Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nasdaq  >  Facebook    FB

FACEBOOK

(FB)
  Rapport  
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

L'avortement, sujet tabou pour les entreprises américaines

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
19/05/2019 | 06:46

NEW YORK (awp/afp) - Pas de condamnation publique ni de menace de suspension d'investissements, absence d'indignation: les entreprises américaines sont muettes sur l'adoption par des Etats conservateurs de lois anti-avortement draconiennes, un silence dû à la nature clivante de ce sujet qui touche à l'intime.

Contactées par l'AFP, plus d'une dizaine de grandes entreprises américaines, allant de la technologie à la banque en passant par les télécommunications, le divertissement, le sport et la distribution, n'ont pas donné suite.

Sous la pression des réseaux sociaux, d'une nouvelle génération de jeunes activistes et de campagnes de boycott, ces sociétés ont pourtant promptement réagi sur d'autres problématiques sociétales sensibles aux Etats-Unis comme l'immigration, le racisme, les armes à feu ou encore la "loi des toilettes" visant les transgenres en Caroline du Nord en 2016.

Certaines ont suspendu leurs spots publicitaires dans des émissions de télévision aux taux d'audience phénoménaux pour protester contre des accusations de harcèlement sexuel visant des animateurs vedettes en plein mouvement #MeToo.

Quand on le rappelle au bras droit d'un des grands patrons les plus influents aux Etats-Unis, il répond que "cette fois-ci c'est différent".

"Blesser"

"Le sentiment qui domine chez les entreprises est le même que celui que j'éprouve en refusant d'être cité nommément dans votre article: je ne veux m'aliéner ni mes employés, ni mes clients, ni mes associés en affichant publiquement mon opinion sur ce sujet", résume sous couvert de l'anonymat le patron d'une agence de communication comptant des fleurons américains parmi ses clients.

"L'avortement est un de ces sujets" qui ont "le potentiel de cliver une audience", explique Melissa Dodd, professeure en relations publiques à l'université de Central Florida.

"Les démocrates sont majoritairement pour le droit à l'avortement mais même au sein des démocrates on trouve un quart qui est contre", souscrit Hank Boyd, enseignant à l'université du Maryland.

Pour cet expert en marketing, c'est le cas également chez les républicains majoritairement contre l'avortement. "Quand vous prenez les indépendants c'est 50-50. A partir de là, une entreprise (...) ne peut se permettre de blesser une partie de sa clientèle."

Les républicains des Etats conservateurs ont lancé cette semaine une grande offensive contre le droit à l'avortement.

Des voix se sont élevées au sein même du parti républicain pour dénoncer le texte voté dans l'Alabama, qui interdit la quasi-totalité des interruptions volontaires de grossesse (IVG), même en cas d'inceste ou de viol.

"Nous ne faisons pas de commentaire", a répondu à l'AFP une porte-parole de Daimler, maison mère de Mercedes-Benz, qui dispose d'un site abritant deux usines dans cet Etat rural prisé par les entreprises parce que la main d'oeuvre y est moins chère et les syndicats absents.

Même Apple, IBM, JPMorgan Chase, American Airlines, Amazon, Cisco, AT&T, pourtant en pointe sur les questions de libertés individuelles, n'ont pas donné suite aux sollicitations de l'AFP.

Idem pour Facebook et Google, qui sont en train d'injecter respectivement 750 et 600 millions de dollars dans la construction de centres de données en Alabama.

"Fidèles"

"Les entreprises se demandent ce qui va advenir de la demande pour leurs produits si elles s'aliènent leur base de consommateurs", avance Hank Boyd.

A l'inverse, les multinationales avaient tout intérêt à protester, selon lui, contre le décret anti-immigration de Donald Trump de 2017 parce qu'il les privait de talents.

Pour autant, il va y avoir une pression des millennials sur les grandes entreprises, estime Melissa Dodd: "Un gros pourcentage de ces millennials, qui domineront le marché du travail (...), estime que le but d'une entreprise n'est pas seulement de gagner de l'argent mais aussi de faire du bien pour la société", rappelle l'enseignante.

