Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nyse  >  Agnico Eagle Mines Limited    AEM   CA0084741085

AGNICO EAGLE MINES LIMITED

(AEM)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

AGNICO-EAGLE MNS : AGNICO-EAGLE PRÉSENTE UN COMPTE RENDU SUR SES ACTIVITÉS AU NUNAVUT AVANT LA VISITE AU SITE MINIER MEADOWBANK

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
04/07/2011 | 17:25
Câble de verrouillageCâble d’acier, pouvant résister à des dizaines de tonnes, cimenté dans un trou de sondage pour prêter appui dans un sol polyédrique.Cage de mineMoyen de transport utilisé pour acheminer les hommes et l’équipement de la surface aux niveaux de la mine.CarotteÉchantillon de roche long et cylindrique, d’environ un pouce de diamètre, ramené à la surface par forage au diamant.CathodePlaque de métal rectangulaire, produite par électro-affinage, qui est fondue en formes commerciales, comme des barres à fil, billettes, lingots, etc.Ceinture de roches vertesRégion reposant sur des roches volcaniques et sédimentaires métamorphisées, habituellement dans un bouclier continental.ChalcopyriteMinéral sulfuré de cuivre et de fer dont le plus important est le minéral de minerai de cuivre.ChambreExcavation d’une mine d’où le minerai est ou a été enlevé.Charbon en pulpeMéthode pour récupérer l’or et l’argent de fortes solutions de cyanure par l’adsorption des métaux précieux sur des granules de carbone activé, qui sont généralement des écorces de noix de coco broyées.CheminéePassage habituellement fait de bois et doté d’une barrière à travers laquelle le minerai est tiré d’une chambre dans les wagonnets de mine.Cheminée à mineraiPassage vertical ou incliné pour descendre le minerai et permettant de relier un niveau au puits d’extraction ou à un niveau inférieur.Cisaille ou CisaillementDéformation des roches par mouvement latéral le long d’innombrables plaques parallèles, résultant généralement de pression et produisant des structures métamorphiques comme le clivage et la schistosité.Coefficient de recouvrementLe ratio de tonnes de rebuts par rapport aux tonnes de minerai enlevées d’une mine à ciel ouvert.Concasseur à côneAppareil qui broie le minerai entre un cône giratoire ou cône de broyage et un cône tronqué inversé appelé cuve.Concasseur à mâchoiresMachine dans laquelle la roche est concassée par le mouvement de plaques d’acier.Concasseur rotatifAppareil qui broie le minerai entre un cône de broyage monté de manière excentrée et un gueulard de broyage fixe. Cet appareil a généralement une capacité supérieure à celle d’un concasseur à mâchoires.ConcentrateurUsine de concentration qui produit un concentré de minéraux ou de métaux de valeur. Un traitement plus poussé est nécessaire pour récupérer le métal pur.Concentré Produit en poudre fine résultant du processus de broyage et contenant un pourcentage élevé de métal de valeur.ContactTerme géologique utilisé pour décrire la ligne ou le plan le long desquels deux formations rocheuses différentes se rencontrent.CordonFilon étroit ou filament irrégulier d’un minéral ou de minéraux traversant une masse rocheuse.Coup de chargeViolent dégagement d’énergie résultant de la défaillance soudaine de murs ou de piliers dans une mine, causée par le poids ou la pression des roches environnantes.Coupage de lignesCoupe rase et droite dans la forêt afin de pouvoir observer les levés géophysiques et autres.Cuivre porphyriqueGisement de minéraux de cuivre disséminés dans un grand gisement de roches intrusives ou aux alentours de celui-ci.CyanurationMéthode d’extraction des grains d’or et d’argent exposés du minerai concassé ou broyé par dissolution dans une solution de cyanure très diluée. Cela peut être effectué dans des cuves à l’intérieur d’un broyeur ou dans des tas de minerai à l’extérieur.

(Tous les montants sont exprimés en dollars américains, sauf indication contraire)

Symbole boursier : AEM (NYSE, TSX)   

TORONTO, le 27 juin 2011 /CNW/ - Mines Agnico-Eagle Limitée (« Agnico-Eagle » ou la « Société ») est heureuse de présenter un compte rendu sur l'accélération des activités à sa mine Meadowbank et sur les récents résultats d'exploration liés au projet Meliadine.

Compte rendu sur la mine Meadowbank

Les activités à la mine Meadowbank sont de retour à la normale après l'incendie survenu en mars et qui a complètement détruit les installations abritant la cuisine et la cantine. Par suite de l'incendie, les effectifs sur place ont été fortement réduits, bien que le broyeur ait continué à traiter du matériau provenant des stocks de réserves de teneur inférieure. Une cuisine temporaire de remplacement a été transportée par avion à Meadowbank et installée au début d'avril, après quoi toutes les activités liées au recrutement, à l'exploitation minière et à la construction ont repris. La cuisine de remplacement permanente a été commandée et arrivera cet été. Elle sera complètement installée d'ici la fin de l'année.

Après un ralentissement de cinq jours pour installer le nouveau broyeur, le broyeur secondaire permanent à Meadowbank est maintenant fonctionnel et a commencé à traiter du minerai. La mise en service en est à ses étapes finales. La capacité de broyage supplémentaire devrait permettre au broyeur de dépasser sa capacité nominale de 8 500 tonnes par jour (« t/j »).

