Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nasdaq  >  Facebook    FB

FACEBOOK

(FB)
  Rapport  
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Démanteler Facebook n'est pas la solution, dit Zuckerberg

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
23/05/2019 | 22:05

San Francisco (awp/afp) - Le patron de Facebook Mark Zuckerberg a rejeté jeudi toute idée de démantèlement du groupe car cela "ne règlerait pas les problèmes" liés aux contenus ou à la vie privée, contre lesquels il dit lutter ardemment, chiffres à l'appui: plus de 2 milliards de faux comptes supprimés en trois mois.

"Nous existons dans un environnement très concurrentiel et très dynamique où de (nouveaux) services apparaissent constamment", a dit M. Zuckerberg, rejetant une nouvelle fois toute accusation de monopole.

Oter les "contenus nocifs", "empêcher les ingérences dans les élections, nous assurer que nous avons les bons outils de confidentialité", entre autres, sont "selon moi, les sujets de société les plus importants à l'heure actuelle" et "je ne pense vraiment pas que (...) démanteler l'entreprise va les régler", a dit le jeune chef d'entreprise, lors d'une conférence téléphonique consacrée aux derniers chiffres trimestriels de lutte contre les faux comptes et contenus problématiques.

De plus, a-t-il insisté en soulignant l'importance du budget alloué au contrôle des contenus, "nous pouvons faire des choses que les autres (entreprises) ne peuvent juste pas faire". Sous-entendu: démanteler Facebook l'empêcherait précisément de lutter efficacement contre ces problèmes.

La numéro deux du groupe Sheryl Sandberg avait aussi dit mi-mai qu'affaiblir Facebook pourrait, qui plus est, favoriser les groupes chinois.

Un de co-fondateurs de Facebook, Chris Hugues, ou encore Elizabeth Warren, une des candidates démocrates à la présidentielle de 2020, ont récemment appelé au démantèlement du groupe et d'autres colosses technologiques qu'ils jugent trop puissants voire monopolistiques.

Faux comptes

Mark Zuckerberg a aussi redit jeudi être favorable "à une régulation d'internet": "je ne pense pas que les entreprises seules doivent prendre toutes les décisions sur ce qu'on peut voir ou non sur internet."

A cet égard, Facebook a indiqué jeudi qu'il faisait face à une nette augmentation des tentatives de créations automatiques de comptes à des fins malveillantes et qu'environ 5% des comptes actifs actuellement étaient "faux", passés entre les mailles du filet.

Le groupe a dit avoir désactivé immédiatement, c'est-à-dire avant même qu'ils ne deviennent actifs, 1,2 milliard de comptes au dernier trimestre 2018 et 2,2 milliards sur les trois premiers mois de 2019, "une hausse due aux attaques automatisées d'acteurs malveillant (cherchant à) créer de larges volumes de comptes en même temps".

Selon Facebook, ces comptes-là sont faciles à repérer par ses systèmes automatisés et il parvient à presque tous les supprimer avant qu'ils ne créent de "tort". Il peut s'agir de comptes destinés à envoyer des spams par exemple.

Toutefois, le réseau social estime que 5% des comptes actuellement comptabilisés comme actifs sur la plateforme sont "faux" --c'est-à-dire par exemple qu'ils ne représentent pas une vraie personne ou organisation-- sur un total de quelque 2,4 milliards d'usagers mensuels actifs.

Plus difficiles à repérer, ils peuvent servir à relayer des campagnes de désinformation à des fins de manipulation politique, un des sujets qui empoisonnent Facebook. Le groupe annonce régulièrement des vagues de suppressions de comptes actifs jugés "inauthentiques".

Dans son rapport publié jeudi, le réseau social détaille aussi les contenus qui enfreignent ses règles d'utilisation. Pour la nudité, la violence, le sexe, les spams, l'exploitation sexuelle des enfants ou la "propagande terroriste", Facebook affirme détecter plus de 95% des contenus avant qu'un usager les lui ait signalés.

En revanche, cette proportion tombe à 65% pour les propos "haineux" (racisme, antisémitisme par exemple) et même à 14% pour le harcèlement, plus difficiles à détecter. Le groupe souligne néanmoins qu'il ne repérait que 38% des discours de haine au premier trimestre 2018.

afp/rp

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur FACEBOOK
00:59FACEBOOK : Youtube désactive des comptes en lien avec la contestation à Hong Kon..
RE
22/08Telekom Austria lance le paiement en cryptomonnaie
AW
22/08FACEBOOK RECRUTE DES JOURNALISTES : pas de révolution attendue
AW
21/08A l'approche du G7, Macron fustige la taxation actuelle des Gafa
RE
21/08Le fonds souverain norvégien, grossit encore au 2e trimestre
AW
20/08A Wall Street, la baisse des financières interrompt le rebond
RE
20/08Point marchés-A Wall Street, la baisse des financières interrompt le rebond (..
RE
20/08FACEBOOK : Le Libra de Facebook visé par une enquête de l'UE, rapporte Bloomberg
RE
20/08Hong Kong-Twitter et Facebook démantèlent des réseaux de désinformation
RE
20/08FACEBOOK : Hong Kong-Carrie Lam entrevoit une "issue" au chaos grâce au dialogue
RE
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur FACEBOOK
Plus de recommandations
Données financières (USD)
CA 2019 70 258 M
EBIT 2019 23 947 M
Résultat net 2019 17 666 M
Trésorerie 2019 51 849 M
Rendement 2019 -
PER 2019 29,6x
PER 2020 19,3x
VE / CA2019 6,65x
VE / CA2020 5,29x
Capitalisation 519 Mrd
Graphique FACEBOOK
Durée : Période :
Facebook : Graphique analyse technique Facebook | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique FACEBOOK
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreNeutreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 50
Objectif de cours Moyen 230,84  $
Dernier Cours de Cloture 182,04  $
Ecart / Objectif Haut 45,6%
Ecart / Objectif Moyen 26,8%
Ecart / Objectif Bas -34,1%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Mark Elliot Zuckerberg Chairman & Chief Executive Officer
Sheryl Kara Sandberg Chief Operating Officer & Director
David M. Wehner Chief Financial Officer
Michael Todd Schroepfer Chief Technology Officer
Atish Banerjea Chief Information Officer
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
FACEBOOK38.87%523 659
TWITTER48.92%33 008
MATCH GROUP INC99.56%23 981
LINE CORP-2.83%8 204
SINA CORP-21.57%2 926
XING SE0.00%1 734