Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Euronext Paris  >  Airbus SE    AIR   NL0000235190

AIRBUS SE

(AIR)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Iran/Etats-Unis: signes ténus de désescalade après 10 jours de crise

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
12/01/2020 | 17:13

Ajoute réaction de Pompeo aux nouveaux tirs de roquettes sur une base au nord de Bagdad

TÉHÉRAN (awp/afp) - L'Iran a semblé jouer l'apaisement dimanche après dix jours de tensions maximales avec les Etats-Unis, marquées par des attaques et le crash d'un avion civil ukrainien abattu par "erreur" par les forces armées iraniennes.

Et ce même si l'ayatollah Ali Khamenei, guide suprême iranien, a dénoncé la "présence corruptrice" des Etats-Unis au Moyen-Orient. Et même si le président américain Donald Trump a maintenu la pression avec une nouvelle mise en garde à l'Iran.

A Téhéran, la police antiémeute s'est déployée en masse après un appel à manifester en soirée. La veille, les forces de l'ordre ont dispersé un rassemblement à la mémoire des victimes de la catastrophe aérienne, qui a viré à la manifestation contre les autorités.

Après ses dénégations initiales, l'Iran a reconnu samedi que ses forces armées avaient le 8 janvier abattu avec un missile l'avion de la compagnie Ukraine International Airlines, provoquant une vague d'indignation dans le pays. 176 personnes majoritairement des Iraniens et des Canadiens ont péri.

L'Iran a souligné qu'au moment du tir, sa défense était sur le qui-vive en vue d'un possible "conflit total" avec les Etats-Unis.

La tension, chronique, entre ces deux pays ennemis a connu un brusque accès le 3 janvier avec l'élimination d'un important général iranien, Qassem Soleimani, à Bagdad, suivie le 8 janvier de représailles iraniennes à coup de missiles contre des cibles militaires américaines en Irak. Quelques heures plus tard, l'avion ukrainien était abattu après son décollage de Téhéran.

Dans ce climat hypertendu, l'émir du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, dont le pays est allié des Etats-Unis mais entretient de bonnes relations avec l'Iran, a rencontré à Téhéran le président iranien Hassan Rohani et M. Khamenei.

"Nous sommes convenus (...) que la seule solution à (la) crise passe par la désescalade et le dialogue", a dit l'émir.

La situation demande "plus que jamais un renforcement des relations entre Etats" de la région, a jugé M. Khamenei.

Brouiller les cartes

M. Rohani a rencontré également le ministre des Affaires étrangères pakistanais Shah Mehmood Qureshi, dont le pays a proposé ses bons offices pour tenter de rapprocher l'Iran et l'Arabie saoudite, rival de Téhéran et grand allié des Etats-Unis.

A Washington, le chef du Pentagone Mark Esper a assuré que Donald Trump était toujours prêt à discuter avec l'Iran "sans condition préalable". Mais fidèle à son habitude de brouiller les cartes, M. Trump a presque au même moment adressé une nouvelle mise en garde "aux leaders d'Iran".

"NE TUEZ PAS VOS MANIFESTANTS", a-t-il tweeté. "Le monde regarde. Plus important, les Etats-Unis regardent."

La veille, il avait mis en garde Téhéran contre "un autre massacre de manifestants pacifiques", en référence au mouvement de contestation violemment réprimé en Iran en novembre.

La manifestation de samedi à Téhéran a été à l'origine d'un nouvel accroc diplomatique entre Londres et Téhéran, après la brève interpellation de l'ambassadeur britannique Rob Macaire dans les environs du rassemblement.

Londres a dénoncé une "violation flagrante de la législation internationale". Téhéran a reproché à M. Macaire d'avoir été présent à un "rassemblement illégal" en violation des conventions diplomatiques.

M. Macaire a assuré s'être rendu au rassemblement annoncé comme une vigile à la mémoire des victimes de la catastrophe aérienne, dans lequel ont péri des Britanniques. "J'ai quitté les lieux quand certains ont commencé à lancer des slogans" contre les autorités.

"Démissionnez"

Dimanche, moins de 200 manifestants ont brûlé un drapeau britannique et un autre israélien devant l'ambassade du Royaume-Uni à Téhéran aux cris de "Mort à la Grande-Bretagne".

