Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Devises  >  Euro / US Dollar (EUR/USD)    EURUSD   

EURO / US DOLLAR (EUR/USD)
Mes dernières consult.
Top consult.
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésDérivésCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéAnalyses Zonebourse

Négociations commerciales en première ligne

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Analyse à moyen terme du 31/08/2018 | 23:55
Bien que la monnaie unique ait récemment profité du repli du Dollar pour prolonger son rebond technique, le tableau fondamental et technique demeure nettement défavorable au Vieux-Continent et l'émergence de nouveaux dégagements menace de plus belle.

A la faveur d'un consortium annuel sans saveur à Jackson Hole, où le président de la FED Jerome Powell s'est bien gardé de répondre aux critiques de Donald Trump ou d'évoquer le risque commercial, le billet vert, valeur refuge par excellence, a commencé à se détendre un peu.

L'accord conclu dans la foulée avec le Mexique dans le cadre des négociations au sujet du traité de libre-échange nord-américain (Aléna) a alimenté l'appétit pour le risque alors que les observateurs constatent que la Maison-Blanche peut parvenir à des accords malgré ses provocations répétées.

Des discussions sont par ailleurs toujours en cours avec le Canada ou la Chine.

Pendant ce temps-là, Donald Trump s’ennuie et se divertit en attaquant l’UE, qu’il compare à la Chine, en « plus petit », et sur l’Organisation Mondiale du Commerce, qualifié de « pire accord commercial jamais conclu » et qu’il menace de quitter.

Si l'Euro a d’abord bénéficié de quelques arbitrages, l'Italie et surtout la Turquie, sur fond de dégringolade générale du cours des devises émergentes, continuent de menacer la stabilité de l'Union monétaire.

En Italie, le gouvernement, déjà suspecté de potentielles largesses budgétaires, met désormais la pression sur Bruxelles en évoquant la possibilité de discuter l’ampleur de sa contribution communautaire, sur fond de nouveaux désaccords sur la question des migrants.

Du côté d'Ankara, l'agence de notation Moody's enfonce un peu plus la Livre en dégradant la note d'une vingtaine d'institutions financières turques. Un vice-gouverneur de la banque centrale démissionne.

Sur le front macro, les Etats-Unis affirment toujours leur suprématie. La croissance américaine pour le deuxième trimestre vient d'être révisée en hausse de +4.1 à +4.2% à l'occasion de la publication d'une deuxième estimation. L'indicateur PCE, baromètre d'inflation favori de la FED, pointe à +2.3% sur un an en juillet, un record en six ans, et la confiance des consommateurs surpasse les anticipations en atteignant au mois d'Août un niveau inédit depuis octobre 2000.

Dans l'Euroland en revanche, la hausse des prix à la consommation recule en dépit des attentes. L'inflation sous-jacente baisse notamment de +1.1 à +1.0% sur un an en Août.

Graphiquement, l'Euro s'est offert une marge de sécurité vis-à-vis de ses récents points bas mais il est difficile d'imaginer la monnaie unique parvenir à préserver ses niveaux actuels sans peine. Si 1.1641 USD est franchi à la baisse en clôture quotidienne, la tendance de fond pourrait rapidement reprendre ses droits.

Mathieu Burbau
© Zonebourse.com 2018
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail

Avertissement : Les informations, graphiques, chiffres, opinions ou commentaires mis à disposition par SURPERFORMANCE SAS s'adressent à des investisseurs disposant des connaissances et expériences nécessaires pour comprendre et apprécier les informations développées. Ces informations sont données à titre informatif et ne représentent en aucun cas une obligation d'investissement ni une offre ou sollicitation d'acquérir ou de vendre des produits ou services financiers. Elles ne constituent par ailleurs pas un conseil en investissement.
L'investisseur est seul responsable de l'utilisation de l'information fournie, sans recours contre SURPERFORMANCE SAS, qui n'est pas responsable en cas d'erreur, d'omission, d'investissement inopportun ou d'évolution du marché défavorable aux opérations réalisées.

Graphique EURO / US DOLLAR (EUR/USD)
Durée : Période :
Euro / US Dollar (EUR/USD) : Graphique analyse technique Euro / US Dollar (EUR/USD) | Zone bourse
Graphique plein écran