En raison du ralentissement lié à la baisse d'effectifs en avril et des teneurs plus faibles que prévu imputables à la dilution dans l'exploitation à ciel ouvert, la production du deuxième trimestre à Meadowbank devrait s'élever autour de 60 000 onces pour un total des coûts décaissés par once similaire à celui établi au premier trimestre. La dilution résulte d'un mouvement excessif de minerai et de stériles durant les opérations d'abattage à l'explosif. La séquence d'abattage à l'explosif sera modifiée par rapport aux méthodes utilisées à Pinos Altos et à Kittila, où la dilution est faible et conforme aux plans.

Par suite des hausses de production prévues et des teneurs plus élevées, la Société s'attend à ce que la production d'or du second semestre de Meadowbank soit de 50 % plus importante qu'au premier semestre de 2011. Au second semestre, la Société prévoit une production de quelque 8 700 t/j d'une teneur moyenne d'environ 3,8 grammes par tonne (« g/t »). Par tonne, la Société estime que les coûts à Meadowbank reculeront d'environ 15 % au second semestre de 2011, s'établissant à quelque 80 $ CA par tonne. À ce jour en juin, la production moyenne du broyeur s'est fixée à 8 554 t/j, la disponibilité a dépassé en moyenne 91 %, les taux de récupération ont atteint 93,9 % et la teneur moyenne s'est établie à 3,1 g/t. La production d'or accrue devrait également se traduire par une diminution importante du total des coûts décaissés par once au second semestre de 2011.

Pour le premier semestre de 2011, la production globale de la Société devrait atteindre environ 490 000 onces et le total des coûts décaissés devrait se situer entre 540 $ et 570 $ l'once. La Société s'attend à enregistrer une nette amélioration au chapitre de la production et des coûts au second semestre de l'exercice, la production globale devant augmenter de quelque 20 %, et le total des coûts décaissés par once devant reculer d'un pourcentage similaire. L'amélioration prévue sur le plan des résultats d'exploitation dépend largement de la capacité de Meadowbank à accroître sa production de 50 % comme prévu au second semestre de l'exercice.

« En dépit d'un démarrage difficile en 2011, notre mine Meadowbank a réussi à accélérer ses activités de façon appréciable et à ajouter une capacité de traitement supplémentaire. Alors que nous continuons à nous efforcer d'optimiser les activités minières dans l'exploitation à ciel ouvert, nous sommes en très bonne position pour accroître la production d'or de façon notable et pour réduire les coûts d'exploitation unitaires au second semestre de 2011 », a souligné Sean Boyd, vice-président du conseil et chef de la direction. « Comme les activités progressent de manière soutenue à Meadowbank, les efforts que nous déployons au Nunavut sont désormais axés sur l'accroissement de la valeur de notre projet Meliadine, où les récents résultats d'exploration continuent d'indiquer une expansion du gisement. Par conséquent, nous sommes en train de mettre au point une stratégie pour une initiative d'exploration nettement plus ambitieuse qui inclura plus de forages et une installation accélérée de l'infrastructure de rampes souterraines », a ajouté M. Boyd.

Les forages à Meliadine étendent les zones aurifères

Au 31 décembre 2010, Meliadine avait des réserves probables de 2,6 millions d'onces d'or (9 470 000 tonnes titrant 8,54 g/t d'or), toutes concentrées dans la zone principale Tiriganiaq. De plus, le projet avait des ressources d'or indiquées de 8,8 millions de tonnes titrant 5,2 g/t (ou 1,5 million d'onces), et des ressources d'or présumées de 11,8 millions de tonnes titrant 6,9 g/t (ou 2,6 millions d'onces).

Le programme d'exploration de 2011 de la Société à Meliadine prévoit l'expansion et la délimitation de six gisements connus sur la propriété. Les forages ont pour objectif principal la conversion de ressources, le prolongement des zones de minéralisation connues, les forages géotechniques et les forages de condamnation afin de contribuer à parachever l'aménagement de l'infrastructure et l'exploration régionale. À ce jour, 40 000 mètres sur 90 000 mètres planifiés ont été forés.

Les forages dans la zone Wesmeg, découverte en 2010 et située à environ 400 mètres au sud de la zone principale Tiriganiaq à teneur élevée, continuent de recouper de la minéralisation à l'extérieur de l'enveloppe de ressources actuellement connue. Les plus récents résultats de forage ont confirmé la continuité à la fois des tendances nord et sud de la zone Wesmeg et les ont prolongées dans toutes les directions.

À la fin de mai 2011, 66 trous d'exploration (16 092 mètres) avaient été forés à Wesmeg. L'emplacement de cette zone est indiqué sur la carte géologique locale liée.

Carte géologique locale du projet Meliadine

Lien vers l'image - http://www.agnico-eagle.com/Theme/Agnico2/files/PRImages/2011/Meliadine_Local_Geology_Map_v001_q7r868.jpg

Le gisement consiste en une tendance nord et une tendance sud, lesquelles comptent chacune différentes lentilles minéralisées. La ressource initiale de Wesmeg est comprise dans environ 500 mètres d'étendue longitudinale dans la tendance nord, et contient 1,0 million de tonnes d'une teneur de 4,45 g/t d'or (ou 143 000 onces d'or1) dans la catégorie des ressources présumées, au 31 décembre 2010.

Chacune des tendances est ouverte en profondeur et parallèlement à la direction vers l'est et l'ouest. Une nouvelle estimation des ressources aurifères pour Wesmeg est censée être publiée au troisième trimestre de 2011.

