Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Analyses  >  Briefings quotidiens  >  Morning Meeting

Analyses : Briefings quotidiens

Tous les articlesDécryptagesIndicesTrading ActionsProduits DérivésMatières PremièresDevisesBriefings quotidiensInterviews 
Clôture de TokyoMorning MeetingBriefing de midiPré-ouverture de WallstreetClôture de la Bourse de ParisClôture de Wallstreet

Ouverture calme

27/07/2017 | 08:47 - Analyse du CAC40 à court terme

Le marché a continué sa progression avec une hausse de 0,56% à 5190 points, entraîné par un énième record à Wall Street. Peugeot a montré un fort engouement acheteur avec une progression de plus de 3% après de bonnes publications.

En préouverture, le CAC40 devrait ouvrir autour de l'équilibre à 5185 points.

Graphiquement, l'indice parisien reste sous la ligne des 5200 points. L'approche de cette zone pourrait freiner le courant acheteur. Néanmoins, un franchissement en séance devrait redonner une dynamique au mouvement actuel. Il faudrait un repli sous 5170 points pour dégrader la configuration à très court terme.

 En surveillance. Surveiller la sortie du range 5170 / 5200.

Patrick Rejaunier / Copyright (c) 2017 Zonebourse.com


La clôture à Tokyo

Tokyo finit en hausse de 0,15%, portée par des résultats de sociétés

Tokyo La Bourse de Tokyo a fini en hausse jeudi, optimiste après de bons résultats d'entreprises, dont ceux de Nintendo, qui ont éclipsé l'impact négatif de la hausse du yen face au dollar après le statu quo monétaire de la Fed.
A l'issue des échanges, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a gagné 0,15% (+29,48 points) à 20.079,64 points, et l'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau 0,37% (+5,96 points) à 1.626,84 points.
Sur le volet des changes, le dollar est redescendu à 111 yens, contre 111,90 yens mercredi à la fermeture de la place tokyoïte. L'euro était quant à lui stable, à 130,25 yens.



La clôture à Wall Street

Clôture dans le vert avec l'aide de Boeing.

La Bourse de New York a terminé dans le vert mercredi, aidée par une salve de résultats de bonne facture, à commencer par Boeing, et alors que la réunion de la Fed n'a pas révélé de surprise.

A la clôture, le Dow Jones s'est hissé à 21.711 points (+0,4%) tandis que le Nasdaq Composite a progressé de près de 0,2% à 6.422,7 points et que le S&P500 a terminé juste au-dessus de son équilibre à 2.477,8 points.

'La Réserve fédérale a laissé ses taux inchangés, ses responsables ayant indiqué que l'inflation se maintient à un niveau bas même avec le renforcement du marché de l'emploi', résume Wells Fargo.

Bonne nouvelle, les publications d'entreprises de la séance ont réservé un bon nombre d'agréables surprises, avec des performances souvent ultra-majoritairement supérieures aux attentes.

A ce jeu, c'est surtout Boeing qui a joué le rôle de catalyseur avec une envolée de près de 10% à 233,4 dollars (un nouveau zénith) : le groupe aéronautique a rehaussé ses objectifs de vente et de marges après un deuxième trimestre meilleur que prévu.

Sur le plan macroéconomique, les ventes de logements neufs au titre du mois clos sont ressorties en hausse de 0,8% et l'inventaire des stocks hebdomadaires de pétrole a accusé un recul de 7,2 millions de barils de brut.



Statistiques économiques du jour

HeurePaysStatistiqueImpact*AttenduPrécédent
14:30USAInscriptions au chômageFort240K233K
14:30USACommandes de biens durablesFort0,4%0,3%
* Impact attendu sur le marché suite à la publication de la statistique.
Publicité
Valeurs à suivre

Capgemini a réalisé au premier semestre un résultat net part du groupe de 375 millions d’euros, en hausse de 3%, et une marge opérationnelle de 672 millions d’euros, en hausse de 5%. Elle a représenté 10,5% du chiffre d’affaires du groupe de conseil et de services informatiques, en augmentation de 30 points de base. Le chiffre d’affaires a atteint 6,412 milliards d’euros, en croissance de 3% à taux de change constants. Il est en hausse de 2,5% à données publiées.

La croissance dans le Digital et le Cloud s'est élevée à 23%. " Le rétablissement de la croissance en Amérique du Nord est en cours, comme anticipé ; cette tendance devrait se renforcer d'ici la fin de l'année ", a commenté le PDG, Paul Hermelin.

