Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nasdaq  >  Facebook    FB

FACEBOOK (FB)
Mes dernières consult.
Top consult.
  Rapport  
Cours en temps réel. Temps réel Cboe BZX - 23/01 17:17:28
144.605 USD   -2.01%
06:44USA : Record des dépenses en lobbying de Google en 2018
RE
22/01WEF 2019 : Davos répond oui, mais... à plus de justice fiscale
AW
22/01Agenda economique monde jusqu'au 28 février
RE
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Cambodge: Hun Sen accuse l'UE de prendre son pays "en otage" avec la menace de

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
12/01/2019 | 12:38

taxes douanières

PHNOM PENH (awp/afp) - Le Premier ministre cambodgien Hun Sen a accusé l'UE samedi de prendre le pays "en otage" en menaçant de taxer les exportations cambodgiennes comme mesures de rétorsion aux pressions sur l'opposition cambodgienne.

L'homme fort du Cambodge n'a guère apprécié de se voir forcer la main et l'a fait savoir à l'ancien Premier ministre irlandais Enda Kenny en visite à Phnom Penh. Cité par son porte-parole devant la presse samedi, Hun Sen a ainsi déploré que "quelque 16 millions de Cambodgiens soient pris en otage" par cet accord avec l'UE.

L'Union européenne a menacé en octobre de suspendre son accord préférentiel avec le Cambodge qui l'autorise à exporter ses produits, armes exceptées, vers les Etats membres sans payer de droits de douane. Le secteur de la confection textile, employant des centaines de milliers de travailleurs, bénéficie principalement de cet accord dont les exportations vers l'Europe représentent une manne de milliards de dollars.

Depuis, le gouvernement de Hun Sen a fait miroiter aux opposants cambodgiens, dont des dizaines vivent depuis des mois en exil après l'interdiction de leur parti, seraient autorisés à "reprendre leurs activités".

Cette soudaine mansuétude est motivée, selon les analystes, par l'inquiétude de Phnom Penh de voir les exportations cambodgiennes de vêtements vers les marchés européens désormais taxés.

Le principal parti d'opposition a été dissous et son dirigeant emprisonné avant les élections générales de juillet dernier, où le régime de Hun Sen a raflé tous les sièges au Parlement, faisant du Cambodge un pays au parti unique.

Ces élections ont été dénoncées comme faussées, amenant l'Union européenne à menacer de revenir sur un accès exemptés de droits de douane pour les produits cambodgiens.

Fin décembre, Hun Sen avait dénigré les Occidentaux qui prônent "ce que l'on appelle la démocratie et les droits de l'Homme" pour son pays.

"Ne faites pas la guerre en ayant recours à ce qu'on appelle la démocratie et les droits de l'Homme, invoqués par les pays démocratiques qui ont commis l'erreur de soutenir le coup d'Etat de Lon Nol", avait-il lancé lors d'un discours devant des milliers de cadres.

Hun Sen, qui dirige le Cambodge depuis plus de trente ans, était lui-même un cadre des Khmers rouges avant de faire défection. Il s'est impliqué dans le renversement en 1979 du régime khmer rouge dirigé par Pol Pot. Les Etats-Unis ont cherché cependant à maintenir le siège des Khmers rouges aux Nations unies.

suy-joe/mtp/lth/jhd

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur FACEBOOK
06:44USA : Record des dépenses en lobbying de Google en 2018
RE
22/01WEF 2019 : Davos répond oui, mais... à plus de justice fiscale
AW
22/01Agenda economique monde jusqu'au 28 février
RE
21/01FACEBOOK : va créer un millier de postes en Irlande en 2019
RE
21/01Facebook va créer 1000 emplois en Irlande en 2019
AW
21/01Agenda economique monde jusqu'au 28 février
RE
20/01La taxation à la française des géants du numérique se précise
AW
20/01La France présentera en février un projet de loi pour taxer les Gafa (Le Mair..
AW
20/01UE-Le Maire confiant dans un accord sur la taxation des Gafa
RE
19/01Pour l'acte dix, les "gilets jaunes" manifestent sans heurts majeurs
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur FACEBOOK
Plus de recommandations
Données financières ($)
CA 2018 55 348 M
EBIT 2018 24 522 M
Résultat net 2018 21 674 M
Trésorerie 2018 42 317 M
Rendement 2018 -
PER 2018 20,00
PER 2019 19,87
VE / CA 2018 6,90x
VE / CA 2019 5,41x
Capitalisation 424 Mrd
Graphique FACEBOOK
Durée : Période :
Facebook : Graphique analyse technique Facebook | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique FACEBOOK
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreBaissièreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 50
Objectif de cours Moyen 185 $
Ecart / Objectif Moyen 25%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Mark Elliot Zuckerberg Chairman & Chief Executive Officer
Sheryl Kara Sandberg Chief Operating Officer & Director
David M. Wehner Chief Financial Officer
Michael Todd Schroepfer Chief Technology Officer
Atish Banerjea Chief Information Officer
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
FACEBOOK12.57%424 085
TWITTER12.21%24 550
MATCH GROUP INC12.74%13 409
LINE CORP5.40%8 561
SINA CORP4.21%3 995
DENA CO LTD7.25%2 645