Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Xetra  >  Deutsche Bank AG    DBK   DE0005140008

DEUTSCHE BANK AG

(DBK)
  Rapport  
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurRecommandations des analystes

UE: les banques retiennent leur souffle à l'orée d'une possible consolidation

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
05/04/2019 | 15:30

Paris (awp/afp) - Le monde bancaire européen est-il à la veille d'un vaste mouvement de consolidation? Le secteur retient son souffle au moment où les géants allemands Deutsche Bank et Commerzbank discutent d'une fusion qui aiguise les appétits ailleurs en Europe.

En proie de longue date à des difficultés, les deux principales banques privées allemandes ont annoncé mi-mars le début de discussions en vue d'une éventuelle fusion pour créer "un champion national", avec la bénédiction du gouvernement allemand qui craint que l'un ou l'autre des deux établissements ne finisse englouti par un concurrent étranger.

L'hypothèse est tout sauf fantaisiste: selon le Financial Times, l'italien UniCredit "est en train de préparer une offre concurrente de plusieurs milliards d'euros alors que des signes laissent apparaître que la fusion entre la banque allemande et Deutsche Bank connaît des difficultés croissantes".

Selon le journal, UniCredit, dirigée par le Français Jean-Pierre Mustier, n'agirait toutefois qu'en cas d'échec du projet allemand, et ce via une éventuelle fusion entre Commerzbank, dont il acquerrait une importante part, et la banque allemande HypoVereinsbank dont le groupe italien est déjà propriétaire.

Ces manoeuvres n'ont pas manqué de raviver un vieux débat en Europe concernant le bien-fondé ou non de fusions bancaires transfrontalières et l'émergence de champions européens pour - entre autres - barrer la route aux géants anglo-saxons du secteur qui grignotent année après année des parts de marché sur le Vieux continent.

Possible "basculement"

"S'il y a du mouvement entre UniCredit et Commerzbank, quelle sera la nationalité du nouvel ensemble? Allemande? Italienne? Si ce rapprochement a lieu, ça peut créer un basculement en Europe et donner le coup d'envoi d'une dynamique de fond", a ainsi expliqué à l'AFP une source bancaire française.

De leur côté, les superviseurs européens plaident depuis longtemps en faveur de rapprochements.

"Le secteur bancaire européen reste fragmenté: la part de marché des cinq plus grandes banques européennes atteint 20%, comparée à plus de 40% aux États-Unis", a souligné vendredi le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau, lors d'un discours à Bucarest où se tient une rencontre de l'Eurogroupe.

Dans ce contexte, "nous devrions viser la création d'un marché bancaire unique (...) où d'authentiques groupes bancaires pan-européens pourraient opérer de manière plus efficace et être mieux capables de faire face à la concurrence étrangère", a-t-il ajouté.

Pour ce faire, M. Villeroy de Galhau plaide notamment pour une réduction - sous conditions - des exigences de capital imposées aux filiales européennes de ces futurs groupes pan-européens, doublée d'une stabilisation des règles prudentielles auxquelles sont soumises les banques, ces dernières ayant été considérablement renforcées depuis la crise financière de 2007-2008.

"La consolidation bancaire, comme d'ailleurs pour d'autres secteurs, est clé pour une amélioration au sein de la zone euro et parmi les 27 États-membres de l'Union européenne", a estimé vendredi le ministre français de l'Économie et des finances Bruno Le Maire.

Problème, l'impossibilité de déplacer les liquidités ou le capital d'un pays de l'Union vers un autre est une entrave à la consolidation, déplorent nombre de banquiers, selon qui l'obstacle majeur pour constituer des champions européens tient au contexte réglementaire qui, malgré l'Union bancaire en gestation, reste fragmenté en Europe.

Et malgré un large consensus, le projet de création d'une Union des marchés de capitaux en Europe reste lui aussi en berne à ce stade.

Analystes sceptiques

Un certain nombre d'analystes restent d'ailleurs sceptiques sur la possibilité de voir à court terme de grands groupes bancaires européens fusionner.

"Nous continuons à considérer avec une faible probabilité de succès une fusion transfrontalière à large échelle, en raison des risques d'exécution et du contexte réglementaire non favorable", pointent les analystes de Jefferies.

En outre, un rapprochement entre deux acteurs européens "pourrait rendre les activités de financement et d'investissement plus efficaces, mais n'apporterait que très peu de synergies aux réseaux de détail et de financement des entreprises", soulignent les analystes de Scope Insights dans une note.

"Plus il y a de superpositions, plus il y a de gains d'efficacité possibles. Les synergies principales pour le moment sont à l'intérieur des pays", a récemment déclaré lors d'une rencontre avec des journalistes le président du groupe Société Générale, Lorenzo Bini Smaghi.

Entre pays, en revanche, "ce n'est pas très facile. Si deux banques de deux pays différents n'ont pas de réseaux qui se superposent, c'est compliqué", parce qu'il "y a un problème de synergies, avec aucune réduction des coûts". "De plus, les systèmes légaux sont différents, les procédures sont différentes, il faut mettre ensemble les systèmes informatiques, l'intégration peut coûter", a ajouté M. Bini Smaghi.

Conséquence, "il faut avancer dans l'intégration bancaire pour permettre comme aux États-Unis de déplacer les liquidités et le capital d'un pays à un autre", a plaidé le banquier.

afp/rp

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
DEUTSCHE BANK AG -0.76%7.307 Cours en différé.5.68%
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 0.87%26.22 Cours en temps réel.-6.56%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur DEUTSCHE BANK AG
20/09EUROPE : Les Bourses européennes sans direction après avoir digéré la Fed
AW
20/09Bourse Zurich: le SMI termine la semaine au-dessus des 10'000 points
AW
20/09La Bourse de Francfort finit la semaine sans direction (Dax: +0,08%)
AW
20/09En difficulté, Commerzbank veut supprimer 4.300 emplois
AW
20/09Résumé des principales informations économiques du vendredi 20 septembre 2019
AW
20/09COMMERZBANK : va supprimer 4 300 postes et fermer 200 agences
AO
20/09Commerzbank veut supprimer 4300 emplois dans le monde
AW
20/09Francfort démarre au ralenti (Dax:-0,10%)
AW
19/09EUROPE : Les Bourses européennes saluent les décisions de la Fed
AW
19/09BOURSE DE FRANCFORT : La Bourse de Francfort repart en hausse (+0,55%)
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur DEUTSCHE BANK AG
Plus de recommandations
Données financières (EUR)
CA 2019 23 674 M
EBIT 2019 -1 665 M
Résultat net 2019 -5 317 M
Trésorerie 2019 10 342 M
Rendement 2019 -
PER 2019 -3,07x
PER 2020 43,6x
VE / CA2019 0,20x
VE / CA2020 -0,30x
Capitalisation 15 088 M
Graphique DEUTSCHE BANK AG
Durée : Période :
Deutsche Bank AG : Graphique analyse technique Deutsche Bank AG | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique DEUTSCHE BANK AG
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreNeutreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ALLEGER
Nombre d'Analystes 27
Objectif de cours Moyen 6,55  €
Dernier Cours de Cloture 7,33  €
Ecart / Objectif Haut 22,7%
Ecart / Objectif Moyen -10,6%
Ecart / Objectif Bas -45,5%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Christian Sewing Chief Executive Officer
Karl von Rohr Co-President & Chief Administrative Officer
Garth Ritchie Co-President & Co-Head-Corporate & Investment Bank
Paul Achleitner Chairman-Supervisory Board
Frank Kuhnke Chief Operating Officer & Member-Management Board
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
DEUTSCHE BANK AG5.68%16 802
JP MORGAN CHASE & COMPANY22.68%381 659
BANK OF AMERICA21.02%277 574
INDUSTRIAL AND COMMERCIAL BANK OF CHINA3.97%266 941
WELLS FARGO & COMPANY6.18%215 503
CHINA CONSTRUCTION BANK CORPORATION10.68%192 480