Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nyse  >  BP p.l.c.    BP

BP P.L.C.

(BP)
  Rapport  
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurRecommandations des analystes

Les majors pétrolières affichent leurs bonnes intentions climatiques sans

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
1
12/10/2019 | 06:46

convaincre

LONDRES (awp/afp) - Les patrons des géants pétroliers ont affiché leurs bonnes intentions écologiques lors de la conférence Oil and Money à Londres, mais les militants écologistes dénoncent des voeux pieux.

Dès l'ouverture de cette grand-messe des hydrocarbures mardi, le PDG du groupe saoudien Aramco, Amin Nasser, expliquait que "le combat" contre le changement climatique était "d'importance cruciale" et obligeait l'ensemble du secteur à "penser différemment".

Des propos réitérés peu ou prou par Ben Van Beurden, patron de Royal Dutch Shell, mais aussi par celui de BP, Bob Dudley, ou de Total, Patrick Pouyanné.

Le secrétaire général de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), Mohammed Barkindo, a lui aussi assuré jeudi, en clôture du forum, que le cartel de l'or noir s'emparait "très sérieusement" de la lutte contre le réchauffement climatique. Et il a rappelé que ses membres étaient tous signataires de l'accord de Paris sur le climat de 2015.

"Il s'agit juste d'une impression qu'ils veulent donner," réagit Charlie Kronik, de Greenpeace. "Mais ils continuent comme si de rien n'était", a-t-il ajouté, citant deux rapports récents des ONG Global Witness et Carbon Tracker.

Le premier, publié en avril, avait calculé que les 5.000 milliards de dollars de projets d'investissement prévus à long terme dans les hydrocarbures étaient "incompatibles" avec l'accord de Paris. Le second, publié en septembre, portait sur l'année 2018 seulement et aboutissait au même constat.

Evolution trop lente

Aramco figure en première place du classement des plus importants émetteurs de dioxyde de carbone depuis 1965, selon une étude de Climate Accountability Institute, un centre de recherche américain, publiée mercredi par le quotidien The Guardian.

BP, Shell et Total font également partie des 20 sociétés du secteur du pétrole, charbon et gaz responsables de 480 milliards de tonnes d'équivalent CO2 rejetés depuis plus de 50 ans, soit plus d'un tiers du volume mondial, selon la même étude.

Les principales sociétés pétrolières ont pourtant "opéré une évolution ces dernières années", constate Paul de Leeuw, directeur de l'Institut de la transition énergétique à l'Université Robert Gordon.

"La question qui vient ensuite, et qui est au centre du débat aujourd'hui, c'est la vitesse à laquelle ces sociétés sont capables d'évoluer", ajoute-t-il, interrogé par l'AFP.

Selon Bassam Fattouh, directeur des études sur l'Energie à l'Institut Oxford, "les compagnies pétrolières internationales font des efforts importants pour réduire leurs émissions de carbone (...) et se sont développés dans le gaz naturel et les énergies renouvelables".

"Mais la société au sens large considère que ces efforts arrivent un peu trop tard. Le principal défi pour ces sociétés est donc d'arriver à accélérer leur transition sans affaiblir leur rentabilité".

Contacté par l'AFP, Total met en avant les 1,5 à 2 milliards d'euros annuels d'investissements dans l'électricité bas carbone d'ici 2025 et le lancement d'une centrale photovoltaïque à Villers-Saint-Paul (nord de la France). Aramco réaffirme son engagement sans citer de chiffres.

Pendant la conférence, le patron de BP s'est livré à un plaidoyer pour le gaz comme pierre angulaire d'une lutte efficace contre le changement climatique, vantant les efforts de son groupe pour combattre les fuites de méthane.

Le poids des mots

Les pétrolières font face à une pression accrue, à la fois politique et citoyenne, pour devenir moins polluantes. La Royal Shakespeare Company (RSC) a, par exemple, décidé de renoncer aux aides de BP.

Le forum Oil and Money va d'ailleurs changer de nom dès l'an prochain, rebaptisé "Energy Intelligence Forum".

Sponsor de la première heure, le New York Times a décidé de ne plus s'associer à l'événement, encourageant l'organisateur Energy Intelligence dans sa décision de changer de nom.

Des efforts qualifiés de "100% greenwashing" par Greenpeace, dont plusieurs militants ont brandi, lors d'un dîner du forum, une banderole barrée d'un "criminels climatiques" à l'attention de BP et Shell.

Le collectif pro-environnement Extinction Rebellion s'est, lui aussi, attaqué à la réunion, déclenchant l'alarme dans l'hôtel qui l'accueillait, en plus de manifestations en ville.

bp/ved/cj/ybl

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
BP P.L.C. -0.40%37.21 Cours en différé.-1.48%
BP PLC 1.01%490.85 Cours en différé.-1.97%
LONDON BRENT OIL 0.22%59 Cours en différé.9.34%
ROYAL DUTCH SHELL 0.46%26.21 Cours en différé.1.70%
ROYAL DUTCH SHELL 'B' 0.21%26.295 Cours en différé.-0.27%
THE NEW YORK TIMES COMPANY 0.00%28.69 Cours en différé.28.71%
TOTAL 0.04%46.44 Cours en temps réel.0.49%
WTI 0.55%52.93 Cours en différé.17.91%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
1
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur BP P.L.C.
15/10Quelles entreprises tirent le STOXX 600 vers le haut ?
13/10L'Iran annonce la découverte d'un nouveau gisement de gaz
AW
12/10Les majors pétrolières affichent leurs bonnes intentions climatiques sans
AW
11/10L'essentiel de l'actualité économique a 20h30 (18h30 gmt)
AW
11/10BP : charge exceptionnelle au 3e trimestre à cause des cessions
AW
11/10BP : en avance sur son programme de cessions
CF
09/10EUROPE : Les Bourses européennes optimistes sur l'avenir du conflit commercial
AW
06/10Valse de grands patrons au Royaume-Uni
AW
04/10EUROPE : Les Bourses européennes terminent en forme une semaine difficile
AW
04/10BP : La valeur du jour en Europe - BP, la fin d'une époque
AO
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur BP P.L.C.
Plus de recommandations
Données financières (USD)
CA 2019 279 Mrd
EBIT 2019 20 010 M
Résultat net 2019 9 411 M
Dette 2019 48 389 M
Rendement 2019 6,51%
PER 2019 15,1x
PER 2020 11,0x
VE / CA2019 0,53x
VE / CA2020 0,48x
Capitalisation 98 277 M
Graphique BP P.L.C.
Durée : Période :
BP p.l.c. : Graphique analyse technique BP p.l.c. | Zone bourse
Graphique plein écran
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 13
Objectif de cours Moyen 48,72  $
Dernier Cours de Cloture 37,21  $
Ecart / Objectif Haut 50,5%
Ecart / Objectif Moyen 30,9%
Ecart / Objectif Bas -3,25%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Robert W. Dudley Group Chief Executive Officer & Executive Director
Helge Lund Chairman
Andy Hopwood Group COO, Executive VP-Strategy & Regions
Brian Gilvary Group Chief Financial Officer & Executive Director
Angela Rosemary Emily Strank Chief Scientist & Head-Downstream Technology
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
BP P.L.C.-1.48%126 125
EXXON MOBIL CORPORATION0.06%288 688
BP PLC-1.97%126 125
RELIANCE INDUSTRIES22.39%113 885
CHINA PETROLEUM & CHEMICAL CORPORATION-16.99%83 123
PHILLIPS 6623.34%47 662