Coupe longitudinale composée de Wesmeg

Lien vers l'image - http://www.agnico-eagle.com/Theme/Agnico2/files/PRImages/2011/Wesmeg_Composite_Longitudinal_Section_v001_x428n5.jpg

Prolongement en profondeur et parallèlement à la direction de la tendance nord de Wesmeg

La tendance nord renferme de nombreuses lentilles parallèles à l'intérieur d'une séquence pétrographique de 50 mètres d'épaisseur.

La plupart des forages réalisés récemment dans la tendance nord ont recoupé de l'or à l'extérieur de l'enveloppe de ressources actuelles. Le trou de forage M-11-1026 présentait plusieurs intersections importantes y compris 5,72 g/t d'or sur une épaisseur réelle de 9,4 mètres à une profondeur de 160 mètres sous la surface. Le trou de forage M-11-1031 a croisé 3,39 g/t d'or sur une épaisseur réelle de 6,5 mètres à une profondeur de 60 mètres sous la surface et 3,38 g/t d'or sur 8,2 mètres à une profondeur de 160 mètres sous la surface.

Comme l'indique la carte géologique locale, le trou de forage M-11-1048 et le trou de forage M-11-1073 ont croisé de l'or à environ 1,4 kilomètre et 900 mètres à l'est de la ressource aurifère actuelle, respectivement. Le trou M-11-1048 a croisé 4,09 g/t d'or sur une épaisseur réelle de 7,6 mètres à une profondeur de 140 mètres sous la surface, alors que le trou M-11-1073 a croisé 3,7 g/t d'or sur une épaisseur réelle de 5,3 mètres à une profondeur de 25 mètres sous la surface.

De plus, environ 100 mètres à l'ouest de la ressource, le trou de forage M-11-1034 a croisé 3,46 g/t d'or sur une épaisseur réelle de 9,7 mètres à proximité de la surface.

La minéralisation aurifère dans la tendance nord est actuellement estimée à plus de 2,1 kilomètres de longueur et entre 3 mètres et 20 mètres d'épaisseur, s'étendant de la surface à une profondeur de 200 mètres.

Le tableau suivant présente certains des résultats les plus importants de la tendance nord de Wesmeg.

Trou de forageDe (mètres)À (mètres)Largeur réelle estimative (mètres)Or (g/t) (coupé)*
M-11-1026 141,0 144,0 2,9 7,56
  et 224,0 234,0 9,4 5,72
  et 274,0 281,0 6,6 3,26
  y compris 274,0 277,0 2,8 5,04
M-11-1031 86,0 92,8 6,5 3,39
  et 225,0 233,8 8,2 3,38
M-11-1034 11,5 21,5 9,7 3,46
M-11-1048 189,0 204,8 15,0 2,42
  y compris 189,0 197,0 7,6 4,09
M-11-1073 34,0 39,5 5,3 3,70

* Une teneur de coupure de 23,0 g/t d'or est utilisée pour les trous au gisement Wesmeg.

Prolongement de la minéralisation de la tendance sud de Wesmeg

Les résultats de forage de la tendance sud de Wesmeg ont démontré la continuité de la minéralisation et recoupé d'importantes intersections à teneur élevée. L'intersection la plus importante a été croisée dans le trou de forage M-11-1040, qui a recoupé 9,15 g/t sur une épaisseur réelle de 7,7 mètres à une profondeur de 30 mètres sous la surface. Le trou de forage M-11-1027 a croisé 6,87 g/t d'or sur une épaisseur réelle de 4,7 mètres à une profondeur de 164 mètres sous la surface. Cette intersection se trouve à environ 130 mètres sous le trou de forage M-11-1004 ayant fait l'objet d'un précédent rapport et qui a croisé 6,54 g/t d'or sur une épaisseur réelle de 6,0 mètres à une profondeur de 30 mètres sous la surface. Le trou de forage M-11-1054 a prolongé la minéralisation connue de 250 mètres additionnels vers l'est, recoupant 2,31 g/t d'or sur une épaisseur réelle de 5,7 mètres à une profondeur de 70 mètres sous la surface et 2,58 g/t d'or sur une épaisseur réelle de 9,0 mètres à une profondeur de 120 mètres sous la surface.

Il est estimé que la tendance sud fait environ 600 mètres de longueur et de 3 mètres à 14 mètres d'épaisseur, s'étendant de la surface à une profondeur de plus de 160 mètres.

Le tableau suivant présente les résultats les plus significatifs pour la tendance sud, qui ne fait pas actuellement partie des ressources aurifères de Wesmeg.

Trou de forageDe (mètres)À (mètres)Largeur réelle estimative (mètres)Or (g/t) (coupé)*
M-11-1004** 37,5 51,0 13,5 4,78
  y compris 44,0 50,0 6,0 6,54
M-11-1027 230,0 235,0 4,7 6,87
M-11-1040 39,0 50,0 10,6 7,02
y compris 41,0 49,0 7,7 9,15
M-11-1054 99,0 105,0 5,7 2,31
  et 163,5 173,0 9,0 2,58
  y compris 170,6 173,0 2,3 8,75

*  Une teneur de coupure de 23,0 g/t d'or est utilisée pour les trous au gisement Wesmeg.

