Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Matières premières  >  New York Cocoa       

CACAO (NEW YORK COCOA)

SynthèseGraphiquesActualitésCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéAnalyses Zonebourse

Le cacao grimpe, la Côte d'Ivoire et le Ghana auraient suspendu les ventes

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
12/06/2019 | 16:36

Londres (awp/afp) - La Côte d'Ivoire et le Ghana, les deux premiers producteurs mondiaux, ont arrêté leurs ventes de cacao pour exiger des prix plus élevés, selon l'agence Bloomberg, ce qui faisait grimper les cours à leur plus haut depuis 11 mois.

Les deux pays "ont suspendu leurs ventes pour la récolte qui commencera en octobre 2020, dans l'attente d'un accord avec les acheteurs sur un prix minimum", écrit Bloomberg.

La Côte d'Ivoire et le Ghana, qui produisent 60% de la production mondiale, ont réunis des acheteurs à Accra et exigeraient selon Bloomberg un prix de la tonne de 2.600 dollars, en se basant sur le prix de référence de New York.

"Nous voulons avec nos partenaires du Ghana obtenir des industriels et des autres partenaires de la filière un prix qui puisse rémunérer le travail de l'homme décemment", a commenté sans mentionner de prix précis Yves Kone, directeur général du Conseil Café Cacao de Côte d'Ivoire, devant une télévision locale en marge de la rencontre.

Cette réunion a participé à la hausse du prix du cacao, qui a atteint mercredi en séance 2.545 dollars la tonne à New York.

Cependant, cette hausse des prix pourrait n'être que temporaire, prévient Casper Burgering, analyste matières premières pour la banque néerlandaise ABN Amro, joint par l'AFP.

"Pour l'instant, il y a nettement assez de cacao pour répondre à la demande", a-t-il commenté, ajoutant que "puisque la mise en place de ce prix plancher va mettre un an, plus ou moins, il y a un risque que les cours actuels redescendent".

"Les prix ne sont pour l'instant suspendus que pour la durée des négociations", a remarqué Michaela Kuhl, analyste pour la banque allemande Commerzbank.

Cependant, le niveau des prix devrait rester élevé, selon une analyste spécialisée sur le cacao de la société Commodafrica, basée à Paris.

"On se trouve devant une demande mondiale forte alors que l'offre ivoirienne pour la campagne prochaine est hésitante, on ne sait pas trop s'il ne va pas y avoir une baisse de production due à la sécheresse sur la campagne principale", explique-t-elle.

afp/rp

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur NEW YORK COCOA
14/06MATIÈRES PREMIÈRES : Chaud, Cacao !
14/06ALIMENTAIRES : Le cacao grimpe, dopé par la Côte d'Ivoire et le Ghana, le sucre
AW
12/06Le cacao grimpe, la Côte d'Ivoire et le Ghana auraient suspendu les ventes
AW
07/06ALIMENTAIRES : Le café se stabilise, le cacao recule un peu, le sucre grimpe
AW
24/05ALIMENTAIRES : Le café et le cacao rayonnent, le sucre fait grise mine
AW
17/05ALIMENTAIRES : Le café et le sucre broient du noir, le cacao voit rose
AW
10/05ALIMENTAIRES : Le café, le sucre et le cacao ploient sous leurs récoltes
AW
03/05ALIMENTAIRES : Le café et le sucre en peine, le cacao hésite
AW
26/04ALIMENTAIRES : Le cacao et le café en difficulté, le sucre se démarque
AW
18/04ALIMENTAIRES : Le cacao grimpe avec une demande robuste, la café et le sucre
AW
Plus d'actualités
Graphique NEW YORK COCOA
Durée : Période :
New York Cocoa : Graphique analyse technique New York Cocoa | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique NEW YORK COCOA
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreHaussièreHaussière