Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nasdaq  >  Facebook    FB

FACEBOOK

(FB)
  Rapport  
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Facebook va avoir une amende record de 5 milliards de dollars, selon des médias

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
13/07/2019 | 01:08

WASHINGTON (awp/afp) - Facebook va devoir verser une amende record de 5 milliards de dollars infligée par un régulateur américain pour les manquements du premier réseau social au monde en matière de protection des données personnelles, affirment plusieurs médias vendredi.

L'accord à l'amiable, dont aucun détail n'a filtré, devrait aussi comporter des restrictions sur la façon dont Facebook utilise les données personnelles, indique le Wall Street Journal, qui a le premier fait état de la décision du régulateur.

Le ministère de la Justice doit encore donner son feu vert à cet accord, adopté par les commissaires de l'agence de régulation fédérale (FTC) par 3 voix contre 2, indique le quotidien des affaires, citant une source proche du dossier.

La Bourse a applaudi des deux mains: l'action a atteint son plus haut de l'année pour finir à près de 205 dollars.

Les investisseurs estiment sans doute que les restrictions ne seront pas trop sévères, comme semble l'indiquer l'opposition de deux commissaires démocrates à la décision alors que les trois républicains ont voté pour.

C'est en tout cas l'interprétation de l'association de défense des consommateurs Public Knowledge.

"Nous ne connaissons pas encore les aspects essentiels du règlement à l'amiable: est-ce que Facebook doit procéder à des changements dans son +business model+ ou dans sa façon de faire des affaires?", a souligné Charlotte Slaiman, chargée de la concurrence au sein de l'association.

Le ton était plus positif au Center for Democracy and Technology: "Cette amende record montre l'importance de la régulation des données à l'ère du numérique. La FTC a ainsi averti toutes les entreprises qu'elles devaient protéger l'information privée", a souligné Nuala O'Connor, présidente de cette ONG de défense des libertés en ligne.

Bien précieux

Les données personnelles de ses plus de 2,7 milliards d'utilisateurs actifs mensuels sont le bien le plus précieux de Facebook, qui les collecte et les exploite pour en tirer d'immenses revenus publicitaires grâce à un ciblage très affiné.

Mais c'est à cause de la façon dont ces données sont utilisées que le réseau social se trouve depuis deux ans dans la tourmente et fait face à une grave crise de confiance.

L'enquête de la FTC visait à déterminer si Facebook avait enfreint un accord à l'amiable de 2011 dans lequel il s'engageait déjà au respect des données personnelles et à la transparence concernant leur utilisation.

Elle a été ouverte après l'éclatement en mars 2018 du scandale des fuites de données vers la firme britannique Cambridge Analytica.

Facebook s'attendait à une amende de cet ordre et avait annoncé fin avril avoir fait des provisions de 3 milliards de dollars, tout en précisant qu'il pourrait devoir payer jusqu'à 5 milliards de dollars.

Cette amende égratignera à peine la santé financière de l'entreprise co-fondée par Mark Zuckerberg.

Pour son exercice 2018, Facebook a affiché une santé de fer avec 22 milliards de dollars de bénéfice pour un chiffre d'affaires de 55 milliards. Et, même amputé des provisions, le bénéfice net a atteint 2,43 milliards de dollars au premier trimestre.

Démanteler

Mais l'accord avec la FTC ne devrait donner qu'un bref répit à Facebook. Elus ou régulateurs tirent à boulets rouges sur le groupe qui fait l'objet de poursuites et d'enquêtes tous azimuts dans plusieurs pays.

Face à ces assauts, le groupe tente de reprendre l'initiative. Son responsable de la communication Nick Clegg a appelé le 24 juin les gouvernements à faire davantage en matière de régulation des géants du numérique, dont les pratiques sont souvent mises en cause notamment sur la protection des données ou la diffusion de fausses informations.

"Ce n'est pas aux sociétés privées, qu'elles soient grandes ou petites, de proposer ces règles. C'est aux responsables politiques élus démocratiquement dans le monde démocratique de le faire", a affirmé M. Clegg.

Mais les voix appelant au démantèlement de ces géants devenus surpuissants se multiplient.

Chris Hughes, l'un des cofondateurs de Facebook avec Mark Zuckerberg il y a quinze ans dans un dortoir de l'université de Harvard, s'en est même fait le porte-voix.

"Il est temps de démanteler Facebook" en séparant le réseau social, son activité originelle, des applications Instagram et WhatsApp, a-t-il écrit tout de go dans le New York Times début mai, accusant M. Zuckerberg d'avoir sacrifié la protection de la vie privée des utilisateurs au profit du "clic" et d'avoir éliminé la concurrence sans état d'âme.

vog/vmt/elm

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur FACEBOOK
13:30LIBRA : le G7 Finances prévient des risques pour le système monétaire
AW
11:38Instagram masque les "likes" dans six pays
AW
09:08BOURSE DE PARIS : Des résultats peu enthousiasmants
08:35EN DIRECT DES MARCHES : EssilorLuxottica, Renault, M6, Solutions 30, Netflix,..
06:00Agenda economique monde jusqu'au 31 août
RE
04:00L'essentiel de l'actualite a 02h00 gmt (18/07)
RE
18/07L'essentiel de l'actualite a 22h00 gmt (17/07)
RE
17/07Wall Street : plombé par le pétrole et Trump, Netflix déçoit
CF
17/07Moins d'abonnés que prévu pour Netflix, le titre plonge
RE
17/07FACEBOOK : Accord au G7 sur la nécessité d'une imposition minimale des sociétés
RE
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur FACEBOOK
Plus de recommandations
Données financières (USD)
CA 2019 69 410 M
EBIT 2019 24 573 M
Résultat net 2019 20 531 M
Trésorerie 2019 49 674 M
Rendement 2019 -
PER 2019 28,1x
PER 2020 21,8x
VE / CA2019 7,58x
VE / CA2020 6,07x
Capitalisation 576 Mrd
Graphique FACEBOOK
Durée : Période :
Facebook : Graphique analyse technique Facebook | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique FACEBOOK
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 49
Objectif de cours Moyen 222,67  $
Dernier Cours de Cloture 201,80  $
Ecart / Objectif Haut 36,3%
Ecart / Objectif Moyen 10,3%
Ecart / Objectif Bas -40,5%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Mark Elliot Zuckerberg Chairman & Chief Executive Officer
Sheryl Kara Sandberg Chief Operating Officer & Director
David M. Wehner Chief Financial Officer
Michael Todd Schroepfer Chief Technology Officer
Atish Banerjea Chief Information Officer
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
FACEBOOK53.94%576 036
TWITTER31.18%28 906
MATCH GROUP INC71.01%20 562
LINE CORP-18.62%6 659
SINA CORP-23.66%2 848
XING SE48.21%2 221