** Les résultats correspondant au trou M-11-1004 ont déjà été publiés le 28 avril 2011.

Ces résultats continuent de confirmer le potentiel des deux tendances de la zone Wesmeg parallèlement à la direction et en profondeur. Ces résultats probants successifs laissent entrevoir la possibilité d'une ou de plusieurs zones satellites et sont particulièrement encourageants compte tenu de leur proximité au gisement principal Tiriganiaq.

Expansion du programme d'exploration Meliadine

À ce jour en 2011, près de 40 000 mètres sur 90 000 mètres planifiés ont été forés. Pour le reste de 2011, le programme de forage portera essentiellement sur la conversion continue des ressources et l'expansion des enveloppes de ressources dans les zones Tiriganiaq, Wolf, F, Pump, et Wesmeg, de même que sur le démarrage de forages d'exploration régionale dans de nouvelles zones cibles. Les résultats d'exploration concluants obtenus à ce jour, tant dans la tendance nord que dans la tendance sud à Wesmeg, devraient se traduire par une forte augmentation des ressources à Meliadine, qui seront incluses dans un compte rendu sur les ressources au troisième trimestre de 2011. Compte tenu des résultats d'exploration obtenus à ce jour, des plans sont en cours pour intensifier fortement le programme de forage en 2012. De plus, une étude portant sur l'accélération de l'aménagement de la rampe souterraine tire à sa fin et une décision à cet égard est attendue au troisième trimestre. Cette galerie offrira des plateformes de forage additionnelles qui faciliteront l'accès à la zone Tiriganiaq à teneur élevée aux fins de forage et le prolongement de Wesmeg en profondeur.

Plusieurs scénarios de production à grande échelle sont à l'étude avec différentes combinaisons de volumes de minerai extrait d'exploitations à ciel ouvert et souterraines, avec des volumes de tonnage quotidiens variant de 6 500 t/j à plus de 10 000 t/j. Une décision touchant la production à Meliadine est attendue en 2013.

Agnico-Eagle

Agnico-Eagle est un producteur d'or canadien établi de longue date, qui compte des exploitations minières au Canada, en Finlande et au Mexique et qui exerce des activités d'exploration et de mise en valeur au Canada, en Finlande, au Mexique et aux États-Unis. La Société est en mesure de profiter entièrement de la hausse du cours de l'or en raison de sa décision de ne pas vendre d'or à terme et elle maintient sa stratégie permettant aux actionnaires de profiter davantage du cours de l'or, sur une base par action. La société a versé un dividende en espèces pendant 29 exercices consécutifs.

www.agnico-eagle.com

Données détaillées sur les réserves et les ressources minérales (au 31 décembre 2010)

AuAgCuZnPbAuTonnes
Catégorie et exploitation(g/t)(g/t)(%)(%)(%)(en milliers d'onces)(en milliers)
Réserves minérales prouvées
Goldex (souterraine) 1,87 890 14 804
Kittila (à ciel ouvert) 4,19 53 395
Kittila (souterraine) 6,00 2 8
Kittila - total des réserves prouvées4,2355403
Lapa (souterraine) 7,24 261 1 122
LaRonde (souterraine) 2,36 55,17 0,26 2,78 0,32 366 4 838
Meadowbank (à ciel ouvert) 3,13 85 839
Pinos Altos (à ciel ouvert) 0,89 13,26 31 1 078
Pinos Altos (souterraine) 2,52 78,68 144 1 786
Pinos Altos - total des réserves prouvées1,9054,061752 864
Sous-total - Réserves minérales prouvées2,291 83224 869
Réserves minérales probables
Goldex (souterraine) 1,62 676 12 990
Kittila (à ciel ouvert) 5,28 281 1 657
Kittila (souterraine) 4,61 4 544 30 672
Kittila - total des réserves probables4,644 82632 329
Lapa (souterraine) 7,56 416 1 709
LaRonde (souterraine) 4,63 23,99 0,28 0,90 0,07 4 452 29 892
Meadowbank (à ciel ouvert) 3,18 3 402 33 259
Meliadine (à ciel ouvert) 6,91 953 4 287
Meliadine (souterraine) 9,89 1 647 5 180
Meliadine - total des réserves probables8,542 6009 467
Pinos Altos (à ciel ouvert) 1,98 45,34 1 083 16 987
Pinos Altos (souterraine) 2,58 79,64 2 013 24 311
Pinos Altos - total des réserves probables2,3365,533 09641 298
Sous-total - Réserves minérales probables 3,7619 467160 944
Total - Réserves minérales prouvées et probables3,5721 299185 813
AuAgCuZnPbTonnes
Catégorie et exploitation(g/t)(g/t)(%)(%)(%)(en milliers)
Ressources minérales indiquées
Bousquet (souterraine) 5,63 1 704
Ellison (souterraine) 5,68 415
Goldex (souterraine) 1,77 8 273
Kittila (souterraine) 2,41 15 348
Lapa (souterraine) 4,10 1 770
LaRonde (souterraine) 1,89 23,96 0,12 1,36 0,13 6 933
Meadowbank (à ciel ouvert) 1,40 23 441
Meadowbank (souterraine) 4,39 2 318
Meadowbank - total des ressources indiquées1,6725 759
Meliadine (à ciel ouvert) 5,25 1 968
Meliadine (souterraine) 5,20 6 839
Meliadine - total des ressources indiquées5,218 807
Pinos Altos (à ciel ouvert) 0,88 12,42 15 832
Pinos Altos (souterraine) 1,25 35,76 9 789
Pinos Altos - total des ressources indiquées1,0221,3425 621
Swanson (à ciel ouvert) 1,93 504
Total - Ressources indiquées2,1095 135
AuAgCuZnPbTonnes
Catégorie et exploitation(g/t)(g/t)(%)(%)(%)(en milliers)
Ressources minérales présumées
Bousquet (à ciel ouvert) 1,87 18 798
Bousquet (souterraine) 7,45 1 667
Bousquet - total des ressources présumées2,3220 464
Ellison (souterraine) 5,81 786
Goldex (souterraine) 1,67 25 813
Kittila (à ciel ouvert) 3,71 362
Kittila (souterraine) 2,44 7 958
Kittila - total des ressources présumées2,508 320
Kuotko, Finlande (à ciel ouvert) 3,24 1 116
Kylmäkangas, Finlande (souterraine) 4,07 1 924
Lapa (souterraine) 8,27 454
LaRonde (souterraine) 3,72 12,24 0,27 0,48 0,05 11 526
Meadowbank (à ciel ouvert) 1,85 9 393
Meadowbank (souterraine) 5,62 824
Meadowbank - total des ressources présumées2,1510 218
Meliadine (à ciel ouvert) 4,86 2 388
Meliadine (souterraine) 7,47 9 446
Meliadine - total des ressources présumées6,9411 834
Pinos Altos (à ciel ouvert) 0,87 17,34 21 913
Pinos Altos (souterraine) 2,38 59,24 3 744
Pinos Altos - total des ressources présumées1,0923,4625 657
Total - Ressources présumées2,59118 111