Le groupe français a confirmé ses objectifs 2017. Il prévoit d'enregistrer une croissance de son chiffre d'affaires à taux de change constants de 3%, d'atteindre une marge opérationnelle se situant entre 11,7% et 11,9% et de générer un "free cash-flow" organique supérieur à 950 millions d'euros. Ce dernier a atteint 64 millions d'euros sur la première partie de l'année.

>> Fiche valeur CAPGEMINI



Vallourec a réduit sa perte nette, part du groupe, au deuxième trimestre. Elle s'est établie à 128 millions d'euros après 131 millions un an plus tôt. Le résultat brut d'exploitation est revenu dans le vert à 3 millions contre -32 millions au deuxième trimestre 2016. La marge est ressortie à 0,3% contre -4,2% un an plus tôt. De son côté, le chiffre d'affaires a grimpé de 22,3% à 933 millions. Au premier semestre, la perte nette, part du groupe a atteint 254 millions d'euros contre une perte de 415 millions d'euros au premier semestre 2016.

Le résultat d'exploitation est une perte de 189 millions d'euros, à comparer à une perte de 418 millions d'euros au premier semestre soit une amélioration de 229 millions d'euros, résultant essentiellement de l'augmentation du résultat brut d'exploitation et de l'absence de charges de restructuration et de dépréciation d'actifs au premier semestre 2017.

Au premier semestre, le résultat d'exploitation avait été affecté par des charges de restructuration de 83 millions d'euros et par 68 millions d'euros de dépréciation d'actifs essentiellement liées aux initiatives stratégiques annoncées le 1er février 2016.

Le chiffre d'affaires consolidé s'est établi à 1,716 milliards d'euros, en augmentation de 19,7 %. A périmètre et taux de change constants, le chiffre d'affaires s'est inscrit en hausse de 2,4 %, résultant d'un effet volume positif (+26,2 %), principalement lié au rebond des volumes aux Etats-Unis, en partie compensé par un effet prix/mix négatif (-23,8 %).

Bien qu'il opère dans un environnement volatil et incertain, aux conditions actuelles de marché, Vallourec revoit à la hausse sa cible de résultat brut d'exploitation 2017 et vise désormais une amélioration comprise entre +125 millions d'euros et +175 millions d'euros par rapport à l'exercice 2016.

>> Fiche valeur VALLOUREC



LVMH a enregistré au premier semestre un résultat net part du groupe de 2,119 milliards d’euros, en croissance de 24 %, et un résultat opérationnel courant de 3,640 milliards d’euros, en hausse de 23 %. La marge opérationnelle courante du numéro un mondial du luxe est ressortie à 18,5%, en hausse de 1 point. Les ventes ont atteint 19,7 milliards d'euros, en progression de 15 %, dont 12% en organique.

Toutes les zones géographiques continuent d'être bien orientées. Le groupe a bénéficié durant ce premier semestre d'une base de comparaison favorable, notamment en Asie mais aussi en France, où l'activité avait été affectée l'an dernier par une baisse du tourisme. "La tendance actuellement observée ne peut raisonnablement pas à ce jour être extrapolée à l'ensemble de l'année", a souligné LVMH.

Dans un contexte géopolitique et monétaire incertain, LVMH poursuivra en 2017 ses gains de parts de marché grâce aux nombreux lancements de produits prévus d'ici la fin de l'année, à son expansion géographique dans les marchés porteurs et à sa rigueur de gestion.

Un acompte sur dividende de 1,60 Euro sera mis en paiement le 7 décembre 2017.

>> Fiche valeur LVMH MOËT HENNESSY VUITTON SE



Elior Group a annoncé la dissociation prochaine des fonctions de président du conseil d’administration et de directeur général du groupe. Philippe Salle, actuel président-directeur général, à qui le conseil a proposé de demeurer administrateur-directeur général, a informé le conseil que, bien que comprenant la logique et la pertinence de cette décision, il ne souhaitait pas s'inscrire dans un tel schéma de gouvernance. Il cessera en conséquence l'intégralité de ses fonctions de PDG et d'administrateur le 30 novembre 2017.

D'ici cette date, il continuera d'exercer pleinement l'ensemble de ses fonctions et responsabilités de président-directeur général.

