tradingBriefings quotidiens 
Clôture de TokyoMorning MeetingBriefing de midiPré-ouverture de WallstreetClôture de la Bourse de ParisClôture de Wallstreet 

Dans le rouge après Wall-Street

27/06/2017 | 08:00 - Analyse du CAC40 à court terme

En hausse de 1% vers 16h, dans le sillage des banques, du luxe et du secteur de la distribution, le CAC40 a brusquement réduit son avance avec la retombée de Wall-Street et celle du pétrole. L’indice parisien a ainsi clôturé en hausse de seulement 0.66% à 5300 points.

Outre-Atlantique, l'indécision domine après le recul de 1.1% des commandes de biens durables. Le DOW JONES a terminé en hausse de 0.07% à 21409 points, le S&P500 a gagné 0.03% à 2439 points et le NASDAQ100 a cédé 0.44% dans le sillage des valeurs technologiques.

Ce matin, le marché parisien est attendu en légère baisse de 0.1%.
En données horaires, le CAC40 conserve un biais positif au-dessus des 5289 points, borne haute du gap laissé ouvert hier, correspondant par ailleurs aux moyennes mobiles à 20 et 50 heures. Toutefois, l'enfoncement de ce seuil militerait pour un retour rapide vers les 5266 points, borne basse du gap.

 En surveillance. Surveiller la sortie du range 5289 / 5340.

Laurent Polsinelli / Copyright (c) 2017 Zonebourse.com


La clôture à Tokyo

Le Nikkei à Tokyo finit en hausse de 0,36%

La Bourse de Tokyo a fini en hausse mardi pour clôturer non loin d'un pic de deux ans dans une séance par ailleurs très calme.L'indice Nikkei a gagné 71,74 points (+0,36%) à 20.225,09 points et le Topix, plus large, a pris 6,81 points (+0,42%) à 1.619,02 points.

L'indice Nikkei se maintient ainsi autour du pic de deux ans atteint la semaine dernière, à 20.318,11 points.



La clôture à Wall Street

Sans tendance, chute de la volatilité.

Wall Street a clôturé sans tendance, une fois de plus, avec un Dow Jones et un 'S&P' qui grappillent 0,05% en moyenne : le VIX (-1,2%) fait son grand retour sous les 10, à 9,90.

Le Dow Jones est resté enfermé durant plus de cinq heures au sein d'un corridor 21.400/21.450... mais au cours des premiers échanges, le 'Dow' s'était hissé jusque vers 21.506, ce qui représente sa troisième meilleure marque de l'histoire, à moins de 0,15% de son record absolu de 21.535 du 20 juin.

Le Nasdaq s'est effrité de -0,3%, à l'issue également de cinq heures et demi de stagnation entre 6.235 et 6.260.
Le secteur des 'biotechs' a consolidé sa formidable poussée haussière de la semaine dernière, avec Biomarin -1,6%, Incyte -1,2%... et on notait également le repli de -1,5% de Tesla ou Expedia, puis de -1,4% d'Alphabet et eBay.

La tendance s'est alourdie à Wall Street peu après la publication d'un recul de -1,1% du chiffre des commandes de biens durables pour le mois de mai aux Etats-Unis.

Selon Saxo bank, 'Personne n'est en mesure de savoir quand surviendra la prochaine récession américaine, mais tout le monde a conscience que plus la Fed augmente les taux, plus on se rapproche de cette inévitable échéance'.

Les taux longs se sont légèrement détendus, le T-Bond affichait 2,13 contre 2,145% vendredi soir.



Statistiques économiques du jour

HeurePaysStatistiqueImpact*AttenduPrécédent
16:00USAConfiance des consommateurs Conference BoardFort116.1117.9
* Impact attendu sur le marché suite à la publication de la statistique.
Publicité
Valeurs à suivre

JCDecaux, numéro un mondial de la communication extérieure, et América Móvil (AMX), leader des fournisseurs sans fil en Amérique Latine et numéro trois mondial en termes d'abonnés en quote-part, annoncent aujourd'hui la création d'une joint-venture pour leurs activités de communication extérieure au Mexique. L'opération consiste en la fusion de Corporación de Medios Integrales (CMI), filiale détenue à 100% par AMX et Eumex, filiale de JCDecaux, au sein de JCD Out Of Home Mexico (JCDecaux MX).

Cette nouvelle entité détient, entre autres, 100% des parts de Vendor.

JCDecaux MX sera détenu à terme à 60% par des entités du groupe JCDecaux et à 40% par une filiale à 100% d'AMX. Cette transaction, qui devrait être finalisée en 2017, est soumise à certaines conditions de clôture, incluant l'autorisation de la Commission Fédérale de la Concurrence Mexicaine.

Ce partenariat devrait permettre une accélération des développements futurs dans le deuxième marché publicitaire d'Amérique Latine et la 12ème économie mondiale avec environ 122 millions d'habitants. Avec des produits très complémentaires et une présence forte en mobilier urbain dans la ville de Mexico, CMI renforcera la proposition de valeur de JCDecaux aux annonceurs et aux villes dans le secteur très fragmenté de la communication extérieure au Mexique.

Atteignant environ 590 millions de dollars, les investissements publicitaires en communication extérieure représentent près de 12 % de l'ensemble du marché publicitaire et devraient voir leur croissance s'accélérer grâce à la digitalisation des actifs. A travers cette nouvelle joint-venture, JCDecaux a pour objectif d'être un acteur important de ce changement en déployant de nouveaux produits et services digitaux au Mexique.

