Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Euronext Paris  >  ENGIE    ENGI   FR0010208488

ENGIE

(ENGI)
  Rapport  
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Engie veut passer à la vitesse supérieure au Brésil

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
16/07/2019 | 22:51

Rio de Janeiro (awp/afp) - Engie est déterminé à "accélérer son effort" au Brésil, après l'acquisition récente du réseau de gazoducs TAG, qui représente "un grand pas" pour le groupe, dont la directrice générale Isabelle Kocher était en visite mardi à Rio de Janeiro.

Le géant sud-américain est un "pays prioritaire" pour Engie: après la France, il est le deuxième contributeur au résultat net du géant de l'énergie, à hauteur de 15 à 20%.

Le groupe français est déjà le premier producteur privé d'électricité au Brésil, fournissant à lui seul plus de 6% de l'énergie du pays.

Mais, avec l'acquisition de TAG, Engie entre dans une nouvelle dimension, doublant sa valeur de marché dans le pays.

Jusqu'à présent, "on a utilisé la plus grande partie de nos forces au Brésil pour produire plus d'énergie verte et maintenant (avec cette acquisition), on va travailler dans les infrastructures de transport d'énergie. Parce que c'est un goulot d'étranglement de la transition énergétique", précise Isabelle Kocher.

Le groupe brésilien Petrobras a accepté en avril une offre de 8,6 milliards de dollars de la part d'Engie et du fonds canadien CDPQ pour l'acquisition de 90% des actions de son réseau de gazoducs TAG, long de 4.500 kilomètres dans le nord et l'est du pays et qui représente près de la moitié de ses infrastructures gazières.

L'opération avait été un temps suspendue mais la Cour suprême du Brésil a fini par lui donner son feu vert début juin. Elle représente un premier pas vers la fin du monopole de Petrobras sur le gaz brésilien.

"La demande d'énergie au Brésil va augmenter très fortement dans les années qui viennent. En France, non", pronostique la directrice générale d'Engie.

L'acquisition du réseau de gazoducs TAG s'inscrit dans le nouveau plan stratégique d'Engie dévoilé en février.

L'opération doit notamment lui permettre "de générer de nouveaux revenus à partir de contrats à long terme (...) et de développer une façon de transporter le gaz sur la base de nouvelles technologies telles que le biométhane et l'hydrogène vert", avait souligné en juin Engie dans un communiqué.

Transition énergétique

Mais Isabelle Kocher a également révélé son intention de mettre l'accent sur des solutions pour améliorer l'efficacité énergétique, à savoir réduire la consommation de ses clients.

"Avant, notre métier, c'était de produire le plus d'énergie possible. À présent, c'est de plus en plus d'aider nos clients à consommer moins et on est rémunéré pour ça", souligne la directrice générale du groupe.

"Ça peut paraître bizarre de la part d'un producteur d'énergie, (...) mais nous avons la conviction qu'agir sur la demande est la seule façon d'assurer une transition vers le zéro carbone", ajoute-t-elle.

Désormais, "on est en train d'accélérer notre effort" au Brésil, a fait valoir la dirigeante, en particulier sur les offres destinées aux entreprises ou aux collectivités territoriales pour leur permettre de réduire leur consommation d'énergie.

"En trois ans, au Brésil on est passé de 0 à 1.700 personnes sur les solutions clients", a-t-elle illustré, sachant que le groupe compte au total 2.800 employés dans le pays et plus de 1.100 clients.

Dans ce secteur, Engie vient de mettre en place un projet pilote dans un réseau d'universités brésiliennes, avec des solutions automatisées pour économiser de l'électricité.

Un modèle déjà mis en place par le groupe français dans plusieurs dizaines d'entreprises dans le pays, notamment une chaîne de restaurants et des grandes surfaces.

"On a démarré notre histoire ici il y a presque 30 ans, le parcours économique d'Engie au Brésil est fantastique. On a développé, à partir d'une page blanche, quasiment de zéro, une activité qui se porte très bien, qui est très dynamique", s'est félicitée la directrice générale.

afp/rp

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ELECTRICITÉ DE FRANCE -0.19%10.415 Cours en temps réel.-24.53%
ENGIE -0.19%13.42 Cours en temps réel.7.15%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur ENGIE
21/08ALPIQ : quatre nouveaux administrateurs pour refléter les changements
AW
21/08PRESSE : Framatome en discussions pour reprendre le nucléaire civil de Rolls-Roy..
DJ
21/08EDF : Framatome pourrait racheter une activité à Rolls-Royce
CF
21/08PRESSE : Framatome en discussions pour reprendre le nucléaire civil de Rolls-Roy..
DJ
21/08EDF : vers un rachat d'activité Rolls-Royce par Framatome?
CF
21/08BOURSE DE PARIS : Les valeurs à suivre à Paris et en Europe
RE
16/08Le point sur la conjoncture économique de la France
RE
02/08Enbridge investit 1,8 milliard CAD dans l'éolien offshore en France
AW
02/08PETROBRAS : bénéfice net en forte hausse au deuxième trimestre
AW
02/08L'essentiel de l'actualite a 02h00 gmt (02/08)
RE
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur ENGIE
Plus de recommandations
Données financières (EUR)
CA 2019 64 369 M
EBIT 2019 5 696 M
Résultat net 2019 2 574 M
Dette 2019 21 778 M
Rendement 2019 5,80%
PER 2019 12,6x
PER 2020 11,3x
VE / CA2019 0,84x
VE / CA2020 0,84x
Capitalisation 32 361 M
Graphique ENGIE
Durée : Période :
ENGIE : Graphique analyse technique ENGIE | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique ENGIE
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesNeutreNeutreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 19
Objectif de cours Moyen 15,53  €
Dernier Cours de Cloture 13,42  €
Ecart / Objectif Haut 37,9%
Ecart / Objectif Moyen 15,8%
Ecart / Objectif Bas -3,13%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Isabelle Kocher Chief Executive Officer & Director
Jean-Pierre Clamadieu Chairman
Paulo Almirante Chief Operating Officer
Judith Hartmann Chief Financial Officer & Executive Vice President
Gary Leibowitz Finance Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
ENGIE7.15%36 049
ORSTED AS50.01%41 007
SEMPRA ENERGY29.52%38 165
NATIONAL GRID PLC11.62%36 433
ELECTRICITÉ DE FRANCE-24.53%35 354
PPL CORPORATION3.95%21 270