Le drame de l'avion ukrainien est la pire catastrophe de l'aviation civile iranienne depuis 1988 et le drame de l'Airbus d'Iran Air (290 morts) que les Etats-Unis disent avoir abattu par erreur au-dessus du Golfe.

"Excusez-vous, Démissionnez", a titré dimanche le quotidien réformiste Etemad, après que l'Iran a admis son erreur. "Impardonnable", a reconnu Iran, le journal du gouvernement, tandis qu'un "Honte" en lettres de sang barrait la une de Hamshahri, quotidien de la municipalité de Téhéran.

Dimanche, le chef des Gardiens de la Révolution, l'armée idéologique iranienne, le général de division Hossein Salami, a témoigné devant le Parlement sur ce drame et les frappes du 8 janvier.

Il a tenu au sujet de ces frappes des propos tranchant avec des déclarations martiales antérieures. L'objectif n'était pas "de tuer des soldats ennemis", a-t-il dit.

Signe qu'un apaisement durable est encore loin d'être acquis, huit roquettes, d'origine indéterminée, se sont abattues dimanche sur une base abritant des soldats américains au nord de Bagdad, sans faire de victime américaine, selon des sources militaires irakiennes. Il y a eu quatre blessés irakiens.

En réaction, le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo s'est dit "indigné". "Ces violations répétées de la souveraineté de l'Irak par des groupes opposés au gouvernement irakien doivent cesser", a-t-il encore tweeté.

bur-mj/tp/cls

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AIRBUS SE 12.50%80.98 Cours en temps réel.-37.94%
AL KHALIJ COMMERCIAL BANK (AL KHALIJI) P.Q.S.C. -1.50%1.31 Cours en clôture.0.00%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur AIRBUS SE
05/06L'essentiel de l'actualité économique à 20h30 (18h30 gmt)
AW
05/06AIRBUS : pas de commandes d'avions en mai, 24 livrés
AW
05/06AIRBUS : a livré 24 avions et n'a enregistré aucune commande en mai
DJ
05/06CAC40 : +fort gain hebdo depuis 2011, W-Street +fort histoire
CF
05/06AIRBUS : n'a enregistré ni annulation ni commande en mai
RE
05/06Airbus n'a enregistré aucune annulation ni aucune nouvelle commande en mai
RE
05/06Airbus a livré 160 appareils sur la période janvier-mai
RE
05/06Airbus-commandes brutes à 365 appareils en 2020 au 31 mai, commandes nettes à..
RE
05/06Fin de semaine galvanisée par l'emploi US et la BCE
RE
05/06BOURSE DE PARIS : Paris enregistre une semaine de hausse historique de plus de 1..
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur AIRBUS SE
Plus de recommandations
Données financières
CA 2020 49 521 M 55 914 M -
Résultat net 2020 2 294 M 2 590 M -
Tréso. nette 2020 1 624 M 1 834 M -
PER 2020 26,7x
Rendement 2020 0,51%
Capitalisation 63 429 M 71 785 M -
VE / CA 2019
VE / CA 2020 1,25x
Nbr Employés 136 518
Flottant 72,0%
Graphique AIRBUS SE
Durée : Période :
Airbus SE : Graphique analyse technique Airbus SE | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique AIRBUS SE
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreBaissièreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 24
Objectif de cours Moyen 80,15 €
Dernier Cours de Cloture 80,98 €
Ecart / Objectif Haut 61,8%
Ecart / Objectif Moyen -1,03%
Ecart / Objectif Bas -63,0%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Guillaume Faury Chief Executive Officer
René Richard Obermann Chairman
Michael Schöllhorn Chief Operating Officer
Dominik Asam Chief Financial Officer
Luc Hennekens Chief Information Officer
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
AIRBUS SE-37.94%71 785
BOEING COMPANY (THE)-36.94%104 005
TEXTRON-17.11%8 410
DASSAULT AVIATION-19.57%8 193
AVIC ELECTROMECHANICAL SYSTEMS CO.,LTD.13.69%4 020
AVICOPTER PLC-13.54%3 418