Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Euronext Paris  >  Electricité de France    EDF   FR0010242511

ELECTRICITÉ DE FRANCE

(EDF)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

EDF : la Cour des comptes livre un rapport sans concession

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
09/07/2020 | 12:10
Le rapport de la Cour des comptes sur la filière EPR (European Pressurized Water Reactor, baptisé ensuite Evolutionary Power Reactor) n'épargne personne. L'Etat, EDF et Areva, aujourd'hui disparu, apparaissent responsables de la débâcle. Le projet né en 1989 a été conçu dans des conditions défavorables, introduit la Cour. Il devait être le fruit d'une collaboration franco-allemande, mais la France se retrouve seule en 1998 après la décision de l'Allemagne de se retirer.

"Cependant, les grandes options de conception définies conjointement entre les ingénieries des deux pays, bien que sources de complexité, ne furent pas remises en cause", regrette la Cour des Comptes.

A partir de 2001, Areva et EDF se lancent dans une course à l'EPR. L'un vend du "clé en main" au finlandais TVO tandis que l'autre, "chef de file du nouveau nucléaire français" se lance dans la construction du premier EPR en France, à Flamanville.

"Cette course entre les deux entreprises françaises a conduit au lancement précipité des chantiers de construction de ces deux premiers EPR, sur la base de références techniques erronées et d'études détaillées insuffisantes. Cette impréparation a également conduit à sous-estimer les difficultés de construction des EPR. La filière nucléaire a fait preuve d'une trop grande confiance en elle, inspirée par la construction et l'exploitation réussies d'un parc de 58 réacteurs", juge la Cour des comptes.

"Aujourd'hui, la multiplication par 3,3 du coût de construction (12,4 milliards d'euros) et par au moins 3,5 du délai de mise en service de l'EPR de Flamanville (à mi-2023) par rapport aux prévisions initiales constitue une dérive considérable", souligne-t-elle.

Le rapport égrène les multiples causes de l'échec opérationnel de l'EPR de Flamaville qui résultent globalement "d'une estimation initiale irréaliste de la durée et du coût de construction" et "d'un défaut d'organisation du suivi du projet par EDF et d'un manque de vigilance des autorités de tutelle".

Aujourd'hui rappelle la Cour des comptes, EDF envisage la construction d'un nouveau modèle d'EPR, dit " EPR2 " présenté comme plus simple et moins cher à construire.

Un projet qui semble, à l'aune de ce rapport, bien téméraire malgré le "succès" des réacteurs chinois de Taishan. Ils furent livrés avec "seulement" cinq ans de retard et un surcoût de 60% par rapport au budget prévisionnel. De plus, des doutes demeurent sur la rentabilité du projet.

Selon la Cour des comptes, "on ne peut pas établir avec un degré raisonnable de certitude que les économies de construction de futurs EPR2 par rapport au coût de construction d'EPR de type Flamanville se matérialiseront".

Or souligne l'institution, "l'enjeu financier est majeur : le coût de construction de trois paires d'EPR2 est estimé à 46 milliards d'euros. La décision de construire ou non de futurs EPR aura des conséquences jusqu'au 22ème siècle".

Dès lors ajoute-t-elle, "EDF ne peut financer seul la construction de nouveaux réacteurs, et ne pourra plus s'engager sans garanties sur le revenu que lui procurera l'exploitation de ces réacteurs".

Alors qu'aucun nouveau projet nucléaire ne saurait donc être lancé sans une forme de garantie publique, son coût devra être étudié en fonction de sa compétitivité par rapport à d'autres modes de production d’électricité, renouvelables en particulier, prévient la Cour.

Cette dernière recommande donc la conduite d'une analyse complète du mix électrique à l'horizon 2050 avant de s'engager dans la construction de nouveaux EPR en France.






Copyright 2020 AOF
Tous droits de reproduction et de représentation réservés (Avertissement légal)
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ELECTRICITÉ DE FRANCE -1.13%8.72 Cours en temps réel.-12.17%
ENGIE -1.57%11.6 Cours en temps réel.-19.44%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur ELECTRICITÉ DE FRANCE
03/08BOURSE DE PARIS : Paris clôture au-dessus des 4.800 points, aidée par des indica..
AW
03/08ENGIE : Deutsche Bank conserve son opinion neutre
ZD
03/08ENGIE : HSBC passe à l'Achat
AO
03/08BOURSE DE PARIS : Paris toujours sans élan
AW
03/08ENGIE : Barclays à l'achat
ZD
03/08BOURSE DE PARIS : Les valeurs à suivre à Paris et en Europe
RE
03/08ENGIE : Goldman Sachs persiste à l'achat
ZD
01/08Les tarifs de l'électricité augmentent de 1,54% en août
RE
01/08France-Les tarifs de l'électricité augmentent de 1,54% en août
RE
31/07BOURSE DE PARIS : Paris tombe sous les 4.800 points
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur ELECTRICITÉ DE FRANCE
Plus de recommandations
Données financières
CA 2020 70 045 M 83 158 M -
Résultat net 2020 1 758 M 2 088 M -
Dette nette 2020 45 969 M 54 574 M -
PER 2020 16,1x
Rendement 2020 2,13%
Capitalisation 27 021 M 32 008 M -
VE / CA 2020 1,04x
VE / CA 2021 1,07x
Nbr Employés 161 522
Flottant 14,9%
Graphique ELECTRICITÉ DE FRANCE
Durée : Période :
Electricité de France : Graphique analyse technique Electricité de France | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique ELECTRICITÉ DE FRANCE
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreNeutreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 17
Objectif de cours Moyen 11,11 €
Dernier Cours de Cloture 8,72 €
Ecart / Objectif Haut 77,8%
Ecart / Objectif Moyen 27,4%
Ecart / Objectif Bas -7,11%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Jean-Bernard Lévy Chairman & Chief Executive Officer
Xavier Rene Louise Girre Executive Director-Finance
Christophe Salomon Group Chief Information Officer
Jacky Chorin Director
Jean-Paul Rignac Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
ELECTRICITÉ DE FRANCE-12.17%32 529
ORSTED A/S29.70%59 933
NATIONAL GRID PLC-3.91%41 919
SEMPRA ENERGY-16.14%37 162
ENGIE-18.37%33 848
E.ON SE4.22%30 803