JCDecaux a débuté son activité au Mexique en 2014 avec l'acquisition de 85% du capital d'Eumex, qui gère plus de 10 000 faces publicitaires de mobilier urbain dans 15 villes. Le 1er avril 2016, JCDecaux a renforcé sa position avec le rachat de 100% du capital de Vendor, filiale mexicaine d'Outfront Media en charge de l'exploitation de près de 2 500 dispositifs grand format et 750 lignes de bus dans plus de 350 villes à travers les 32 états du Mexique.

>> Fiche valeur JCDECAUX



Gea a stabilisé son bénéfice net au premier semestre 2016/2017 clos fin mars, à 2,92 millions d'euros contre 2,85 millions un an plus tôt à la même époque. Le bénéfice d'exploitation du spécialiste des technologies de péages a en revanche reculé de 7,7% sur la période, à 3,90 millions d'euros, tandis que son chiffre d'affaires a atteint 21,57 millions (-20%). Si le chiffre d’affaires progresse légèrement à l’exportation (+ 2 %), le recul est particulièrement sensible en France (- 26 %) en raison de la poursuite du ralentissement des programmes d’automatisation.

En termes de perspectives, GEA a fait état d'un carnet de commandes de 50,9 millions d'euros à fin mars 2017 contre 50 millions un an plus tôt.

>> Fiche valeur GEA (GRENOBLOISE D'ELECTRONIQUE ET D'AUTOMATISMES)



Sopra Steria a pour projet d'acquérir 100% du capital de Kentor, société suédoise jusqu'alors détenue intégralement par le groupe norvégien TeleComputing. Alors que sur le marché norvégien, Sopra Steria figure parmi les leaders du secteur, en Suède, où les dépenses annuelles en services informatiques sont estimées à 6,5 milliards d'euros, il ne disposait jusqu'à présent que d'une présence limitée. L'atteinte d'une taille critique en Suède permettrait à Sopra Steria de renforcer sa croissance en Scandinavie à travers la montée en valeur de ses offres et le développement de synergies de revenus.

Ce projet est soumis aux conditions préalables usuelles. S'il aboutit, les activités de Kentor pourraient être consolidées dans les comptes de Sopra Steria au cours du 2ème semestre 2017.

Créée en 1983, la société Kentor, dont le siège est à Stockholm, est reconnue pour son savoir-faire en Conseil, Intégration de Systèmes et Maintenance Applicative. Ayant affiché une croissance organique moyenne de plus de 10 % par an au cours des 2 dernières années et une performance opérationnelle dans les standards du groupe Sopra Steria, Kentor a réalisé en 2016 un chiffre d'affaires de 34 M€ et emploie 330 collaborateurs.

>> Fiche valeur SOPRA STERIA GROUP



Marie Brizard Wine & Spirits (MBWS) et Champagne Duval-Leroy annoncent la signature d'un contrat de distribution, effectif au 1er septembre 2017. Selon les termes de cet accord, MBWS France distribuera en GMS, pour le compte de la maison Duval-Leroy, des cuvées dites permanentes et des cuvées spécifiques dévoilées à l'occasion d'opérations spéciales ou de foires aux vins. Ce partenariat permet à MBWS de compléter son offre vis-à-vis des acteurs de la Grande Distribution en France et d'accéder à une nouvelle catégorie du marché des vins et spiritueux.

>> Fiche valeur MARIE BRIZARD WINE & SPIRITS



Agenda du jour

HeureValeurType d'événement
IHS Markit LtdPremier semestre 2017 Publication de résultats
13h00Darden Restaurants, Inc.Année 2017 Publication de résultats
13h00FactSet Research Systems Inc.Q3 2017 Publication de résultats
Corus Entertainment Inc.Q3 2017 Publication de résultats
BCA Marketplace PLCAnnée 2016 Publication de résultats
KB HomePremier semestre 2017 Publication de résultats
Petrofac LimitedPremier semestre 2017 Publication évolution de l'activité - Trading update
Canopy Growth CorpAnnée 2017 Publication de résultats
Medion AGAnnée 2017 Publication de résultats
Northgate plcAnnée 2017 Publication de résultats
Photo-Me International plcAnnée 2017 Publication de résultats
Omnia Holdings LimitedAnnée 2017 Publication de résultats
AeroVironment, Inc.Année 2017 Publication de résultats
CalAmp Corp.Q1 2018 Publication de résultats
Debenhams PlcQ3 2017 Publication évolution de l'activité
Hiday Hidaka Corp.Q1 2017 Publication de résultats
Public Power Corporation SAQ1 2017 Publication de résultats
Polar Capital Holdings plcAnnée 2017 Publication de résultats
Benchmark Holdings PLCPremier semestre 2017 Publication de résultats
08h30eDreams Odigeo SAAnnée 2017 Publication de résultats

Avertissement : Les analyses réalisées par SURPERFORMANCE SAS, société éditrice du site Zonebourse.com, n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de produits ou services financiers. Elles ne constituent notamment pas un conseil en investissement. Les informations, graphiques, chiffres, opinons ou commentaires rédigés par les équipes de rédaction de SURPERFORMANCE SAS ou mis à disposition par cette dernière s’adressent à des investisseurs disposant des connaissances et expériences nécessaires pour comprendre et apprécier les informations qui y sont développées. Ces informations sont diffusées à titre purement indicatif, SURPERFORMANCE SAS ne peut en garantir l’exactitude, l’exhaustivité ou la fiabilité. SURPERFORMANCE SAS décline toute responsabilité dans l'utilisation qui pourrait être faite des informations diffusées et des conséquences de toute nature qui pourraient en découler, notamment de toute décision prise sur la base de ces informations, y compris en cas d’erreur ou d’omission.
Les informations fournies ici proviennent de différents fournisseurs de flux (Bloomberg, Thomson Reuters, ABCBourse, Cercle Finance, Boursier ou AOF).