Les tonnages et les quantités de métaux présentés dans ce tableau ont été arrondis au millier le plus près. Les réserves ne constituent pas un sous-ensemble des ressources. Aucune ressource mesurée n'a été estimée.

Énoncés prospectifs

Les renseignements contenus dans le présent communiqué ont été rédigés en date du 27 juin 2011. Certains des énoncés de ce communiqué sont des « énoncés prospectifs » au sens de la Private Securities Litigation Reform Act de 1995 des États-Unis et des lois provinciales régissant la vente des valeurs mobilières au Canada. Dans le présent document, les mots « anticiper », « s'attendre à », « estimer », « prévoir », « prévu », « probablement », « planifier », les verbes au futur et d'autres expressions semblables servent à désigner les énoncés prospectifs.

Ces énoncés comprennent notamment ce qui suit : les prévisions de production de la Société, y compris les estimations concernant les teneurs de minerai, les échéanciers de projet, les résultats de forage, les configurations des gisements de minerai, la production de métaux, la durée de vie des mines, la date estimative du démarrage de la production, les délais prévus pour les études de délimitation entre autres, les taux de récupération, la capacité du broyeur et les dépenses d'exploration et en immobilisations prévues, y compris les coûts et les autres estimations sur lesquels ces projections sont fondées; l'objectif de la Société visant l'augmentation de ses réserves et ressources minérales, ainsi que d'autres énoncés et renseignements se rapportant aux tendances prévues à l'égard des activités d'exploration et d'exploitation de la Société, de même qu'à leur financement. Ces énoncés reflètent les opinions de la Société en date du présent communiqué et sont associés à certains risques, incertitudes et hypothèses. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre de facteurs et d'hypothèses qui, tout en étant considérés comme raisonnables par Agnico-Eagle à la date à laquelle ils sont formulés, sont par nature assujettis à d'importants impondérables et à d'importantes incertitudes d'ordre commercial, économique et concurrentiel. Dans le présent communiqué, les facteurs et les hypothèses retenus par Agnico-Eagle qui pourraient se révéler inexacts, comprennent notamment les hypothèses susmentionnées, y compris celles figurant dans le rapport de gestion et dans le rapport annuel sur formulaire 20-F pour l'exercice terminé le 31 décembre 2010 (le « formulaire 20-F »), de même que les hypothèses suivantes : les activités de la Société ne subiront aucune perturbation importante, que ce soit en raison de conflits de travail, de problèmes d'approvisionnement, de dommages au matériel, de phénomènes naturels, de défectuosités du matériel, d'accidents, de changements politiques, de problèmes relatifs à des titres de propriété ou d'autres facteurs; l'obtention des permis, la production et l'expansion à chacun des projets de croissance et de mine d'Agnico-Eagle se dérouleront conformément aux attentes actuelles, et Agnico-Eagle ne modifiera pas ses plans relativement à ces projets; les taux de change entre le dollar canadien, l'euro, le peso mexicain et le dollar américain demeureront près des niveaux actuels ou s'établiront aux niveaux prévus dans le présent communiqué; les prix de l'or, de l'argent, du zinc, du cuivre et du plomb concorderont avec les attentes d'Agnico-Eagle; les prix des fournitures clés utilisées dans l'extraction et la construction ainsi que le coût de la main-d'œuvre demeureront conformes aux attentes actuelles d'Agnico-Eagle; les estimations actuelles d'Agnico-Eagle au sujet des réserves minérales, des ressources minérales, des teneurs du minerai et des taux de récupération du minerai s'avéreront exactes; il ne se produira aucun retard important dans la réalisation des projets de croissance en cours; les plans actuels de la Société pour optimiser la production seront menés à bien et aucune modification importante ne sera apportée aux taux d'imposition et au cadre réglementaire actuels. De nombreux facteurs, connus et inconnus, pourraient entraîner un écart important entre les résultats réels et ceux mentionnés de façon explicite ou implicite dans ces énoncés prospectifs. Ces risques comprennent notamment, mais sans s'y limiter, la volatilité des cours de l'or et des autres métaux; l'incertitude des estimations concernant les réserves minérales, les ressources minérales, les teneurs du minerai et les taux de récupération des métaux; l'incertitude entourant la production, les dépenses en immobilisations et les autres coûts futurs; les fluctuations monétaires; le financement des autres besoins en capitaux; le coût des programmes d'exploration et de mise en valeur; les risques miniers; les risques associés aux activités menées à l'étranger; la réglementation gouvernementale et environnementale; la volatilité du cours des actions de la Société; ainsi que les risques associés aux stratégies de la Société en matière d'instruments dérivés sur les sous-produits métalliques. Pour obtenir plus de précisions au sujet de ces risques et facteurs, veuillez vous reporter au rapport annuel sur le formulaire 20-F de la Société de même qu'aux autres rapports déposés par la Société auprès des Autorités canadiennes en valeurs mobilières et de la Securities and Exchange Commission des États-Unis (« SEC »). À moins que la loi ne l'exige, la société n'entend pas mettre à jour ces énoncés prospectifs et elle n'assume aucune obligation à cet égard. Par conséquent, la société tient à aviser les lecteurs de ne pas se fier outre mesure aux énoncés prospectifs. Certains des énoncés qui précèdent, principalement ceux liés aux projets, reposent sur les opinions préliminaires de la Société au sujet notamment de la teneur, du tonnage, du traitement, de la récupération, des méthodes d'extraction, des dépenses en immobilisations, du total des coûts décaissés, des coûts relatifs aux sites miniers et de l'emplacement des infrastructures de surface. Les résultats réels et les décisions finales pourraient être très différents de ceux actuellement anticipés.

