Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Euronext Paris  >  Electricité de France    EDF   FR0010242511

ELECTRICITÉ DE FRANCE

(EDF)
Mes dernières consult.
Top consult.
  Rapport  
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Energie: derniers arbitrages avant une feuille de route très attendue

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
24/11/2018 | 08:02

PARIS (awp/afp) - L'exécutif met la dernière touche à sa feuille de route énergétique pour les dix prochaines années, avant une présentation très attendue la semaine prochaine, avec des arbitrages cruciaux pour l'avenir du nucléaire et des renouvelables.

Emmanuel Macron doit présenter mardi les grands axes de la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) pour les années 2019-2023 et 2024-2028, dans un discours aux contours plus larges, destiné par ailleurs à répondre à la colère des "gilets jaunes".

Certaines décisions sont déjà connues. Ainsi, le gouvernement a rappelé à maintes reprises son intention de fermer les quatre dernières centrales à charbon du pays d'ici à 2022 car elles sont très polluantes.

Le ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy a aussi confirmé cette semaine l'objectif de 40% de la production électrique issue des énergies renouvelables à l'horizon 2030, comme le prévoit la loi de transition énergétique de 2015.

C'est le seul scénario "légal", a d'ailleurs souligné Jean-Louis Bal, président du Syndicat des énergies renouvelables (SER).

Mais une question épineuse reste sur la table: celle du nucléaire, qui soulève de nombreux enjeux allant de l'avenir de milliers de salariés à la sécurité d'approvisionnement du pays.

La loi de 2015 prévoit de ramener la part du nucléaire dans la production d'électricité à 50% (contre 71,6% l'an dernier) à l'horizon 2025.

Mais cette date a été abandonnée, car jugée irréaliste, par Nicolas Hulot lorsqu'il était ministre. Le nouvel horizon a été repoussé à 2035 par son successeur François de Rugy et la loi devra d'ailleurs être modifiée.

Cet objectif suppose de fermer d'ici à 2035 environ 12 réacteurs, en plus des deux de Fessenheim, sur les 58 que compte le parc d'EDF.

"transformation"

Mais c'est la question du rythme et du calendrier qui reste à préciser. François de Rugy plaide de son côté pour un "scénario de transformation" qui implique de fermer six réacteurs supplémentaires d'ici à 2028, sur les dix ans couverts par la PPE.

C'est aussi ce que réclament des associations hostiles au nucléaire tout comme Nicolas Hulot. L'ancien ministre, qui faisait son retour public cette semaine, a réclamé "au moins" six fermetures avec "un calendrier, un échéancier, qu'on nomme les réacteurs".

Mais deux autres scénarios, parmi les trois dévoilés cette semaine par l'AFP, ne prévoient aucune fermeture dans les dix ans et renvoient les arrêts à 2029-2035. Ce qui correspond d'ailleurs à la demande d'EDF qui propose de fermer certains réacteurs seulement une fois qu'ils auront passé 50 ans.

Il est toutefois possible que l'exécutif, dans un "compromis", retienne une trajectoire intermédiaire, a cheval entre deux des scénarios évoqués, indique une source gouvernementale.

Emmanuel Macron n'avait pas encore tranché vendredi. "Nous avons encore des discussions pour ajuster les choses", indiquait François de Rugy sur RTL.

Ce dernier insiste pour éviter le statu quo: "avec Emmanuel Macron nous avons été élus pour transformer le pays, pas pour reconduire ce qui s'est toujours fait".

"Nos centrales nucléaires, elles deviennent de plus en plus âgées, de plus en plus vieillissantes, elles ont de plus en plus de difficultés", a-t-il dit.

Ces décisions tardives de l'exécutif sur un sujet aussi sensible et complexe alimentaient la nervosité des entreprises, toujours dans le flou. Un dirigeant du secteur s'avouait ainsi "perplexe" cette semaine.

Par ailleurs, même si l'atome et l'électricité concentrent toutes les attentions, la PPE doit aborder de nombreux autres sujets.

"Nous visons une baisse de 40% de la consommation d'énergies fossiles d'ici 2030. C'est plus ambitieux que la loi de 2015 qui prévoyait une diminution de 30%", a indiqué François de Rugy dans Libération. Il souhaite décliner cette baisse dans deux secteurs: le transport et le logement.

jmi/ef/or

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ELECTRICITÉ DE FRANCE -5.76%13.99 Cours en temps réel.7.57%
RTL GROUP S.A. 0.00%Cours en clôture.0.00%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur ELECTRICITÉ DE FRANCE
15/02L'essentiel de l'actualité économique à 20h00
AW
15/02Les valeurs à suivre lundi 18 février 2019 à la Bourse de Paris
AO
15/02EDF : net repli de l'action en raison d'objectifs 2019 plus faibles qu'attendu
AO
15/02BOURSE DE PARIS : Le CAC40 remonte sur ses niveaux d'octobre 2018
15/02ELECTRICITE DE FRANCE : EDF baisse son dividende et prévoit une légère hausse de..
DJ
15/02CORR : EDF vise une amélioration de son Ebitda en 2019 après une hausse de 11% e..
DJ
15/02EDF : L'Ebitda a rebondi en 2018 mais risque de stagner cette année
RE
15/02BOURSE DE PARIS : Paris, en hausse timide, digère un mauvais indicateur américai..
AW
15/02EDF : versera un dividende de 0,31 euro par action au titre de 2018
AO
15/02JEAN-BERNARD LÉVY : EDF vise une amélioration de son Ebitda en 2019 après une ha..
DJ
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur ELECTRICITÉ DE FRANCE
Plus de recommandations
Données financières (€)
CA 2018 70 264 M
EBIT 2018 6 201 M
Résultat net 2018 2 276 M
Dette 2018 46 939 M
Rendement 2018 2,19%
PER 2018 21,21
PER 2019 16,69
VE / CA 2018 1,30x
VE / CA 2019 1,29x
Capitalisation 44 687 M
Graphique ELECTRICITÉ DE FRANCE
Durée : Période :
Electricité de France : Graphique analyse technique Electricité de France | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique ELECTRICITÉ DE FRANCE
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesNeutreNeutreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne CONSERVER
Nombre d'Analystes 17
Objectif de cours Moyen 15,4 €
Ecart / Objectif Moyen 3,9%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Jean-Bernard Lévy Chairman & Chief Executive Officer
Xavier Rene Louise Girre Senior Executive Vice President-Group Finance
Christophe Salomon Head-Information Systems
Bruno Lafont Director
Jacky Chorin Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
ELECTRICITÉ DE FRANCE7.57%50 445
ENGIE12.10%38 597
NATIONAL GRID PLC11.18%37 107
SEMPRA ENERGY5.59%31 211
ORSTED9.82%30 438
E.ON11.99%24 005