Mme Dodd et M. Boyd soulignent en outre qu'il y a des façons plus subtiles pour les grandes entreprises, comme Facebook et Google, de s'engager en faveur de l'avortement sans s'attirer la colère d'une partie des consommateurs.

Elles peuvent rembourser les coûts de l'IVG en l'incluant dans la couverture santé proposée à leurs salariées ou faire des dons à des organisations militant pour le droit à l'avortement comme Planned Parenthood.

Ce sont "des moyens de rester fidèle à ses valeurs sans nécessairement devenir le visage de la cause", opine Melissa Dodd.

Une enquête de 2018 menée par l'institut Harris, à la demande de l'association en faveur du droit à l'avortement Naral, indique que 60% des employés donneraient leur préférence à une marque offrant à ses employées de rembourser les dépenses de planning familial et d'IVG.

Toutefois, une étude de 2016, de Global Strategy Group, montre que l'avortement est d'assez loin le sujet de société sur lequel les gens attendent le moins les entreprises: moins de 40% contre plus de 70% pour les questions de racisme.

tu-lo/Dt/iba/cn

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AMAZON.COM -1.71%1807.84 Cours en différé.20.36%
APPLE 0.53%219.9 Cours en différé.39.41%
CISCO SYSTEMS -0.14%49.96 Cours en différé.15.30%
DAIMLER AG -1.01%48.05 Cours en différé.4.66%
FACEBOOK -0.52%186.22 Cours en différé.42.06%
INTERNATIONAL BUSINESS MACHINES CORPORATION -0.83%142.48 Cours en différé.25.35%
JP MORGAN CHASE & COMPANY -0.89%119.16 Cours en différé.23.16%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur FACEBOOK
06:21Facebook veut empêcher les publicités de modifier des titres de presse
AW
16/09LIBRA : des banquiers centraux inquiets des risques liés aux cryptomonnaies
AW
16/09Résumé des principales informations économiques du lundi 16 septembre 2019
AW
14/09BREXIT : les esprits des pêcheurs commencent à s'échauffer
AW
14/09MONNAIE VIRTUELLE : PayPal prudent sur l'avenir du projet Libra de Facebook
AW
13/09La France et l'Allemagne prônent une devise numérique publique
RE
13/09Bataille rangée autour du projet de cryptomonnaie de Facebook
AW
12/09France-Google fait un chèque d'un milliard pour régler ses contentieux fiscau..
RE
12/09GOOGLE : près d'un milliard d'euros pour solder ses contentieux fiscaux en Franc..
AW
12/09La France met le holà à la Libra, le projet de monnaie virtuelle de Facebook
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur FACEBOOK
Plus de recommandations
Données financières (USD)
CA 2019 70 251 M
EBIT 2019 24 007 M
Résultat net 2019 17 666 M
Trésorerie 2019 51 849 M
Rendement 2019 -
PER 2019 30,4x
PER 2020 19,7x
VE / CA2019 6,82x
VE / CA2020 5,42x
Capitalisation 531 Mrd
Graphique FACEBOOK
Durée : Période :
Facebook : Graphique analyse technique Facebook | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique FACEBOOK
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreNeutreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 50
Objectif de cours Moyen 231,80  $
Dernier Cours de Cloture 186,22  $
Ecart / Objectif Haut 42,3%
Ecart / Objectif Moyen 24,5%
Ecart / Objectif Bas -35,6%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Mark Elliot Zuckerberg Chairman & Chief Executive Officer
Sheryl Kara Sandberg Chief Operating Officer & Director
David M. Wehner Chief Financial Officer
Michael Todd Schroepfer Chief Technology Officer
Atish Banerjea Chief Information Officer
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
FACEBOOK42.06%531 276
TWITTER48.33%32 877
MATCH GROUP INC79.12%21 054
LINE CORP12.96%9 267
SINA CORP-16.01%3 176
GREE,INC.15.19%1 050