Mise en garde à l'intention des investisseurs concernant l'emploi du terme « ressources »

Mise en garde à l'intention des investisseurs concernant les estimations des ressources mesurées et indiquées

Dans le présent communiqué, on emploie les termes « ressources mesurées » et « ressources indiquées ». La Société avise les investisseurs que, bien que ces termes soient reconnus et imposés par la réglementation canadienne, la SEC ne les reconnaît pas. Les investisseurs ne doivent donc pas supposer qu'une partie ou l'ensemble d'un gisement minéral classé dans l'une ou l'autre de ces catégories sera converti en réserves.

Mise en garde à l'intention des investisseurs concernant les estimations des ressources présumées

Dans le présent communiqué, on emploie également le terme « ressources présumées ». La Société avise les investisseurs que, bien que ce terme soit reconnu et imposé par la réglementation canadienne, la SEC ne le reconnaît pas. Le terme « ressources présumées » implique une grande incertitude quant à l'existence des ressources et quant à leur faisabilité économique et légale. On ne peut supposer qu'une partie ou l'ensemble d'une ressource minérale présumée passera à une catégorie supérieure. Selon les règles canadiennes, sauf en de rares exceptions, les estimations des ressources minérales présumées ne peuvent servir de fondement aux études de faisabilité ou aux études préliminaires de faisabilité. Les investisseurs ne doivent donc pas supposer qu'une partie ou l'ensemble d'une ressource minérale présumée existe, ou est économiquement ou légalement exploitable.

Données scientifiques et techniques

Mines Agnico-Eagle Limitée communique les estimations de ressources et de réserves minérales conformément aux lignes directrices de l'ICM relatives à l'estimation, à la classification et à la divulgation des ressources et des réserves.

Mise en garde à l'intention des investisseurs des États-Unis. La SEC permet aux sociétés minières des États-Unis de ne divulguer, dans les documents qu'elles déposent auprès d'elle, que les gisements minéraux qu'elles peuvent économiquement et légalement extraire ou produire. Agnico-Eagle emploie dans le présent communiqué certains termes, comme « ressources mesurées », « ressources indiquées » et « ressources présumées », que la SEC, dans ses lignes directrices, interdit formellement aux entreprises constituées aux États-Unis d'inclure dans les documents qu'elles déposent auprès d'elle. Les investisseurs des États-Unis sont priés de lire attentivement le formulaire 20-F de la Société, qu'ils peuvent se procurer en s'adressant à Agnico-Eagle ou en consultant le site Web de la SEC à l'adresse http://sec.gov/edgar.shtml. Une étude de faisabilité « finale » ou « susceptible d'un concours bancaire » est nécessaire pour se conformer aux exigences relatives à la mention des réserves en vertu de l'Industry Guide 7 de la SEC.

Ces estimations ont été calculées en fonction des prix des métaux et des taux de change moyens des trois dernières années, conformément à l'Industry Guide 7 de la SEC. L'Industry Guide 7 exige l'utilisation de prix qui reflètent la conjoncture économique existant au moment du calcul des réserves, ce qui selon le personnel de la SEC correspond aux prix moyens des trois dernières années. Les hypothèses ayant servi à estimer les réserves et les ressources minérales communiquées par la Société le 16 février 2011 se fondaient sur les prix moyens de la période de trois ans terminée le 31 décembre 2010, soit 1 024 $ l'once d'or, 16,62 $ l'once d'argent, 0,86 $ la livre de zinc, 2,97 $ la livre de cuivre et 0,90 $ la livre de plomb, et sur des taux de change de 1,08 dollar canadien pour 1,00 dollar américain, de 1,40 dollar américain pour 1,00 euro et de 12,43 pesos mexicains pour 1,00 dollar américain.

