Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nasdaq  >  Facebook    FB

FACEBOOK

(FB)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Facebook et WhatsApp ne répondront plus aux demandes de Hong Kong

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
06/07/2020 | 16:16

Hong Kong (awp/afp) - Facebook et son service de messagerie WhatsApp ont annoncé lundi qu'ils ne répondraient plus aux demandes d'informations relatives à leurs utilisateurs émanant du gouvernement et des autorités de Hong Kong, dans un souci de faire respecter la liberté d'expression.

Cette décision s'appliquera "en attendant une nouvelle évaluation" de la récente loi sur la sécurité nationale imposée à Hong Kong par la Chine, ont indiqué les deux réseaux dans des communiqués séparés.

Hong Kong, ex-colonie britannique rétrocédée à la Chine en 1997 à condition de conserver certaines libertés, bénéficie d'un accès Internet illimité contrairement à la Chine continentale, où Google, Twitter et Facebook sont par exemple bloqués.

Mais la semaine dernière, le Parlement chinois a adopté une législation sur la sécurité nationale de Hong Kong, ouvrant la voie à des changements radicaux et à un potentiel virage autoritaire.

"Nous pensons que la liberté d'expression est un droit humain fondamental et soutenons le droit des personnes à s'exprimer sans craindre pour leur sécurité et sans redouter d'autres répercussions", a indiqué un porte-parole de Facebook.

Le texte adopté par le régime communiste de Pékin vise à réprimer la subversion, la sécession, le terrorisme et la collusion avec les forces étrangères, en réponse au mouvement de contestation lancé l'an dernier contre le pouvoir central dans l'ancienne colonie britannique.

Il est très controversé car il viole, selon ses détracteurs, le principe "Un pays - deux systèmes" censé garantir à l'ancienne colonie britannique des libertés inconnues ailleurs en Chine.

Facebook souligne qu'il s'appuie sur une procédure mondiale pour répondre aux requêtes des gouvernements pour obtenir des informations sur des utilisateurs.

L'examen de chaque demande tient compte à la fois de la politique interne de Facebook, des lois locales ainsi que des normes internationales concernant les droits de l'homme.

"Nous suspendons l'examen des demandes du gouvernement concernant les données des utilisateurs de Hong Kong en attendant une évaluation plus approfondie de la loi sur la sécurité nationale, y compris (...) des consultations avec des experts internationaux des droits de l'Homme", a détaillé le porte-parole de Facebook.

Vendredi, le Haut-Commissariat aux droits de l'Homme de l'ONU s'est dit "alarmé" par les arrestations effectuées à Hong Kong en vertu de cette nouvelle loi.

'Droit à une conversation privée'

De son côté, WhatsApp souligne que "les gens ont le droit d'avoir une conversation privée en ligne".

Il rappelle que son cryptage de bout en bout protège quotidiennement les messages de 2 milliards de personnes dans le monde.

"La confidentialité n'a jamais été aussi importante que maintenant, et nous restons déterminés à fournir des services de messagerie privés et sécurisés à nos utilisateurs à Hong Kong", a ajouté un porte-parole.

Le virage autoritaire de Hong Kong, qui abrite un grand nombre de sociétés financières mondiales, est dénoncé aux Etats-Unis.

La semaine dernière, le Sénat américain a ainsi adopté à l'unanimité un texte soutenant les "droits de l'Homme et la démocratie" à Hong Kong, provoquant la colère de Pékin.

Les sénateurs ont également approuvé une mesure qui interdirait la vente à la police hongkongaise de gaz lacrymogène, balles en caoutchouc et autres équipements destinés à réprimer les manifestations.

Cette passe d'armes législative a fait monter d'un cran les tensions entre Washington et Pékin, déjà en conflit sur le commerce, la mer de Chine méridionale et le nouveau coronavirus.

De son côté, le gouvernement britannique a décidé de faciliter l'accès à la citoyenneté aux Hongkongais en réaction à la nouvelle loi chinoise sur la sécurité.

afp/rp

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ALPHABET INC. -0.10%1496.82 Cours en différé.11.75%
FACEBOOK -2.03%263 Cours en différé.28.14%
TWITTER 0.81%37.44 Cours en différé.16.82%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur FACEBOOK
12:00TRACKINSIGHT : L’appétit pour le risque ne faiblit pas
TI
09:04Le marché a-t-il un "biais Biden" ?
07:50EN DIRECT DES MARCHES : EssilorLuxottica, Crédit Agricole, Innate Pharma, Hel..
06:31Facebook toujours ambitieux dans les paiements et le commerce
AW
10/08Wall Street entre espoirs économiques et tensions diplomatiques
AW
10/08Hong Kong-Arrestation du patron de presse et activiste Jimmy Lai
RE
08/08Les mesures américaines contre TikTok et WeChat font craindre un morcellement
AW
07/08BOURSE DE WALL STREET : Les valeurs à suivre à Wall Street
RE
07/08Les valeurs à suivre aujourd'hui à Wall Street Vendredi 7 août 2020
AO
07/08VALEURS TECHNOLOGIQUES : les Etats-Unis s'opposent à TikTok et WeChat
AO
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur FACEBOOK
Plus de recommandations
Données financières
CA 2020 80 080 M - 67 878 M
Résultat net 2020 23 136 M - 19 611 M
Tréso. nette 2020 62 036 M - 52 584 M
PER 2020 32,9x
Rendement 2020 -
Capitalisation 749 Mrd 749 Mrd 635 Mrd
VE / CA 2020 8,58x
VE / CA 2021 6,78x
Nbr Employés 52 534
Flottant 83,8%
Graphique FACEBOOK
Durée : Période :
Facebook : Graphique analyse technique Facebook | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique FACEBOOK
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 48
Objectif de cours Moyen 282,86 $
Dernier Cours de Cloture 263,00 $
Ecart / Objectif Haut 23,6%
Ecart / Objectif Moyen 7,55%
Ecart / Objectif Bas -54,4%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Mark Elliot Zuckerberg Chairman & Chief Executive Officer
Sheryl Kara Sandberg Chief Operating Officer & Director
David M. Wehner Chief Financial Officer
Michael Todd Schroepfer Chief Technology Officer
Atish Banerjea Chief Information Officer
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
FACEBOOK28.14%749 239
MATCH GROUP, INC.40.85%29 948
TWITTER16.82%29 531
LINE CORPORATION0.75%12 263
SINA CORPORATION0.05%2 612
NEW WORK SE-2.74%1 878