Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Informations  >  Barons de la Bourse  >   L'actualité des Barons de la bourse

Les Barons de la Bourse

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgenda 
AccueilToute l'infoLes news les plus luesBiographies des Barons 
Nationalité : Française
Date de naissance : 28/04/1965
Principales sociétés :
Aucune connexion disponible
Biographie : Stéphane Courbit est surtout connu pour sa carrière de producteur télévisuel. Dans les années 80-90,...

Stéphane Courbit et l’Afjel vent debout contre le rapport Pécresse sur les jeux en ligne

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
28/10/2011 | 16:00

La ministre du Budget, dans son rapport d’évaluation sur les jeux en ligne, recommande de maintenir le niveau et les modalités des prélèvements fiscaux actuels, assis sur l’ensemble des mises des joueurs. Cela a suscité chez les opérateurs des jeux en ligne, réunis au sein de deux associations, des réactions contrastées. Du côté de l’Afjel et de Stéphane Courbit, on dit ne pas comprendre...

Depuis la loi du 12 mai 2010, le marché des jeux en lignes est ouvert à une pleine et entière concurrence, qui a réjoui à l’époque les 36 opérateurs autorisés. Un an et demi après, un premier rapport sur cette nouvelle donne a été rendu public, sous l’autorité de Valérie Pécresse, ministre du Budget. Il préconise notamment de « maintenir le niveau et les modalités des prélèvements fiscaux actuels » sur les jeux en ligne, et donc de continuer à asseoir la fiscalité sur l’ensemble des mises des joueurs.

Les réactions n’ont pas tardé. L’Association française du jeu en ligne (Afjel), qui regroupe 6 opérateurs, les plus récents sur le marché, parmi lesquels BetClic, codétenus par Stéphane Courbit et la Société des Bains de Mer, a été la plus virulente devant ce statu quo inattendu. Alors que le succès de cette libéralisation n’est pas au rendez-vous (la plupart des opérateurs, y compris BetClic, perdent de l’argent), l’Afjel attendait un ajustement de la fiscalité, jugée trop lourde.

Pour l’association, le gouvernement laisse aujourd’hui couler les opérateurs de jeux en ligne, tout en renonçant à « combattre efficacement le marché non régulé et empêcher les sites illégaux de se recréer ». Mis à part la Française des Jeux et le PMU, peu d’acteurs parviennent en effet à survivre, et même des géants comme TF1 (avec Eurosportbet), le groupe Amaury (avec Sajoo) et Canal+ ont jeté l’éponge avant de se lancer.

Un ulcère à venir pour les gros joueurs de poker !
Le fait est que l’Afjel attendait une modification de l’assiette fiscale et un basculement du prélèvement calculé sur les mises des joueurs au produit brut des jeux (PBJ, à savoir les mises retranchées des gains reversés aux joueurs), considéré comme le véritable chiffre d’affaires des opérateurs. Deux rapports parlementaires avaient d’ailleurs suggéré cette piste, finalement non retenue, d’où la stupéfaction des BetClic, France Pari, ZEturf, Everest Poker, BetNet et autre Iliad Gaming.

Parmi les autres mécontents, on risque aussi de retrouver les joueurs de poker professionnels, qui vont être soumis à l’impôt sur le revenu. Actuellement, ces derniers ne déclarent pas leurs gains, mais le gouvernement a estimé que « la notion de hasard s’efface devant l’habileté et le savoir-faire des joueurs ». Les gros joueurs seront à partir de maintenant traqués par Bercy, jamais à cours d’idées pour trouver de nouvelles recettes...

Autre son de cloche toutefois du côté de la Fédération française des entreprises de jeux en lignes (Ffejel), qui regroupe les acteurs « historiques » de ce marché (Française des Jeux, PMU, Lucien Barrière, Tranchant et JOA). La Ffejel « se félicite de l’intention du gouvernement de combattre l’offre illégale et de conforter les équilibres de la loi de mai 2010 ». De là à dire que le rapport Pécresse n’a pour seul but que de conforter les anciens monopoles...

© Zonebourse.com 2011 / Crédit photo © Maxppp
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Publicité
Actualités les plus lues 
25/04 VINCENT BOLLORÉ : Sous pression, Vivendi va accélérer dans la publicité et les jeux
24/04 MICHAEL MCGARRY : PPG augmente encore son offre sur Akzo Nobel à 26,9 milliards d'euros
25/04 WILBUR ROSS : Les USA imposent un droit de douane de 20% sur le bois d'oeuvre canadien
25/04 CARLOS GHOSN : Une fusion totale Nissan-Mitsubishi n'est pas une option-Ghosn
21/04 PAAL KIBSGAARD : Schlumberger s'attend à une pression des coûts sur ses marges
26/04 THOMAS ENDERS : Enquête ouverte sur le président d'Airbus Enders
23/04 URS ROHNER : Credit Suisse décidera comment lever des fonds après son AG-presse
Plus d'actualités

Les Barons populaires 
William Ackman Bernard Arnault Max Azria Mary Barra Jeff Bezos Yannick Bolloré Warren Buffett Gary Cohn Tim Cook Michael Dell David Einhorn Klaus Engel Bill Gates Carlos Ghosn Peter Hancock David Henry Carl Icahn Maurice Lévy Jack Ma Sergio Marchionne Marissa Mayer Lakshmi Mittal Oscar Munoz Rupert Murdoch Elon Musk Peter Nicholas Xavier Niel Ferdinand Piëch Georges Plassat Wolfgang Porsche Patrick Pouyanné Wolfgang Reitzle Alexandre Ricard Urs Rohner Kasper Rorsted Wilbur Ross Charles Schwab Carlos Slim George Soros Ulrich Spiesshofer Rupert Stadler Bernard Tapie Tidjane Thiam François Villeroy De Galhau Axel Weber Thomas Wilson Martin Winterkorn Dieter Zetsche Mark Zuckerberg
Les Barons de A à Z