Selon la Norme canadienne 43-101 (« NC 43-101 ») des Autorités canadiennes en valeurs mobilières, les sociétés minières sont tenues de présenter les données sur les réserves et les ressources en les classant dans les sous-catégories suivantes : « réserves prouvées », « réserves probables », « ressources mesurées », « ressources indiquées » et « ressources présumées ». Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n'ont pas de viabilité économique démontrée.

Les réserves minérales s'entendent de la partie économiquement exploitable d'une ressource mesurée ou indiquée, démontrée par au moins une étude de faisabilité préliminaire. Cette étude doit inclure les informations adéquates relatives à l'exploitation minière, au traitement, à la métallurgie, aux aspects économiques et aux autres facteurs pertinents démontrant qu'il est possible, au moment de la rédaction du rapport, de justifier l'extraction économique. Les réserves minérales comprennent les matériaux de dilution et les provisions allouées pour les pertes pouvant être encourues durant l'extraction. Les réserves minérales prouvées s'entendent de la partie économiquement exploitable d'une ressource mesurée dont la quantité et la teneur ou qualité, la densité, la forme et les caractéristiques physiques sont si bien établies que l'on peut les estimer avec suffisamment de confiance pour permettre la mise en application appropriée de paramètres techniques et économiques afin d'appuyer la planification minière et l'évaluation de la viabilité économique du gisement. Les réserves minérales probables s'entendent de la partie économiquement exploitable des ressources minérales indiquées dont on peut estimer la quantité et la teneur ou qualité, la densité, la forme et les caractéristiques physiques avec suffisamment de confiance pour permettre l'application appropriée de paramètres techniques et économiques pour appuyer la planification minière et l'évaluation de la viabilité économique du gisement.

Les ressources minérales sont une concentration ou occurrence d'une substance inorganique solide naturelle ou d'une substance organique fossilisée solide naturelle dans l'écorce terrestre ou sur celle-ci d'une teneur et quantité et d'une qualité telle qu'elle présente des perspectives raisonnables d'extraction rentable. L'emplacement, la quantité, la teneur, les caractéristiques géologiques et la continuité d'une ressource minérale sont connus, estimés ou interprétés à partir d'observations et de connaissances géologiques spécifiques. Les ressources minérales mesurées s'entendent de la partie d'une ressource minérale dont la quantité et la teneur ou qualité, la densité, la forme et les caractéristiques physiques peuvent être estimées avec suffisamment de confiance pour permettre la mise en application appropriée de paramètres techniques et économiques pour appuyer la planification minière et l'évaluation de la viabilité économique du gisement. L'estimation est basée sur des informations détaillées et fiables relatives à l'exploration, à l'échantillonnage et aux essais, recueillies à l'aide de techniques appropriées à partir d'emplacements tels des affleurements, des tranchées, des puits, des chantiers et des sondages dont l'espacement est assez serré pour confirmer à la fois la continuité de la géologie et des teneurs. Les ressources minérales indiquées désignent la partie des ressources minérales dont on peut estimer la quantité et la teneur ou qualité, la densité, la forme et les caractéristiques physiques avec un niveau de confiance suffisant pour permettre l'application appropriée de paramètres techniques et économiques pour appuyer la planification minière et l'évaluation de la viabilité économique du gisement. L'estimation est basée sur des renseignements détaillés et fiables relativement à l'exploration et aux essais, recueillis à l'aide de techniques appropriées à partir d'emplacements, tels des affleurements, des tranchées, des puits, des chantiers et des sondages dont l'espacement est assez serré pour donner lieu à une hypothèse raisonnable sur la continuité de la géologie et des teneurs. Les ressources minérales présumées s'entendent de la partie d'une ressource minérale dont on peut estimer la quantité et la teneur ou qualité sur la base d'observations géologiques et d'un échantillonnage restreint et dont on peut raisonnablement présumer, sans toutefois la vérifier, la continuité de la géologie et des teneurs. L'estimation est basée sur des informations et un échantillonnage restreints, recueillis à l'aide de techniques appropriées à partir d'emplacements, tels des affleurements, des tranchées, des puits, des chantiers et des sondages. Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n'ont aucune viabilité économique démontrée.

Les investisseurs ne doivent donc pas supposer qu'une partie ou l'ensemble d'une ressource minérale présumée existe, ou est économiquement ou légalement exploitable.

Une étude de faisabilité est une étude technique et économique exhaustive portant sur l'option de développement retenue pour un projet de prospection des minéraux. Elle comprend des évaluations suffisamment détaillées de facteurs examinés de façon réaliste et ayant notamment trait à l'extraction, au traitement, à la métallurgie, au marketing, à des aspects économiques, juridiques, environnementaux, sociaux et gouvernementaux, en plus d'autres facteurs pertinents ayant trait à l'exploitation et analyses financières détaillées qui sont nécessaires pour démontrer au moment de la communication d'information que l'extraction est raisonnablement justifiée (économiquement exploitable). Les résultats de l'étude peuvent raisonnablement servir de fondement à une décision finale de la part d'un promoteur ou d'une institution financière en vue du développement ou du financement du projet. Le niveau de confiance acquis au terme de l'étude sera supérieur à celui qu'offre une étude de faisabilité préliminaire.

Les réserves minérales dont il est question dans le présent rapport sont distinctes des ressources minérales et n'en font pas partie.