Lors de sa séance du 26 juillet 2017, le conseil a également nommé Sofibim, représentée par Gilles Cojan, à la fonction de vice-président telle que cette fonction est prévue par le règlement intérieur de la société. Le conseil d'administration a décidé, à effet de la date de départ de Philippe Salle, de porter Gilles Cojan à la présidence du conseil d'administration. Il a été choisi pour sa connaissance approfondie à la fois des secteurs d'activité et du groupe dans lequel il a joué un rôle primordial, en assurant notamment l'essentiel de l'internationalisation d'Elior Group.

Pour parfaire la gouvernance du groupe, le conseil a aussi décidé, à effet immédiat, de conférer à Gilles Auffret le rôle d'administrateur référent. Il aura pour mission d'assister le président du conseil d'administration dans l'organisation des travaux du conseil et d'assurer la liaison avec les autres administrateurs indépendants pour coordonner leurs travaux et requérir leurs avis.

Sur proposition de Philippe Salle, Pedro Fontana, actuel directeur général d'Areas, l'activité concession d'Elior Group, est nommé directeur général délégué d'Elior Group à effet de ce jour. Il sera nommé directeur général à compter de la date du départ de Philippe Salle et jusqu'à l'arrivée du nouvel administrateur-directeur général, dont la sélection a d'ores et déjà été confiée au comité des nominations et des rémunérations qui soumettra ses propositions au conseil d'administration dans les meilleurs délais.

S'agissant de la dissociation des deux fonctions, il est en effet apparu au conseil du spécialiste de la restauration et des services que le temps important que le président devait consacrer à la gouvernance des comités et du conseil, résultant notamment de la multiplicité des sujets consécutifs à l'ambitieux plan de développement d'Elior Group à traiter, n'était pas compatible avec l'exercice simultané de la fonction de directeur général.

>> Fiche valeur ELIOR



Agenda du jour

HeureValeurType d'événement
22h01Amazon.com, Inc.Premier semestre 2017 Publication de résultats
07h15Nestle SAPremier semestre 2017 Publication de résultats
13h00Procter & Gamble CoAnnée 2017 Publication de résultats
08h00Royal Dutch Shell PlcPremier semestre 2017 Publication de résultats
Roche Holding Ltd.Premier semestre 2017 Publication de résultats
07h00Anheuser Busch Inbev NVPremier semestre 2017 Publication de résultats
Comcast CorporationPremier semestre 2017 Publication de résultats
12h30Verizon Communications Inc.Premier semestre 2017 Publication de résultats
22h00Intel CorporationPremier semestre 2017 Publication de résultats
14h00Mastercard IncPremier semestre 2017 Publication de résultats
13h00Altria Group IncPremier semestre 2017 Publication de résultats
08h00British American Tobacco plcPremier semestre 2017 Publication de résultats
08h00Total SAPremier semestre 2017 Publication de résultats
L'Oreal SAPremier semestre 2017 Publication de résultats
Banco Santander, S.A.Premier semestre 2017 Publication de résultats
07h30Bayer AGPremier semestre 2017 Publication de résultats
Celgene CorporationPremier semestre 2017 Publication de résultats
14h00Charter Communications IncPremier semestre 2017 Publication de résultats
13h45United Parcel Service, Inc.Premier semestre 2017 Publication de résultats
Ambev SAPremier semestre 2017 Publication de résultats

Avertissement : Les analyses réalisées par SURPERFORMANCE SAS, société éditrice du site Zonebourse.com, n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de produits ou services financiers. Elles ne constituent notamment pas un conseil en investissement. Les informations, graphiques, chiffres, opinons ou commentaires rédigés par les équipes de rédaction de SURPERFORMANCE SAS ou mis à disposition par cette dernière s'adressent à des investisseurs disposant des connaissances et expériences nécessaires pour comprendre et apprécier les informations qui y sont développées. Ces informations sont diffusées à titre purement indicatif, SURPERFORMANCE SAS ne peut en garantir l'exactitude, l'exhaustivité ou la fiabilité. SURPERFORMANCE SAS décline toute responsabilité dans l'utilisation qui pourrait être faite des informations diffusées et des conséquences de toute nature qui pourraient en découler, notamment de toute décision prise sur la base de ces informations, y compris en cas d'erreur ou d'omission.
Les informations fournies ici proviennent de différents fournisseurs de flux (Bloomberg, Thomson Reuters, ABCBourse, Cercle Finance, Boursier ou AOF).