Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Euronext Paris  >  Air France-KLM    AF   FR0000031122

AIR FRANCE-KLM (AF)
Mes dernières consult.
Top consult.
  Rapport  
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésAnalysesAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
Synthèse actualitéToute l'actualitéInterviewsCommuniqués sociétéPublications officiellesActualités du secteur
OFFRE ETE Zonebourse : Jusqu'à 6 mois offerts sur tous les portefeuilles

Le Premier ministre va préciser les grands axes de sa réforme du rail

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
24/02/2018 | 07:02

PARIS (awp/afp) - Le Premier ministre Edouard Philippe doit annoncer lundi matin son plan de marche pour réformer le secteur ferroviaire, dix jours après la publication d'un rapport critique qui a crispé les syndicats.

Le Premier ministre précisera "les questions de méthode et de calendrier" et "les grands axes" de sa réforme, selon Matignon.

Il doit expliquer quelles sont ses ambitions et comment il compte s'y prendre pour préparer l'ouverture à la concurrence, transformer la SNCF, reprendre éventuellement une partie de sa dette et recentrer les efforts de l'Etat sur les lignes les plus fréquentées, qui ont besoin d'une sérieuse rénovation.

"Si nous voulons sauver le système ferroviaire, disons-le clairement, nous devrons prendre des décisions", a assuré le chef du gouvernement mardi devant les députés.

Les syndicats de cheminots seront particulièrement attentifs: s'ils n'appellent encore qu'à une manifestation le 22 mars, ils ont convenu de se concerter mardi, pour déclencher une grève le cas échéant.

Les fédérations CGT, UNSA, SUD-Rail et CFDT, ont notamment prévenu le gouvernement "qu'elles réagiraient de manière forte et avec détermination s'il entendait utiliser l'ordonnance en tout ou partie dans le cadre de la nouvelle réforme ferroviaire", menaçant d'"un conflit majeur".

Le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement, Christophe Castaner, a en effet indiqué jeudi qu'un recours aux ordonnances était "une possibilité". Le gouvernement devra de toute façon aller vite sur une partie du problème, car le "quatrième paquet ferroviaire" européen qui prévoit l'arrivée de la concurrence sur les rails devra être transcrit dans le droit français avant le 25 décembre.

Le rapport rendu le 15 février à Edouard Philippe par l'ancien patron d'Air France Jean-Cyril Spinetta doit servir de base à la réflexion du gouvernement.

Il a fait, selon le Premier ministre, "un constat précis, lucide, sur ce qui fonctionne bien dans le système ferroviaire et ce qui fonctionne moins bien".

- SNCF plus efficace -

Le constat est clair, et partagé tant par le gouvernement que la SNCF: la France paie des décennies de "tout TGV", pendant lesquelles l'entretien du réseau ordinaire a été sacrifié. D'où des pannes, des retards, des annulations et des frustrations.

Mais "le vieillissement du réseau n'explique pas tout, loin de là", juge M. Spinetta, estimant que la SNCF n'est pas assez efficace.

Il faut selon lui "recentrer le transport ferroviaire sur son domaine de pertinence: les transports du quotidien en zone urbaine et périurbaine, et les dessertes à grande vitesse entre les principales métropoles".

Conséquence qui a fait couler beaucoup d'encre ces derniers jours, il pense qu'il vaut mieux fermer les "petites lignes" dont la remise à niveau coûterait trop cher. Et mettre le paquet - avec davantage de moyens - sur la partie la plus fréquentée de réseau.

Matignon a déjà répondu qu'on agirait au cas par cas, en collaboration avec les régions, et que l'Etat respecterait ses engagements en attendant.

Pour donner plus d'agilité à la SNCF M. Spinetta suggère que les nouveaux embauchés ne bénéficient plus du statut de cheminot à l'embauche, à l'exemple de ce qui a déjà été fait pour La Poste et Orange.

Il estime également que la société publique devrait pouvoir lancer temporairement des plans de départs volontaires, pour garder des effectifs plus adaptés à ses besoins.

En cas de passage de l'exploitation de lignes à la concurrence - ce qui devrait être possible pour les TER dès la fin 2019 -, "une loi devra poser le principe d'un transfert obligatoire" des personnels chez les nouveaux exploitants, selon lui.

Concernant le statut de la SNCF, ses deux principales composantes, SNCF Mobilités et SNCF Réseau, pourraient être transformées en sociétés anonymes à capitaux publics - comme l'était la SNCF avant 1982 -, de façon à ne plus bénéficier automatiquement de la garantie illimitée de l'Etat.

"En aucun cas (le rapport Spinetta) n'envisage la privatisation du service public ferroviaire", a souligné la ministre des Transports Elisabeth Borne.

Jean-Cyril Spinetta estime enfin que l'Etat devrait reprendre "une part" de la très lourde dette de SNCF Réseau, qui se montait à 46,6 milliards d'euros à la fin 2017.

liu/fka/sma

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur AIR FRANCE-KLM
22/06Philippe Capron en pole position pour diriger Air France-KLM
RE
22/06AIR FRANCE-KLM : Philippe Capron (VEOLIA) à la tête du groupe ?
AO
22/06AIR FRANCE KLM : Philippe Capron (Veolia) favori pour prendre la tête d'Air Fran..
DJ
22/06Une scission des activités d'EDF n'est pas à l'ordre du jour - Vial
DJ
22/06La privatisation d'Aéroports de Paris inquiète l'IATA
20/06D'autres privatisations après ADP, FDJ, Engie
RE
19/06AIR FRANCE-KLM : le titre bien orienté suite au geste de l’intersyndicale
AO
19/06AIR FRANCE-KLM : préavis de grève levé, le titre en profite
CF
19/06AIR FRANCE-KLM : l'intersyndicale suspend le préavis de grève du 23 au 26 juin.
AO
18/06AIR FRANCE KLM : Décryptage AOF du palmarès du SBF 120 à la clôture - Lundi 18 j..
AO
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur AIR FRANCE-KLM
Plus de recommandations
Données financières (€)
CA 2018 26 292 M
EBIT 2018 1 099 M
Résultat net 2018 509 M
Dette 2018 2 987 M
Rendement 2018 1,20%
PER 2018 6,53
PER 2019 4,49
VE / CA 2018 0,24x
VE / CA 2019 0,21x
Capitalisation 3 229 M
Graphique AIR FRANCE-KLM
Durée : Période :
Air France-KLM : Graphique analyse technique Air France-KLM | AF | FR0000031122 | Zone bourse
Tendances analyse technique AIR FRANCE-KLM
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreBaissièreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne CONSERVER
Nombre d'Analystes 20
Objectif de cours Moyen 8,51 €
Ecart / Objectif Moyen 13%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Frédéric Gagey Chief Executive & Financial Officer
Anne-Marie Couderc Non-Executive Chairman
Jean-Christophe Lalanne Executive Vice President-Information Technology
Maryse Aulagnon Independent Director
Jean-Dominique Comolli Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
AIR FRANCE-KLM-43.27%3 763
DELTA AIR LINES-5.86%36 982
RYANAIR HOLDINGS PLC10.78%22 377
AIR CHINA LTD.-11.77%21 685
UNITED CONTINENTAL HOLDINGS INC8.22%20 224
INTERNATIONAL CONSOLIDATED AIRLINES GROUP11.15%19 589