Nom et emplacement de la propriété/du projetPersonne qualifiée chargée de l'estimation actuelle des ressources et des réserves minérales et son lien avec Agnico-EaglePersonne qualifiée chargée de l'exploration et son lien avec Agnico-EagleDate du plus récent rapport technique (NC 43-101) déposé sur SEDAR
LaRonde, Bousquet et Ellison, Québec, Canada François Blanchet, Ing., division LaRonde, surintendant en géologie François Blanchet, Ing., division LaRonde, surintendant en géologie Le 23 mars 2005
Kittila, Kuotko et Kylmakangas, Finlande Daniel Doucet, Ing., directeur corporatif, Géologie Marc Legault, P.Eng., vice-président, Développement de projet Le 4 mars 2010
Pinos Altos, Chihuahua, Mexique; Swanson, Québec, Canada Dyane Duquette, P.Geo., surintendante en géologie, Services techniques À la mine : Dyane Duquette, P.Geo.; dans la région : Roger Doucet, P.Geo., responsable de l'exploration, Mexique Le 25 mars 2009
Meadowbank, Nunavut, Canada Bruno Perron, P. Eng., Meadowbank, surintendant en géologie À la mine : Bruno Perron, P. Eng., division Meadowbank, surintendant en géologie; dans la région : Guy Gosselin, Ing., responsable de l'exploration, Canada Le 15 déc. 2008
Goldex, Québec, Canada Richard Genest, Ing., division Goldex, surintendant en géologie Richard Genest, Ing., division Goldex, surintendant en géologie Le 27 oct. 2005
Lapa, Québec, Canada Normand Bédard, P.Geo., division Lapa, surintendant en géologie Normand Bédard, P.Geo., division Lapa, surintendant en géologie Le 8 juin 2006
Meliadine, Nunavut, Canada Dyane Duquette, P.Geo., surintendante en géologie, Services techniques Denis Vaillancourt, P.Geo., responsable de l'exploration, Est du Canada Le 8 mars 2011

La date d'entrée en vigueur de toutes les estimations de ressources minérales et de réserves minérales de la Société contenues dans le présent communiqué est le 31 décembre 2010. Les autres renseignements concernant chacun des projets d'exploitation minérale requis en vertu des articles 3.2 et 3.3 et des paragraphes 3.4 a), c) et d) de la NC 43-101 sont présentés dans les rapports techniques mentionnés ci-dessus et accessibles à l'adresse www.sedar.com. D'autres renseignements importants relatifs à l'exploitation sont présentés dans le formulaire 20-F de la Société et dans ses communiqués datés des 15 décembre 2010 et 16 février 2011.

Le contenu du présent communiqué a été préparé sous la supervision d'une « personne qualifiée » aux fins de la NC 43-101, à savoir Marc Legault, P.Eng., vice-président, Développement de projet, de la Société.

-------------------------------------------

1 Prière de se reporter à la « Mise en garde à l'intention des investisseurs concernant l'emploi du terme 'ressources' »

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur AGNICO EAGLE MINES LIMITED
29/05AGNICO EAGLE MINES LIMITED : Détachement de dividende
FA
04/05AGNICO EAGLE MINES : annonce l'élection de ses administrateurs
PU
24/03AGNICO EAGLE MINES : – Mise à jour – Exploitations au Québec
PU
27/02AGNICO EAGLE MINES LIMITED : Détachement de dividende
FA
2019AGNICO EAGLE MINES LIMITED : Détachement de dividende
FA
2012AGNICO EAGLE MINES LTD (USA) : Détachement de dividende
FA
2012AGNICO EAGLE MINES LTD (USA) : Détachement de dividende
FA
2012AGNICO EAGLE MINES LTD (USA) : Détachement de dividende
FA
2011AGNICO EAGLE MINES LTD (USA) : Détachement de dividende
FA
2011AGNICO-EAGLE MNS : Agnico-eagle annonce la date de diffusion de ses résultats du..
PU
Plus d'actualités
Données financières
CA 2020 2 911 M - 2 586 M
Résultat net 2020 254 M - 226 M
Dette nette 2020 1 053 M - 936 M
PER 2020 60,6x
Rendement 2020 1,26%
Capitalisation 15 410 M 15 410 M 13 692 M
VE / CA 2019
VE / CA 2020 5,66x
Nbr Employés 6 193
Flottant 99,5%
Graphique AGNICO EAGLE MINES LIMITED
Durée : Période :
Agnico Eagle Mines Limited : Graphique analyse technique Agnico Eagle Mines Limited | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique AGNICO EAGLE MINES LIMITED
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesNeutreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 19
Objectif de cours Moyen 65,18 $
Dernier Cours de Cloture 64,06 $
Ecart / Objectif Haut 18,6%
Ecart / Objectif Moyen 1,75%
Ecart / Objectif Bas -26,6%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Sean Boyd Vice Chairman & Chief Executive Officer
Ammar Al-Joundi President
James D. Nasso Chairman
Yvon Sylvestre Senior VP-Operations Canada & Europe
David Smith Chief Financial Officer & Senior VP-Finance
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
AGNICO EAGLE MINES LIMITED3.98%15 410
NEWMONT CORPORATION37.03%49 552
BARRICK GOLD CORPORATION51.45%47 750
POLYUS68.75%22 559
WHEATON PRECIOUS METALS CORP.54.53%19 681
NEWCREST MINING LIMITED7.54%17 765