Découvrir nos portefeuilles : Investisseur PEA |  International |  Trader
Accès Membre / Client

Accueil Zonebourse  >  Informations  >  Barons de la Bourse  >   L'actualité des Barons de la bourse

Les Barons de la Bourse

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeVidéosAgenda 
AccueilToute l'infoLes news les plus luesBiographies des Barons 
Stéphane Courbit
Nationalité : Française
Date de naissance : 28/04/1965
Principales sociétés : Banijay Entertainment - Financière LOV - Mangas Capital Gaming - Rentabiliweb Group SA

Stéphane Courbit et l’Afjel vent debout contre le rapport Pécresse sur les jeux en ligne

28/10/2011 | 16:00

La ministre du Budget, dans son rapport d’évaluation sur les jeux en ligne, recommande de maintenir le niveau et les modalités des prélèvements fiscaux actuels, assis sur l’ensemble des mises des joueurs. Cela a suscité chez les opérateurs des jeux en ligne, réunis au sein de deux associations, des réactions contrastées. Du côté de l’Afjel et de Stéphane Courbit, on dit ne pas comprendre...

Depuis la loi du 12 mai 2010, le marché des jeux en lignes est ouvert à une pleine et entière concurrence, qui a réjoui à l’époque les 36 opérateurs autorisés. Un an et demi après, un premier rapport sur cette nouvelle donne a été rendu public, sous l’autorité de Valérie Pécresse, ministre du Budget. Il préconise notamment de « maintenir le niveau et les modalités des prélèvements fiscaux actuels » sur les jeux en ligne, et donc de continuer à asseoir la fiscalité sur l’ensemble des mises des joueurs.

Les réactions n’ont pas tardé. L’Association française du jeu en ligne (Afjel), qui regroupe 6 opérateurs, les plus récents sur le marché, parmi lesquels BetClic, codétenus par Stéphane Courbit et la Société des Bains de Mer, a été la plus virulente devant ce statu quo inattendu. Alors que le succès de cette libéralisation n’est pas au rendez-vous (la plupart des opérateurs, y compris BetClic, perdent de l’argent), l’Afjel attendait un ajustement de la fiscalité, jugée trop lourde.

Pour l’association, le gouvernement laisse aujourd’hui couler les opérateurs de jeux en ligne, tout en renonçant à « combattre efficacement le marché non régulé et empêcher les sites illégaux de se recréer ». Mis à part la Française des Jeux et le PMU, peu d’acteurs parviennent en effet à survivre, et même des géants comme TF1 (avec Eurosportbet), le groupe Amaury (avec Sajoo) et Canal+ ont jeté l’éponge avant de se lancer.

Un ulcère à venir pour les gros joueurs de poker !
Le fait est que l’Afjel attendait une modification de l’assiette fiscale et un basculement du prélèvement calculé sur les mises des joueurs au produit brut des jeux (PBJ, à savoir les mises retranchées des gains reversés aux joueurs), considéré comme le véritable chiffre d’affaires des opérateurs. Deux rapports parlementaires avaient d’ailleurs suggéré cette piste, finalement non retenue, d’où la stupéfaction des BetClic, France Pari, ZEturf, Everest Poker, BetNet et autre Iliad Gaming.

Parmi les autres mécontents, on risque aussi de retrouver les joueurs de poker professionnels, qui vont être soumis à l’impôt sur le revenu. Actuellement, ces derniers ne déclarent pas leurs gains, mais le gouvernement a estimé que « la notion de hasard s’efface devant l’habileté et le savoir-faire des joueurs ». Les gros joueurs seront à partir de maintenant traqués par Bercy, jamais à cours d’idées pour trouver de nouvelles recettes...

Autre son de cloche toutefois du côté de la Fédération française des entreprises de jeux en lignes (Ffejel), qui regroupe les acteurs « historiques » de ce marché (Française des Jeux, PMU, Lucien Barrière, Tranchant et JOA). La Ffejel « se félicite de l’intention du gouvernement de combattre l’offre illégale et de conforter les équilibres de la loi de mai 2010 ». De là à dire que le rapport Pécresse n’a pour seul but que de conforter les anciens monopoles...

© Zonebourse.com 2011 / Crédit photo © Maxppp
Réagir à cet article

Dernières actualités sur Stéphane Courbit 
Bettencourt-L'horizon judiciaire de Sarkozy s'éclaircit
2013 - Les magistrats instructeurs bordelais estiment que les charges retenues contre Nicolas Sarkozy dans l'affaire Bettencourt sont insuffisantes pour le renvoyer devant le tribunal correctionnel, ouvrant la voie à un retour en politique de l'anci...
Bettencourt-Décision sur les nullités en septembre
2013 - La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Bordeaux rendra le 24 septembre sa décision sur la régularité de l'instruction du volet de l'affaire Bettencourt dans lequel Nicolas Sarkozy est mis en examen pour "abus de faiblesse". ...
France-Examen mardi des recours contre l'instruction Bettencourt
2013 - La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Bordeaux examine mardi les recours de la défense contre la régularité de l'instruction du volet de l'affaire Bettencourt dans lequel Nicolas Sarkozy est mis en examen pour "abus de faiblesse"....
France-Courbit mis en examen dans l'affaire Bettencourt
2013 - Stéphane Courbit a été mis en examen mardi pour escroquerie aggravée par la vulnérabilité de la victime et de recel d'abus de faiblesse au préjudicde de l'héritière de L'Oréal Liliane Bettencourt, a indiqué le parquet de Bordeaux. ...
Publicité
Les Barons populaires 
Paul Allen Mukesh Ambani Bernard Arnault Luc Besson Vincent Bolloré Martin Bouygues Richard Branson Warren Buffett Marc De Lacharrière Benjamin De Rothschild Jean-baptiste Descroix-vernier Barry Diller Bill Gates Philip Green Carl Icahn Steve Jobs Li Ka-shing Arnaud Lagardère Peter Lynch Lakshmi Mittal Rupert Murdoch Zong Qinghou Jim Rogers Johann Rupert Naguib Sawiris Carlos Slim George Soros Donald Trump Guy Wyser-pratte Jerry Yang
Les Barons de A à Z
Actualités les plus lues 
Altice "acheteur naturel" de Bouygues Telecom, selon son directeur général
21/11 - Altice, maison-mère du câblo-opérateur français, est prête à faire le jeu de la consolidation du secteur français des télé...
Orange est prêt à céder le contrôle de Dailymotion - Stéphane Richard
20/11 - Orange est ouvert au fait de céder le contrôle de Dailymotion pour permettre à sa filiale de vidéo en streaming de se d...
Jean-René Fourtou pilotera le choix du futur DG de Sanofi
18/11 - PARIS (Reuters) - Jean-René Fourtou va superviser la succession de Christopher Viehbacher, brutalement limogé...
Serge Weinberg monte au créneau concernant la succession de Viehbacher
21/11 - Le président par intérim du laboratoire pharmaceutique Sanofi, Serge Weinberg, a estimé jeudi soir que les noms évoqués da...
HAVAS soutient l'offre d'échange de BOLLORE
18/11 - Le conseil d'administration d'Havas a publié lundi soir son avis en réponse à l'offre de rachat déposée le 17 octobre dern...
Plus d'actualités
Rechercher
Contactez-nous
+33 (0)4 78 30 41 42
Rejoignez
108 181 membres
Cotations dynamiques  
ON
| OFF