Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nasdaq  >  Apple    AAPL

APPLE

(AAPL)
  Rapport  
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Apple poursuit son ex-fournisseur Qualcomm, des milliards en jeu

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
16/04/2019 | 07:30

San Francisco (awp/afp) - Combien valent les puces des iPhone ? C'est peu ou prou la question que va devoir trancher un tribunal américain, devant lequel Apple poursuit à partir de cette semaine son ancien fournisseur Qualcomm. En jeu: des milliards de dollars.

Depuis la plainte initiale d'Apple en janvier 2017, les deux firmes américaines se poursuivent mutuellement en justice dans le monde entier. Au coeur de cette saga: le montant des royalties demandées par Qualcomm, qui fabrique les puces permettant de connecter les smartphones aux réseaux télécoms et dont il détient la plupart des brevets.

Pour Apple, qui refuse désormais de verser ces sommes, Qualcomm a abusé de cette double position pour exiger des montants exorbitants. Il exige des dédommagements, qui pourraient se chiffrer en milliards de dollars.

Après la sélection du jury au tribunal fédéral de San Diego (ouest), les débats proprement dits devraient débuter mardi. Sont attendues, au cours du procès prévu pour environ un mois, les dépositions du patron d'Apple Tim Cook et de celui de Qualcomm, Steve Mollenkopf.

Qualcomm nie ces allégations. Il estime en retour qu'Apple a engagé des poursuites pour négocier les prix à la baisse et abuse de sa position de force.

L'enjeu est énorme pour Qualcomm car une bonne partie de ses revenus proviennent précisément de ces redevances payées par les fabricants pour ses technologies brevetées: pour Apple, c'est même "le modèle économique" de Qualcomm, "qu'il protège via un monopole et des licences illégales", selon sa plainte de 2017.

Plus largement, ce procès illustre l'interdépendance des fabricants et des fournisseurs sur le marché très lucratif des appareils mobiles et de leurs composants. Son issue pourrait potentiellement avoir des conséquences sur l'organisation du marché tel qu'il existe aujourd'hui.

"Qualcomm exige (...) une redevance bien plus élevée que (sa) contribution (technologique) -- un montant fondé sur le prix entier des produits innovants, qui n'utilisent (pourtant) la technologie que de façon marginale", argumente Apple.

"Cela signifie que dans le cas de l'iPhone, lorsque les ingénieurs d'Apple créent une nouvelle fonctionnalité révolutionnaire de sécurité" comme le système de déverrouillage par empreinte digitale Touch ID, qui lui-même permet le service de paiement électronique Apple Pay, "Qualcomm veut des redevances sur ces innovations et sur d'autres, auxquelles il n'a en rien contribué", selon Apple.

De ce fait, "même quand Apple vend un iPhone avec plus de mémoire - 256 Go plutôt 128 -, Qualcomm récupère de plus grosses redevances juste en raison de l'ajout de mémoire", affirme encore Apple, qui dit avoir été "surfacturé pour des milliards de dollars".

Plaintes et amendes

Après sa plainte initiale aux Etats-Unis, Apple avait déposé deux plaintes supplémentaires contre Qualcomm en Chine, pour les mêmes faits. Qualcomm avait à son tour poursuivi Apple, l'accusant d'abuser de sa position de force pour faire baisser les prix.

Début 2017 également, l'autorité de la concurrence américaine (FTC) avait lancé des poursuites contre Qualcomm, l'accusant d'avoir violé la législation antitrust lors de la vente de certains composants et licences à des fabricants de smartphones, dont Apple.

En avril 2017, Qualcomm avait dû reverser 815 millions de dollars au canadien Blackberry, déjà sur un conflit autour des redevances.

Depuis 2015, via des condamnations ou des accords à l'amiable, le groupe a aussi dû verser de très fortes pénalités pour abus de position dominante en Chine, en Corée du Sud, à Taïwan, dans l'Union européenne...

En outre, le conflit entre les deux géants américains s'est aussi traduit par des plaintes réciproques sur les brevets eux-mêmes: Apple a attaqué les brevets de Qualcomm, estimant que certains ne sont pas valables, tandis que Qualcomm a attaqué Apple pour violations de ses brevets, cherchant à interdire les ventes ou les importations d'iPhone dans plusieurs pays dont les Etats-Unis.

Sur ce front, des décisions juridiques contradictoires sont intervenues dans le monde entier: en mars un tribunal de commerce aux Etats-Unis a donné raison à Apple, quelques heures après qu'une juge du même tribunal a recommandé une interdiction partielle des importations d'iPhone, ce qui doit encore être validée ou non par les autorités.

Quelques jours avant, Qualcomm avait remporté une victoire, Apple ayant été condamné par un tribunal américain à lui verser 31 millions de dollars pour violations de brevets.

Fin 2018, Qualcomm avait obtenu l'interdiction à la vente de certains iPhone en Chine et en Allemagne, là encore pour des violations de brevets, mais des recours d'Apple sont encore possibles.

afp/al

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
APPLE 0.36%203.86 Cours en différé.29.24%
QUALCOMM 1.02%79.89 Cours en différé.40.38%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur APPLE
17/04Wall Street termine en légère baisse, lestée par le secteur de la santé
AW
17/04Qualcomm bondit à nouveau au lendemain d'un accord avec Apple
AW
17/04Point marchés-L'Europe à des plus hauts, soutenue par la croissance chinoise
RE
17/04TERRY GOU : Le président de Foxconn va briguer la présidence de Taiwan
RE
17/04APPLE : l'avis d'un analyste après l'accord avec Qualcomm
CF
17/04Wall Street en ordre dispersé après une nouvelle salve de résultats
AW
17/04BOURSE DE WALL STREET : Wall Street ouvre en hausse, soutenue par la Chine et le..
RE
17/04QUALCOMM : Après Apple, Qualcomm peut trouver un accord avec Huawei, selon des a..
RE
17/04Les valeurs à suivre aujourd'hui à Wall Street Mercredi 17 avril 2019
AO
17/04APPLE : et QUALCOMM font la paix
AO
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur APPLE
Plus de recommandations
Données financières ($)
CA 2019 255 Mrd
EBIT 2019 62 666 M
Résultat net 2019 52 941 M
Trésorerie 2019 101 Mrd
Rendement 2019 1,51%
PER 2019 17,92
PER 2020 15,92
VE / CA 2019 3,37x
VE / CA 2020 3,31x
Capitalisation 961 Mrd
Graphique APPLE
Durée : Période :
Apple : Graphique analyse technique Apple | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique APPLE
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreNeutreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 39
Objectif de cours Moyen 193 $
Ecart / Objectif Moyen -5,1%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Timothy Donald Cook Chief Executive Officer & Director
Arthur D. Levinson Chairman
Jeffrey E. Williams Chief Operating Officer
Luca Maestri Chief Financial Officer & Senior Vice President
Kevin M. Lynch Vice President-Technology
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
APPLE29.24%961 257
XIAOMI CORP--.--%38 985
WINGTECH TECHNOLOGY CO LTD74.21%3 423
MEITU INC--.--%1 792
DORO AB8.93%97
DIGIA OYJ2.46%88